Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2012

L'Assassin Royal, tome 5, de Robin Hobb

l'assassin royal,robin hobb,tome 5,fantasy

L'Assassin royal, Tome 5
La Voie Magique

 

Robin Hobb




Le roi Vérité est vivant ! Il a imposé une ultime mission à Fitz : « Rejoins-moi ! »
Loin sur les sentiers mystérieux de l'Art, au-delà du royaume des montagnes, le jeune homme se met en quête pour répondre à l'appel de son souverain affaibli.
Mais il reste seul, pourchassé par les forces de Royal, l'usurpateur, et sans possibilité de compter sur ses propres alliés, qui le manipulent comme un simple pion. Or d'autres forces sont en marche...
Dans son périple, Fitz va en effet se voir révéler son véritable statut : c'est par lui que s'accomplira, ou sera réduit à néant, le destin du royaume des Six-Duchés, et c'est là une charge bien lourde à porter quand on est traqué par ses ennemis, trahi par ses proches, et affaibli par la magie...



On rejoint Fitz dans la suite de son épopée.
La Voie Magique continue le voyage du jeune bâtard pour rejoindre son oncle Vérité, le véritable roi des Six-Duchés, dans le domaine des Montagnes où le roi espère trouver les Anciens, peuple mythique, pour les aider à contrer les Pirates Rouges. Mais le perfide Royal espère toujours empêcher le retour de Vérité sur le trône, employant pour cela tous les moyens nécessaires...
La Voie Magique se poursuit là où on avait laissé Fitz : seul, blessé, venant tout juste d'échapper aux soldats de l'Usurpateur. Heureusement que Fitz ne manque pas de ressource ! Il réussit à atteindre la bordure des frontières, mais comment les traverser, suite aux renforcements de la sécurité entre les deux territoires ? Ayant réussi à traverser, il se rend compte qu'il peut compter sur l'aide de nouveaux compagnons, auxquels Fitz va devoir faire confiance.
l'assassin royal,robin hobb,tome 5,fantasyJ'ai apprécié cette suite de l'histoire du bâtard royal, car on en sait plus sur ce qui lui arrive, comment il se tire des guêpiers dans lesquels il s'est fourré, mais surtout on poursuit des aventures hautes en couleurs, on connaît mieux Fitz, son loup, mais aussi ses compagnons, que ce soit des personnages déjà connus (la reine Kettricken est plus dure, plus habitée par son rôle d'Oblat et de reine qu'à l'époque de Castelcerf ; le Fou est toujours aussi mystérieux, imprévisible et touchant, un de mes personnage préféré ! ; Umbre, le vieux mentor retrouve une seconde jeunesse), mais on en découvre des nouveaux également (la vieille Caudron, qui semble en savoir long sur l'Art ; la ménestrelle Astérie, que j'ai très souvent trouvée irritante...). Bref, une belle palette de personnages qui volent bien souvent la vedette à Fitz !
Un Fitz qui va devoir se réhabituer à la vie en groupe, à se voir réendosser son statut de bâtard utile au trône. Car avec l'abandon de son anonymat à certaines personnes, il n'est plus caché et libre comme sa mort lui avait permis. L'horreur et la consternation sont les émotions principales de Fitz durant un moment, lorsqu'il constate que sa réapparition le force de nouveau à abandonner jusqu'aux moindres petites parcelles de la vie qu'il chérit et tente de protéger. Rage, rancœur, souffrance, joie (trop souvent éphémère), plaisir... Robin Hobb nous décrit avec talent les moindres sentiments de Fitz par rapport aux événements et à la vie qui l'entoure, ce qui m'a souvent tiré des larmes, fait sourire, ou laisser songeuse.
Robin Hobb sait toujours y faire pour nous emporter dans son monde, avec une écriture simple pour décrire un univers foisonnant, des magies compliquées (le Vif est toujours aussi important dans ce tome, mais cette fois l'Art est vraiment au centre, on a enfin l'occasion d'en apprendre plus sur cette « magie royale » !), des personnages tous plus intéressants les uns que les autres... Robin Hobb est une véritable magicienne ! Il y a des rebondissements et du suspense à chaque page, j'en redemande chaque fois un peu plus, et je suis toujours déçue quand j'arrive à la fin de l'histoire !
La Voie Magique est un excellent tome, et je ne peux que vous conseiller de le lire et de lire L'Assassin Royal, un classique dans le genre de la Fantasy !




D'où provient véritablement la magie ?
L'a-t-on dans le sang dès la naissance, de même que certains chiens naissent avec le talent de suivre une piste tandis que d'autres sont doués pour garder les troupeaux ? Est-ce un savoir qui peut s'acquérir par la simple volonté d'apprendre ? Ou bien les diverses magies sont-elles inhérentes aux pierres, aux eaux et aux terres du monde, si bien qu'un enfant s'en imprègne avec l'eau qu'il boit ou l'air qu'il respire ?
Si nous connaissions l'origine de la magie, celui qui le désirerait pourrait-il créer un sorcier de grand pouvoir ? Pourrait-on élever un enfant pour la magie comme on élève un cheval pour le labour ou la vitesse ? Ou bien choisir un nourrisson et commencer à le former avant même qu'il sache parler ? Ou encore bâtir son logis là où la terre regorge le plus de magie et où l'on peut y puiser à loisir ?
 
 

l'assassin royal,robin hobb,tome 5,fantasy

 
La Citadelle des Ombres I
L'Assassin Royal, Tome 1 : L'Apprenti Assassin
L'Assassin Royal, Tome 2 : L'Assassin du Roi
L'Assassin Royal, Tome 3 : La Nef du Crépuscule


La Citadelle des Ombres II
L'Assassin Royal, Tome 4 : Le Poison de la Vengeance
L'Assassin Royal, Tome 5 : La Voie Magique
L'Assassin Royal, Tome 6 : La Reine Solitaire


La Citadelle des Ombres III
L'Assassin Royal, Tome 7 : Le Prophète Blanc
L'Assassin Royal, Tome 8 : La Secte Maudite
L'Assassin Royal, Tome 9 : Les Secrets de Castelcerf


La Citadelle des Ombres IV
L'Assassin Royal, Tome 10 : Serments et Deuils
L'Assassin Royal, Tome 11 : Le Dragon des Glaces
L'Assassin Royal, Tome 12 : L'Homme Noir
L'Assassin Royal, Tome 13 : Adieux et Retrouvailles
 
 
 
 
 
Logo Livraddict

Commentaires

J'ai bien aimé en fait de m'éloigner des intrigues politiques puisque justement, on retrouve les personnages (enfin !) et on en apprend davantage sur eux. (ah mais Kettricken dans ce volume... !)
En tout cas, j'aime beaucoup le fait que l'Art prenne plus d'importance, aussi.

Écrit par : Acr0 | 22/10/2012

Les commentaires sont fermés.