Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2014

Expo 58, de Jonathan Coe

expo 58,jonathan coe,contemporain

Expo 58

Jonathan Coe



Londres, 1958.
Thomas Foley dispose d'une certaine ancienneté au ministère de l'Information quand on vient lui proposer de participer à un événement historique, l'Exposition universelle, qui doit se tenir cette année-là à Bruxelles. Il devra y superviser la construction du Pavillon britannique et veiller à la bonne tenue d'un pub, Le Britannia, censé incarner la culture de son pays.
Le jeune Foley, alors qu'il vient de devenir père, est séduit par cette proposition exotique, et Sylvia, son épouse, ne voit pas son départ d'un très bon œil. Elle fera toutefois bonne figure, et la correspondance qu'ils échangeront viendra entrecouper le récit des nombreuses péripéties qui attendent notre héros au pays du roi Baudouin, où il est très vite rejoint par de savoureux personnages : Chersky, un journaliste russe qui pose des questions à la manière du KGB, Tony, le scientifique anglais responsable d'une machine, la ZETA, qui pourrait faire avancer la technologie du nucléaire, Anneke, enfin, l'hôtesse belge qui va devenir sa garde rapprochée...



Mon premier livre de Jonathan Coe. Cet auteur a notamment été reconnu grâce à son livre Testament à l'anglaise, une satire de la société britannique. J'ai eu l'occasion d'enfin le découvrir grâce à son dernier livre paru, Expo 58.
Nous sommes à Londres en 1958 et l'Exposition Universelle de cette année doit se tenir à Bruxelles. Un grand nombre de pays y seront représentés, et l'Angleterre ne compte pas rester à la traîner. Pour faire découvrir la personnalité du pays, les dirigeants ordonnent la construction et l'aménagement d'un pub typiquement britannique et justement appelé Le Britannia.
Grâce à son bon travail et à son ancienneté, Thomas Foley est dépêché par le Ministère de l'Information pour veiller à la bonne tenue du pub. D'abord réticent, Thomas y voit ensuite l'occasion de changer d'air et de prendre du recul sur sa vie de famille, avec sa femme Sylvia et sa petite fille.
expo 58,jonathan coe,contemporainLes expositions universelles sont des événements qui m'ont toujours intéressée et que je retrouve avec plaisir dans les romans. Une époque et des lieux dépaysant, que j'ai connus notamment grâce à Maxime Chattam et Jean-Luc Bizien. Je vois cette époque maintenant à travers les yeux de Jonathan Coe et de son personnage. A travers Expo 58, nous découvrons l'effervescence d'un événement en train d'être monté, la vision que les différents pays ont d'eux-mêmes, les différentes de coutumes des pays, les différences entre les différents habitants... Se passant il y a 50 ans, Expo 58 présente non seulement un événement capital et très importent politiquement, mais aussi toute une mentalité différente et un monde en évolution. Les alliances changent, de nouvelles se créent, la technologie évolue. Il y a la paix mais aussi la Guerre Froide, la menace du nucléaire, des espions dans tous les coins, avec derrière tout ça une petite touche d'espionnage.
Thomas est un pur produit de son pays, tout en s'interrogeant sur lui-même et son pays. Il a du mal à comprendre la mentalité du gouvernement, encourageant peu le progrès et la modernité, attaché plus que tout aux traditions et à la conformité. Jonathan Coe met en évidence ces paradoxes, cette ambivalence entre les pays avec beaucoup de finesse. Une profonde introspection est mise en œuvre dans le récit, à la fois à l'échelle d'un individu et celle d'un monde dans son ensemble. Thomas Foley découvre avec stupéfaction Bruxelles et l'Exposition Universelle, tout en se délectant de cette vie mouvementée qui l'éloigne de sa vie terne de famille. C'est un personnage que j'ai eu du mal à apprécier tout le temps, il est parfois presque caricatural, vraiment très naïf et se fait avoir par pratiquement tout le monde tout en blâmant les autres de fautes dont lui-même est coupable.
Expo 58 est un roman que j'ai beaucoup apprécié, notamment par cette nouvelle vision d'une Exposition Universelle, ce qui m'avait attirée d'emblée dans le roman. Un bon moment de lecture.
 
 
 
Logo Livraddict

Commentaires

Voilà un livre qui m'intrigue depuis quelques semaines, du coup je vais me laisser tenter! je suis aussi fan des expo universelles et j'espère bien avoir l'occasion un jour d'en visiter une!

Écrit par : VHS | 01/03/2014

Je n'ai jamais lu de livres sur les expo universelles, mais ça me tenterait bien un jour! Celui là a l'air sympa en tout cas!

Écrit par : Les femmes qui lisent sont dangereuses | 01/03/2014

J'ai lu le Testament à l'anglaise et j'avais adoré ce bouquin ! Alors cet auteur plus le thème de l'expo universelle : je note tout de suite ^^

Écrit par : Alison Mossharty | 02/03/2014

Je lorgnai sur ce roman il y a quelques jours, me demandant s'il était bien pour commencer avec Jonathan Coe. Oui, donc je vais le faire intégrer ma PAL sous peu...

Écrit par : céline | 03/03/2014

Pas forcément tentée par le sujet, mais je le lirai car fan des livres de Coe, je les ai tous lu ou presque.

Écrit par : Emma | 05/03/2014

Les commentaires sont fermés.