Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/06/2012

Orgueil et Préjugés, de Jane Austen

 Orgueil et Préjugés 01.jpg

Orgueil et Préjugés

Jane Austen

Coup de cœur

 

Orgueil et préjugés (1813) est le roman le plus populaire de Jane Austen. Il a fait récemment l'objet d'une grande série télévisée anglaise, et d'un film.
On connaît l'histoire : Elizabeth Bennet, dédaignée par Darcy, jeune homme riche etorgueil et préjugés,jane austen,classique,coup de cœur,vo hautain, s'amourache d'un bel officier, Wickham. Au terme de nombreuses péripéties, elle revient à Darcy. Qu'en résultera-t-il ?
Au roman sentimental et de coup de foudre, Jane Austen substitue celui qui décrit l'évolution d'une psychologie plus complexe, où se mêlent la raison, le sentiment de gratitude, la méfiance à l'égard des « premières impressions ».
L'abondance des menus événements, qui passionnent autant que de grandes aventures, fait l'un des charmes du roman britannique. Elle se combine avec la finesse d'une analyse entièrement intégrée à la description du comportement, et avec un humour discret, mais toujours présent.

 

Le roman de Jane Austen, Orgueil et Préjugés, fait sans doute parti des classiques les plus connus.
Dans la société anglaise du 19ème siècle, les femmes occupent une place particulière et dépendent entièrement de leur père, puis de leur mari. C'est pourquoi Orgueil et Préjugés tourne essentiellement autour de l'argent et du mariage, à travers les réflexions de l'héroïne Elizabeth Bennet. Jane Austen soulève les problèmes auxquelles les femmes sont confrontées pour s'assurer la sécurité et un statut social, notamment à travers l'obsession de Mme Bennet à marier ses filles, si possible au plus riche parti possible.
Orgueil et Préjugés présente la vie et les aventures sentimentales des filles Bennet, à travers l'avis d'Elizabeth Bennet, qui porte un regard ironique sur le monde qui l'entoure. Sa mère, Mme Bennet, tient à marier ses filles pour assurer leur sécurité, et tente tout pour attirer un nouveau voisin très riche, M Bingley. Rapidement, Jane, l'aînée des filles, va être attirée par le jeune homme. Elizabeth espère voir sa sœur réussir un bon mariage mais aussi trouver en la personne de M Bingley un homme qu'elle pourra aimer. Et de son côté, Elizabeth n'a pu s'empêcher de repérer l'ami de M Bingley, homme également riche, mais surtout très irritant et qui plonge la jeune fille dans l'agacement. Devant cet homme, la jeune fille va bientôt se tourner vers un bel officier, Wickham. L'espoir de Jane et d'Elizabeth s'écroule lorsque M Bingley décide de quitter sa maison pour retourner à Londres...
La société décrite par Jane Austen se cantonne aux relations sociales accessibles aux transports, ce qui limite aux voisins proches et à la famille. L'arrivée de nouveaux habitants, de la milice ou les voyages élargissent cependant ce milieu.
Elizabeth Bennet est un personnage intéressant, présentée comme une jeune femme au physique avenant, mais « moins belle que sa sœur Jane ». Cependant, elle se démarque vraiment de ses sœurs avec son esprit sarcastique, son jugement sur les autres qu'elle affine grâce à son expérience croissante de la vie, mais aussi son refus d'être intimidée par le statut social des personnes qui l'entoure (notamment celui de M orgueil et préjugés,jane austen,classique,coup de cœur,voDarcy et de Lady Catherine de Bourg) et par sa volonté de risquer son avenir en refusant deux mariages, car elle attend un bonheur solide et commun plutôt que la sécurité.
M Darcy est le second personnage principal d'Orgueil et Préjugés. Décrit comme un homme très beau, avec une grande richesse, il ne possède cependant pas la joie de vivre et l'entrain de son ami Bingley. Sûr de lui, arrogant, peu loquace, il s'attire vite l'inimité d'Elizabeth, notamment pour des faits qu'elle considère comme répréhensibles. Cependant, le jeune homme, à son contact, va perdre peu à peu de sa réserve et tente de lutter contre son comportement et ses préjugés.
Jane Austen a fait d'Orgueil et Préjugés un roman très bien construit, écrit avec un soin extrême. Elle prend soin de détailler le plus précisément possible ses personnages, les lieux où ils évoluent, les relations qu'ils entretiennent les uns avec les autres. Il n'y a aucun temps mort dans le récit, chaque action entraîne une conséquence, l'intrigue obéit aux personnages et à leurs choix. De même, les évolutions des sentiments des différents personnages, notamment Elizabeth et Darcy, sont vraisemblables et évoluent avec le temps, au fur et à mesure que le temps passe et qu'ils acquièrent davantage d'expériences.
De plus, l'écriture de Jane Austen est très prenante, caustique et ironique, avec des descriptions efficaces et brèves. Elle rentre immédiatement dans le vif du sujet, avec des personnages faisant l'objet de caricature (Mme Bennet est décrite comme peu cultivée, un caractère changeant et s'imagine malade des nerfs, ou M Collins qui est décrit comme fat, ridicule aussi bien dans son comportement que dans son langage). Cependant, chaque personnage est mis sur la sellette, car Darcy et Elizabeth doivent revoir leurs jugements et leurs visions des gens qu'ils fréquentent. A travers les personnages, Jane Austen décrit une société satirique : les apparences ont plus d'importances que les valeurs morales, où Elizabeth et Darcy partagent une vision un peu amère du monde qui les entoure. J'ai beaucoup appréciée l'ironie sous-jacente du récit, notamment dans les dialogues entre Darcy et Elizabeth, mais aussi les réflexions sarcastique des différents protagonistes.
Orgueil et Préjugés fait partie de ces livres essentiels pour moi, que je relis très souvent et avec un plaisir sans cesse grandissant, tant je suis attachée à l'histoire et à ses personnages intéressants. Elizabeth et Darcy font partis, pour moi, des couples les plus mythiques de la littérature, avec Scarlett O'Hara et Rhett Butler, Rochester et Jane Eyre. Si vous ne connaissez pas encore ce chef-d'œuvre de la littérature classique, je ne peux que vous le conseiller !

 

 

- C'est vainement que j'ai lutté. Rien n'y fait.
Je ne puis réprimer mes sentiments.
Il faut que vous me permettiez de vous dire
combien je vous admire et je vous aime.

 

 

Logo Livraddict

Commentaires

Bravo, je trouve que ton article est l'un des meilleurs que j'ai lu sur ce roman ! De plus, je partage totalement ton analyse sur le sujet ! Au plaisir de te lire à nouveau..

Écrit par : MademoiselleChristelle | 12/09/2013

Les commentaires sont fermés.