Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/08/2012

Fiche Film n°3 : Warrior


 

Fiche technique


Date de sortie cinéma
14 septembre 2011

Réalisé par Gavin O'Connor

Long-métrage américain

Genre
Action, Drame

Durée
02h20min

Distributeur
Metropolitan FilmExport


fiche film,warrior,gavin o'connor,tom hardy,joel edgerton,nick nolte,arts martiaux

Casting


Tom Hardy
Rôle : Tom Conlon

Joel Edgerton
Rôle : Brendan Conlon

Jennifer Morrison
Rôle : Tess Conlon

Nick Nolte
Rôle : Paddy Conlon

Frank Grillo
Rôle : Frank Campana


fiche film,warrior,gavin o'connor,tom hardy,joel edgerton,nick nolte,arts martiaux

Synopsis

 

Ancien Marine brisé, Tommy Conlon rentre au pays et demande à son père de le préparer pour un tournoi d'arts martiaux mixtes qui lui permettrait de gagner une fortune. Personne ne sait ce qu'il espère faire de cet argent.
Le propre frère de Tommy, Brendan, décide lui aussi de s'engager dans la compétition pour essayer de sauver sa famille. Entre les deux frères, les années n'ont pas adouci les rancœurs.
Immanquablement, les routes de Tommy et de Brendan vont bientôt se croiser. Au-delà de l'affrontement qui s'annonce, pour chacun, quelle que soit la cause qu'ils défendent, il n'est pas seulement question de remporter un prix, mais de mener le combat d'une vie...

 

fiche film,warrior,gavin o'connor,tom hardy,joel edgerton,nick nolte,arts martiaux


S
ecrets de tournage

 

Fighter/Warrior : match nul
A l'origine, Lionsgate avait prévu de sortir le film en 2010, ce qui aurait coïncidé avec la sortie d'un autre film sur le même thème : Fighter de David O. Russell. La compagnie de production a finalement refusé de combattre sur le ring du box-office, et repoussé la sortie du long-métrage de Gavin O'Connor à l'année suivante. Etant donné les éloges et le succès qui ont accueilli le premier film (récipiendaire de deux Oscars et un Golden Globe), nul doute que ce choix fut le bon.

Un mot sur le MMA
Les mixed martial arts (MMA), littéralement "arts martiaux mixtes", forment un sport de combat complet associant pugilat et lutte au corps à corps dans lequel les deux combattants peuvent utiliser de nombreuses techniques. Selon les fédérations, sont autorisées toutes sortes de percussions telles que coups de pied, de poing, de genou et de coude, des techniques de projections et de soumission et parfois certaines techniques de percussion au sol.

Un cinéma qui joue des poings
Warrior s'inscrit dans une nouvelle vague de films mettant en scène les milieux des sports de combat rapproché, représentée notamment par Redbelt (2008), Les Winners (2011) ou encore les films multi-récompensés de Darren Aronofsky (The Wrestler, 2009) et David O. Russell (Fighter, 2010).

Un timing contrariant
Le réalisateur Gavin O'Connor souhaitait engager des acteurs inconnus pour incarner les deux frères afin que "les spectateurs ne puissent pas se souvenir d'eux d'un précédent rôle". Malheureusement pour lui, Joel Edgerton est entre-temps apparu dans Animal Kingdom (Grand Prix du Jury au festival de Sundance) tandis que Tom Hardy s'illustrait dans l'Inception de Christopher Nolan et devenait le rival de Batman dans le très attendu The Dark Knight Rises. Autant dire qu'ils étaient loin d'être tout à fait méconnus du grand public lors de la sortie du film ! Le réalisateur a cependant concédé que cette notoriété fraîchement acquise aiderait sans doute la promotion de son long-métrage.

Avis aux néophytes
Selon le co-scénariste A.M. Tambakis, Warrior n'est pas seulement réservé aux amateurs de MMA : "Dire que Warrior est un film sur le MMA revient à dire que Rocky est un film sur la boxe, ou La Bande des quatre un film sur le cyclisme, ou Le Grand défi un film sur le basketball. C'est très réducteur. Après avoir vu ces films, le public est sorti des salles satisfait d'avoir appris quelque chose sur un monde dont il ne savait rien, et nous espérons que ce sera aussi le cas avec Warrior."

Un entraîneur mythique
La tâche d'entraîner Joel Edgerton et Tom Hardy est revenue au légendaire Greg Jackson, qui a reçu trois World MMA Awards et a été classé 8e dans la liste des hommes les plus puissants du MMA par Fight ! Magazine.

Beaucoup de technique, un peu de muscle
Joel Edgerton a pris neuf kilos de muscles, mais son style de combat ne nécessitait pas une masse musculaire impressionnante. J.J Perry explique : "Brendan est plus un technicien que son adversaire. Il utilise le jiu-jitsu et des techniques complexes, c'est un outsider surgi de nulle part." Joel Edgerton décrit son entraînement comme "une expérience physique, mais aussi mentale et émotionnelle".

13kg de muscles
L'entraînement de Tom Hardy s'est concentré sur la musculation dans le but de gagner près de treize kilos de muscles. À l'inverse de Joel Edgerton, Tom Hardy n'avait aucune expérience sportive. Né dans une famille aisée, il est le premier à admettre qu'avant Warrior, il ne connaissait rien au sport de combat. Son entraînement quotidien consistait en deux heures de boxe suivies par deux heures de kickboxing et de Muai Thai, deux heures de chorégraphie et deux heures de musculation.

Un vrai combat
Malgré quelques concessions, dont faire porter aux acteurs des gants avec un rembourrage plus dense, et installer dans la cage un tapis monté sur ressorts pour mieux absorber les chocs, les deux acteurs ont évolué dans un environnement de tournage très éprouvant. Ils ont affronté de vrais combattants. Koba, le champion de lutte russe qui est censé gagner le Sparta, est joué par le champion de lutte olympique et héros de Pittsburgh Kurt Angle. Le défi n'était donc pas seulement d'entraîner les deux acteurs principaux à se battre comme de vrais champions de MMA, mais aussi d'entraîner de vrais combattants à se battre comme au cinéma, c'est-à-dire sans porter les coups. Malgré tous ses efforts, certains coups ont atteint leur but, entraînant plusieurs blessures, dont une déchirure de ligament, un pied cassé et une côté fêlée pour Tom Hardy, et une blessure sérieuse au ligament collatéral médial du genou droit de Joel Edgerton.

 

 

fiche film,warrior,gavin o'connor,tom hardy,joel edgerton,nick nolte,arts martiaux

Mon avis

 

Warrior est un drame familial et un film sportif des plus réussi !
Tommy Conlon, marine, rentre tout juste au pays. Peu loquace, les éléments de son passé sont révélés peu à peu, expliquant au fur et à mesure les blessures de l'homme. Retrouvant son père, Paddy Conlon, un ancien alcoolique et homme brisé, et va lui demander de l'entraîner pour un tournoi de MMA (Mixed Martial Art), où une grosse somme d'argent est à la clé pour le vainqueur. Sa raison pour participer à ce tournoi ne sera révélée qu'au compte-goutte.
De son côté, son frère, Brendan Conlon va tout faire pour tenter également de remporter ce championnat. Ses problèmes d'argent pourrait l'obliger, lui et sa famille, à quitter leur maison.
Entre ces trois membres de la famille, le père et les deux fils, les années n'ont pas arrangé les choses, déchirant toujours leurs vies. Séparé par l'alcoolisme et le comportement de leur père, mais aussi par leur vision du monde, Tommy et Brendan ont beaucoup de chemin à faire avant de pouvoir s'accepter et se pardonner. Long est le chemin avant de pouvoir reprendre une relation saine avec leur père, qui, emplit de remords, tente de se faire pardonner.
Gavin O'Connor montre ici des personnages profonds : il explore avant tout la complexité de ses deux personnages principaux, constitués de nombreuses couches complexes, et il a surtout eu la faculté de montrer non un film de sport avec une histoire servant seulement à relier les scènes d'actions entre elles, mais un film où la souffrance d'une famille tient un place primordiale, où chacun doit trouver du courage pour les épreuves de la vie, non seulement dans la cage, sur le ring, mais aussi dans leurs cœurs. Les rôles sont interprétés avec brio, les acteurs montrent avec subtilité toute la souffrance et la douleur des personnages qu'ils incarnent. Mention spéciale pour des scènes phares du film : le moment d'émotion entre Tommy et son père, le dialogue entre Brendan et Tommy sur la plage, le combat final...
Joel Edgerton, que je découvre dans ce film, a su camper un père de famille aimant, prêt à tout pour elle, bref un excellent rôle malgré son retour sur le ring un peu trop facile. Comment un ancien combattant, devenu prof de physique, ne combattant que de « petits » adversaires peut-il en arriver à ce championnat ? Malgré cette légère incohérence, il porte son rôle avec aisance et montre un personnage sympathique.
Mention spéciale pour deux personnages secondaires. Tout d'abord, Paddy Conlon, le père de Tommy et Brendan, joué par Nick Nolte ainsi que le rôle de Franck Campana, joué par Franck Grillo. Nick Nolte campe un père bouleversant, détruit par le rejet de ses fils, qui tente désespérément de se faire pardonner pour retrouver sa place et l'amour de Tommy et Brendan. De son côté, Franck Campana est un entraîneur impliqué dans sa relation avec ses élèves, et plus particulièrement avec Brendan.
Mais la vraie révélation vient de Tom Hardy, révélé par Bronson, Inception et que j'attends avec impatience dans The Dark Knight Rises, de Christopher Nolan, dans le rôle de Bane. C'est un acteur qui révèle une vraie force de caractère, sachant jouer un homme qui, sous l'apparence d'une brute épaisse, est en fait une personne sensible, déchirée, et avec un cœur gros comme ça ! Un excellent acteur, qui sait faire passer toute son intensité rien que dans son regard, qui donne de la force au scénario, et que je suivrais dans sa carrière avec plaisir et intérêt !
Bref, malgré quelques léger défauts (le retour sur le ring de Brendan, un scénario plutôt classique, le passé de marine de Tommy est trop peu décrit), Warrior est un film qui mérite d'être vu, notamment pour le jeu des acteurs, une émotion qui va droit au cœur, le combat n'est pas au centre du film, bref une bonne surprise de la rentrée cinématographique !

fiche film,warrior,gavin o'connor,tom hardy,joel edgerton,nick nolte,arts martiaux

Les commentaires sont fermés.