Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/07/2012

Le Chuchoteur, de Donato Carrisi

le chuchoteur,donato carrisi,policier

Le Chuchoteur


 

Donato Carrisi



Coup de cœur


Cinq petites filles ont disparu. Cinq petites fosses ont été creusées dans la clairière. Au fond de chacune, un petit bras, le gauche.
Depuis qu'ils enquêtent sur les rapts des fillettes, le criminologue Goran Gavila et son équipe d'agents spéciaux ont l'impression d'être manipulés. Chaque découverte macabre, chaque indice les mènent à des assassins différents. La découverte d'un sixième bras, dans la clairière, appartenant à une victime inconnue, les convainc d'appeler en renfort Mila Vasquez, experte dans les affaires d'enlèvement. Dans le huis clos d'un appartement spartiate converti en QG, Gavila et ses agents vont échafauder une théorie à laquelle nul ne veut croire : tous les meurtres sont liés, le coupable est ailleurs.
Quand on tue des enfants, Dieu se tait, et le diable murmure...



Premier roman de Donato Carrisi et qui a fait de lui une révélation dans le monde de la littérature policière.
Cinq petites filles ont disparues. Et cinq fosses ont été creusées avec, à l'intérieur, un petit bras gauche. Pour tenter de retrouver les fillettes – ou au moins leurs corps – on fait appel au criminologue Goran Gavila et à son équipe d'agents spéciaux. L'enquête piétinant un peu et ayant retrouvé le bras d'une sixième fillette inconnue, Mila Vasquez est appelée en renfort. La jeune femme est une grande spécialiste des disparitions, solitaire, acharnée, faisant son boulot coûte que coûte.
Donato Carrisi est un auteur italien très particulier. Le Chuchoteur est son premier roman, mais il n'en n'ait pas à son coup d'essai dans l'écriture. Il est l'auteur d'une thèse sur Luigi Chiatti, un tueur en série, puis il a écrit des scénarios. Juriste de formation, spécialisé en criminologie et sciences du comportement, toute son expérience se ressent vraiment dans son roman !
L'enquête est particulièrement entraînante. On est aussitôt plongés dans l'horreur de la découverte de ces bras d'enfants découverts dans une clairière. A travers la traque à ce « monstre », on croisera des pédophiles, des parasites et des kidnappeurs, on se familiarisera avec les différents types de tueurs en série, on vivra une véritable plongée dans l'enfer humain. Car malgré toutes les horreurs qu'est capable l'être humain, le pire n'est-il pas l'indifférence de la population en général ? Car Donato Carrisi nous montre plusieurs exemples du détachement des gens vis-à-vis de leurs semblables, ou un intérêt seulement de dernière minute, devant le macabre, sans se soucier des personnes lorsqu'elles étaient encore parmi nous.
Le Chuchoteur est un livre glauque, très sombre, sans doute à ne pas mettre entre toutes les mains. Car rien que la pédophilie et l'enlèvement d'enfants sont des sujets plus que bouleversants, on côtoie l'horreur sans fard, on est frappés de plein fouet. On voit l'humain dans ce qu'il a de plus noir, de plus sombre et de plus dégoûtant, le Mal véritable, celui qui n'a pas d'explications.
Cela a beau être un thriller extrêmement sombre, j'ai été prise aux tripes et je n'ai pas pu le lâcher avant la fin ! Donc, une enquête très intéressante, menée avec brio du début à la fin, le tout servi avec une écriture vraiment très descriptive et envoûtante. Mais j'ai été aussi particulièrement captivée par les personnages. L'équipe d'enquêteurs à chacun une spécialité qui lui est propre, on se sent proche d'eux ou non. J'aurais aimé les voir plus décrit à certains moments, mais ils sont tous essentiels et importants. Le professeur Goran est particulièrement frappant, un homme très décalé, très étrange, qui se révélera jusqu'à la fin du livre. Mais Mila Vasquez est le personnage que j'ai préféré. Spécialisée dans les disparitions, elle y excelle car elle a quelque chose qui lui permet de connaître et de comprendre les personnes qu'elle pourchasse. On découvre sa vie bribe par bribe, distillé tout au long du Chuchoteur. D'abord froide et purement professionnelle, j'ai vite pris plaisir à découvrir la personne derrière la carapace, ce qu'elle cachait et comment elle en est arrivée là.
Le Chuchoteur est une vraie révélation et un immense coup de cœur pour moi ! J'ai beaucoup entendu dire que certains avaient trouvés la fin décevante. Après plusieurs relectures du roman, je peux dire que ce n'est pas mon cas. J'aimerai expliquer mon point de vue, donc ne lisez pas la suite pour ne pas vous faire SPOILER. L'identité d'Albert est, je trouve, particulièrement réussie. Après de multiples surprises et rebondissements, on a enfin la réponse et je n'ai pas été déçue, surtout devant ce nouveau type de tueurs en série, que je ne connaissais absolument pas. Ensuite, il y a l'arrestation finale et la découverte de la fillette. On n'y prend pas part directement, on assiste avec Mila à la découverte retransmise à la télévision. Je trouve que c'était assez osé comme méthode : contrairement à beaucoup d'autres thrillers, on n'est pas sur les lieux, avec le personnage principal qui résous toute l'affaire. Je trouve que Donato Carrisi a pris une voie différente, qui aurait pu ne pas marcher, mais qui a révélé encore davantage de suspense pour moi. Et c'est ensuite une fin particulièrement ouverte que l'auteur nous laisse, et heureusement que j'ai appris qu'il y aurait une suite, avec L'Ecorchée ! FIN DU SPOILER
Tout ça pour dire et vous conseiller vraiment cette lecture, j'ai été transportée du début à la fin, un coup de cœur !




Le Chuchoteur
L'Ecorchée

 
 
 
 
Logo Livraddict

Commentaires

J'ai passé un très bon moment avec ce livre !

Écrit par : Riz-Deux-ZzZ | 12/03/2013

Ce livre me tente depuis pas mal de temps, mais le fait qu'il y soit question d'enlèvements d'enfants me fait hésiter... En même temps, les critiques très élogieuses ne manquent pas, ton avis positif donne également très envie, donc à voir ^^

Écrit par : Pinklychee | 16/10/2013

J'ai adoré et j'ai hâte de lire la suite.

Écrit par : Erine | 12/01/2014

Les commentaires sont fermés.