Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/10/2013

Jude l'Obscur, de Thomas Hardy

Jude l’Obscur, de Thomas Hardy

Jude l'Obscur

 

Thomas Hardy




Tout en exerçant son métier de maçon, Jude Fawley rêve d'une vie meilleure et s'acharne à acquérir le savoir et la culture.
La passion qui naît en lui pour sa cousine Sue, mariée à un maître d'école, va lui faire entrevoir d'autres horizons de bonheur et les conduire tous deux à la perdition.



Après Tess d'Urberville, je me lance dans Jude l'Obscur. A la fois car j'ai envie de continuer à découvrir Thomas Hardy, mais aussi par le fait de connaitre un de ses livres qui a le plus défrayé la chronique. Et aussi – Jude l’Obscur, de Thomas Hardyun tout petit peu ! – par le fait que le roman ait été adapté, notamment avec Christopher Eccleston dans le rôle de Jude.
Jude l'Obscur a beaucoup choqué l'opinion lors de sa sortie en 1895, notamment à cause de sa remise en cause du mariage et de la religion. L'évêque d'Exeter l'aurait même fait brûler ! (Le livre, pas l'auteur) Mais c'est vrai que pour cette époque, ce sujet et la manière de le traiter a dû être très rebutant pour l'opinion publique.
Jude Fawley est un orphelin qui décide de devenir savant pour pouvoir être à la mesure de son ancien maître d'école, Richard Phillotson. Mais ses études pour pouvoir entrer à l'université de Christminster ne prendront pas le cours qu'il a prévu lorsqu'il se heurte aux obstacles mises par l'Université mais surtout lorsqu'il rencontre une jeune femme, Arabella, qu'il va épouser. Un mariage en haut et bas, des études qu'il va devoir modifier... Puis le jour où il va rencontrer Sue Bridehead. Sa cousine est une femme pour le moins différente des personnes qu'il a rencontrées par sa façon de penser et par son refus de correspondre aux standards des femmes de son époque. Les différents mariages et relations qui s'ensuivent dans Jude l'Obscur entraînent une lente descente vers l'enfer et le malheur. Une spirale destructrice qui ne pouvait qu'amener malheurs, déceptions, regrets et tourments.Jude l’Obscur, de Thomas Hardy
C'est le deuxième roman que je lis de Thomas Hardy, après Tess d'Urberville. Et à chaque fois, j'ai dû me forcer pour rester plongée dans le livre. Pas parce que c'est mal écrit ou inintéressant, pas du tout ! Mais c'est parce que l'un et l'autre sont vraiment très sombres, très pesants, sans la moindre petite lueur d'espoir. Pour l'instant, mes lectures de cet auteur classique sont des expériences assez éprouvantes. Car c'est incontestablement un auteur à lire, mais pas un auteur qui fait du bien au moral. Ce n'est pas comme Nord et Sud ou Jane Eyre. Ils ont beau être parfois sombres et dur, c'est une lecture qui ravit et transporte. Pour moi, je ressens un peu les mêmes sensations que lorsque j'ai lu Les Hauts de Hurlevent : désolé, amer, solitaire... A ne surtout pas lire lorsqu'on a un coup de déprime, car ça va vous rendre le moral pire à la fin ! Thomas Hardy présente une version très dure et démoralisante de la société et de ses mœurs : les sentiments que l'on éprouve lors de son mariage se doivent d'être figés dans le marbre sans jamais évoluer. Une union malheureuse est-elle préférable à un divorce ? Les disputes sont-elles la preuve des gens mariés ? Lorsqu'elle n'est pas qu'une simple foi, la religion à outrance est-elle vraiment bonne ?
Jude l'Obscur est une œuvre à découvrir, mais faites attention au coup de blues !
 
 
 
Logo Livraddict

Commentaires

Aah, tiens un livre qui risque de me plaire :) j'ai très envie de découvrir Thomas Hardy! Je l'ajoute à ma wishlist, j'aime les livres un peu "obscurs" :)

Écrit par : AnGee Ersatz* | 20/10/2013

Une bien belle chronique, comme d'habitude. Ce livre a vraiment l'air sympa, je l'ajoute à ma wish list ;)

Écrit par : Lalibrosphere | 20/10/2013

Une jolie chronique ! :)

Écrit par : Phebusa | 20/10/2013

Je souhaite absolument découvrir Thomas Hardy. Je vais peut-être attendre le printemps car en automne/hiver, je préfère les lectures moins sombres et plus optimiste.

Écrit par : Céline | 21/10/2013

Il m'intéresse mais j'ai l'impression qu'il finit aussi mal que Tess et là.. bouhou!

Écrit par : Lavinia | 22/10/2013

Une oeuvre très dure en effet... je ne l'ai pas lu en entier, mais un jour en cours de litté anglaise j'ai fait un commentaire de texte sur le passage où SPOILER POUR LES GENS QUI LISENT LES COMMENTAIRES les parents découvrent le suicide de leurs enfants FIN DU SPOILER. C'était assez démoralisant, de travailler sur ce texte, un peu comme quand on lit des passages durs dans Zola. En tout cas ce livre fait partie des must absolus que j'aimerais lire dans un futur proche, et ensuite j'aimerais voir l'adaptation avec Kate Winslet.

Écrit par : Alacris | 08/12/2013

Les commentaires sont fermés.