Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2013

Le Livre de Saskia, Tome 3, de Marie Pavlenko

Le livre de Saskia, Tome 3, de Marie Pavlenko

Le livre de Saskia, Tome 3
Enkidare

 

Marie Pavlenko




Après l'attaque du Nid, c'est la débâcle.
Obligée de se réfugier à Arion, Saskia héberge les survivants. Mais Tod est gravement blessé, et de nouvelles attaques fragilisent le petit groupe.
Saskia ne peut plus reculer : il lui faut trouver le Surclan, et éclaircir le mystère du Cercle des cent. Elle part donc à la recherche de ses ennemis, sans rien soupçonner, ni de leur puissance, ni de leurs effrayants secrets...



Tout d'abord, un grand MERCI à la librairie Pages après Pages d'avoir organisé la rencontre avec Marie Pavlenko le 5 octobre 2013, et d'avoir des exemplaires d'Enkidare en avant-première. Sitôt que je l'ai eu entre mes mains, j'ai eu envie de le commencer. Mais j'ai tentée de me contenir... Pour le commencer le lendemain matin. Aucun self-contrôle. Bref.
Après l'attaque sanglante du Nid, les survivants se sont regroupés chez Saskia pour soigner leurs blessures et reprendre des forces. La jeune fille va devoir non seulement gérer son clan, essayer de se contrôler pour ne pas mourir d'inquiétude pour Tod toujours dans le coma, mais surtout découvrir qui s'est attaqué à eux, et enfin savoir qui et où se trouve le Surclan et le Cercle des Cent.
Autant dire qu'elle n'est pas sortie de l'auberge ! Heureusement, malgré des traîtres, elle peut compter sur ses amis et sur de plus en plus d'alliés. Car Enkidare, en plus de révéler le mystère final et poser un point final aux aventures de Saskia, on va enfin en découvrir plus sur les Gardiens et la mère biologique de Saskia !
Le Livre de Saskia est un vrai bonheur de lecture, je suis très contente de retrouver la jeune fille, et de savoir enfin tout ce qui se passe dans son monde si particulier. Et malgré la relative nouveauté de son état, Saskia s'adapte très bien à sa situation et s'en sort de mieux en mieux. Malgré tous les coups du sort (et elle s'en prend des belles sur le coin du nez), malgré toutes les surprises (bonnes et mauvaises), Saskia prend désormais les événements avec beaucoup plus de maturité. Enkidare avance encore d'un cran dans l'histoire, en s'enfonçant encore plus profondément dans la mythologie des Enkidar. Marie Pavlenko a décidément un immense talent pour créer et enrichir de mille détails intéressants son univers si particulier. Une mythologie à la fois très unique, mais qui utilise aussi des éléments de notre histoire, que ce soit de personnalités ou des lieux que nous connaissons. Outre sa mythologie, elle prend plaisir à balader son lecteur du début à la fin. D'affrontements en combats, d'indices en révélations, tout est expliqué et révélé seulement à la fin. Que de suspense et de tension ! Addictif non seulement pour le chemin parcouru par nos héros, mais aussi par ces mêmes protagonistes. Les nouveaux sont tous passionnants, mais j'ai particulièrement aimé Fréa qui s'est révélé tout ce que j'imaginais et même plus. Pour ce qui est des personnages que nous connaissions déjà, je continue d'apprécier Niels, le père de Saskia, dont nous découvrons ici une nouvelle facette, vraiment très touchante. Tod est toujours aussi charmant ; j'apprécie toujours davantage Mara, toujours prête à monter sur ses grands chevaux ; Domitille est toujours aussi rigolote et touchante (j'ai adorée ce moment avec elle et Saskia, un événement que j'attendais avec impatience) ; Jenna est toujours aussi attachante ; et les autres personnages secondaires comme Gwen, Volund, etc, sont vraiment indispensables ! Pour ce qui est de Saskia, elle garde cette petite touchante émouvante, parfois un peu adolescente, mais on ne peut le nier, elle a beaucoup grandit depuis le premier tome ! Plus sûre d'elle, plus adulte, on la sent davantage en confiance et moins portée à dépendre des autres.
Petite aparté : il y a deux moments que j'ai particulièrement aimés. L'anniversaire de Saskia (et surtout THE cadeau), et le combat de Tod. J'espère que vous les aimerez aussi, mais surtout que vous aimerez ce dernier tome du Livre de Saskia, et la trilogie dans son ensemble, qui fait définitivement partie de mes coups de cœur !
 
 
 
Le Livre de Saskia, Tome 1 : Le Réveil
Le Livre de Saskia, Tome 2 : L'Epreuve
Le Livre de Saskia, Tome 3 : Enkidare
 
 
 
 
Logo Livraddict

06/10/2013

Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 2, de Gail Carriger

Le Protectorat de l’Ombrelle, Tome 2, de Gail Carriger

Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 2
Sans Forme

 

Gail Carriger




Miss Alexia Tarabotti est devenue Lady Alexia Woolsey.
Un jour qu'elle se réveille de sa sieste, s'attendant à trouver son époux gentiment endormile protectorat de l'ombrelle,gail carriger,tome 2,science-fiction,steampunk,bit-lit à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s'en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication... laissant Alexia seule, aux prises avec un régiment de soldats non-humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n'est point amusée du tout.
Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes.
Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repère des gilets les plus laids du monde, elle est prête !



Profitant que Sans Forme est disponible en format poche, je continue les aventures d'Alexia Tarabotti.
Maintenant mariée à Lord Maccon, Alexia n'a pas pour autant perdu sa verve et le plaisir de taquiner son nouveau mari. S'habituant à sa nouvelle condition, non seulement de femme mariée mais aussi d'Alpha, Alexia se retrouve une nouvelle fois plongée dans les intrigues. Tout commence quand son mari hurle sur un de ses agents faisant son rapport. Suite à quoi, il va disparaitre aussi vite que possible, laissant Alexia se débrouiller avec la meute, avec sa nouvelle fonction auprès du cabinet de la reine Victoria mais surtout avec ce problème où tous les êtres surnaturels sont redevenus humains pour un temps... Ne tenant plus sur place, Alexia va suivre la trace de son mari jusqu'au Ecosse.
Avec ce second tome du Protectorat de l'Ombrelle, je ne m'attendais à rien de particulier, et j'espérais passer un bon moment. Sans que cette série atteigne des sommets et ne soit un coup de cœur pour moi, je me suis quand même divertie avec cette lecture, passant un moment agréable dans l'ensemble !
Alexia est toujours la même, bien que son mariage, la libérant un peu, va la rendre encore plus insouciante des conventions sociales et se sentir encore plus libre de pouvoir dire et faire tout ce qui lui passe par la tête. La relation avec son loup-garou de mari est toujours ponctuée le protectorat de l'ombrelle,gail carriger,tome 2,science-fiction,steampunk,bit-litde piques, de sarcasmes et de bagarres, ce qui fait beaucoup au charme de ce volume. En parlant de Lord Maccon, il va aller et venir, mais pouvoir le retrouver en Ecosse va nous permettre d'en savoir plus sur lui, mais surtout de connaître des bribes très intéressantes de son passé. J'ai apprécié les apparitions d'Ivvy, la meilleure amie d'Alexia, dont le goût pour les chapeaux horribles, les évanouissements et un côté très théâtral m'a vraiment beaucoup faire rire ! Par contre, je suis davantage dubitative pour ce qui est du personnage de Mme Lefoux, une française tenant un magasin de chapeau et qui a fait cadeau à Alexia d'une toute nouvelle ombrelle particulièrement impressionnante. Je ne la sentais pas et ne me suis pas particulièrement connectée à elle. Par contre, je serai curieuse de découvrir ses véritables buts vis-à-vis d'Alexia, spécialement dans le tome suivant. Car je rejoins les avis des lecteurs sur la fin : ça donne très envie de lire la suite !
L'enquête d'Alexia sur les phénomènes surnaturels est intéressante, on ne s'ennuie pas même si certains passages auraient pu être épurés. D'indices en révélations, on est pris dans Sans Forme, avec pour moi ce qui est le plus intéressant sont les personnages (certains très cocasses), mais surtout l'époque victorienne qui m'intéresse de plus en plus, et le côté steampunk qui se développe davantage dans ce second tome.
Un second tome intéressant, où je ne me suis pas ennuyée, et je lirai la suite dès que possible.
 
 
 
 
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 1 : Sans âme
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 2 : Sans forme
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 3 : Sans honte
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 4 : Sans cœur
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 5 : Sans âge
 
 
 
Logo Livraddict
 

05/10/2013

La Dame du Manoir de Wildfell Hall, d'Anne Brontë

La Dame du Manoir de Wildfell Hall, d’Anne Brontë

La Dame du Manoir de Wildfell Hall

 

Anne Brontë




Qui est la mystérieuse nouvelle locataire de Wildfell Hall ? On ne sait pas d'où vient cette artiste qui se fait appeler Mrs Graham, se dit veuve et vit comme une recluse avec son jeune fils.
Son arrivée alimente toutes les rumeurs dans la petite communauté villageoise et éveille l'intérêt puis l'amour d'un cultivateur, Gilbert Markham. La famille de Gilbert. est apposée à cette relation et petit à petit, Gilbert lui-même se met à douter de sa secrète amie.
Quel est le drame qu'elle lui cache ? Et pourquoi son voisin, Frederick Lawrence, veille-t-il si jalousement sur elle ?



Dans la fratrie Brontë, je demande Anne. Je ne la connaissais qu'à travers Agnès Grey, un roman sympathique que j'ai beaucoup aimé. Agnès Grey est le premier roman d'Anne Brontë, et comme sa sœur Charlotte dans Jane Eyre, va décrire la position des femmes, comment elles peuvent évoluer (très peu) dans la société, notamment avec le métier de gouvernante, une des rares activités tolérées pour les femmes en matière de travail. Agnès Grey a beau être un roman assez dur, dévoilant sans concession la place des femmes, il reste un roman assez classique, ce qui n'est pas le cas de La Dame du Manoir de Wildfell Hall, beaucoup plus abouti et travaillé.
Mrs Helen Graham et son fils Arthur vont emménager dans le manoir de Wildfell Hall. Attirant très vite l'attention, ils vont se retrouver la cible de la curiosité de tous leurs voisins. Parmi eux, Gilbert Markham, un fermier aisé. Au départ rebuté et irrité par la froideur et le mystère d'Helen, il va très vite se retrouver ensorcelé par cette femme peu conventionnelle. La Dame du Manoir de Wildfell Hall est un roman où on découvre à la fois les pensées de Gilbert Markham sous la forme d'une lettre adressée à un ami et celles d'Helen, racontées dans son journal intime.
Anne est la dernière de la famille Brontë, et dont la vie a été très tôt marquée par le deuil. D'abord sa mère, puis ses deux sœurs aînées. Elle devient gouvernante très jeune (19 ans), et navigue entre différentes familles. Tout cela a contribué à forger un caractère réservé, avec l'habitude de peu parler d'elle et de ses sentiments. De ce fait, elle va s'épancher dans l'imaginaire et l'écriture. Autant Agnès Grey est marquée par son expérience de gouvernante, autant La Dame du Manoir de Wildfell Hall va laisser apercevoir l'ombre de son frère Branwell. Seul garçon de la famille, adulé, chéri, il va rapidement sombrer dans la dissipation. Ne gardant aucun travail, indigne de confiance, sombrant dans la drogue, l'opium et les plaisirs faciles, il va rapidement déchoir. La conduite de ce frère va profondément marquer les œuvres de ses sœurs, dans la folie qui parsème les différentes histoires (que ce soit dans la folle du grenier dans Jane Eyre, la conduite de Heathcliff dans Les Hauts de Hurlevent ou en Huntingdon dans La Dame du Manoir de Wildfell Hall). Chacune des sœurs va La Dame du Manoir de Wildfell Hall, d’Anne Brontëappréhender différemment cette conduite, mais Anne va se révéler davantage marquée par ce frère qu'elle idolâtrait et déverse son incompréhension, sa colère, ses doutes et sa révolte dans son roman. Tous ces sentiments très forts vont faire de La Dame du Manoir de Wildfell Hall un roman qui se distingue de ceux son époque, choquant profondément l'opinion publique. Tout en étant un immense succès, il va également déstabiliser ses lecteurs et son entourage. Avec ses scènes choquantes, que ce soit la violence physique et mentale ou la débauche, le lectorat n'était pas tout à fait prêt à une œuvre qui montrait la rébellion d'une femme. Pas le droit de divorcer à cette époque, tout appartenait au mari, et pourtant Helen Graham va défier les conventions. Pensez donc, ce livre a tellement défrayé la chronique que la propre sœur d'Anne, Charlotte Brontë, va empêcher une réimpression de ce livre après la mort d'Anne, sous prétexte que le sujet de La Dame du Manoir de Wildfell Hall était une erreur !
Vraiment dur, prenant aux tripes, ce roman d'Anne Brontë est vraiment une perle et mériterait d'être lu et connu davantage. Souvent éclipsé par Jane Eyre ou Les Hauts de Hurlevent, La Dame du Manoir de Wildfell Hall est tout aussi grandiose, puissant et vibrant. On y reconnaît parfaitement la plume de la fratrie Brontë, inimitable et bouleversant ! Il est dépeint ici un univers vraiment différent, vraiment unique. On comprend mieux la vie victorienne et particulièrement celle de la femme, qui apporte une autre pierre à notre édifice concernant les auteures anglaises. Décidément, que ce soit avec les sœurs Brontë, Jane Austen, Elizabeth Gaskell et bien d'autres, on n'a pas fini de découvrir cet univers !
Pour finir, quelques mots d'Anne Brontë :
« Lorsqu'il faut en venir au vice et aux tempéraments vicieux, je maintiens que le mieux est de les dépeindre tels qu'ils sont réellement, plutôt que de la façon dont ils voudraient apparaître. Représenter une mauvaise chose dans sa lumière la moins offensante est sans doute le cours le plus agréable à suivre pour un auteur de fiction, mais est-il le plus honnête ou le plus sûr ? »
« Je suis convaincue que lorsqu'un livre est bon, il l'est quel que ce soit le sexe de son auteur. Tous les romans sont ou devraient être écrits pour les hommes comme pour les femmes. »
 
 
 
Logo Livraddict

30/09/2013

Justin Case, Tome 1, de Jean-Luc Bizien

 justin case,jean-luc bizien,tome 1,jeunesse,policier

Justin Case, Tome 1
Terminus New-York City

 

Jean-Luc Bizien




Justin Case, orphelin new-yorkais d'une vingtaine d'années, a hérité de la fortune colossale de ses parents, morts dans des circonstances mystérieuses.
Lamarre Dawson, criminel repenti accusé d'un crime crapuleux, patiente dans le couloir de la mort. Déclaré coupable par la justice américaine au terme d'un procès expéditif, il ne peut plus compter que sur Justin Case pour prouver son innocence.
De sa tour de verre aux bas-fonds de Harlem en passant par la très chic State Island, il va croiser la route de la pègre, mais aussi des services secrets, dont les intérêts semblent étroitement et dangereusement mêlés à cette affaire...



Je continue mon épopée dans le monde de Jean-Luc Bizien avec le premier tome de Justin Case.
Justin est un jeune homme d'une vingtaine d'années, New-Yorkais, et avec une fortune colossale suite au décès pour le moins intrigant de ses parents. Il se décide à mettre son temps et son argent à lutter contre les erreurs de la justice. Sa présente enquête est de prouver l'innocence d'un criminel repenti, accusé d'un crime à la fin d'un procès pour le moins expéditif.
Avec l'aide de ses associés, tous très forts dans un domaine en particulier (avocat, garde du corps, ordinateurs...), il se mêle d'une enquête qui a besoin d'être résolu très rapidement.
Mélange entre un Largo Winch et un Batman, Justin Case s'appuie sur son argent, ses connaissances et ses amis pour arriver à ses fins et rétablir un peu de justice dans le monde. L'argent fait beaucoup pour élucider les mystères et rendre la vie plus facile et plus sûre, mais heureusement que notre groupe d'enquêteurs peuvent compter les uns sur les autres pour sortir de situations parfois risquées !
Avec des héros décrits assez simplement mais qui font mouche, une intrigue où les rebondissements sont sans cesse présents et bien amenés, Justin Case – orienté vers un public jeunesse – séduira autant les ados que leurs parents !
Si vous voulez vivre une enquête sans temps mort et passionnante, n'hésitez pas à commencer Terminus New York City, qui fait passer un très bon moment. (Et j'apprécie particulièrement le petit jeu de mot : Justin Case = Just in case !)




Justin Case, tome 1 : Terminus New York City
Justin Case, tome 2 : L'Archange et le Démon
Justin Case, tome 3 : De poussière et de sang

 

Logo Livraddict

La Trilogie des Moorehawke, Tome 1, de Céline Kiernan

La Trilogie des Moorehawke, Tome 1, de Céline Kiernan

La Trilogie des Moorehawke, Tome 1
Le Royaume Empoisonné

 

Céline Kiernan




Lorsque la jeune Wynter Moorehawke revient à la cour avec son père, elle découvre un royaume plongé dans la peur, les intrigues et les chambres de torture : le roi Jonathon est devenu un tyran qui oppresse tous ceux qu'il a jadis aimé. Son fils héritier Alberon a disparu, la révolte gronde et on parle même d'une mystérieuse machine sanglante...
Aujourd'hui, le temps est venu pour Wynter de choisir. Entre son père et ses rêves, son ami et son roi, son devoir ou son amour.



La trilogie complète est dans ma PAL, et j'ai toujours hésitée à la commencer après avoir lu quelques avis mitigés. Mais après avoir lu les avis de Zina et d'Ella sur Les Pipelettes en parlent, je me suis finalement décidée à commencer La Trilogie des Moorehawke.
Wynter Moorehawke revient avec son père à la cour après 5 ans d'absence. La jeune fille a maintenant 15 ans, et elle est très impatience de retrouver la cour, ce lieu où elle a grandi, mais surtout de retrouver les personnes qu'elle aime, particulièrement Razi (le fils bâtard du roi) et Alberon (le fils héritier du roi).
Seulement, lorsqu'ils arrivent au château, plus rien n'est pareil... Le royaume, auparavant si paisible, est devenu la proie de la peur et des intrigues. Le responsable ? Le roi Jonathon, qui est devenu un tyran, et dont le fils Alberon a disparu. Le roi va renier tout ce qui faisait la force de son royaume, édictant des lois qui doivent être suivi à la lettre si on ne veut pas être sévèrement punis.
Pour Wynter, c'est un coup dur et une grand désillusion de retrouver la cour et le royaume dans cet état. Elle va devoir s'en remettre à son père, à Razi, qui va changer sous les coups de la volonté de son père, àla trilogie des moorehawke,céline kiernan,tome 1,fantasy Christopher, mais surtout à elle-même.
Dans Le Royaume Empoisonné, l'action n'est pas le principal acteur du récit. Ce qui fait qu'on ne s'ennuie pas, c'est les péripéties qui émaillent ce premier tome, avec intrigues, complots, et des personnages intéressants. J'ai suivi avec plaisir les déambulations de Wynter dans la cour, à éviter chausse-trapes et autres pièges. Pas d'actions à 100 à l'heure, mais toujours des machinations, on se demande toujours dans quel but, à qui elles profitent, mais surtout comment les protagonistes vont s'en tirer.
Il y a toute une galerie de personnages très intéressants. Wynter est une adolescente, avec les réactions de la jeunesse, que j'ai trouvée dans l'ensemble très attachante et très intéressante. Directe, elle n'hésite pas à mettre les pieds dans le plat pour ceux qu'elle apprécie. Lorcan, son père, est un menuisier et un proche du roi. La relation entre Lorcan et sa fille est particulièrement émouvante et bien décrite. Mais ce qui l'unit au roi Jonathon est également un point fort du récit, c'est vraiment intense. Razi, le fils bâtard et médecin, est contraint d'assumer beaucoup plus de choses. Ce n'est pas le personnage que j'ai le plus apprécié, je ne me sentais pas trop d'empathie avec lui. Par contre, j'ai vraiment apprécié son ami Christopher, très secret, séducteur, parfois très impertinent, mais vraiment charmant.
Le Royaume Empoisonné n'est pas le récit que je retiendrai le plus, mais je m'y suis plongée avec plus de plaisir que ce que je m'attendais au départ ! Je suis donc bien partie pour lire la suite de la trilogie, et j'espère avec le même plaisir.




La Trilogie des Moorehawke, tome 1 : Le Royaume Empoisonné
La trilogie des Moorehawke, tome 2 : Les loups cachés
La Trilogie des Moorehawke, tome 3 : Le Prince Rebelle

 

Logo Livraddict