Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2013

Article Bragelonne / Milady

bragelonne,milady,lecteurs,vous et moi
Mon premier article un peu « coup de gueule » !

Je me souviens il y a quelques années, quand s'est montée une maison d'édition un peu particulière : Bragelonne. Pour moi, c'était un peu le Saint Graal des maisons d'éditions. Beaucoup d'auteurs étrangers, surtout américains ou anglais, mais aussi avec des français et autres. Bragelonne a révélé ou refait connaître des auteurs, a déniché pas mal de perles... Bref, je clamais haut et fort mon amour pour Bragelonne. Ensuite, je ne tenais plus en place lorsqu'ils ont lancés leur label, Milady. Pratiquement que des formats poche, des rééditions de grands formats et une collection qui différait un peu de celle de Bragelonne. J'étais aux anges !
Mais c'est après que ça s'est gâté. Pour moi, Bragelonne et ses labels avaient pour but de faire connaître des auteurs peu connus, de rééditer des livres qui n'avaient pas eu leur chance lors de leur première édition (c'est grâce à eux qu'Anita Blake a aujourd'hui ce succès), bref de porter haut l'étendard de la SF et autre littérature de l'imaginaire. Quand je dis que ça s'est gâté, c'est parce que je trouve que Bragelonne/Milady en a perdu depuis quelques temps.
Depuis quelques temps, je déchante donc par rapport à quelques décisions de Bragelonne.
Il y a par exemple, le changement de format. Quelques séries ont commencées en petit format, et au bout d'un certain temps, hop, la suite est éditée en grand format ! Le dernier exemple que j'ai en tête est celui de Mercy Thompson, de Patricia Briggs. Jusqu'au 5ème tome, la série étaitbragelonne,milady,lecteurs,vous et moi éditée chez Milady. Mais pour les tomes 6 et 7, ils commencent en grand format chez Bragelonne pour être édités environ 6 mois après en petit format chez Milady. Ce n'est ni la première ni la dernière série pour laquelle ils font ça, une décision que je ne comprends pas, à part le désir de se faire plus d'argent.
Pour ma part, je trouve que c'est un manque de respect vis-à-vis des lecteurs. Tout comme les décisions d'arrêt de séries. Je me suis beaucoup impliquée pour Kate Daniels, mais il y a également Jaz Parks et Rachel Morgan que je regrette beaucoup, des séries qui avaient beaucoup de potentiels. Mais après il y a toutes ces autres séries (Les vampires Argeneau, Zombie thérapie, Le clan Kahill, Ghostwalkers, Void City, La fille du soleil noir, Le sang du rock, Kara Gillian, Lila Black, Les dossiers Dresden...) qui avaient leurs publics, leurs fans, bref des lecteurs qui aiment lire ces séries. Je dois dire que pour ma part j'ai du mal à comprendre la politique de Bragelonne sur les séries. Ils en démarrent pleins, voient celles qui font le meilleur chiffre et arrêtent celles qui vont mal. Autant dire qu'ils semblent un peu trop préoccuper par se faire de l'argent plutôt que d'assurer une réelle pratique éditoriale en publiant un peu moins mais en se concentrant sur les séries déjà en cours.
Mais même en se concentrant sur un panel plus large des séries publiées chez Milady, autant dire que j'ai une boule amère qui me reste en travers de la gorge. Je n'ai l'impression de voir que sexe, vampires devant lesquelles les filles tombent en pamoison et autres livres suivant les modes. Où est-ce cette originalité qui caractérisait Bragelonne à ses débuts ? Ils m'ont fait découvrir tellement de mondes originaux et d'auteurs merveilleux, et j'ai maintenant l'impression qu'ils suivent juste la mode au lieu de la faire comme ils le faisaient il y a quelques années.
Pour ce qui est du visuel ensuite : les couvertures grand format de Bragelonne sont en grande majorité toutes magnifiques, vraiment rien à redire, elles sont justes splendides ! Mais pour ce qui est de Milady... Je m'interroge. J'en viens soit à croire que je lis à chaque fois le même livre avec toutes ces couvertures similaires. Soit ce sont celles avec un visage en gros plan sur le haut, bragelonne,milady,lecteurs,vous et moisoit ce sont celles un peu osées, celles qui me donnent envie de cacher le livre quand je lis dans les transports en commun, tellement j'ai l'impression que les gens me regardent de travers à l'idée que je lise du porno (je vous jure, expérience vécue !). Bref, des couvertures copiés collés les unes sur les autres.
Enfin, pour ce qui est des genres littéraires, et là ce n'est pas du tout la faute de Bragelonne. Nous avons l'énorme problème en France de faire des catégories fourre-tout : tout est condensé dans des termes génériques qui ne représentent pas vraiment les livres. Mercy Thompson, Kate Daniels sont rangées dans la Bit-Lit, alors que ce serait davantage de la Fantasy Urbaine. Le Protectorat de l'Ombrelle serait du steampunk. Et je pourrais continuer longtemps comme ça ! Où est le problème, me diriez-vous ? Eh bien, comme si ce n'était pas assez d'avoir un visuel qui fait fuir la moitié du public, si en plus on matraque tout du sigle bit-lit, comment voulez-vous que des hommes, plus particulièrement, viennent y jeter un coup d'œil ? Souvent, ils se disent : « Hum... Vampires sexy, des héroïnes filles, des triangles amoureux, bit-lit... Littérature de fille ! ». Alors que pour bien des cas, le livre ne se résume pas à ça ! (Bien que ce genre envahissent de plus en plus les étagères...) Un grand nombre de livres plairait tout aussi bien aux hommes qu'aux femmes, mais faute à des couvertures inadéquates et de mauvaises informations, les éditeurs passent très souvent à côté du public (et pas seulement les hommes).

bragelonne,milady,lecteurs,vous et moi

Comme l'a dit si bien Bibliothia dans sa pétition pour Kate Daniels, nous avons un « Devoir de Compagnonnage et d'Assistance Entre Lecteurs Passionnés qui se trouvent en Situation de Détresse Littéraire ». Pas seulement pour Kate Daniels, mais pour toutes ces séries que nous aimons et dont nous VOULONS la suite !

Maintenant que j'ai bien déversé ma bile et dit ce que j'avais sur le cœur, je tiens quand même à dire ceci : tout n'est pas la faute de Bragelonne, ils ne sont pas les seuls à arrêter des séries, à avoir fait et continuer à faire de très mauvais choix... Ils font tout ça, mais ils ne sont pas les seuls ! Je m'en suis prise davantage à eux, car moi lectrice, j'étais davantage en colère contre eux. Mais je suis quand même réaliste : c'est une maison d'édition, dont l'objectif est de vendre et de maintenir la tête hors de l'eau (ce qui n'est pas facile dans le monde des livres), de faire des profits et éviter les trous dans le budget. Je le comprends bien, mais ce n'est pas pour ça que c'est facile à accepter. Il doit y avoir une relation de confiance entre éditeurs et lecteurs, et j'ai l'impression qu'en ce moment on est un peu pris pour des prunes. Mais bon.
Surtout qu'il y a toujours des solutions ! Eviter d'abord de trop se disperser et de commencer des séries à tout va. Utiliser les séries qui marchent comme Anita Blake pour soutenir les séries qui marchent moins bien. Avoir des couvertures, une politique plus adaptées. Si le format papier n'est pas possible, le faire en numérique.
Je comprends que ce ne soit pas facile pour Bragelonne et Milady, je continuerais à les suivre, MAIS en me méfiant énormément !

Si vous m'avez lu jusqu'ici, bravo, vous êtes courageux, et surtout merci !

 

bragelonne,milady,lecteurs,vous et moi

 

Commentaires

C'est courageux à toi de publier un tel article, et j'imagine que oui ça doit faire du bien !
Je ne connais pas la maison d'édition Bragelonne depuis très longtemps, et je n'ai donc pas pu assister à tout les changements dont tu parles ( même si moi aussi je râle pour les grands formats de Mercy Thompson), et je ne connais la série Kate Daniels que de nom . Mais je suis d'accord avec toi sur le changement niveau originalité des récits, et j'ai eu aussi l'impression qu'ils voulaient trop suivre la mode...
Malgré cela , elle reste tout de même l'une de mes maisons d'éditions préférées :)

Écrit par : Sphinxou | 03/11/2013

Bel article, tu as raison de montrer ta colère. Je trouve ça nul de prendre ses lecteurs pour des cons.
Je possède seulement deux ou trois livres Milady, il s'agit de la réédition Buffy. J'ai arrêté de les acheter en voyant que le prix ne cessait d'augmenter à chaque tome, un peu genre "tiens, allez, ils ont qu'à casquer les fans de Buffy!". Quant à Bragelonne, j'ai eu un souci avec eux pour un concours, depuis je me tiens à distance. Je préfère acheter les livres dans des éditions anglaises ou américaines, maintenant, je ne suis pas fan de leurs pratiques d'arrêter des séries.

Écrit par : AnGee Ersatz* | 03/11/2013

Je comprend tout à fait ton "coup de gueule". Pour ma part, je n'ai jamais eu à subir d'arrêt de série comme ça mais je n'aimerais pas non plus ! En tout cas, ça ne donne pas envie de commencer des séries chez eux si on est pas sûr d'avoir la fin...

Écrit par : Céline | 03/11/2013

Je partage ton point de vue. Au début, je suivais avec assiduité le catalogue Bragelonne/ Milady, j'avais enfin trouvé une maison d'édition originale.

Puis j'ai mis de la distance avec eux, l'originalité rimait avec quantité et non plus qualité. On publie beaucoup de nouvelles sorties tous les mois, et la qualité n'est pas forcément au rendez-vous. Ce n'est pas entièrement leur faute, il y a ce fameux chiffre d'affaire et cette fameuse crise, mais j'ai l'impression qu'on s'est un peu perdu. Mais je le répète, je peux en comprendre les raisons, il y a un créneau à occuper, créneau de plus en plus disputé par d'autres maisons d'éditions qui ont flairé le filon. Finalement, avant il n'y avait qu'eux.

Je ne savais pas pour l'arrêt de certaines séries, je me lasse au bout d'un certain nombre de volumes, mais je comprends que cela soit pris comme un manque de respect pour les lecteurs.

Je leur suis par contre encore très reconnaissante de la branche Milady Romance, il fallait oser concurrence les harlequins. Mais je suis sceptique, ne va-t-on pas se noyer aussi?

Tout à fait d'accord aussi pour les catégories. Bit-lit est tellement réducteur...

Et que dire de l'érotisme? Doit-on leur faire ce reproche? Ils surfent sur la vague, mais c'est vrai que certaines couvertures sont...mauvaises... et pas seulement dans ce genre... Malheureusement (et là je vais me faire huer!), cela fait partie de ce mouvement de "libération", et de cette volonté de vouloir assumer ce type de lecture, et beaucoup de lecteurs en sont contents.
Mouais, je suis sans doute trop exigeante... j'ai du mal à me reconnaître dans tout cela, alors que je lis de tout...

Ouh la, j'arrête là, parce que je t'en ai mis un roman!!

Écrit par : céline | 03/11/2013

Au fait, même si dans mon avis j'ai l'air de nuancer, je suis d'accord sur le fond avec toi...C'est une vaste réflexion à mener, ou plusieurs réflexions. Le catalogue est propre à la maison d''édition, on n'y pourra rien (hormis s'ils nous écoutent, mais, comment dire, j'ai un doute...), mais tout ce qui est couverture, titre, genre...C'est un débat à lancer que je ne peux que partager, et sur lequel on peut peut-être faire quelque chose.

Écrit par : céline | 03/11/2013

Que je te comprends pour Kate et Mercy, j'ai hurlé quand j'ai vu le format à changé j'ai eu envie de jeté mon pc, mais bon on y peut rien...

Écrit par : Read-A-Passion ( Cynthia) | 03/11/2013

J'ai tout lu ! Je comprends tout à fait et ce n'est pas la première fois que j'entends tes arguments. Dommage d'arrêter une série comme ça, dommage de passer au grand format... Concernant les genres, oui la bit-lit est devenue un fourre-tout. Et pourtant - ou en serait-ce la cause même ? - j'avais fait des recherches qui disaient que c'était Bragelonne qui était à l'origine du nom "bit-lit" ou qqch dans le genre, je ne me souviens plus. Bref, tout ça pour dire que je te soutiens tout à fait :)

Écrit par : Phebusa | 03/11/2013

J'ai tout lu jusqu'au bout et je comprends ton coup de gueule! Personnellement, je n'ai encore jamais eu à subir les désagréments que tu mentionnes avec Bragelonne et Milady, mais c'est sûr que si cela m'arrivait, je ne serais vraiment pas contente!
Et c'est vrai que c'est dommage que le terme bit lit soit devenu un fourre-tout parce que du coup, ça me fait souvent hésiter à lire ces livres (et tu as raison, ils ont aussi des couvertures que je ne voudrais pas trimballer dans le métro!)!!

Écrit par : La tête dans les livres | 03/11/2013

Bel article ! Je comprends ton coup de gueule et ne suis pas loin de le partager, même si je n'ai pas encore eu à me confronter aux arrêts intempestifs de série. Mais quant à l'originalité, alors ça ! Il fut un temps ou Bragelonne était incontournable en matière de SFFF, et je pense que ce n'est plus le cas : plein d'autres petites maisons d'édition émergent, et proposent des titres bien plus innovants que ne le fait à présent Bragelonne...

Écrit par : Bouchon des bois | 03/11/2013

Un très joli billet !
Moi aussi j'ai connu Bragelonne à ses débuts, les premiers livres achetés furent ceux de la série Shannara de Terry Brooks ...j'ai toujours pu finir les séries commencés mais je comprends fort bien ton coup de g...
Bonnes lectures

Écrit par : Le coin lecture d'Héloise | 03/11/2013

Tu sais que le terme bit-lit a été inventé par Bragelonne à la base? Alors qu'en fait il s'agit à 90% d'Urban Fantasy. C'était je crois une façon de se démarquer et d'investir le créneau "Vampires et Loups-garous". Personnellement c'est un terme que je déteste puisqu'il n'existe nulle part ailleurs.

Écrit par : Perséphone | 04/11/2013

Déjà, aucune rapport avec ton article : Trop chouuuuuuuu le gif :p
Sinon, je suis grave en pétard avec Milady et je les boycotte. Je ne lis que des sagas déjà entièrement terminées parce que j'ai du abandonner Rachel Morgan et je n'ai pas DU TOUT apprécié. Surtout que pas mal de sagas que je voulais commencer sont déjà abandonnées donc je ne regrette pas d'attendre pour le coup.
Ils ne sont pas les seuls à la faire mais pour l'instant c'est la première maison d'édition que je lis qui me fait ce coup-là !
J'ai trop de sagas commencées non terminées alors si en plus jpeux même pas faire confiance à la maison d'édition !
Bref, je boycotte. Si un jour ils changent de comportements, je verrais, mais pas avant !
Bisous ^^

Écrit par : Arcaalea | 04/11/2013

@ Perséphone : je ne pensais pas que le terme bit-lit avait été inventé par Bragelonne, je pensais ce terme plus vieux. Mais comme toi je n'aime pas ce terme non plus.

@ Arcaalea : j'adore le gif aussi ;) !!

Mais sinon je suis contente d'avoir votre ressenti et que vous comprenez ce que j'éprouve. Tous dans la même galère !

Écrit par : Le Chat du Cheshire | 04/11/2013

Coup de gueule partagé. J'ai été vraiment triste de voir que Kate Daniel n'allais pas continuer en VF alors que j'adore cette série. Du coup, je n'ai pas continué en VO pour le moment...
Et comme toi je me demande s'ils n'auraient pas intérêt à lancer moins de séries mais à les soigner un peu plus, comme les couv' :)

Écrit par : sofiaportos | 04/11/2013

J'ai tout lu !!!!!!!!! :)

Je ne connais pas Bragelonne et Milady depuis assez longtemps mais c'est vrai que j'ai remarqué que beaucoup de séries qui ne rapportent pas assez sont vite arrêtées.
Personnellement, je préfère découvrir et faire découvrir des petites maisons d'éditions où j'ai l'impression qu'il y a une réelle envie de faire connaitre un auteur et ses œuvres et pas seulement de se remplir les poches.
Mais après je peux me tromper car on ne sait pas vraiment ce qu'ils se cachent derrière les éditions ^^

Merci à toi pour cet article "coup de gueule".

Écrit par : yuya46 | 10/11/2013

Coucou, j'ai lu quelques articles coup de gueules au sujet Milady et je trouve que ton article est très bien fait! Je suis globalement d'accord avec ce que tu penses. C'est dommage mais j'ai un peu moins de haine contre les éditions Bragellone que les éditions Milady (même si c'est le même groupe d'édition...)

Sinon je pensais que le protectorat de l'ombrelle était paru au édition Orbit c'est le même groupe?!! Je ne pensais pas...

Merci si tu passes par la pour la réponse et à bientôt. (Je te lis toujours avec plaisir)

Écrit par : bea285 | 12/11/2013

En effet, le Protectorat n'est pas chez Bragelonne. Mais j'ai essayée d'élargir un peu mon explication pour montrer que Bragelonne ne faisait pas tout et que même les autres maisons maisons d'édition font souvent des beaux ratages et autres mauvaises explications.
Merci d'être passée par ici

Écrit par : Le Chat du Cheshire | 24/11/2013

Bel article d'engagement littéraire.

Je ne peux pas vraiment donner mon avis sur cette question, car je n'ai encore jamais lu de livre aux éditions Bragelonne. Je n'ai pas le même rapport que toi avec cette maison d'édition, mais je comprends que ce soit douloureux de voir une maison à laquelle on s'est attaché changer, et perdre ce qui faisait sa spécificité.

Malheureusement, la plupart des maisons d'édition débutent avec l'envie de faire découvrir de nouveaux auteurs... tout simplement parce qu'une maison d'édition débutante ne va pas intéresser des auteurs déjà bien établis dans d'autres maisons plus célèbres et prestigieuses. Après, c'est dommage que quand une maison qui avait pour vocation de faire découvrir des auteurs inconnus abandonne cette vocation pour faire plus de chiffre. En même temps, il faut bien qu'ils vivent, et donc qu'ils fassent des choix éditoriaux avec une logique de rendement derrière. Mais qu'une maison arrête une série en cours parce qu'elle a eu moins de succès qu'une autre série, ça, c'est vraiment dommage. D'une part, ce n'est respectueux ni envers l'auteurs ni envers les lecteurs de la série en question, et d'autre part, normalement les grosses ventes sont faites pour permettre de prendre des risques avec de plus petites ventes. Dans chaque maison, il y a les auteurs vedettes, et puis les auteurs moins connus, qui vendent moins, mais que la maison peut publier grâce aux recettes des auteurs plus connus.

Donc... tout ça pour dire que je comprends ta déception =/

Écrit par : Alacris | 08/12/2013

Les commentaires sont fermés.