Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2012

Meurtres pour rédemption, de Karine Giebel

 meurtres pour rédemption,karine giébel,policier

Meurtres pour rédemption

Karine Giebel

Coup de cœur
 
 
Vingt ans. Le bel âge ? Pas pour Marianne. En prison. Pour perpète. Pour meurtres.
" Ils ne m'ont laissé aucune chance (...) Mais j'existe encore (...) Ça leur ferait trop plaisir que je cesse le combat... Je ne leur ferai pas cette joie
.
Alors, nourrir la haine, l'instinct de survie, même si l'on ne désire qu'aimer, être aimée ; pour lutter malgré tout, contre les coups, les brimades, l'ignoble.
La liberté. Inaccessible. Sauf à se laisser bercer par le chant des trains, pas si loin, là, derrière les barreaux, à se laisser emporter dans leur sillage.
Jusqu'au jour où ... En taule, même l'inimaginable peut surgir. Une porte s'ouvre... "La liberté, Marianne, tu dois en rêver chaque jour, chaque minute, non ?"
Mais le prix à payer pour transformer ce rêve en réalité est terrifiant. Marianne ira-t-elle jusqu'au bout ? Jusqu'au bout de cette voie de sang ? Mais, peut-être, aussi, de rédemption ?


 
Il y a quelque temps, j'ai découvert le recueil de nouvelles L'empreinte sanglante, où 8 auteurs ont écrit une nouvelle à partir de la phrase « L'empreinte sanglante d'un pied nu, la suivre le long d'une rue... ». Parmi ces auteurs, il y avait mes « chouchous » (Maxime Chattam, Raphael Cardetti et Franck Thilliez) mais j'ai pu également découvrir de nouveaux auteurs. Et dans ces auteurs, il y avait Karine Giébel.
Je me suis intéressée à ses écrits, et me suis arrêtée sur Meurtres pour rédemption.
Meurtres pour rédemption est un pavé d'environ 900 pages, écrit petit... Et qui se dévore en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! Dans ce livre, Karine Giébel nous entraîne dans la vie de Marianne de Gréville. Jeune femme d'une vingtaine d'année, Marianne est une tueuse multirécidiviste. D'après tous, un monstre. Qui mérite de passer sa vie entière derrière les barreaux. Qui mérite les pires traitements. Pourtant Marianne a comme on dit un « bon fond », elle ne voulait pas tuer, tout a commencé quand, avec son petit ami, elle a voulu fuir des policiers et a fini par tirer sur eux.
Marianne est une vraie boule d'énergie et de violence, sujette à des crises de fureur dévastatrice, aidée par sa pratique des arts martiaux, qui refuse catégoriquement de se soumettre et de se laisser marcher dessus. Derrière les barreaux, elle ne peut s'évader qu'en écoutant les trains qui passent, aux livres lus et grâce à la drogue procurée par un maton, Daniel.
Meurtres pour rédemption est divisé en deux parties. Tout d'abord, la vie de Marianne en prison, en butte à l'hostilité de la majorité des surveillants et des défis des autres détenues. Mais tout bascule quand trois policiers lui rendent visite pour lui proposer un marché. Ils l'aideront à s'évader si elle fait un travail pour eux en échange.
Pour Marianne, le prix à payer en échange de sa liberté va être immense. Trop, peut-être. La jeune femme a beau encaisser tous les coups et s'en sortir encore plus forte, elle devra réunir toutes ses forces pour tenter de survivre aux coups du destin.
Haletant, ponctué de rebondissements incessants, Meurtres pour rédemption est un livre absolument bouleversant ! Chacun des personnages est unique et touchant, le récit est dynamique et ne laisse pas une seconde de répit, je vous recommande vivement cette lecture !
 
 
 
 
Logo Livraddict

Les commentaires sont fermés.