Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/01/2014

Une terre d'ombre, de Ron Rash

une terre d'ombre,ron rash,contemporain,drame

Une terre d'ombre

Ron Rash



Laurel Shelton est vouée à une vie isolée avec son frère, revenu amputé d'une main de la Première Guerre mondiale, dans la ferme héritée de leurs parents, au fond d'un vallon encaissé que les habitants de la ville voisine considèrent comme maudit car rien n'y pousse et les malheurs s'y accumulent.
Marquée par ce lieu, et par une tache de naissance qui oblitère sa beauté, la jeune femme est considérée par tous comme rien moins qu'une sorcière.
Sa vie bascule lorsqu'elle rencontre au bord de la rivière un mystérieux inconnu, muet, qui joue divinement d'une flûte en argent.
L'action va inexorablement glisser de l'émerveillement de la rencontre au drame, imputable exclusivement à l'ignorance, à l'intolérance et à la peur d'une population nourrie de préjugés et ébranlée par les échos de la guerre.



Ma première découverte de Ron Rash.
Une terre d'ombre se passe en 1916, dans les Blue Moutains, à l'époque de la Grande Guerre. Hank Shelton est un survivant de cette guerre. Il va retourner chez lui, où l'attend sa sœur, Laurel Shelton, mais aussi une jeune femme qu'il veut épouser. Laurel est une jeune femme profondément marquée, surtout à cause de sa tâche de naissance au visage. Rejetée par ses voisins, elle passe pour une sorcière, habitante d'un vallon maudit. Un changement dans leur quotidien arrive avec un joueur de flûte muet, qui va apporter bien des bouleversements à leur vie.
Dans cette Amérique rurale, les préjugés ont la vie dure. Ron Rash va d'abord poser les bases de son histoire et de ses personnages, avant de développer son propos. Laurel et Hank sont vraiment captivants : chacun est blessé à sa manière. Hank physiquement et mentalement à cause de la guerre : il a perdu une main, mais aussi ses illusions sur la vie et la nature des hommes. Laurel est vue comme défigurée, considérée comme une sorcière qui apporte la malchance. Ses relations avec le voisinage sont donc pour le moins fraîche et tendus...
L'arrivée de cet étranger muet, appelé Walter, va alors être une bonne chose, du moins au début. Il va apporter non seulement une aide inestimable à la ferme et aider à la remettre en ordre, mais aussi donner de l'espoir à Laurel. Seulement, malgré tout le bonheur auquel la jeune femme a droit, rien n'est acquis. Elle va se heurter davantage aux villageois, malgré la présence de son frère, de Walter et de Slidell, un vieillard intelligent et sagace, ne va pas peut-être pas réussir à renverser la vapeur et à faire accepter la jeune femme.
Une terre d'ombre est vraiment une lecture captivante, je suis restée accrochée du début à la fin ! Il y a à la fois un côté très descriptif, notamment avec tous ces paysages, ces montagnes, le vallon maudit et ses ombres, avec le mode de vie d'un petit village perdu en montagne, avec les préjugés, les codes de conduite, les marques de la guerre... Mais aussi un côté de suspense, Ron Rash fait en sorte de toujours nous maintenir sur la brèche. Que ce soit avec les relations de Laurel avec son frère ou les villageois, on se demande toujours si elles vont finir par s'améliorer, ou sur l'identité et le passé du joueur de flûte. Du racisme et de l'incompréhension, des superstitions, les liens familiaux avec leurs non-dit, le patriotisme de convention... Il plane continuellement un brouillard épais dans Une terre d'ombre, marqué par quelques éclaircies et rayons de soleil fugace.
Pour une première lecture de l'univers de Ron Rash, c'est une excellente découverte et surprise ! Autant vous dire que je ne compte pas en rester là avec cet auteur. Une histoire intéressante et surtout bien menée, mais surtout une écrite vraiment magnifique. A lire d'urgence !
 
 
 
Logo Livraddict

Commentaires

Je ne connais pas mais le note, merci.

Écrit par : Emma | 13/01/2014

j'avoue que la couverture ne m'attire pas du tout et je pense que si je n'avais pas lu ton avis, cela ne m'aurait pas dérangé de passer mon chemin. Comme quoi je suis peut etre un peu trop superficielle.

Écrit par : Melliane | 13/01/2014

Je découvre et je note!! Ce que tu en dis me tente bien!

Écrit par : céline | 17/01/2014

Ohhh une découverte qui pourrait bien m'intéresser, merci :)

Écrit par : Phebusa | 19/01/2014

Les commentaires sont fermés.