Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2013

Les Morsures de l'Ombre, de Karine Giébel

les morsures de l'ombre,karine giébel,policier

Les Morsures de l'Ombre

 

Karine Giébel




Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre.
A présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement.
Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard.
Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince...



Après avoir lu Meurtres pour rédemption et Juste une ombre, deux gros coups de cœur, je me suis intéressée davantage aux autres romans écrits par Karine Giébel, et commencé Les Morsures de l'Ombre.
Benoît Lorand est policier. Un soir, il va se faire kidnapper par Lydia, qui à bientôt recourt à tous les moyens possibles pour le torturer et le faire avouer une faute. L'intrigue se passe essentiellement à huit-clos, dans la geôle où est enfermé Benoît, à la merci de sa tortionnaire. De brefs passages nous en font sortir, pour mieux se rendre compte de l'enquête poursuivie par les collègues du policier pour le retrouver. Cette enquête va vite faire remonter des secrets à la surface. Comme le fait que Benoît soit un homme marié qui trompe régulièrement sa femme... Ces échappés sont nécessaires, à la fois pour découvrir les différents secrets et suivre la progression de l'enquête, mais aussi pour permettre aux lecteurs de souffler, d'échapper aux tortures que Benoît subit, décrites avec beaucoup de détails qui glacent le sang !
Karine Giébel dresse différents portraits, de personnages très différents des uns des autres. Lydia est une jeune femme profondément blessée, atteinte dans sa psyché, qui peut se révéler à la fois très perverse et très vulnérable. Benoît est l'archétype du flic, grande gueule, Don Juan, qui saute sur toutes les femmes qu'il rencontre. A première vue un type détestable ! Mais la torture physique et psychologique qu'il subit nous le rend plus sympathique, on espère toujours qu'il va s'en sortir, réussir à se tirer d'affaire. Mais aussi pourquoi il s'est retrouvé dans cette situation !
Les Morsures de l'Ombre, comme les autres romans de Karine Giébel, se dévore très vite et avec avidité. Malgré des qualités indéniables, je dois avouer avoir préféré quand même Meurtres pour rédemption et Juste une ombre. Mais cela n'enlève rien au plaisir que j'ai eu à lire Les Morsures de l'Ombre ! C'est un véritable « page turner », je n'ai pas pu m'arrêter avant d'être arrivé à la conclusion finale, qui était vraiment LE moment choc du roman !
Une très agréable surprise !
 
 
 
 
Logo Livraddict

Commentaires

J'ai adoré ce roman ! Je l'ai dévoré du début à la fin, il est tellement prenant !

Écrit par : MayD | 25/05/2013

Les commentaires sont fermés.