Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/06/2012

La mort s'invite à Pemberley, de P.D. James

 la mort s'invite à pemberley,p.d. james,policier,jane austen,orgueil et préjugés

La mort s'invite à Pemberley

P.D. James

 

Rien ne semble devoir troubler l'existence ordonnée et protégée de Pemberley, le domaine ancestral de la famille Darcy, dans le Derbyshire, ni perturber le bonheur conjugal de la maîtresse des lieux, Elizabeth Darcy. Elle est la mère de deux charmants bambins, sa sœur préférée, Jane, et son mari, Bingley, habitent à moins de trente kilomètres de là, et son père adulé, Mr Bennet, vient régulièrement en visite, attiré par l'imposante bibliothèque du château.
Mais le climat s'alourdit soudain lorsque, à la veille du bal d'automne, un drame contraint les Darcy à recevoir sous leur toit la jeune sœur d'Elizabeth, Lydia, et son mari, Wickham, que leurs frasques passées ont rendu indésirables à Pemberley. Avec eux s'invitent la mort, la suspicion mais aussi le romanesque.
Dans La mort s'invite à Pemberley, P.D. James associe sa longue passion pour l'œuvre de Jane Austen à son talent d'auteur de romans policiers pour imaginer une suite à Orgueil et Préjugés, six ans après la fin du roman, et y camper une intrigue à suspense. Elle le fait avec une grande fidélité aux personnages d'Austen, et en même temps dans le plus pur style de ses romans policiers, dans lesquels elle fait affleurer, et souvent approfondit, des problèmes de société - ici ceux de l'Angleterre du début du XIXe siècle : domestiques et maîtres, dureté de la justice, abîme entre le mode de vie des privilégiés et celui des petites gens.


Dans La mort s'invite à Pemberley, P.D James prend son talent à écrire des intrigues policières et reprend sa passion pour les écrits de Jane Austen, afin d'imaginer une suite à Orgueil et Préjugés.
P.D James résume l'intrigue principale d'Orgueil et Préjugés dans ses premières pages, avant de lancer son histoire, quelques années après. L'action commence à la veille d'un grand bal annuel donné par Elizabeth et Darcy, dans leur domaine de Pemberley. Dans la soirée, après la fin des préparatifs, Lydia Wickham apparait de façon hystérique au domaine des Darcy, son mari et le capitaine Denny ont disparu dans les bois...
Cette entrée fracassante de la jeune sœur d'Elizabeth va bouleverser la vie paisible et heureuse qu'elle mène, entourée de son mari, de ses enfants, de la présence occasionnelle de sa sœur Jane et de son père. Le meurtre du capitaine Denny, la présence de Lydia, le procès de Wickham, vont réveiller des souvenirs, des rancunes, mais vont aussi inviter la suspicion, le meurtre et les tensions !
Je me suis plongée dans La mort s'invite à Pemberley avec curiosité, afin de voir comment P.D James se tirait de la reconstitution de l'œuvre de Jane Austen. Cette suite d'Orgueil et Préjugés est intéressante, car on sent que l'auteure est passionnée par l'univers décrit par Jane Austen.
Commençons par les personnages : ils sont dans l'ensemble bien respectés. Darcy a une belle part dans ce récit, tant en importance dans la résolution de l'enquête à cause de sa qualité de magistrat, mais aussi en tant que narrateur : ses sentiments et ses états d'âmes nous permettent de le comprendre mais surtout de voir comment P.D James ressent ce personnage. Quand à Elizabeth, passé les premières pages, j'ai un peu perdu cette protagoniste, car je ne la trouvais pas aussi pétillante et aussi intéressante que dans Orgueil et Préjugés. Quant aux personnages secondaires, Lydia reste aussi survoltée, vulgaire et inconséquente qu'on la connaît, Wickham reste le charmeur sûr de lui, incapable de rester longtemps dans un même emploi, arrogant et fier. Un autre personnage qui m'a un peu déçue est le colonel Fitzwilliam, différent de l'image que j'avais de lui après avoir lu Orgueil et Préjugés.
Outre ces personnages familiers que l'on redécouvre, La mort s'invite à Pemberley campe aussi une intrigue policière non moins importante. La justice se met en place pour tenter de découvrir qui est le responsable de la mort du capitaine Denny, ce qui permet de se rendre compte des moyens employés à cette époque, P.D James présente parfaitement la procédure judiciaire du 19ème siècle.
La mort s'invite à Pemberley est un récit intéressant, qui n'a pas la qualité, évidemment, d'Orgueil et Préjugés, mais qui permet de satisfaire sa curiosité quand à une suite possible du livre de Jane Austen !

 

 

Logo Livraddict

Les commentaires sont fermés.