Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/11/2013

La Horde du Contrevent, d'Alain Damasio

la horde du contrevent,alain damasio,science-fiction

La Horde du Contrevent

 

Alain Damasio




Imaginez une Terre poncée, avec en son centre une bande de cinq mille kilomètres de large et sur ses franges un miroir de glace à peine rayable, inhabité. Imaginez qu'un vent féroce en rince la surface. Que les villages qui s'y sont accrochés, avec leurs maisons en goutte d'eau, les chars à voile qui la strient, les airpailleurs debout en plein flot, tous résistent.
Imaginez qu'en Extrême-Aval ait été formé un bloc d'élite d'une vingtaine d'enfants aptes à remonter au cran, rafale en gueules, leur vie durant, le vent jusqu'à sa source, à ce jour jamais atteinte : l'Extrême-Amont.
Mon nom est Sov Strochnis, scribe. Mon nom est Caracole le troubadour et Oroshi Melicerte, aéromaître. Je m'appelle aussi Golgoth, traceur de la Horde, Arval l'éclaireur et parfois même Larco lorsque je braconne l'azur à la cage volante.
Ensemble, nous formons la Horde du Contrevent. Il en a existé trente-trois en huit siècles, toutes infructueuses. Je vous parle au nom de la trente-quatrième : sans doute l'ultime.



Cela faisait un moment que j'entendais parler d'Alain Damasio et de son fameux La Horde du Contrevent. Alors quand j'ai eu l'opportunité, je n'ai pas hésitée.
La 34ème Horde est composée de 23 membres, formés pour explorer le monde, de l'ouest vers l'est, pour tenter d'atteindre la source de tous les vents : l'Extrême-Amont. Sur leur trajet, ils vont se heurter à des obstacles inimaginables, que ce soit des vents violents, des étendues d'eau à traverser ou des pics à franchir. Ces 23 personnes vont prendre la parole chacun à leur tour, avec chacun sa façon de voir et son ressenti devant leur mission. (Garder précieusement le marque-page fourni avec le livre, car il vous permettra de savoir quel symbole correspond à quel personnage !)
la horde du contrevent,alain damasio,science-fictionLa Horde du Contrevent a reçu le Grand prix de l'imaginaire en 2006, une récompense pour un livre vraiment différent, hors-norme. Au cours de cette épopée, chacun des membres va prendre la parole, ce à quoi il faut s'habituer au début. Mais une fois qu'on a pris le coup, on s'y habitue très bien ! Ce qui est également amusant, c'est que la numérotation des pages est inversée (commence à 500 et quelques pages pour finir à 0). C'est un livre très difficile à classer, car on passe du fantastique à la poésie, du merveilleux au fantastique. Un livre vraiment déroutant !
J'ai eu beaucoup de mal à m'y mettre dans les 200 premières pages. Je n'arrivais pas trop à accrocher aux personnages, je n'étais pas prise pas l'écriture, j'avais du mal à me repérer dans les glyphes symbolisant les personnages et à comprendre certaines notions qu'Alain Damasio mettait en avant... Mais une fois plongée plus sérieusement dans l'histoire, je n'ai pas pu m'en détacher avant d'en savoir le dernier mot et comment cette épopée allait se finir.
Dans ce roman, Alain Damasio va enchaîner les croyances, les mythes, le métaphysique, les rêves, les espoirs, tout ce que peut comporter la psyché humaine. Mais il y a aussi une création absolument époustouflante d'un univers hors-norme, où le vent est un élément essentiel et fondamental. Les différents paysages sont bien décrits, tellement bien décrits qu'on a l'impression d'y être et de sentir le vent nous balancer dans tous les sens. Il a vraiment une plume très particulière (du moins dans ce roman !), et j'ai dû souvent m'attarder, relire un passage particulier... Car avec Alain Damasio et La Horde du Contrevent, pas question de lire quand on a l'esprit ailleurs ! Comme pour les personnages, toujours dans l'attente, toujours sur la brèche, à l'affut du moindre petit détail.
Même si parfois difficile à suivre ou à comprendre, La Horde du Contrevent est un roman qui se doit d'être lu au moins une fois, rien que pour comprendre la bête et pourquoi elle a tant fait parler d'elle !
Ne vous laissez pas déroutez pas les premières pages et par un style très particulier, la lecture vaut le coup jusqu'à la fin.
 
 
 
 
- On connait ces risques. Ils restent moins forts que de se balader tout nu au beau milieu de la plaine en espérant dénicher LE bosquet. Le bosquet qui coupera le flot sans l'arrêter, bien laminaire, sans tourbillon ni rotor vicieux, le miracle fait buisson quoi !


Vis chaque instant comme si c'était le dernier.
Vis chaque instant comme si c'était le premier.
 
 
 
 
Logo Livraddict
 
 

Commentaires

J'ai bien aimé également, même si c'est un livre relativement "résistant" on y trouve quand même des pépites et on se laisse porter par l'histoire hautement singulière.
J'ai beaucoup aimé la zone du dehors également ...
Bonnes lectures !

Écrit par : adeuxlignes | 02/11/2013

J'ai eu la même difficulté à lâcher prise, à se laisser porter par le vent ;) C'est vrai qu'il est difficile à classer et tu le notes avec le mot adéquat "hors norme". J'ai beaucoup aimé la lecture, par contre, je ne ne me suis pas appuyée sur la bande sonore lors de ma lecture.
As-tu une préférence concernant les personnages ?

Écrit par : Acr0 | 02/11/2013

J'ai la version poche, et je n'ai pas eu non plus la bande sonore.
C'est vrai que quand on est pris dedans, on a du mal à lâcher.
J'aime beaucoup le personnage de Golgoth :) !

Écrit par : Le Chat du Cheshire | 02/11/2013

Ce n'est pas mon préféré, mais c'est vrai qu'ils sont tous intéressants.

Écrit par : Acr0 | 02/11/2013

La horde du Contrevent fait partie de mes révélations en matière de lecture. Je crois que je m'en souviendrai toute ma vie ! Caracole, Gologth... Tous, ils ont tous un petit truc particulier. Et cette plume... Il faut absolument que je le relise.

Écrit par : Bouchon des bois | 02/11/2013

Je ne connaissais pas du tout, mais ce que tu dis m'interpelle. J'aime beaucoup ces romans "inclassables", où il y a une vraie prise de risque de l'auteur... Je le note et il va bien vite rejoindre ma PAL

Écrit par : céline | 02/11/2013

J'en garde un excellent souvenir, ce livre avait été un véritable coup de coeur pour moi, même s'il est vrai que sa structure narrative peut rendre l'immersion dans le livre difficile au premier abord! :)

Écrit par : La tête dans les livres | 03/11/2013

Je ne crois pas en avoir déjà entendu parler, ou alors ça ne m'a pas marqué. Et bien, après lecture de ton avis, pourquoi pas :)

Écrit par : Phebusa | 03/11/2013

Je ne cesse de tourner autour de ce livre, je n'entends que des éloges... Pourtant quand je prends le livre et que je le feuillette, les quelques phrases prises au hasard me laisse perplexe .. ça donne l'impression d'être assez ardu, voire compliqué ! Il faudra donc que je me lance une bonne fois pour toute ! Merci de cette belle chronique le chat ! ;)

Écrit par : Licorne | 05/11/2013

C'est vrai que c'est un livre à lire malgré les petites difficultés qu'il contient. Et pour se sentir dans le vent, avec le vent, ah ça pas qu'un peu :D.

Écrit par : Erine | 05/04/2014

Les commentaires sont fermés.