Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/10/2013

L’Île Mystérieuse, de Jules Verne

L’île mystérieuse.jpg

L'Île Mystérieuse

 

Jules Verne




L'Île mystérieuse raconte l'histoire de cinq personnages : l'ingénieur Cyrus Smith, son domestique Nab, le journaliste Gédéon Spilett, le marin Pencroff et l'adolescent Harbert.
Pour échapper au siège de Richmond pendant la guerre de Sécession, ils décident de fuir à l'aide d'un ballon, mais échouent sur une île déserte qu'ils baptiseront l'île Lincoln. Après avoir mené une exploration de l'île, ils s'y installent en colons mais quelque chose semble veiller sur eux.


l’Île mystérieuse,jules verne,anticipation,classique,aventureAprès Vingt Mille Lieues sous les Mers, mon avis sur L'Île Mystérieuse.
Jules Verne s'inspire pour un certains nombres de ses livres (entre autre L'Île Mystérieuse ou Deux ans de vacances, par exemple) des livres type Robinson Crusoé, que ce soit Daniel Defoe ou Johann David Wyss, ainsi que des récits de voyage.
L'Île Mystérieuse est l'histoire d'une évasion. Cinq personnages, pour échapper au siège de Richmond, retenus par les sudistes, décident de s'échapper à bord d'un ballon. Incapables de contrôler leur destination à cause d'un ouragan, ils vont s'échouer sur une île déserte : l'île Lincoln. A la merci du destin, ils vont tout faire pour tenter de survivre, mais surtout tout faire pour coloniser leur nouvelle demeure. Ces naufragés, qui sont-ils ? Il y a Cyrus Smith, un ingénieur, une des personnes les plus savantes qui fait office de chef. Feu, poterie, explosif, rien ne lui résiste ! Puis Gédéon Spilett, un reporter de guerre, très courageux et capable. Ensuite, Pencroff, dont les connaissances de marin vont être très appréciables. Le protégé de Pencroff et de Cyrus Smith, Harbert, un jeune homme de 15 ans, très débrouillard et intelligent. Enfin, Nab, un ancien esclave affranchi par Cyrus Smith, un appui indispensable.
Ce sont des personnes courageuses, très liés les unes aux autres, que l'ouragan a placé sur l'île Lincoln. Ensemble, ils ne vont pas se contenter de survivre, mais aussi de maîtriser leur environnement. Cela va commencer avec le feu, pour finir avec des moulins, des monte-charges, des télégraphes... Avec leurs connaissances et leurs capacités, ces naufragés vont véritablement créer un petit pays, pourvu de toutes les commodités ! Ils arrivent complètement démunis, ils doivent donc se débrouiller seul. Heureusement, la chance (ou le destin ?) ne les a pas totalement oublié, notamment avec quelques miracles et autres événements qui ne s'expliqueront qu'à la fin. Mais heureusement pour eux qu'ils sont aussi arrivés sur une île hospitalière, très riche au niveau botanique, minéral ou animal. La nature a beau rendre les hommes impuissants, Jule Verne veut faire de L'Île Mystérieuse un roman accessible à tous et pédagogique pour les plus jeunes : avec l'entraide, on peut arriver à se sortir de pratiquement n'importe quelle situation, mais la science est le moteur du roman. On découvre comment construire un four ou des vitres, élaborer de la nitroglycérine... Un véritable manuel de survie !
Mais si la science est indispensable, Jules Verne la décrit surtout à travers l'interactivité du groupe. Chacun à ses capacités, ses méthodes, ses points forts et ses faiblesses, des connaissances particulières à chacun. Seuls, ils ne peuvent pas espérer survivre, mais ensemble, ils peuvent accomplir des miracles. Jules Verne présente un aspect humain avant tout, au l’Île mystérieuse,jules verne,anticipation,classique,aventuretravers de son analyse sur la survie de l'homme, ses capacités à réagir et expose surtout son point de vue : coupé de toute interaction humaine, l'homme ne peut plus être un homme. SPOILER. Il le démontre principalement grâce à l'exemple d'Ayrton, qui, au bout de 25 ans d'existence sans contact avec d'autres hommes, est tombé dans un état animal et sauvage, uniquement préoccupé de sa survie immédiate. Il faudra du temps pour pouvoir le racheter, et cela uniquement grâce à l'amitié. Mais outre Ayrton, il y a également le capitaine Nemo. Connu à travers Vingt Mille Lieues sous les Mers, ce personnage était déjà très particulier, il avait refusé la compagnie des hommes pour s'enfuir avec un groupe d'homme qu'il avait choisis. Mais dans L'Île Mystérieuse, il se retrouve seul, mourant. Son état l'avait rendu davantage misanthrope et dégoûté de la société des hommes. C'est seulement le fait d'avoir pu assister à la colonisation des naufragés qui lui avait rendu espoir en l'humanité. Un personnage que l'on voit peu ici, mais dont la présence est perceptible du début à la fin. Un personnage plus que charismatique et intéressant ! FIN DU SPOILER
Pour moi, Jules Verne fait définitivement parti des plus grands auteurs français. Ses œuvres restent très actuelles, très intéressantes, bref indémodables et addictives ! Je conseille vraiment cette lecture à tous les amoureux d'aventure, de naufragés, de techniques et de camaraderie !



 

Vingt mille lieues sous les mers
L'Île Mystérieuse
 

 

 

Logo Livraddict

20/10/2013

Jude l'Obscur, de Thomas Hardy

Jude l’Obscur, de Thomas Hardy

Jude l'Obscur

 

Thomas Hardy




Tout en exerçant son métier de maçon, Jude Fawley rêve d'une vie meilleure et s'acharne à acquérir le savoir et la culture.
La passion qui naît en lui pour sa cousine Sue, mariée à un maître d'école, va lui faire entrevoir d'autres horizons de bonheur et les conduire tous deux à la perdition.



Après Tess d'Urberville, je me lance dans Jude l'Obscur. A la fois car j'ai envie de continuer à découvrir Thomas Hardy, mais aussi par le fait de connaitre un de ses livres qui a le plus défrayé la chronique. Et aussi – Jude l’Obscur, de Thomas Hardyun tout petit peu ! – par le fait que le roman ait été adapté, notamment avec Christopher Eccleston dans le rôle de Jude.
Jude l'Obscur a beaucoup choqué l'opinion lors de sa sortie en 1895, notamment à cause de sa remise en cause du mariage et de la religion. L'évêque d'Exeter l'aurait même fait brûler ! (Le livre, pas l'auteur) Mais c'est vrai que pour cette époque, ce sujet et la manière de le traiter a dû être très rebutant pour l'opinion publique.
Jude Fawley est un orphelin qui décide de devenir savant pour pouvoir être à la mesure de son ancien maître d'école, Richard Phillotson. Mais ses études pour pouvoir entrer à l'université de Christminster ne prendront pas le cours qu'il a prévu lorsqu'il se heurte aux obstacles mises par l'Université mais surtout lorsqu'il rencontre une jeune femme, Arabella, qu'il va épouser. Un mariage en haut et bas, des études qu'il va devoir modifier... Puis le jour où il va rencontrer Sue Bridehead. Sa cousine est une femme pour le moins différente des personnes qu'il a rencontrées par sa façon de penser et par son refus de correspondre aux standards des femmes de son époque. Les différents mariages et relations qui s'ensuivent dans Jude l'Obscur entraînent une lente descente vers l'enfer et le malheur. Une spirale destructrice qui ne pouvait qu'amener malheurs, déceptions, regrets et tourments.Jude l’Obscur, de Thomas Hardy
C'est le deuxième roman que je lis de Thomas Hardy, après Tess d'Urberville. Et à chaque fois, j'ai dû me forcer pour rester plongée dans le livre. Pas parce que c'est mal écrit ou inintéressant, pas du tout ! Mais c'est parce que l'un et l'autre sont vraiment très sombres, très pesants, sans la moindre petite lueur d'espoir. Pour l'instant, mes lectures de cet auteur classique sont des expériences assez éprouvantes. Car c'est incontestablement un auteur à lire, mais pas un auteur qui fait du bien au moral. Ce n'est pas comme Nord et Sud ou Jane Eyre. Ils ont beau être parfois sombres et dur, c'est une lecture qui ravit et transporte. Pour moi, je ressens un peu les mêmes sensations que lorsque j'ai lu Les Hauts de Hurlevent : désolé, amer, solitaire... A ne surtout pas lire lorsqu'on a un coup de déprime, car ça va vous rendre le moral pire à la fin ! Thomas Hardy présente une version très dure et démoralisante de la société et de ses mœurs : les sentiments que l'on éprouve lors de son mariage se doivent d'être figés dans le marbre sans jamais évoluer. Une union malheureuse est-elle préférable à un divorce ? Les disputes sont-elles la preuve des gens mariés ? Lorsqu'elle n'est pas qu'une simple foi, la religion à outrance est-elle vraiment bonne ?
Jude l'Obscur est une œuvre à découvrir, mais faites attention au coup de blues !
 
 
 
Logo Livraddict

18/10/2013

Balefire, Tome 2, de Cate Tiernan

balefire,cate tiernan,tome 2,fantastique,jeunesse

Balefire, Tome 2
Cercle de cendres

 

Cate Tiernan




Clio et Thaïs ne sont pas des jeunes filles comme les autres. Elles sont jumelles, et ce sont des sorcières.
Séparées à la naissance pour éviter la réalisation d'une prophétie funeste, elles se retrouvent maintenant au sein d'une confrérie de sorciers centenaires qui leur offre un cadeau à double tranchant : l'immortalité.
Contrairement à Clio, qui a été élevée par sa grand-mère sorcière, Thaïs ne connaît rien de ce monde fantastique.
Est-elle prête à en embrasser tous les aspects, même les plus sombres ? Car la magie de Thaïs se manifeste sous des formes inattendues : explosion, incendie. Thaïs serait-elle le pendant maléfique de sa sœur jumelle ?



Dans Le Calice du Vent, Thaïs a dû endurer la mort de son père et découvrir non seulement qu'elle avait une sœur jumelle mais aussi les pouvoirs magiques d'une sorcière. De son côté, la situation n'est pas facile non plus pour Clio. Même si elle a toujours vécue dans le domaine de la magie, elle et sa sœur vont devoir apprendre à vivre ensemble. Pas facile pour des filles qui ont été élevés différemment et comme enfant unique !
Dans ce second tome, Thaïs et Clio se connaissent davantage et s'apprécient véritablement. Elles vont se plonger dans la découverte plus profonde de leurs liens, mais aussi de leurs magies. Ce qui va être l'occasion pour Thaïs de se plonger dans ce tout nouveau monde avec son apprentissage de la magie ! Impatiente et anxieuse de commencer, Thaïs déchante très vite en constant les conséquences imprévisibles de ses pouvoirs.
Cercles de Cendres se révèle plus prenant que le premier. Le Calice du Vent m'avait beaucoup plu, même s'il tardait un peu à se mettre en place. Pour sa part, Cercles de Cendres nous plonge directement dans l'action. Nous connaissons déjà l'histoire, les personnages, c'est donc plus intéressant dans la mesure où nous pouvons nous replonger directement dans l'histoire sans temps mort ! Outre la relation entre les deux sœurs jumelles, avec leur grand-mère et les autres magiciens, j'ai pris plaisir à l'enquête dans le milieu magique. Car quand les sœurs vont s'entraîner, tout va partir de travers. D'où vient ce problème ? Pourquoi rien ne se passe comme prévu ? Comment se fait-il que les pouvoirs de Clio marchent normalement tandis que ceux de Thaïs dérapent gravement ? A part ces catastrophes qui vont s'enchaîner sans coup férir, on va devoir se replonger dans les vieilles histoires de famille, dans les complots de sorciers et les motivations de chacun. Quel est le but des sorciers qui entourent Thaïs et Clio, sont-ils aussi désintéressées qu'ils le disent, mais surtout quel est le but des sorciers extérieurs à leur cercle ?
Cercles de Cendres est vraiment un excellent second tome : l'intrigue s'accélère, les personnages sont plus fouillés (spécialement les deux sœurs, évidemment, et j'ai toujours une petite préférence pour Thaïs, vraiment très touchante et qui prend davantage confiance en elle-même), la magie est plus présente (j'ai particulièrement aimée les séances d'entraînements qui virent à la catastrophe), des sentiments et des révélations, bref un tome vraiment explosif et addictif !
Avec tout ce qui se passe et la fin qui est arrivée malheureusement trop vite, je n'ai qu'une hâte, c'est de m'acheter la suite ! Je viens de voir que le tome 3, Plume de Pierre, n'était prévue que pour le 8 janvier 2014... Quelques mois à attendre, ce qui vous donnera l'occasion de démarrer Balefire, ce début de saga très prometteuse !

 

 

Balefire, Tome 1 : Le Calice du Vent
Balefire, Tome 2 : Cercle de cendres
Balefire, Tome 3 : Plume de Pierre
Balefire, Tome 4 : Un collier d'eau



Logo Livraddict

14/10/2013

Et soudain tout change, de Gilles Legardinier

 et soudain tout change,gilles legardinier,contemporain,humoristique,drame,coup de cœur

Et soudain tout change

 

Gilles Legardinier



Coup de cœur


Camille et ses amis se connaissent depuis la maternelle. Leur dernière année de lycée les a enfin tous réunis dans la même classe.
A quelques mois du bac, en compagnie de sa meilleure amie, Léa, d'Axel, Léo, et toute sa petite bande, la jeune fille découvre joyeusement la vie. Tous se demandent encore quels chemins ils vont prendre. Ils ignorent encore que d'ici l'été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie.
Du meilleur au pire, avec l'énergie de leur âge et leurs espoirs, entre convictions et doutes, entre illusions et réalité, ils vont expérimenter, échanger et affronter. Leur histoire est la nôtre.



Après Demain j'arrête ! et Complètement cramé, Gilles Legardinier nous livre son dernier livre dans la même lignée et avec toujours son chat sur un fond flashi (rose, vert, jaune, ça se repère bien dans la bibliothèque !).
Camille est en terminale et est heureuse de faire cette dernière année avec tous ses amis. Il y a Léa, sa meilleure amie, mais aussi Axel, Léo, et bien d'autres. Ensemble, ils vont aborder cette phase avec espoir, bonheur, drames et doutes. Car s'ils doivent faire avec ce que toute la vie leur prépare, ils ne sont pas pour autant préparés avec tous les drames qu'ils peuvent croiser.
Dans Demain j'arrête !, nous avions fait la connaissance de Julie, une jeune trentenaire qui s'était plongée dans tout un tas de situations pour le moins extraordinaires dans le seul but de découvrir qui était réellement son voisin. Il y avait beau avoir doutes et incertitudes, l'humour et le rire l'emportait largement. Ensuite, dans Complètement cramé, on découvrait Andrew Blake, un homme plus âgé. L'histoire, toujours ponctué d'humour, oscillait davantage vers un petit côté mélancolique. Il y a une nette progression dans le style de Gilles Legardinier, car s'il use d'une méthode toujours aussi efficace, il n'oublie pas de se renouveler, même dans un genre similaire. Car dans Et soudain tout change, il nous fait verser des torrents de larmes, que ce soit de joie ou de tristesse. Je l'avoue, j'ai beaucoup pleuré, j'ai traversé tout ce que la vie humaine comporte en émotions en seulement 450 pages. J'ai ri, j'ai pleuré.
Et soudain tout change est une histoire simple, mais qui m'a fait revivre des années merveilleuses. Car avec Camille, je me suis vraiment identifiée à son vécu, à ce qu'elle traverse et éprouve. Les années du collège et du lycée comptent parmi les meilleures années de ma vie à ce jour. J'ai rencontré mes meilleures amies au collège, on a beau eu être séparés au lycée, on est resté en contact jusqu'à maintenant. J'ai rencontré d'autres excellents amis, j'ai fait des découvertes. Et je suis également restée en contact avec certains professeurs du collège, qui sont à la fois des profs formidables et des personnes qui comptent énormément pour moi. Je me suis donc sentie chez moi dans ce dernier roman de Gilles Legardinier, avec des personnages pas très éloigné de mon âge, de ce que je ressens, et des souvenirs que j'ai de cette époque. Encore une fois, cet auteur (plus que) formidable démontre sa grande maîtrise des émotions et de sa capacité à nous entraîner vers des personnages à chaque fois très différents, mais toujours profondément justes et humains.
Petites mentions spéciales, d'abord au personnage de Camille, dans laquelle je me suis un peu revue, dans celui de Léa parce qu'elle porte le même prénom que moi (très bon goût Mr Legardinier !), et surtout mention très spéciale à Mr Rossi, le professeur d'économie et un de mes personnages préférés.
Et soudain tout change est le livre que j'ai préféré de Gilles Legardinier, tout simplement bouleversant et magnifique. On s'identifie à ce monde d'adolescents, où drames, coups fourrés et amitiés sont au rendez-vous, avec vraiment toute la complexité des sentiments humains. Toute la tendresse et l'amour du monde se trouve enfermé dans ce roman, l'époque de l'adolescence et du lycée est vraiment une plaque tournante, c'est là qu'on fait souvent des rencontres décisives, qu'on essaye de décider quoi faire de son avenir et qu'on vit sa vie malgré tout au jour le jour.
La magie opère une nouvelle fois avec brio dans ce roman, vous n'en ressortirez pas indifférent ! Et soudain tout change est à mettre entre toutes les mains !




Pourquoi n'auront-on plus le droit de jouer quand on grandit ? Pourquoi faudrait-il renoncer à ces joies simples pour rentrer dans des codes et se prendre au sérieux ? Qu'est-ce qui est le plus débile : jouer à la neige ou s'extasier sur une application de téléphone aussi futile que payante ?



Toute la ville dormirait tranquille parce Super Aguicheuse veillerait
du haut d'un immeuble, en se caillant les miches. Pour l'appeler, il suffirait
de composer le 95 C sur n'importe quel téléphone...



- Trouver les réponses n'est pas le plus difficile. La vie te les apporte, tôt ou tard.
Le plus dur, c'est de continuer à vivre en les connaissant.
 
 
 
Logo Livraddict

10/10/2013

La Voleuse sans Ombre, d'Emily Gee

La Voleuse sans Ombre, d’Emily Gee

La Voleuse sans Ombre

 

Emily Gee




Grâce à la magie qui coule dans ses veines, la jeune Melke sait se rendre invisible. Un don partagé par son frère Hantje et qui ferait d'eux des voleurs hors pair, s'ils n'avaient renoncé cet héritage et refusé de devenir de véritables "spectres" s'enrichissant grâce à des larcins faciles.
Pourtant, un matin, Hantje a franchi l'interdit. Tandis qu'il dérobait les trésors des salamandres, cruelles créatures avides d'or et de pierreries, il s'est fait capturer. En échange de la liberté de son frère, Melke doit à son tour enfreindre sa promesse et voler pour le compte des salamandres un collier détenu par les descendants d'un famille autrefois fière et puissante.
Mais ce faisant, elle déchaîne sur eu une horrible malédiction. Un insupportable dilemme commence alors pour Melke, tiraillée entre la vie de son frère et celle des gens qu'elle doit condamner pour le sauver...



J'ai découvert La Voleuse sans Ombre à sa sortie en 2009, attirée par sa couverture. Autant celle de Milady ne me font pas souvent rêver, autant celles de Bragelonne sont très souvent magnifiques.
Melke et son frère Hantje sont des spectres. Ils peuvent devenir invisibles à volonté, ce qui est un atout appréciable pour des voleurs. Mais même cette faculté n'a pas pu empêcher les salamandres de repérer Hantje alors qu'il était en train de prendre leur or. Pour sauver son frère, Melke doit à son tour voler un collier et leur remettre. Mais ce collier est un talisman indispensable à la famille à laquelle il appartient et qui est la clé d'une malédiction. Entre son frère et la famille qu'elle condamne, le choix est dur...
La Voleuse sans Ombre se situe dans un univers où la magie est connue, mais pas plus appréciée que ça. Dans cette intrigue un peu en huit-clos, chacun des protagonistes va avoir un petit don particulier. Melke et Hantje peuvent devenir invisible, Bastian est lié à son chien Endal, sa sœur Liana est une excellente guérisseuse. Outre ces habilitées particulières, il y a également d'autres créatures que les humains qui peuplent le pays. Il y a des Salamandres, des Psaarons, des Lamies, des Griffons...
Ces quatre personnages principaux (Melke, Hantje, Bastian et Liana) seront ceux que l'on côtoie le plus, et parmi eux, spécialement Melke et Bastian. Autant Melke est intéressante et charmante dès le début, autant Bastian n'est qu'un con. Mais heureusement qu'il évolue ! Au début, seul sa sœur et son chien (beaucoup plus sympa et intéressant que l'humain !) arrive à le calmer et à essayer de lui faire entendre raison. Car on ne peut pas dire qu'il se conduise gentiment ni civilement avec Melke. Je peux comprendre sa frustration devant la malédiction, être attaché à la terre de ses ancêtres, vouloir protéger sa sœur et être en colère contre Melke d'avoir mis les pieds dans le plat, mais il y a quand même des limites à certains comportements.
Les sentiments décrits et éprouvés par chacun des personnages sont tous très bien décrits, c'est ce qui fait véritablement le point fort de La Voleuse sans Ombre. Le dégoût, la colère puis la curiosité de Bastian envers Melke, qui elle-même passe entre la honte, la peur (pour son frère, face à Bastien et aux événements), la sollicitude et la force de Liana, la honte d'Hantje.
La Voleuse sans Ombre est un livre qui ne se démarque pas spécialement dans le domaine de la Fantasy, mais que j'ai pris grand plaisir à lire. Il se lit vite, très facilement, et je n'ai pas pu m'en défaire avant d'avoir tournée la dernière page. Car je voulais savoir comment les personnages allaient s'en tirer, s'ils allaient finalement surmonter les différents coups du sort et être finalement plus forts que n'importe quelle malédiction. Emily Gee signe un premier roman accessible, simple, et efficace. Le rythme est assez lent, mais cela nous laisse la possibilité de connaître les personnages et de les comprendre. Pas de scènes d'actions à tout, pas de grands magiciens à chapeaux, pas d'assassins et de mentors, mais une histoire intéressante, qui glisse tranquillement jusqu'au point final. Le paysage et les différentes magies sont bien expliquées mais auraient nécessitées parfois un peu plus de détails, mais ce n'est pas un gros défaut. Au contraire, on s'interroge sans cesse, on se pose des questions et on cherche. Pour un premier roman, c'est vraiment du travail de qualité !
Ne vous attendez pas à quelque chose d'ébouriffant et de renversant en lisant La Voleuse sans Ombre, c'est une histoire sympathique dans un univers intéressant, et j'ai pris plaisir à ma lecture !
 
 
 
 
Logo Livraddict