Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/06/2013

Porteurs d'Âmes, de Pierre Bordage

porteurs d'Âmes,pierre bordage,policier,science-fiction

Porteurs d'Âmes

 

Pierre Bordage




Léonie, achetée au Liberia, alors qu'elle n'était qu'une enfant, séquestrée, prostituée, s'enfuit à vingt ans de son enfer pour se retrouver clandestine et sans papiers dans les rues de Paris.
Edmé, un inspecteur de la Crim', déprimé par les violences, la misère et le cynisme qu'il côtoie chaque jour, découvre un étrange charnier dans la Marne.
Cyrian, fils de famille en mal de raisons de vivre, se prête à un voyage expérimental d'un genre nouveau, pour trouver le frisson de l'extrême : le transfert de l'âme dans un corps d'emprunt...
Leur point commun ? Tous trois sont porteurs d'âmes, comme tous les êtres humains. Mais parfois les âmes ne sont pas où elles devraient être ...
Polar, roman d'amour et d'anticipation : Pierre Bordage joue ici de tous les genres avec un art consommé...



Après avoir adoré Les Derniers Hommes, j'ai décidée de continuer ma lancée et de lire d'autres romans de Pierre Bordage. Profitant de l'édition 2013 du Salon du Livre de Paris, j'ai craqué pour Porteurs d'Âmes, et eu ma petite dédicace pour l'accompagner.
Léonie a vingt ans. Après des années de prostitution, de séquestration et de calvaire organisés par sa tante, elle parvient à s'enfuit. Dans un foyer d'accueil, on la renseigne sur un laboratoire qui recherche des cobayes pour tester un médicament.
Il y a Cyrian, un étudiant rêvant d'entrer dans le club des Titans, une confrérie très fermés et sélective, où il faut passer des épreuves insoutenables avant de pouvoir en faire partie. Le début de son aventure en tant que Titan va l'entraîner dans le voyage expérimental...
Et enfin, Edmé. C'est un policier, peu à peu mis sur le banc de touche par ses supérieurs. Jusqu'au jour où il découvre un charnier dans la Marne, avec une quantité de femmes violées.
Trois personnes très différentes se côtoient avant de se rejoindre dans Porteurs d'Âmes. L'alternance entre les différents personnages (un chapitre chacun, d'abord Léonie, puis Cyrian, enfin Edmé, avant de revenir à Léonie) permet de faire monter le suspense, surtout lorsque Pierre Bordage nous laisse avec des éléments captivants à la fin d'un chapitre, ce qui rend avide d'avoir la suite !
L'histoire racontée ici est intéressante, grâce à cette machine qui permettrait de voyager entre... Mais ça vous verrait bien à la lecture, je n'ai pas envie de vous spoiler plus que nécessaire (bon, il y a quand même pas mal de résumé qui ont déjà divulgué cette information, sans parler du titre, mais bon... Vous ferez vous-même l'expérience !). Sans être spécialement novateur, Pierre Bordage l'a très bien amené !
Ce qui le fait le point fort de Porteurs d'Âmes, ce sont ses personnages. Léonie est d'emblée le personnage que j'ai préféré, celle à qui je me suis identifié le plus rapidement et le plus fort. Sans papier, elle a vécu pendant des années un véritable supplice, en commençant une existence difficile au Libéria, mais surtout lorsqu'elle a été vendue en France comme prostituée. A travers elle, on va connaître la peur, la douleur, la colère, toutes les souffrances que peut engendrer son existence... Le flic, Edmé, est celui que j'ai trouvé le plus « neutre ». Je m'explique : comme beaucoup de policiers, il a eu des drames, des difficultés, il est une figure classique de flic désabusé et cyniques, qui ne croit plus en rien et en personne... Ou presque ! Car il va se rendre compte que sous sa carapace, il y a encore quelqu'un. Malgré le fait que Pierre Bordage l'ait très bien décrit, je me suis plus intéressé à son enquête qu'à lui et à sa vie amoureuse. Et enfin, il y a Cyrian. Le personnage le plus ambivalent, je trouve. On le découvre comme un fils de bonne famille, aisé, et qui a toujours eu ce qu'il voulait sur un plateau. Ce qui l'a fait devenir très détaché, sans rien de vraiment réel à se raccrocher. Hormis le fait d'appartenir à une mystérieuse confrérie, ce qui introduirait enfin dans son existence un peu d'adrénaline, de sensations fortes et de suspense ! Autant au début j'ai eu envie de lui mettre des claques à de nombreuses reprises, autant il évolue, grandit, et apprend finalement tout au long du récit, ce qui fait qu'il devient très touchant, bien loin de l'adolescent larmoyant qu'il était au début.
Pierre Bordage décrit un univers sombre, très pessimiste, surtout lorsqu'il décrit la vie de Léonie (avec la prostitution, les coups, les squats, l'attitude des policiers et autres politiciens) et les enquêtes d'Edmé. Dans le monde de Cyrian, c'est plus diffus, moins palpable, mais tout aussi présent et étouffant. Mais il y a quand même une note d'espoir, surtout par le voyage de Cyrian. Cela ne touchera pas tout le monde de la même façon que lui, mais voir le monde (SPOILER) à travers les yeux des autres... Quelle opportunité ! Car on a beau vivre tous dans le même monde, personne ne le perçoit exactement de la même façon, personne ne se fait tout à fait les mêmes réflexions sur ce qu'il nous inspire. Se mettre à la place de l'autre est une bonne manière de redécouvrir ce qui nous entoure, et balayer nos idées préconçues !
Cynique, grinçant, sombre, où l'espoir n'est qu'une mince flamme dans l'obscurité, Porteurs d'Âmes est une excellente découverte ! Rempli de suspense, haletant du début à la fin, je ne m'y suis pas ennuyée une seule seconde et j'en redemande !
 
 
 
Logo Livraddict

Les commentaires sont fermés.