Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2014

Bleak House, Tome 1, de Charles Dickens

bleak house,charles dickens,tome 1,classique,drame

Bleak House, Tome 1
La mystérieuse Lady Dedlock

Charles Dickens



Le richissime John Jarndyce accueille dans son domaine, Bleak House, trois enfants dont il a obtenu la tutelle.
Tout porte à croire qu'un avenir radieux s'ouvre désormais à eux, mais la malchance semble poursuivre tous les occupants de la maison...



Après avoir lu De grandes espérances et La petite Dorrit, je m'attaque à Bleak House, séparé en deux parties.
Dans La mystérieuse lady Dedlock, on se plonge illico dans l'intrigue et les personnages. Tout commence avec l'affaire « Jarndyce contre Jarndyce », où chacun des individus que l'on croise est liés de près ou de loin à cette affaire. Un testament obscur, une grosse somme d'argent, on ne sait pas d'où vient cet argent, pourquoi cet héritage est tellement contesté... Cette affaire est le pivot de l'histoire de Dickens tout en restant un des éléments les plus énigmatiques !
Ada Clare et Richard Carstone sont des pupilles de la Cour et concernés par l'affaire. Les deux jeunes gens vont être recueillis par John Jarndyce, qui se refuse à toute implication dans le procès. Il veut avant tout être bien entourés, mais surtout pouvoir apprécier sa tranquillité. Aux pupilles va s'ajouter Esther Summerson, une jeune femme que John Jarndyce a toujours épaulée. Esther va avoir la mission de tenir compagnie à Ada, mais aussi d'être l'intendance de Bleak House, la demeure de Mr Jarndyce.
La vie va se poursuivre tranquillement, les jeunes gens ont des personnes à aimer, et Mr Jarndyce a trouvé avec qui partager sa richesse et sa tranquillité. Mais ce ne serait pas du Dickens si tout ne se déroulait pas sans heurt ou chaos... L'affaire Jarndyce contre Jarndyce obsède chaque personne qui s'en rapproche, tout le monde espère un dénouement pour pouvoir posséder une partie de ces richesses que l'on dit immenses. Le premier Richard souhaite plus que tout acquérir de l'argent sans se fatiguer outre mesure pour pouvoir prétendre épouser Ada. Il va aller d'études en études afin de trouver celle qui lui correspond. Esther assiste avec un œil inquiet tous ces multiples rebondissements.
Chacun des personnages est décrits avec finesse par Dickens. Richard est un jeune homme charmant, qui attire la sympathie... mais tellement indolent parfois ! Il hésite, il doute, il navigue entre plusieurs métiers et n'espère que la résolution de l'affaire Jarndyce pour toucher l'héritage. De son côté, Ada est une belle jeune fille, dont l'amour pour Richard l'empêche bien souvent de voir ses défauts. Une enfant charmante, mais sans grande expérience. Lady Dedlock est peut-être le personnage le plus intrigant, avec cette langueur, cet ennui qui la suit partout. Son passé se dévoile petit à petit, à coup de révélations dosées. John Jarndyce est sans doute le personnage que je préfère. Tuteur d'Esther et des pupilles de l'affaire Jarndyce, il a à cœur de réparer les justices qu'il voit, de faire tout ce qui est en son possible pour répandre la bonté autour de lui. Un des personnages les plus touchants ! Esther Summerson est l'une des narratrices du roman. Elle ne sait pas qui sont ses parents, elle a été élevée par une tutrice sèche et désagréable. Pour se faire aimer, Esther cherche à être toujours humble, disponible pour les autres, de compenser la « honte » de sa naissance. Son bienfaiteur s'avère être Mr Jarndyce, qui va la prendre sous son aile. Un personnage que j'ai d'abord trouvé un peu lisse, pour finalement laisser la place à un être plus complexe et tourmenté qu'on ne l'aurait cru !
Bleak House est un roman que j'appréhendais un peu de commencer. Car si j'ai aimé De grandes espérances, j'avais plus envie de gifler Pip du début à la fin que de m'attacher à lui. La Petite Dorrit a beau être un coup de cœur, il m'a fallu un peu de temps avant d'acquérir une vitesse de croisière pour ce qui est de la lecture. Mais j'ai dû prendre le pli et acquérir davantage de familiarité avec l'écriture de Dickens, car j'ai englouti La mystérieuse Lady Dedlock en moins de temps qu'il faut pour le dire !
J'ai pris un immense plaisir à ma lecture et je n'attends maintenant plus que deux choses : lire la seconde partie et regarder la version série de la BBC !
Et vous, vous l'avez lu ?
 
 
 
Logo Livraddict

Commentaires

Merci pour cette belle critique, j'ai justement télécharger Bleak House cette semaine sur ma liseuse intrigué par cette publication chez Archipoche.
Je ne savais pas non plus que la BBC avait adapté Bleak house a la télévision, donc double merci.

Écrit par : missmolko1 | 15/01/2014

Rolala quand ça part dans les classiques je me sens toujours à la ramasse, j'en ai lu si peu et les seuls que j'ai lu étaient pour l'école. Par contre je n'ai jamais tenté un roman de cet auteur. Peut etre qu'il faudrait que je me remette un peu à ça.

Écrit par : Melliane | 15/01/2014

Je viens de réaliser à ma grande honte que je connais très peu Dickens. Il va me falloir y remédier très vite. Et je ne connaissais pas cette série Tv alors que je suis fan des séries de la BBC. Bon, d'abord lire le livre, puis la série!!

Écrit par : céline | 17/01/2014

Je l'ai reçu il y a plusieurs mois et je n'arrive pas à commencer cette série de Dickens. Pourtant, j'adore la plume de l'auteur. Les tomes sont tellement imposants que j'ai peur de mettre beaucoup de temps pour les lire. Pourtant, ils me font envie. Ton avis me conforte peut-être qu'en le tentant, je mettrai moins de temps que prévu... comme toi ;)

Écrit par : Belledenuit | 28/01/2014

Les commentaires sont fermés.