Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2013

L'Ecorchée, de Donato Carrisi

L'Ecorchée 1.jpg

L'Ecorchée

 

Donato Carrisi




Sept ans après s'être mesurée au Chuchoteur, Mila Vasquez travaille aux Limbes, le département des personnes disparues. L'enquêtrice excelle dans son domaine. Peut-être parce qu'elle est incapable d'éprouver la moindre émotion. Ou peut-être parce qu'elle-même porte dans sa chair la marque des ténèbres.
On a tous ressenti l'envie de s'évanouir dans la nature. De fuir le plus loin possible. De tout laisser derrière soi.
Or chez certains, cette sensation ne passe pas. Elle leur colle à la peau, les obsède, les dévore et fi nit par les engloutir. Un jour, ils se volatilisent corps et biens. Nul ne sait pourquoi.
Bientôt, tout le monde les oublie. Sauf Mila.



Des SPOILERS sont possibles pour ceux qui n'ont pas lu Le Chuchoteur !
Après Le Chuchoteur, nous retrouvons Mila dans ce nouveau roman de Donato Carrisi.
Tout le monde a envie de disparaître. De monter dans un train, et de partir sans se retourner. Certaines personnes le font. Elles disparaissent, sans rien emporter. Elles sont recherchées, mais fatalement, on va les oublier. Comme ces enfants disparus dont on voit les visages quelques semaines sur les bouteilles de lait avant qu'on abandonne tout espoir de les retrouver.
Mila Vasquez a trouvé sa propre façon de disparaitre, en travaillant dans les Limbes, le bureau de recherche des personnes disparues. Elle est la meilleure spécialiste pour retrouver ces gens. Mais même elle ne comprend pas quand les disparus commencent à refaire surface. Souvent des années après. Et souvent très différents. Que s'est-il passé ? Pourquoi avoir disparu et pourquoi revenir ?
Pour trouver une explication, Mila va devoir de nouveau redescendre dans les Ténèbres qu'elle a connues lors de la traque au Chuchoteur. La jeune femme a beau avoir quelques années de plus au compteur, sa tendance à l'autodestruction est toujours bien présente, de même que sa fragilité et cette difficulté à comprendre les émotions des gens qui l'entoure.
Dans cette nouvelle enquête, où les gens disparaissent et réapparaissent, où des cadavres renvoient à plus de cadavres et de sang, où on plonge plus profondément dans les ténèbres, on s'interroge avec les enquêteurs. Mila va très vite se plonger dans l'intrigue, où elle va notamment croiser la route de Simon Berish, un flic paria, exclu à cause d'une ancienne affaire. Ils vont devoir collaborer, envers et contre tout, car on voit se dessiner un schéma qui va les réunir et mettre leurs connaissances en commun.
Le Chuchoteur est un gros coup de cœur, et Le Tribunal des Âmes m'a beaucoup plus également. Alors, évidemment, je me suis précipitée dès sa sortie sur L'Ecorchée, avec à la fois beaucoup d'impatience et d'appréhension. Est-ce que Donato Carrisi est capable de faire aussi bien, et est-ce que ces retrouvailles avec Mila seront bien menées ?
Comme me l'a prouvé ma lecture, j'avais tort de m'inquiéter, et Donato Carrisi n'a pas usurpé son titre de maître du Thriller Italien ! Dès les premières pages, on retrouve cette écriture très particulière, des personnages forts, et une enquête qui ne nous laisse pas d'autres choix que de la découvrir le plus vite possible. On s'interroge, on frémit, on élabore des scénarios... Pour finalement découvrir tout autre chose. Des fausses pistes, des personnages glaçants, on peut dire que ce dernier roman de Donato Carrisi est vraiment très dangereux pour les nerfs.
Dès que j'ai commencé L'Ecorchée, je n'ai pas pu m'en défaire. Il fallait absolument que je lise la suite, que je découvre les derniers rebondissements et savoir comment Mila allait s'en sortir. Car évidemment, la jeune femme ne pouvait pas rester loin des ennuis ! Des ennuis liés à son enquête, bien sûr, mais des problèmes d'ordre plus personnel également. Mila souffre de son manque d'empathie, elle ne parvient pas à se « connecter » aux autres, elle ne parvient même pas à se laisser toucher. Et ce n'est pas ce qui s'est passé dans Le Chuchoteur qui va l'aider à sortir de sa carapace ! Ce que j'attendais également avec impatience, c'était de découvrir sa fille. Pour éviter d'en dire trop, je ne dirai que ceci : Donato Carrisi aime faire souffrir ses lecteurs ! Ses lecteurs, et ses personnages.
Si vous avez aimé les premiers romans de Donato Carrisi, je pense que vous aimerez celui-ci ! Et si vous ne le connaissez pas encore : vraiment, commencez la lecture ! (Dans l'ordre de parution, pour suivre tout depuis le début).
Bonne lecture !

  

Le Chuchoteur
L'Ecorchée


 

Logo Livraddict

Commentaires

Je l'ajoute à ma WL !!!

Écrit par : Phebusa | 24/10/2013

Wahou, j'ai trop hâte de la sortie poche pour pouvoir me jeter dessus!

Écrit par : Romky | 25/10/2013

Je l’achèterai surement aussi en poche

Écrit par : Anne Sophie | 25/10/2013

Je n'ai lu ta chronique qu'en diagonal pour ne pas être spoilée, mais Le chuchoteur me faisait déjà de l'œil, je ne savais pas qu'il y avait une suite! Je ne sais pas ce que j'attends pour me lancer dans ces romans :)

Écrit par : La tête dans les livres | 25/10/2013

Excellente chronique, nous sommes en phase ;-)
Ce bouquin est très très bon, c'est vrai que c'est mieux de lire Le chuchoteur avant, mais sincèrement il se lit également parfaitement tout seul

Écrit par : gruz | 26/10/2013

Je ne connais pas du tout... rien que la couverture fait un peu peur :) Je lis assez peu ce genre mais pourquoi pas, je me le note après avoir lu ta chronique ! Bon week-end.

Écrit par : Lou | 26/10/2013

J'avais adoré le premier roman de Donato Carrisi et j'ai bien l'intention de lire la suite, l'Ecorchée.
Au départ, je voulais attendre la sortie en poche pour le lire mais tu me donnes envie de le lire de suite :-)

Écrit par : envie de lecture | 26/10/2013

J'ai hâte!
Le Chuchoteur avait été un énorme coup de coeur, alors quand j'ai vu celui-ci en rayon l'autre jour, je ne tenais plus en place :D

Écrit par : Margaud | 27/10/2013

Les commentaires sont fermés.