Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2012

De fièvre et de sang, de Sire Cédric

de fièvre et de sang,sire cédric,policier,fantastique

De Fièvre et de Sang

Sire Cédric

 

Une jeune fille se réveille entièrement nue et entravée sur un matelas couvert de sang. Elle sait qu'elle va mourir, toute tentative de fuite semble inutile. La douleur n'est rien en comparaison de la peur panique qui s'est emparée d'elle...
Le commandant Vauvert mène l'enquête en compagnie d'une profileuse albinos, Eva Sviirta. Personnage excentrique et hors norme, Eva a un véritable sixième sens qui fait d'elle une redoutable traqueuse de l'ombre. Ensemble, ils vont tenter de remonter la piste d'un tueur en série qu'ils croyaient mort et qui a pour habitude de vider entièrement ses victimes de leur sang.
S'agit-il d'une réincarnation, d'un spectre, d'un homme, d'une femme, d'une créature d'un autre monde ?
Suspense, angoisse, horreur, sensations étranges, crises de démence, folie meurtrière, rite satanique... Un thriller oppressant qui entraîne ses lecteurs au-delà de la raison.


Première excursion dans l'univers de Sire Cédric avec De Fièvre et de Sang, que j'avais envie de lirede fièvre et de sang,sire cédric,policier,fantastique depuis longtemps.
Avec ce premier roman que je lis, je ne pouvais mieux tomber. Dès le début, on rentre directement dans l'action : on découvre une jeune fille, enlevée, attachée à un lit, et prête à subir des violences insoutenables...
Le commandant Vauvert et la profileuse Eva Svärta font faire équipe pour tenter de capturer les personnes responsables de ces forfaits. Mais, un an après, tout recommence malgré la mort des principaux suspects. Copycat ? Ou quelque chose de plus sombre ? Ce mystérieux tueur, non seulement torture violemment ses victimes, mais les vide également de leur sang et les laisse dans une mise en scène macabre.
« Pour arrêter un monstre, il faut parfois un autre monstre. » Les deux protagonistes sont vraiment des personnages que Sire Cédric a décrits de manière très vivace. Vauvert est un flic carré, tenace, avec une grande expérience de son métier, très humain, bref attachant, un colosse cachant une sensibilité aussi grande que lui. Mais pour moi, la véritable révélation de De Fièvre et de Sang est la profileur Eva. Déjà pour son apparence physique : la jeune femme est albinos. Mais aussi pour son passé rempli de fantômes et de violence, qui la marque évidemment profondément, la rendant plus que tenace dans son métier, au point d'être constamment sur le fil du rasoir.
Ensuite, l'intrigue. De Fièvre et de Sang est un mélange réussi entre policier et fantastique. Sire Cédric maîtrise son histoire du début à la fin, tant dans l'enquête qui rebondit sans arrêt, avec un rythme échevelé, que dans le côté fantastique avec les légendes et les personnages du folklore traditionnel.
Tous ces éléments baignant dans le sang forment une bonne histoire, qui m'a tenue en haleine jusqu'à la fin ! Avec De Fièvre et de Sang, je pense pouvoir dire sans me tromper que je continuerai à lire Sire Cédric !

 

Pour arrêter un monstre,
il faut parfois un autre monstre.

 

 

 

Logo Livraddict

Commentaires

Je viens de le finir cette semaine, et, en grande amatrice de polars, je suis légèrement restée sur ma faim : oui, le rythme est très bon, et j'ai adoré les personnages ; cependant j'ai vu venir quantités d'éléments surnaturels de très loin, et par conséquent je n'ai pas ressenti de tension très pesante, démêlant l'intrigue souvent un peu avant les enquêteurs. :/
Par contre comme c'est je crois son premier livre j'aimerais bien en lire d'autres pour voir comment il a pu (du) évoluer et s'améliorer ! :)

Écrit par : Tesrathilde | 29/03/2015

Les commentaires sont fermés.