Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2012

Les piliers de la terre, de Ken Follett

 les piliers de la terre,ken follett,classique,historique

Les Piliers de la Terre

Ken Follett

Coup de cœur

 
Dans l'Angleterre du XIIème siècle ravagée par la guerre et la famine, des êtres luttent chacun à leur manière pour s'assurer le pouvoir, la gloire, la sainteté, l'amour, ou simplement de quoi survivre.
Les batailles sont féroces, les hasards prodigieux, la nature cruelle. Les fresques se peignent à coups d'épée, les destins se taillent à coups de hache et les cathédrales se bâtissent à coups de miracles... et de saintes ruses.
La haine règne, mais l'amour aussi, malmené constamment, blessé parfois, mais vainqueur enfin quand un Dieu, à la vérité souvent trop distrait, consent à se laisser toucher par la foi des hommes.

 

XIIème siècle, en Angleterre.
Roman historique, Les Piliers de la Terre fait partie de ces œuvres très dur à chroniquer, tant il est dense et s'étend sur un grand nombre d'années ! Ken Follett écrit une fresque magistrale, un pavé conséquent (plus de 1000 pages !), dans lequel je ne me suis jamais ennuyé.
Le point central de cette histoire est une cathédrale. Autour d'elle, la vie va se construire, des talents et des personnes vont être reconnus, l'amour et la haine vont y passer. Le moine Philip, devenu prieur de Kingsbridge, met tout en œuvre pour reconstruire la cathédrale détruite. Mais au-delà de la construction qui met du temps, les ennuis s'accumulent sur sa route. Autour de Kingsbridge gravitent tout un cortège haut en couleur. Tom le Bâtisseur, employé par le prieur Philip, avec sa première femme Agnès, ainsi qu'Alfred et Martha, leurs enfants. Mais il y a aussi Ellen, une femme envoûtante, que l'on dit un peu sorcière, et son fils, Jack, étrange mais très brillant, qui vont se joindre aux premiers personnages. Il y a Aliena, fille d'un comte déchu, et son frère Richard, ainsi que des protagonistes pour le moins détestable : l'évêque Waleran, utilisant sa position pour obtenir encore davantage de pouvoirs, et William Hamleigh, une brute épaisse, fourbe, détestant Aliena et ceux qui l'entourent depuis que la jeune fille a refusée de l'épouser.
L'histoire se déroulant sur une cinquantaine d'année, Les Piliers de la Terre a son lot de lutte, de guerre, de mort, de traitrise, mais aussi – heureusement ! – de la victoire du « bien » contre le « mal », la réussite de l'honnêteté contre la soif de pouvoir. Car ces personnages dépendent tous du contexte politique. A la mort du roi Henri 1er, le royaume d'Angleterre devient un pays sans roi. C'est la guerre de succession qui commence, entre Stephen et Maud (fille du roi Henri 1er). Cette guerre des puissants aura des incidences sur tous les habitants du royaume et de Kingsbridge, car tandis que certains essayeront de construire la cathédrale, ou tout simplement de survivre, d'autres ourdiront des complots, pour avoir plus de puissance, et pouvoir ainsi écraser les plus faibles ou les plus démunis qui pourraient malgré tout leur faire de l'ombre !
Au-delà de l'histoire et la vie des différents personnages, Ken Follett réussit à nous dévoiler un grand pan des coutumes de cette société, très souvent rude, parfois presque barbare. Grâce à son talent d'écrivain, la plongée dans cette époque intéressante et une histoire et des personnages plus que captivants, Ken Follett a fait des Piliers de la Terre un roman qui se dévore d'une traitre, les rebondissements permanents et l'envie de savoir si la cathédrale de Kingsbridge sera finalement construite, si les personnages vont triompher des obstacles mis sur leur chemin... Bref, savoir ce qu'il advient de Jack et d'Aliena (mes personnages préférés), d'Ellen et de Tom, et si Waleran et William vont être vaincus.
Je craignais un peu le sujet de la religion. Mais Ken Follet réussit à nous le rendre passionnant. La manière dont fonctionne l’Église à cette époque (mais a-t-elle beaucoup changée) est captivante, tant dans les détails de la vie de tous les jours (élection, prière), mais aussi dans les rouages politiques et la façon dont la religion est utilisée pour arriver à ses fins, ou pour contrecarrer le pouvoir royal, démontrant au final que même si la plupart des religieux sont vraiment des personnes biens, intéressés par leurs proches et dévoués à Dieu, certains n'y voient qu'une opportunité de pouvoir. Ainsi que tout ce qui est fait pour « le bien » de l'église, et qui ne sont en fait qu'une couverture pour couvrir les meurtres et les actes détestables faits par les puissants ! Même si les « gentils » arrivent parfois à gagner, quel en sera le prix ?
Sans juger ou condamner, Ken Follett raconte d'une manière frappante les événements de cette époque sans que cela ressemble à une banale et ennuyeuse leçon d'histoire ! Romance, haine, vengeance, amitié, Ken Follett est décidément un écrivain de talent. Passant de personnages en personnages pour nous faire vivre l'action d'une manière différente, je ne me suis jamais ennuyée, au contraire ! Chacun des protagonistes est unique et particulier : Philip et Jonathan sont des hommes d’Église souvent prévisible, Waleran sans scrupule et davantage tourné vers le pouvoir politique que l’Église, William à qui j'aurais bien fait sa fête tant il est détestable, Jack en jeune tête brûlée est vraiment passionnant, de même que sa mère, Aliena est également intéressante bien que parfois pas toujours très régulière, et, bien sûr, Tom le Bâtisseur, un des « piliers » de cette œuvre magistrale.
Bref, un roman épique dans lequel je ne me suis jamais ennuyée ! Si vous ne le connaissez pas encore, plongez-y, vous ne le regretterez pas !
 
 
Logo Livraddict

04/10/2012

Série Henebelle et Sharko, Tome 1, de Franck Thilliez

série henebelle et sharko,franck thilliez,tome 1,policier,franck sharko,lucie henebelle,coup de cœur

Série Henebelle et Sharko, Tome 1
Le Syndrome E

 

Franck Thilliez

Coup de cœur


Un film mystérieux et malsain qui rend aveugle... Voilà de quoi gâcher les vacances de Lucie Henebelle, lieutenant de police à Lille, et de ses deux adorables jumelles.
Cinq cadavres retrouvés atrocement mutilés, le crâne scié... Il n'en fallait pas plus à la Criminelle pour rappeler le commissaire Franck Sharko en congé forcé pour soigner ses crises de schizophrénie.
Deux pistes pour une seule et même affaire qui va réunir Henebelle et Sharko, si différents et pourtant si proches dans leur conception du métier.
Des bidonvilles du Caire aux orphelinats du Canada des années cinquante, les deux nouveaux équipiers vont mettre le doigt sur un mal inconnu, d'une réalité effrayante et qui révèle que nous pourrions tous commettre le pire.



Franck Thilliez, après plusieurs thrillers mettant en scène le lieutenant Lucie Henebelle et le commisaire Franck Sharko dans des enquêtes indépendantes, décide de les réunir dans une nouvelle série.
série henebelle et sharko,franck thilliez,tome 1,policier,franck sharko,lucie henebelle,coup de cœurLe Syndrome E fait partie de ces romans qu'il est impossible de lâcher ! Dès le premier chapitre, le lecteur est plongé dans l'action : un homme, Ludovic Sénéchal, se lance sur la route pour récupérer des vieilles bobines de films anciens. Parmi ces bobines, un court-métrage inconnu. Après l'avoir visionné, il devient aveugle... Ludovic compose par hasard le numéro de Lucie Henebelle, lieutenant en vacances. Par amitié, Lucie se lance dans la résolution de cette affaire mystérieuse en tentant de comprendre pourquoi un simple film a pu avoir cet effet redoutable.
De son côté, le commisaire Franck Sharko était en congé maladie. Mais la découverte de cinq cadavres mutilés oblige sa hiérarchie à le ressortir du placard.
A priori, tout sépare ces deux enquêtes. Mais le chemin de ces deux flics abimés vont finir par se croiser, envers et contre tout. Ces deux personnages semblaient destiner à se rencontrer, tant ils se ressemblent. A la suite d'une bobine maléfique, les deux policiers croiseront la folie, des hommes peu scrupuleux, en errant dans les méandres de la perversité humaine.
Le Syndrome E montre le versant de chaque homme, la noirceur que chaque être porte en lui, ce qui est le plus effrayant ! Franck Thilliez prend plaisir à malmener ses personnages (cette fin qui m'a fait attendre impatiemment Gataca...) et ses lecteurs. Chaque page tournée me rendait encore plus accro ! Franck Thilliez fait partie de ces auteurs français à suivre absolument. Dans Le Syndrome E encore plus que dans ses romans précédents, on retrouve un univers prenant, violent, où la folie et la tragédie laissent leurs marques, que ce soit dans l'histoire tourmentée des protagonistes ou dans les embûches placées sur le chemin.
Du grand art ! Si vous ne connaissez pas encore Franck Thilliez (très charmant) et ses écrits, n'hésitez plus une seule seconde !
 
 
 
Série Henebelle et Sharko, Tome 1 : Le Syndrome E
Série Henebelle et Sharko, Tome 2 : Gataca
Série Henebelle et Sharko, Tome 3 : Atomka
 
 
 
Logo Livraddict

26/09/2012

A la Croisée des Mondes, Tome 1, de Philip Pullman

A la Croisée des Mondes Tome 1.jpg

A la Croisée des Mondes, Tome 1
Les Royaumes du Nord

 

Philip Pullman

Coup de cœur


Élevée dans l'atmosphère confinée du prestigieux Jordan College, Lyra, accompagnée de son daemon Pantalaimon, passait ses journées à courir dans les rues d'Oxford à la recherche éperdue d'aventures.
Cette vie insouciante prend fin pourtant lorsqu'elle est confiée à Mme Coulter, au moment où Roger, son meilleur ami, disparaît, victime des ravisseurs d'enfants qui opèrent dans tout le pays.
Mais lassée de jouer les petites filles modèles, et intriguée par la Poussière, une extraordinaire particule qui suscite effroi et convoitises, Lyra s'enfuit et entame un voyage vers le Grand Nord, périlleux et exaltant, qui lui apportera la révélation de ses extraordinaires pouvoirs et la conduira à la frontière d'un autre monde.

 

a la croisée des mondes,philip pullman,tome 1,jeunesse,fantastique

Premier tome de la trilogie A la Croisée des Mondes.
En entrant dans Les Royaumes du Nord, nous découvrons un univers très ressemblant au nôtre, entre moyen-âge et modernité. Le point qui se démarque le plus est la présence des daemons. Un daemon est un être de forme animale et la manifestation physique de l'âme d'un humain. Les daemons passent d'une forme à l'autre au gré de ses envies chez les enfants n'ayant pas encore atteint la puberté, avant de stabiliser sous une forme unique à l'âge adulte.
Lyra est une jeune fille d'une douzaine d'années, élevée à Oxford au Jordan Collège. Qualifiée de barbare, la fillette n'aime rien tant que de jouer avec son meilleur ami Roger, dans les rues d'Oxford et en livrant une guerre sans merci aux enfants des autres collèges. Par hasard, elle apprend l'existence de la Poussière, que le Magisterium (l’Église et Autorité Suprême qui dirige le monde de Lyra) considère comme étant la conséquence du Péché Originel. L’Église va autoriser des savants à expérimenter sur la Poussière, notamment en enlevant des enfants, car cette mystérieuse particule serait moins attirée par l'innocence des enfants que par l'expérience des adultes. Ces enleveurs d'enfants, surnommés les Enfourneurs, font un détour par Oxford, enlevant des amis de Lyra, comme Roger.
Lyra est d'abord recueilli par Mme Coulter, une femme charmante, intelligente... et très calculatrice ! Étouffant sous sa contrainte, Lyra s'enfuie pour entreprendre un périple vers le Nord, et vers les Enfourneurs. Dans cette quête, elle peut compter sur son daemon, Pantalaimon, mais aussi un lecteur de vérité, par les gitans d'Oxford, et croisant des sorcières et des ours en armure sur sa route.
Classé comme littérature pour enfants et adolescents, Les Royaumes du Nord est un texte pourtant accessible à tous, bien que certains thèmes abordés dans la trilogie risquent de déconcerter les trop jeunes. D'un abord délicat, A la Croisée des Mondes confond d'abord par la qualité de l'écriture de Philip Pullman : à priori simple, l'auteur décrit un monde foisonnant, changeant, dans un monde parallèle, certes très cohérant, mais qui peut « égarer ». En outre, Philip Pullman commence à avancer dans ce premier tome les thèmes de la religion et des dogmes, dépeints sous un jour moins que favorable, mais aussi de notion scientifique, ainsi que de l'évolution entre l'enfance et l'adulte. Les thématiques seront donc plus forcément visibles à un adulte qu'à un enfant : le péché originel, les sévices au nom de la science, une entité puissante contrôlant la société...
Philip Pullman décrit avec brio la société, le monde et les principaux thèmes, ce qui fait de A la Croisée des Mondes un de ces ouvrages classiques qu'il faut absolument lire !




- Je ne suis pas un être humain. Voilà pourquoi personne ne peut attaquer un ours par surprise. Nous voyons les ruses et les feintes aussi clairement que les mouvements des bras et des jambes. Nous savons voir les choses d'une manière que les humains ont oubliée. Mais toi, Lyra, tu sais tout cela, car tu sais déchiffrer le lecteur de symboles.



- Nous sommes tous soumis au destin, mais nous sommes obligés de faire comme si de rien n'était, pour ne pas mourir de désespoir. Une curieuse prophétie pèse sur cette enfant : son destin est de mettre fin au destin. Elle doit y parvenir sans savoir ce qu'elle fait, comme si cela était inscrit dans sa nature, et non dans son destin justement. Si par malheur elle apprenait ce qu'elle doit accomplir, tout échouerait ; la mort se répandrait à travers tous les mondes, ce serait le triomphe du désespoir, pour toujours. Les univers ne seraient plus que des machines enclenchées les unes dans les autres, aveugles, priées de pensées, de sentiments, de vie...




A la Croisée des Mondes, Tome 1 : Les Royaumes du Nord
A la Croisée des Mondes, Tome 1 : La Tour des Anges
A la Croisée des Mondes, Tome 3 : Le Miroir d'Ambre
 
 
 
 
 
 
Logo Livraddict

16/09/2012

Fondation Stern, tome 1, de Raphaël Cardetti

fondation stern,raphaël cardetti,tome 1,policier,coup de cœur

Fondation Stern, Tome 1

Le Paradoxe de Vasalis

 

Raphaël Cardetti


Coup de cœur


La Fondation Stern, ses chefs-d'œuvre et ses secrets vous ouvrent leurs portes...
Depuis qu'elle a été licenciée du Louvre, Valentine n'a plus de restauratrice d'art que le nom. Loin des œuvres des grands maîtres, elle est désormais réduite à redorer des croûtes et à gâcher son talent. C'est du moins l'avis du mythique Elias Stern, collectionneur d'art de renommée internationale, qui décide d'embaucher la jeune femme au sein de sa fondation.
Car il sait que seule Valentine pourra restaurer le palimpseste qu'il vient d'acquérir... et peut-être révéler ainsi un texte interdit du XIIIe siècle qui a valu à son auteur - Vasalis - de finir sur le bûcher.
A mesure qu'elle se penche sur ces pages maudites, c'est tout un monde que Valentine découvre. Confrontée aux érudits de l'illustre Sorbonne comme aux pires trafiquants d'art, elle comprend qu'elle a mis le pied dans une fondation à l'image de son créateur : puissante, mystérieuse, et qui semble tirer toutes les ficelles...



Premier tome de la Fondation Stern. Le Paradoxe de Vasalis campe un thriller dans le domaine de l'art.
Depuis qu'elle a été renvoyée du Louvre à cause d'une faute professionnelle, Valentine sombre dans la dépression, et tente tant bien que mal de garder la tête hors de l'eau. Elle travaille dorénavant dans une boutique de restauration d'art miteuse, avec des clients pour le moins obtus amenant des « œuvres » à restaurer et qui sont pour le moins offensantes pour l'art !
Un jour, dans sa boutique, arrive un collectionneur d'art mythique qui a participé aux plus grands mouvements du XXème siècle et connait les plus grands artistes : Elias Stern. Quand il pénètre dans l'atelier de Valentine, c'est pour lui confier une mission ardue. La fondation Stern, appartenant à Elias et qui a pour but de promouvoir l'art, vient d'acquérir un palimpseste dans un état déplorable qui cacherait un texte interdit du XIIIème siècle et dont l'auteur, Vasalis, a été condamné au bûcher...
Selon Elias, seule Valentine a les capacités de restaurer ce palimpseste et en lever le mystère. Mais quand elle apprend qu'un professeur de la Sorbonne qui a étudié toute sa vie le secret de Vasalis s'est suicidé et qu'un étudiant a reçu des menaces, elle comprend alors qu'elle s'est introduite dans une affaire peut-être trop grande pour elle et où les puissants tirent toutes les ficelles. Valentine est une jeune femme dévastée, qui peine à sortir la tête de l'eau. Au fil des pages, son esprit battant va reprendre le dessus, lui permettant de prendre une grande bouffée d'air pour faire face aux événements.
Dès les premières lignes du Paradoxe de Vasalis, j'ai été absolument charmée et conquise par l'écriture de Raphaël Cardetti. Ce premier tome est absolument hypnotisant, le récit est construit de manière simple et efficace, avec sans arrêt des rebondissements, et d'une intensité inégalé. Raphaël Cardetti dépoussière le roman policier historique, avec une « patte » très reconnaissable et plus qu'intéressante ! Riche, littéraire, intense, humoristique... Le Paradoxe de Vasalis donne l'impression d'être une fenêtre ouverte sur les galeries d'arts, mais surtout de regarder les tableaux et les œuvres avec un regard différent. Mais surtout l'envie de retourner se promener au Louvre pour pouvoir redécouvrir les différents œuvres !
Avec en plus un écrivain non seulement très talentueux mais aussi très charmant ! J'ai rencontrée Raphaël Cardetti lors de plusieurs rencontres littéraires, il s'est montré aussi intéressant que les livres qu'il écrit, et même davantage ! Si vous ne connaissez pas la Fondation Stern, n'hésitez pas à commencer cette série !




Fondation Stern, tome 1 : Le Paradoxe de Vasalis
Fondation Stern, tome 2 : Le Sculpteur d'Âmes
 
 
 
Logo Livraddict

09/09/2012

Meurtres pour rédemption, de Karine Giebel

 meurtres pour rédemption,karine giébel,policier

Meurtres pour rédemption

Karine Giebel

Coup de cœur
 
 
Vingt ans. Le bel âge ? Pas pour Marianne. En prison. Pour perpète. Pour meurtres.
" Ils ne m'ont laissé aucune chance (...) Mais j'existe encore (...) Ça leur ferait trop plaisir que je cesse le combat... Je ne leur ferai pas cette joie
.
Alors, nourrir la haine, l'instinct de survie, même si l'on ne désire qu'aimer, être aimée ; pour lutter malgré tout, contre les coups, les brimades, l'ignoble.
La liberté. Inaccessible. Sauf à se laisser bercer par le chant des trains, pas si loin, là, derrière les barreaux, à se laisser emporter dans leur sillage.
Jusqu'au jour où ... En taule, même l'inimaginable peut surgir. Une porte s'ouvre... "La liberté, Marianne, tu dois en rêver chaque jour, chaque minute, non ?"
Mais le prix à payer pour transformer ce rêve en réalité est terrifiant. Marianne ira-t-elle jusqu'au bout ? Jusqu'au bout de cette voie de sang ? Mais, peut-être, aussi, de rédemption ?


 
Il y a quelque temps, j'ai découvert le recueil de nouvelles L'empreinte sanglante, où 8 auteurs ont écrit une nouvelle à partir de la phrase « L'empreinte sanglante d'un pied nu, la suivre le long d'une rue... ». Parmi ces auteurs, il y avait mes « chouchous » (Maxime Chattam, Raphael Cardetti et Franck Thilliez) mais j'ai pu également découvrir de nouveaux auteurs. Et dans ces auteurs, il y avait Karine Giébel.
Je me suis intéressée à ses écrits, et me suis arrêtée sur Meurtres pour rédemption.
Meurtres pour rédemption est un pavé d'environ 900 pages, écrit petit... Et qui se dévore en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! Dans ce livre, Karine Giébel nous entraîne dans la vie de Marianne de Gréville. Jeune femme d'une vingtaine d'année, Marianne est une tueuse multirécidiviste. D'après tous, un monstre. Qui mérite de passer sa vie entière derrière les barreaux. Qui mérite les pires traitements. Pourtant Marianne a comme on dit un « bon fond », elle ne voulait pas tuer, tout a commencé quand, avec son petit ami, elle a voulu fuir des policiers et a fini par tirer sur eux.
Marianne est une vraie boule d'énergie et de violence, sujette à des crises de fureur dévastatrice, aidée par sa pratique des arts martiaux, qui refuse catégoriquement de se soumettre et de se laisser marcher dessus. Derrière les barreaux, elle ne peut s'évader qu'en écoutant les trains qui passent, aux livres lus et grâce à la drogue procurée par un maton, Daniel.
Meurtres pour rédemption est divisé en deux parties. Tout d'abord, la vie de Marianne en prison, en butte à l'hostilité de la majorité des surveillants et des défis des autres détenues. Mais tout bascule quand trois policiers lui rendent visite pour lui proposer un marché. Ils l'aideront à s'évader si elle fait un travail pour eux en échange.
Pour Marianne, le prix à payer en échange de sa liberté va être immense. Trop, peut-être. La jeune femme a beau encaisser tous les coups et s'en sortir encore plus forte, elle devra réunir toutes ses forces pour tenter de survivre aux coups du destin.
Haletant, ponctué de rebondissements incessants, Meurtres pour rédemption est un livre absolument bouleversant ! Chacun des personnages est unique et touchant, le récit est dynamique et ne laisse pas une seconde de répit, je vous recommande vivement cette lecture !
 
 
 
 
Logo Livraddict