Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/07/2013

Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 1, de Gail Carriger

le protectorat de l'ombrelle,gail carriger,tome 1,science-fiction,steampunk,bit-lit

Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 1
Sans Âme

 

Gail Carriger




Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales.
Primo, elle n'a pas d'âme. Deuxio, elle est toujours célibataire et fille d'un père italien, mort. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui, défiant la plus élémentaire des politesses, ne lui avait pas été présenté.
Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, Écossais et loup-garou à ses heures – est envoyé par la reine Victoria pour enquêter sur l'affaire.
Des vampires indésirables s'en mêlent, d'autres disparaissent, et tout le monde pense qu'Alexia est responsable. Découvrira-t-elle ce qui se trame réellement dans la bonne société londonienne ? Qui sont vraiment ses ennemis, et aiment-ils la tarte à la mélasse ?



Cela faisait un moment que j'entendais parler du Protectorat de l'Ombrelle, et je me suis finalement décidée à la commencer. A la fin de la première lecture, j'étais perplexe et pas franchement convaincu... Il y a peu, je me suis enfin décidée à relire Sans Âme, histoire de ne pas rester sur une première impression. Et j'ai bien fait de m'y remettre !
Sans Âme se passe dans l'Angleterre Victorienne, où se côtoie les êtres humains et les créatures surnaturelles (vampires, loup-garou, fantôme...). L'héroïne (le principal protagoniste, hein, pas la drogue !) est Alexia Tarabotti, qui a deux problèmes aux yeux de la société : elle est d'origine italienne et elle ne correspond pas aux standards de beauté de son époque et de son milieu. A 25 ans, elle est donc considérée comme une vieille fille... Mais elle doit également jouer avec son statut de paranaturelle, qui a pour le moins un curieux effet sur les êtres surnaturels ! Elle a appris à faire avec ces détails, mais pas avec le fait de tuer un vampire lors d'une soirée...
le protectorat de l'ombrelle,gail carriger,tome 1,science-fiction,steampunk,bit-litLa reine Victoria (I'am not amused !) dispose de conseillers surnaturel, au sein d'un cabinet, le BUR (Bureau of Unnatural Registry). Le BUR est dirigé par Lord Conall Maccon - un loup-garou comte écossais séduisant et volcanique – qui va être chargé d'élucider cette affaire et ses conséquences (car il y a des conséquences forcément, et Alexia va se lancer dans l'enquête à son tour !)
Ce premier tome du Protectorat de l'Ombrelle ne remportera pas la palme de la meilleure série de « bit-lit » que j'ai pu lire. Je me doutais bien que ces étincelles entre Alexia et Lord Maccon allait donner sur quelque chose, et notamment sur des scènes de sexe un peu trop présente parfois (mais qui reste relativement maîtrisé et ne m'ont donc pas fait mettre le livre de côté, comme ça a été le cas pour Anita Blake ou Les Sœurs de la Lune, par exemple). On retrouve une nouvelle fois des vampires et des loups-garous (pour ne pas changer !). Mais ce qui est intéressant, c'est la présence (assez rare) des fantômes, mais surtout la nature de paranaturelle d'Alexia et les explications scientifiques qui en découlent.
Car l'aspect scientifique est l'un des points que j'ai le plus aimé du récit, Gail Carriger explique la nature d'Alexia, le pourquoi de la transformation, avec dans tout les cas, tous ces éléments scientifiques qui parsèment la vie de tous les jours.
Ensuite, les personnages. Alexia est une jeune femme très moderne pour son époque. Elle a lele protectorat de l'ombrelle,gail carriger,tome 1,science-fiction,steampunk,bit-lit vernis victorien, mais elle a surtout une langue bien pendue, elle très intelligente et intéressée par la science, ce qui la singularise encore davantage. Elle n'hésite pas à mettre son nez partout, elle est complètement décalée ! Et puis, Lord Maccon. Le loup-garou au caractère de cochon et au comportement sanguin. Sa relation avec Alexia m'a beaucoup fait rire, car ils passent leurs temps à se chamailler, à se crier dessus et à ne pas avouer tout de suite leur inclination mutuelle (une relation qui avance quand même beaucoup plus vite que d'autres !). Les personnages secondaires (Lord Akeldama, le second de la meute...) ne sont pas en reste, ils sont tout aussi importants et bien décrits que les deux personnages principaux.
Enfin, l'univers est bien décrit, ébouriffant et vraiment superbe ! Ce mélange d'époque victorienne et de technologie est vraiment bien rendu, j'ai eu très envie d'aller le visiter !
Donc, dans l'ensemble, un premier tome agréable et distrayant après relecture, je pense pouvoir dire sans me tromper que je me lancerai dans la suite du Protectorat de l'Ombrelle !




Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 1 : Sans âme
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 2 : Sans forme
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 3 : Sans honte
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 4 : Sans cœur
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 5 : Sans âge
 
 
 
 
 
Logo Livraddict

Commentaires

Cette lecture m'a surprise et j'ai accroché .Pourtant, je ne suis pas tellement branchée par ce genre et là, j'ai craqué.Je lirai le tome 2 dans quelques jours!
Bonne continuation avec Alexia!

Écrit par : stellade | 24/07/2013

Cette série me tente, vraiment vraiment ! Surtout que c'est du Steampunk, et que j'aimerais beaucoup tester ce genre... Il n'y a plus qu'à :)

Écrit par : bouchon des bois | 24/07/2013

Une série dont la qualité reste constante au fil des tomes. N'hésite surtout pas à te lancer dans la suite !

Écrit par : Phooka | 24/07/2013

Je n'ai jamais lu de bit-lit pour l'instant mais celui-ci, pour l'époque victorienne qu'il met en scène, m'attire pas mal ! Et la comparaison assez implicite entre l'épisode de Doctor Who avec ce super gif et cette série me tente encore plus. Je me laisserai peut-être tenter un de ces jours. :)

Écrit par : Alexandra | 24/07/2013

J'ai lu le 1er tome lors de sa sortie, mais ça ne m'a pas donné envie de poursuivre. Distrayant, mais sans plus, je me rappelle même m'être un peu ennuyée !

Écrit par : Zina | 24/07/2013

Contente de voir que tu l'as aimé! Personnellement j'étais très déçue, donc je ne pense pas lire la suite :/

Écrit par : AnGee Ersatz* | 24/07/2013

C''est un livre que j'aimerais tenter depuis un bon petit moment mais je n'en ai jamais eu l'occasion.

Écrit par : Clairdelune | 26/07/2013

Cette série me fait de l'oeil depuis très longtemps. Je pense me la procurer en poche ! (et j'adore le GIF de Doctor Who!)

Écrit par : Caroline | 28/07/2013

Doctor Who illustrait bien, je trouve ;). C'est une série à laquelle je m'y suis remise depuis peu, il faut maintenant que je passe à la suite ! Tu me dira ce que tu en a pensée :)

Écrit par : Le Chat du Cheshire | 28/07/2013

Je lis très peu de bit-lit car je n'aime pas en général. Les intrigues sont souvent peu fouillées, les scènes de sexe occupent souvent la première place dans ce genre de livre. Ici, j'ai trouvé que ce livre sortait de l'ordinaire par rapport à tout ça. J'ai aimé cet univers steampunk et victorien. L'héroïne a un caractère qui m'a beaucoup plu et qui change de la fille facile. Et sa relation avec les autres personnages est souvent amusante.

Écrit par : Erine | 12/01/2014

Les commentaires sont fermés.