Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/11/2012

La Tyrannie de l'Arc-en-Ciel, Tome 1, de Jasper Fforde

 la tyrannie de l'arc-en-ciel,jasper fforde,tome 1,science-fiction

La Tyrannie de l'Arc-en-Ciel, Tome 1
La route de Haut-Safran

Jasper Fforde

 
Bienvenue dans la Chromocratie !
Ici, les citoyens sont normaux, à la différence près qu'ils naissent Gris, Jaunes, Verts, Bleus, ou encore Rouges en fonction des couleurs qu'ils distinguent. Le rôle de chacun dépend justement de cette singularité. Les Pourpres accèdent aux postes les plus agréables tandis que les Gris, incapables de discerner les nuances éclatantes, sont traités en esclaves.
Et comme dans toute tyrannie digne de ce nom, les autorités veillent à ce que cet ordre soit respecté !
Edward Rousseau est un jeune homme Rouge sans histoire, promis à un bel avenir. Jusqu'au jour où un compagnon rencontré par hasard dans un train disparaît, dans l'indifférence la plus totale.
Dès lors, de mystérieux incidents l'interpellent : on lui confisque ses papiers, il apprend que le médecin de la ville est mort dans des circonstances étranges... Sa rencontre avec Jane, une Grise effrontée au nez exquis, va confirmer ses soupçons : ces événements cachent une vérité effrayante.
Qui réussira à la révéler sans y perdre la vie ?

 

 
Jasper Fforde, en dehors de sa série Thursday Next, écrit également d'autres romans, comme sa nouvelle trilogie La Tyrannie de l'Arc-En-Ciel.
Dans La Route de Haut-Safran, un monde appelé Chromocratie, divise les citoyens selon les couleurs qu'ilsla tyrannie de l'arc-en-ciel,jasper fforde,tome 1,science-fiction perçoivent, et le rôle de chacun dépend de cette singularité. Les Pourpres sont ceux promis aux postes les plus élevés tandis que les Gris sont les esclaves. Et, évidemment, personne ne peut se rebeller s'il ne veut pas en subir les conséquences...
Le protagoniste principal, Edward Rousseau, un Pourpre, engagé auprès d'une jeune Sang de Bœuf, est un jeune homme sans histoire. Mais un jour, il est envoyé en compagnie de son père dans un village, afin de procéder à un recensement des chaises, pour un Réalignement d'Humilité. Ces changements vont entraîner des incidents et des rencontres : la disparition d'un camarade, confiscation de papiers... Et surtout Jane, une Grise effrontée qui a beau le menacer et le mépriser, va l'intéresser grandement, l'entraînant dans une aventure à laquelle il ne s'attendait pas !
Après Thursday Next, j'espérais que ce premier tome serait à la hauteur. Car c'est rapidement devenu un mythe pour moi, les écrits de Jasper Fforde, avec sa plume tout à fait reconnaissable et inimitable !
Avec La Route de Haut-Safran, Jasper Fforde parvient à développer une histoire intéressante, mais surtout un univers complètement décalé, mais très cohérant, et surtout tout en gardant son humour. Malgré toute la force de son écriture, j'ai beaucoup moins adhérée à ce premier tome qu'à la série Thursday Next. Ce pourrait être à cause des expressions et des termes qui parcourent le récit, mais cela tient, pour moi personnellement, à des personnages dans lesquels je ne me suis pas investis. Le personnage principal est gentil, mais j'avais plus envie de le secouer pour le réveil qu'autre chose, ce qui s'est poursuivi tout au long du récit. Et Edward est entouré de profiteurs et d'ambitieux, pas un pour racheter l'autre ! Le protagoniste vraiment captivant est Jane, car elle a vraiment du mordant et de la répartie, ce qui m'a fait bien rire !
Cependant, malgré cette légère « déception », je ne regrette pas du tout cette lecture, et m'y replongerais sûrement dans quelques temps, ainsi que dans la suite, car Jasper Fforde est un maître dans l'art de créer un univers captivant, rempli d'humour et va même donner à réfléchir sur le système politique et social : abus, pouvoir, tyrannie...
Laissez-vous tenter par La Tyrannie de l'Arc-En-Ciel, Jasper Fforde signe ici, peut-être pas une de ses meilleures œuvres, mais en tout cas un roman qui vaut la peine d'être lu !
(Et surtout, je trouve la couverture très belle !)
 
 
 
Logo Livraddict

Écrire un commentaire