Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2013

Justin Case, Tome 1, de Jean-Luc Bizien

 justin case,jean-luc bizien,tome 1,jeunesse,policier

Justin Case, Tome 1
Terminus New-York City

 

Jean-Luc Bizien




Justin Case, orphelin new-yorkais d'une vingtaine d'années, a hérité de la fortune colossale de ses parents, morts dans des circonstances mystérieuses.
Lamarre Dawson, criminel repenti accusé d'un crime crapuleux, patiente dans le couloir de la mort. Déclaré coupable par la justice américaine au terme d'un procès expéditif, il ne peut plus compter que sur Justin Case pour prouver son innocence.
De sa tour de verre aux bas-fonds de Harlem en passant par la très chic State Island, il va croiser la route de la pègre, mais aussi des services secrets, dont les intérêts semblent étroitement et dangereusement mêlés à cette affaire...



Je continue mon épopée dans le monde de Jean-Luc Bizien avec le premier tome de Justin Case.
Justin est un jeune homme d'une vingtaine d'années, New-Yorkais, et avec une fortune colossale suite au décès pour le moins intrigant de ses parents. Il se décide à mettre son temps et son argent à lutter contre les erreurs de la justice. Sa présente enquête est de prouver l'innocence d'un criminel repenti, accusé d'un crime à la fin d'un procès pour le moins expéditif.
Avec l'aide de ses associés, tous très forts dans un domaine en particulier (avocat, garde du corps, ordinateurs...), il se mêle d'une enquête qui a besoin d'être résolu très rapidement.
Mélange entre un Largo Winch et un Batman, Justin Case s'appuie sur son argent, ses connaissances et ses amis pour arriver à ses fins et rétablir un peu de justice dans le monde. L'argent fait beaucoup pour élucider les mystères et rendre la vie plus facile et plus sûre, mais heureusement que notre groupe d'enquêteurs peuvent compter les uns sur les autres pour sortir de situations parfois risquées !
Avec des héros décrits assez simplement mais qui font mouche, une intrigue où les rebondissements sont sans cesse présents et bien amenés, Justin Case – orienté vers un public jeunesse – séduira autant les ados que leurs parents !
Si vous voulez vivre une enquête sans temps mort et passionnante, n'hésitez pas à commencer Terminus New York City, qui fait passer un très bon moment. (Et j'apprécie particulièrement le petit jeu de mot : Justin Case = Just in case !)




Justin Case, tome 1 : Terminus New York City
Justin Case, tome 2 : L'Archange et le Démon
Justin Case, tome 3 : De poussière et de sang

 

Logo Livraddict

08/09/2013

Harry Potter, Tome 5, de J.K Rowling

harry potter,j.k rowling,tome 5,fantasy,jeunesse

Harry Potter, Tome 5
Harry Potter et l'Ordre du Phénix

 

J.K Rowling




A quinze ans, Harry s'apprête à entrer en cinquième année à Poudlard. Et s'il est heureux de retrouver le monde des sorciers, il n'a jamais été aussi anxieux.
L'adolescence, la perspective des examens importants en fin d'année et ces étranges cauchemars... Car Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Prononcer-Le-Nom est de retour et, plus que jamais, Harry sent peser sur lui une terrible menace. Une menace que le ministère de la Magie ne semble pas prendre au sérieux, contrairement à Dumbledore.
Poudlard devient alors le terrain d'une véritable lutte de pouvoir. La résistance s'organise autour de Harry qui va devoir compter sur le courage et la fidélité de ses amis de toujours...



Le cinquième tome des aventures du petit sorcier !
Retourné comme chaque été chez les Dursley, Harry ronge son frein en attendant des nouvelles du monde des Sorciers. Ron et Hermione ne lui envoient que des lettres banales, aucune nouvelles de Dumbledore et Voldemort ne fait pas parler de lui... Amer, anxieux, rongé par ce qui s'est passé pendant La Coupe de Feu, Harry n'attend qu'une occasion pour déverser sa bile sur ceux qu'il l'entoure.
Un soir, Harry et son cousin Dudley vont être attaqués par des Détraqueurs. Le Ministère de la Magie va harry potter,j.k rowling,tome 5,fantasy,jeunesseaussitôt expulser Harry de Poudlard, avant de le convoquer au tribunal. En attendant, le jeune sorcier va être amené au Q.G de l'Ordre du Phénix, qui a pour but de stopper Voldemort
La rentrée à Poudlard s'annonce pour le moins différente de celle des années passées, surtout quand beaucoup de changements arrivent à l'école. Le plus important est la nomination de Dolores Ombrage, sous-secrétaire d'état du ministre, comme professeure de Défense contre les Forces du Mal. Ressemblant à un crapaud, empêchant ses élèves d'utiliser la magie, interdisant absolument de croire au retour de Vous-savez-qui et tentant de discréditer Harry, elle est les yeux et les oreilles du gouvernement et détestée par tous ! Pour contrer cette bonne femme, Harry, Ron et Hermione vont organiser un club pour pratiquer la défense contre les forces du mal et apprendre tout ce qui pourrait être utile pour contrer Voldemort et ses Mangemorts.
Dans Harry Potter et l'Ordre du Phénix, on voit peut Voldemort, mais il se fait sentir de manière très présente. Il tente de faire revenir son retour au monde des sorciers, mais malgré tout, on va on apprendre beaucoup, notamment lors des scènes finales au Département des Mystères.
Attention, SPOILER : les passages au Département des Mystères font partie de mes préférés, très bien écrits, avec beaucoup de tensions et de combats, mais aussi de larmes avec la mort de Sirius Black. Ce personnage est l'un de mes préférés, comme pour beaucoup de lecteurs, et j'ai pleurée lorsqu'il est mort, j'étais dévastée je l'avoue ! FIN DU SPOILER
Ces dernières scènes comptent parmi mes préférées avec celles de l'entraînement de l'AD. Malgré une qualité toujours aussi indéniable, Harry Potter et l'Ordre du Phénix est celui que j'ai le moins apprécié de la saga Harry Potter. Ce n'est pas tant la longueur que la qualité, certains passages auraient gagnés à être revus, améliorés. Mais c'est surtout Harry qui m'a agacée à plusieurs reprises dans ce tome. Il a le droit d'être fâché de la façon dont Dumbledore le traite, de ne pas comprendre comment tant de sorciers préfèrent ignorer le retour de Voldemort, mais ce n'est pas une raison de déverser sa colère sur ceux qui n'y sont pour rien, comme Ron et Hermione. Autant Harry me paraissait très mûr dans les tomes précédents, autant dans celui-ci il me faisait l'effet parfois d'un enfant pleurnichard, qui ne peut que hurler et tempêter devant les coups du sort. Heureusement qu'il n'est pas comme ça pendant tout le livre ! Il est toujours aussi loyal envers ses amis, qui le soutiennent envers et contre tout. J'ai apprécié la facette professeur qu'on découvre chez Harry lorsqu'il enseigne les forces du mal à ses camarades.
J.K Rowling dépeint avec toujours autant de magie le monde de Poudlard, qui s'enrichit à chaque tome, que ce soit de nouveaux personnages (Tonks, adorable, ou la détestable Ombrage, mais aussi Luna Lovegood, qui se révèle être l'un de mes personnages préférés !), de nouvelles créatures (les Sombrals, créatures fascinantes, et les géants), mais aussi de révélations, comme le but de Voldemort, des bribes du passé, notamment de la famille Potter et de Sirius.
En tout cas, même si Harry Potter et l'Ordre du Phénix n'est pas mon tome préféré, il reste une référence dans la saga et dans la littérature en général ! Un bijou d'écriture et d'invention, J.K Rowling mérite son succès !
 
 
 
 
Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers
Harry Potter, Tome 2 : Harry Potter et la Chambre des Secrets
Harry Potter, Tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban
Harry Potter, Tome 4 : Harry Potter et la Coupe de Feu
Harry Potter, Tome 5 : Harry Potter et l'Ordre du Phénix
Harry Potter, Tome 6 : Harry Potter et le Prince de sang-mêlé
Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter et les Reliques de la Mort
 
 
 
 
Logo Livraddict

24/08/2013

Chroniques des Enchanteurs, Tome 1, de Kami GARCIA et Margaret STOHL

chroniques des enchanteurs,16 lunes,kami garcia,margaret stohl,tome 1

Chroniques des Enchanteurs, Tome 1
16 Lunes

 

Kami GARCIA et Margaret STOHL




J'ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d'une façon particulière.
Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j'avais su qu'en même temps que cette fille, dont j'allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés.
Et cette fois, j'allais devoir la sauver... L'amour sera-t-il plus fort que le destin ?


C'est une de ces rares fois où j'ai d'abord vu l'adaptation au cinéma avant de lire le livre. Je connaissais donc déjà la plupart des personnages, quelques éléments de l'action... Au regard de tout ce qui se disait de 16 Lunes et de sa suite (en bien et en mal), j'ai profité de l'occasion d'avoir ce premier tome d'occasion. Je m'y suis plongée avec curiosité.
Ethan Wate est un lycéen de la petite ville de Gatlin. Adolescent sans histoire, il reste néanmoins assez solitaire, depuis que son père s'enferme dans son bureau suite au décès de sa mère. Amma, sa gouvernante, reste à veiller sur lui.
Le jour de la rentrée, le lycée est en émois. Une nouvelle élève, Lena Duchannes, arrive en ville. Elle attire l'attention car elle est la nièce de ce « vieux fou de Ravenwood », un homme mystérieux, intrigant, et qui n'a pas été vu en ville depuis des années. Mais des événements étranges se manifestant autour de Lena, la populace de Gatlin n'est pas disposée à lui accorder confiance. Hormis Ethan ! Leur aventure commence dans ce monde où les Enchanteurs et la magie existent.
Ce début des Chroniques des Enchanteurs est un début honorable, sans être grandiose. Je m'explique ! On peut rapprocher 16 lunes d'Harry Potter ou de Twilight, évidemment, comme cela a déjà été fait. Mais ça ne m'a pas particulièrement dérangée ou interpellé, les ficelles utilisées ici sont communes à beaucoup de romans, spécialement pour la jeunesse. Il y a un amour interdit, le côté fantastique, la magie... Ce qui m'a, en revanche, plus « dérangée » serait par exemple les clichées qu'on y trouve comme les élèves stéréotypés avec les footballeurs et les cheerleaders, la lutte entre la Lumière et les Ténèbres (sans nuance entre les deux !), qui est quand même un thème un peu trop souvent utilisé et qui n'est pas spécialement novateur ici. Ce côté aussi un peu trop chasse à la sorcière, où l'élève est rejeté, comme Lena dès le début juste parce qu'elle était la nièce de son oncle. (L'oncle, Macon, est d'ailleurs celui que j'ai préféré, car c'était le plus complexe et le plus intéressant).
Mais je n'ai pas pour autant détestée ma lecture de 16 lunes ! C'est une histoire malgré tout intéressante, peut-être deux ou trois longueurs parfois, mais que j'ai lu très vite et très facilement. Pour une fois, l'histoire est racontée du point de vue d'un garçon, et son ressenti, spécialement sur son histoire d'amour avec Lena, est touchante le plus souvent. L'univers des Chroniques des Enchanteurs a du potentiel, j'espère qu'il sera davantage exploité par la suite ! Car si je peux trouver d'occasion la suite, ou l'emprunter, je pense que je cèderai à la curiosité de savoir ce qui se passe ensuite.
Une lecture assez agréable dans l'ensemble.





Chroniques des Enchanteurs, Tome 1 : 16 Lunes
Chroniques des Enchanteurs, Tome 2 : 17 Lunes
Chroniques des Enchanteurs, Tome 3 : 18 Lunes
Chroniques des Enchanteurs, Tome 4 : 19 Lunes

 

 

 

Logo Livraddict

31/07/2013

Le Clan des Otori, Tome 2, de Lian Hearn

le clan des otori,lian hearn,tome 2,fantastique,jeunesse

Le Clan des Otori, Tome 2
Les Neiges de l'Exil

 

Lian Hearn




Dans le Japon féodal du XIVe siècle, la guerre des clans fait rage. Sur les montagnes, les premières neiges viennent de tomber et Takeo, seul héritier de la puissante famille des Otori, a promis de rejoindre la Tribu, renonçant à la fortune et au pouvoir.
Guerrier courageux, prêt à affronter les pires dangers et à assumer les plus lourds sacrifices, Takeo n'en est pas moins homme. Le souvenir encore brûlant de la mystérieuse Kaede – celle qu'il aimerait tant épouser – hante encore son cœur et son esprit. Mais la belle doit elle aussi suivre son destin et sa vie ressemble à un long combat sans répit pour retrouver sa liberté et cesser d'être un objet de convoitise dans un cruel monde d'hommes.
Les deux histoires entrecroisées de Takeo et Kaede plongent le jeune lecteur dans une intrigue menée de main de maître où poésie et violence s'affrontent avec une rare beauté.



Après avoir adoré Le Silence du Rossignol, je ne pouvais pas manquer de me jeter sur la suite !
Après la mort d'Otori Shigeru, la chute d'Iida Sadamu, Araï est maintenant en train de comploter pour être à la tête des Trois Pays.
De son côté, Takeo, déchiré entre ses obligations, décide de reconnaitre l'autorité de la Tribu, et de partir avec le Maître Kikuta. Caché dans une des maisons de la Tribu, il va subir un entrainement intensif, en vue de rattraper son retard dans les domaines particuliers et de développer encore davantage ses talents. Takeo se voit encore tiraillé par la loyauté absolue que la Tribu exige de lui, alors que le jeune homme est plus fidèle que jamais envers les Otori.
Séparée de Takeo, Kaede doit faire face à la vie qui l'attend. Elle décide de retourner dans la le clan des otori,lian hearn,tome 2,fantastique,jeunessedemeure de sa famille, qu'elle découverte dévastée... Son père et ses sœurs comptent sur elle pour assurer l'avenir et la gloire de la famille. Kaede décide d'apprendre comme un garçon, que ce soit les leçons ou d'apprendre à gérer son domaine.
Dans Les Neiges de l'Exil, on se plonge encore plus profondément dans l'histoire, dans la personnalité des personnages et plus spécialement celle des deux principaux protagonistes. Lian Hearn nous décrit avec précision le pays, déchiré par la guerre et les rivalités, avec les différentes religions, croyances, modes de vie. Mais surtout, c'est enfin l'occasion d'en apprendre davantage sur la Tribu ! J'attends ça depuis le premier tome, et c'est l'occasion dans Les Neiges de l'Exil de pouvoir mieux comprendre ses membres, leurs différents talents, leurs motivations mais surtout la manière dont ils agissent dans la société.
C'est vraiment un roman où on se plonge de manière très intense dans cette société japonaise médiévale, fictive peut-être, mais qui ne manque pas de profondeur et de subtilité ! On voit davantage les relations qui unissent les différents personnages, décrites avec beaucoup d'attention. La relation entre les hommes et les femmes, la place de chacun dans la société, le conditionnement des guerriers, la vision des Intouchables... Tout cela, dans des paysages de rêves, tellement réels que l'on a l'impression d'y déambuler à côté des personnages. Décidément, Le Clan des Otori reste une de ces séries que j'apprécie toujours autant, quel que soit le nombre de fois où je la relis ! Si vous avez aimé Le Silence du Rossignol, je vous conseille vivement Les Neiges de l'Exil, encore plus profond et intense, avec des personnages qui ne cessent d'évoluer et de changer. Un excellent second tome, à lire absolument !




Tout ne fait qu'un. Rappelle-toi ceci en ton cœur : tout ne fait qu'un.



Je me sentais déchiré entre les trois éléments faisant le fond de ma nature, chacun semblable à un serpent prêt à mettre à mort les deux autres à la première occasion. Pour vivre une vie unique, il me faudrait toujours renier les deux tiers de mon être. Je n'avais d'autre choix que d'aller de l'avant, de transcender les divisions et de trouver un moyen de les unir en un tout.
 
 
 
 
 
Le Clan des Otori, Tome 1 : Le Silence du Rossignol
Le Clan des Otori, Tome 2 : Les Neiges de l'Exil
Le Clan des Otori, Tome 3 : La Clarté de la Lune
Le Clan des Otori, Tome 4 : Le Vol du Héron
Le Clan des Otori, Tome 5 : Le Fil du Destin
 
 
 
 
 
Logo Livraddict

17/07/2013

Pouvoirs Obscurs, Tome 2, de Kelley Armstrong

pouvoirs obscurs,kelley armstrong,tome 2,fantastique,jeunesse

Pouvoirs Obscurs, Tome 2
L'Éveil

 

Kelley Armstrong




Chloé Saunders menait une vie banale... jusqu'au jour où elle s'est mise à réveiller les morts.
Chloé est le fruit d'une expérience scientifique : non seulement elle voit des fantômes, mais elle réveille les morts, sans même le vouloir. Ce n'est pas le genre de pouvoir qu'elle aurait rêvé d'avoir un jour...
Sa vie est menacée par ceux-là mêmes qui l'avaient choisie comme cobaye.
Accompagnée de ses trois amis doués eux aussi de pouvoirs surnaturels, Chloé doit trouver quelqu'un qui l'aidera à sauver sa peau et retrouver sa liberté.



Après L'Invocation, je me plonge dans la suite de cette saga de Kelley Armstrong.
Chloé Sanders avait une vie banale, jusqu'à ce qu'elle découvre qu'elle pouvait voir les fantômes et réveiller les morts. Après les péripéties du tome 1, Chloé espérait être tranquille. Seulement, la voilà emmenée à Lile House, où elle va retenue prisonnière et être examinée par une équipe de médecins, en compagnie d'autres adolescents. Cette situation me rappelle un peu celle d'Elena dans Capture, soit dit en passant.
L'Invocation a présentés les différents personnages et leur situation, L'Eveil permet de se plonger aussitôt dans l'intrigue et dans l'histoire, que j'étais très impatiente de connaitre après la fin du tome précédent ! L'Eveil est davantage porté sur l'action, avec les courses-poursuites, les mauvaises rencontres, connaître leur pouvoir et trouver à qui faire confiance.
La bande d'adolescents nous est connus, et j'ai eu grand plaisir à les retrouver ici ! Chloé reste une adolescente, mais elle a bien évidemment mûri devant les épreuves qu'elle endure. Elle doit apprendre à canaliser son pouvoir et à ne pas faire revenir à la vie tout et n'importe quoi. Je l'ai trouvée toujours aussi attachante et intéressante, j'ai suivi son évolution avec un grand plaisir. De son côté, Tori reste toujours une peste... Mais pas que ! Heureusement que dans L'Eveil Kelley Armstrong développe davantage les personnages. Car dans L'Invocation, les personnages, à part Chloé et Derek, étaient un peu laissés de côté. Ici, Tori se révèle toujours aussi peste, mais elle se rend compte qu'elle a besoin des autres pour survivre, elle et Chloé ne se supportent pas, mais elles arrivent à s'accorder à plusieurs reprises, et surtout à avancer ensemble.
De leur côté, Derek et Simon sont pas toujours présents, car ils n'ont pas été capturés par Lile House, mais on les découvre davantage malgré tout. Leur relation avec Chloé s'approfondit, les caractères s'approfondissent davantage et leurs interactions apportent du sel au récit. L'amitié et l'amour se révèlent plus complexes, que ce soit avec les demi-frères, Chloé ou les autres personnages. Derek reste définitivement mon personnage préféré. Il est attachant, tout en restant bourru et bougon, et se révèle vraiment complexe.
Pouvoirs Obscurs n'est pas la série la plus originale que j'ai pu lire, mais je m'y suis quand même plongée avec délice, car on enchaine à la fois les périodes de tensions, d'attente, de découverte et de magie, sur un fond d'amitié et d'amour. Vraiment une série plaisante du début à la fin, les événements s'enchaîne sans coup férir, et j'étais à chaque fois impatiente de m'y replonger pour retrouver les personnages et leurs aventures.
A la fin de L'Eveil, Kelley Armstrong nous laisse encore une fois sur notre faim, et je suis très impatiente de me plonger dans La Révélation !





La trahison était une preuve d'amour, et elle croyait devoir me forcer
à revenir sur le chemin qui avait été choisi pour moi.
Elle était certaine d'avoir raison, et pensait que j'étais trop têtue pour le voir.

 

 

 

Pouvoirs Obscurs, Tome 1 : L'Invocation
Pouvoirs Obscurs, Tome 2 : L'Eveil
Pouvoirs Obscurs, Tome 3 : La Révélation

 

 

 

Logo Livraddict