Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/08/2013

Danny Valentine, Tome 4, de Lilith Saintcrow

danny valentine,lilith saintcrow,tome 4,bit-lit,fantastique,urban fantasy

Danny Valentine, Tome 4
Terminus Saint-City

 

Lilith Saintcrow




L'Enfer n'a pas de dossier sur Saint-City. Saint-City a toujours été la ville de Danny Valentine. C'est ici qu'elle a grandi, ici que ses morts sont enterrés, et c'est ici, surtout, qu'elle a appris à chasser.
Et la dernière chose dont Danny a envie, c'est d'un meurtre commis dans sa ville, à quelques pas de chez elle. Ce qui ne manque pas d'arriver ; ça, et la trahison de la seule personne en qui elle avait confiance dans ce monde et au-delà...
Parfois, la vengeance est un plat qui se mange chaud comme le souffle d'un démon.



Dante mène une vie assez compliqué, avec ses missions mais aussi avec sa relation pour le moins chaotique avec un démon, le bras droit déchu de Lucifer. Et le jour où une de ses plus proches amies l'appelle à Saint-City – sa vie natale – elle accourt à son aide.
Alors, quand un meurtre est commis dans sa ville, Dante se lance sur l'affaire et, comme d'habitude, à ses risques et périls ! Sur qui peut-elle compter, peut-elle se fier à ses amis ? Danny Valentine va se lancer à corps perdu dans son enquête mais surtout dans sa vengeance, dans un milieu de démons, de garous, d'humains, avec ou sans capacités particulières, et par-dessus tout ça, l'ombre du Diable règne.
Terminus Saint-City est apparemment l'avant-dernier tome, et je l'ai savouré d'autant plus ! Cedanny valentine,lilith saintcrow,tome 4,bit-lit,fantastique,urban fantasy quatrième tome est excellent, avec encore plus de dangers, de tensions, une enquête passionnante et sans aucun temps morts. Mais surtout des personnages toujours très sympathiques. Dante est égale à elle-même, une véritable tête brûlée qui fonce dans les ennuis pour aider ses amis, sans se soucier du danger. J'ai eu par contre un peu plus de mal avec Japhrimel, que j'avais parfois envie de frapper contre le mur pour ses décisions à sens unique, et sa volonté de ne jamais rien dévoiler. Mais la relation entre ces deux forts personnages est vraiment explosive et intéressante, ce qui donne encore davantage de sel à l'histoire ! Une relation conflictuelle, passionnée, dans laquelle Danny va profondément douter, sa confiance en Japh va être mise à rude épreuve. J'ai eu bien envie de les obliger à parler, à communiquer, à se dire leurs problèmes !
Mais la relation avec Japhrimel n'est pas la seule à être intense. Il y a également Eve, la fille de Doreen, engagée dans sa bataille contre Lucifer, mais aussi Gabe, une des plus vieilles amies de Dante, que j'ai trouvée particulièrement touchante !
Lilith Saintcrow a ce talent de raconter une histoire à chaque fois plus passionnante, bouleversante, et addictive ! Terminus Saint-City se lit tout seul, je n'ai pas vue les pages défiler. On approche peu à peu de la fin de la saga de Danny Valentine, tout commence à se mettre doucement en place.
Parfaitement construit, accrocheur, passionnant, je ne peux que recommander cette lecture et la série complète de Danny Valentine !
 
 
 
 
Danny Valentine, Tome 1 : Le Baiser du Démon
Danny Valentine, Tome 2 : Par-delà les cendres
Danny Valentine, Tome 3 : À la droite du diable
Danny Valentine, Tome 4 : Terminus Saint-City
 
 
 
 
 
Logo Livraddict

01/08/2013

La bienfaitrice, d'Elizabeth Von Arnim

la bienfaitrice,elizabeth von arnim,classique

La bienfaitrice

 

Elizabeth Von Arnim




Anna Estcourt, vingt-cinq ans, emménage dans une petite propriété du Nord de l'Allemagne dont elle hérite à la mort de son oncle. Jolie, intelligente mais sans fortune, elle a grandi jusque-là avec son frère, sous la coupe de la femme de celui-ci, Susie.
Désormais en possession d'un revenu confortable, elle contrevient aux convenances de l'époque en ne se mariant pas, afin de conserver son indépendance. Mieux, elle propose généreusement un toit aux dames en détresse de sa nouvelle contrée, afin que celles-ci puissent faire de même - altruisme dont elle ne tardera pas à peser les inconvénients...



Mon envie de découvrir des classiques m'a permis de faire la connaissance d'Elizabeth von Arnim et son roman La Bienfaitrice.
Anna Estcourt est une jeune femme de vingt-cinq ans, très jolie mais démunie, et de ce fait, vivant avec son frère et sa femme, Susie. Ne possédant pas de fortune personnelle, elle est obligée de se conformer aux usages de sa belle-sœur et de la société.
Jusqu'au jour où son oncle lui lègue à sa mort une propriété au Nord de l'Allemagne, qui va lui apporter des revenus confortables. Anna va pouvoir ainsi conquérir son indépendance, lui permettant de vivre la vie qu'elle a toujours voulue. Avoir son indépendance propre sans dépendre d'un mari, et surtout mettre sa nouvelle maison au service de dames en détresses, leur apportant un toit et de la chaleur.
La Bienfaitrice est un de ces classiques dont je ne regrette absolument pas la découverte et la lecture !la bienfaitrice,elizabeth von arnim,classique Surtout que dans l'édition du livre que j'ai achetée, on a droit à une préface retraçant la vie d'Elizabeth von Arnim, qui a eu une vie pour le moins fascinante et, surtout, peu conventionnelle. On peut notamment découvrir qu'elle a été la maitresse de H.G Wells, elle a été mariée deux fois, dont un divorce. Elle était une femme très intelligente, cultivée, et qui semblait bien décidée à ne pas respecter certaines conventions de son temps, qui déteint sur son héroïne Anna Estcourt.
Un roman qui n'est pas sans rappeler certaines auteures de la même époque, comme Elizabeth Gaskell, Jane Austen, ou les sœurs Brontë... Elles ont en commun d'avoir une vie intéressante, même si parfois un peu « recluse » et qui ont permis l'écriture de romans très forts, qui continuent d'exister à notre époque. Des romans intenses, inoubliables, avec comme thème l'indépendance, le féminisme, la place de la femme dans la société, et surtout des personnages tous très habilement décrits, avec une psychologie développés, ainsi qu'avec une ironie présente en filigrane tout au long de l'intrigue. Elizabeth von Arnim a une plume captivante, qui emporte dans les événements décrits.
Elizabeth von Arnim prend un grand plaisir à décrire ses personnages, et nous avec. Anna Estcourt est parfois naïve, mais toujours combattive et intéressante. La belle-sœur, Susie, est particulièrement horripilante et crispante, elle souhaite passer pour généreuse, alors qu'elle n'est qu'égoïsme. Et Alex Lohm est un personnage que j'aurais aimé voir plus présent, car c'est un de mes préférés, vraiment très charismatique, un grand gentleman. Un autre personnage, Klutz, m'intéressant avant de commencer La Bienfaitrice, car on m'avait dit qu'il ressemblait beaucoup à Collins dans Orgueil et Préjugés. C'est vrai qu'il peut y avoir une petite ressemblance, particulièrement dans certaines scène où il se rend assez ridicules et m'ont beaucoup fait rire !
Un portrait de la gente féminine très nuancé, très amer, qui pousse à réfléchir. Heureusement que les mentalités ont (un peu) évoluées ! Les femmes n'ont pas d'autres choix que de se marier et d'obéir à son mari, et un comportement « déviant » est très mal vus, que ce soit par une volonté d'indépendance ou par un caprice du destin.
Une écriture addictive, pour une histoire passionnante et des personnages très bien campés, je dois dire qu'Elizabeth von Arnim est une vraie révélation, j'ai adorée La Bienfaitrice, et je dois dire que maintenant, j'ai vraiment envie de découvrir l'intégralité de ses œuvres ! N'hésitez surtout pas à découvrir ce roman, plus que passionnant.
Une description ironique de la société, des mentalités différentes qui se heurtent, des drames, des sentiments, La Bienfaitrice ait un excellent moment de lecture !
 
 
 
 
 
Logo Livraddict

31/07/2013

Le Clan des Otori, Tome 2, de Lian Hearn

le clan des otori,lian hearn,tome 2,fantastique,jeunesse

Le Clan des Otori, Tome 2
Les Neiges de l'Exil

 

Lian Hearn




Dans le Japon féodal du XIVe siècle, la guerre des clans fait rage. Sur les montagnes, les premières neiges viennent de tomber et Takeo, seul héritier de la puissante famille des Otori, a promis de rejoindre la Tribu, renonçant à la fortune et au pouvoir.
Guerrier courageux, prêt à affronter les pires dangers et à assumer les plus lourds sacrifices, Takeo n'en est pas moins homme. Le souvenir encore brûlant de la mystérieuse Kaede – celle qu'il aimerait tant épouser – hante encore son cœur et son esprit. Mais la belle doit elle aussi suivre son destin et sa vie ressemble à un long combat sans répit pour retrouver sa liberté et cesser d'être un objet de convoitise dans un cruel monde d'hommes.
Les deux histoires entrecroisées de Takeo et Kaede plongent le jeune lecteur dans une intrigue menée de main de maître où poésie et violence s'affrontent avec une rare beauté.



Après avoir adoré Le Silence du Rossignol, je ne pouvais pas manquer de me jeter sur la suite !
Après la mort d'Otori Shigeru, la chute d'Iida Sadamu, Araï est maintenant en train de comploter pour être à la tête des Trois Pays.
De son côté, Takeo, déchiré entre ses obligations, décide de reconnaitre l'autorité de la Tribu, et de partir avec le Maître Kikuta. Caché dans une des maisons de la Tribu, il va subir un entrainement intensif, en vue de rattraper son retard dans les domaines particuliers et de développer encore davantage ses talents. Takeo se voit encore tiraillé par la loyauté absolue que la Tribu exige de lui, alors que le jeune homme est plus fidèle que jamais envers les Otori.
Séparée de Takeo, Kaede doit faire face à la vie qui l'attend. Elle décide de retourner dans la le clan des otori,lian hearn,tome 2,fantastique,jeunessedemeure de sa famille, qu'elle découverte dévastée... Son père et ses sœurs comptent sur elle pour assurer l'avenir et la gloire de la famille. Kaede décide d'apprendre comme un garçon, que ce soit les leçons ou d'apprendre à gérer son domaine.
Dans Les Neiges de l'Exil, on se plonge encore plus profondément dans l'histoire, dans la personnalité des personnages et plus spécialement celle des deux principaux protagonistes. Lian Hearn nous décrit avec précision le pays, déchiré par la guerre et les rivalités, avec les différentes religions, croyances, modes de vie. Mais surtout, c'est enfin l'occasion d'en apprendre davantage sur la Tribu ! J'attends ça depuis le premier tome, et c'est l'occasion dans Les Neiges de l'Exil de pouvoir mieux comprendre ses membres, leurs différents talents, leurs motivations mais surtout la manière dont ils agissent dans la société.
C'est vraiment un roman où on se plonge de manière très intense dans cette société japonaise médiévale, fictive peut-être, mais qui ne manque pas de profondeur et de subtilité ! On voit davantage les relations qui unissent les différents personnages, décrites avec beaucoup d'attention. La relation entre les hommes et les femmes, la place de chacun dans la société, le conditionnement des guerriers, la vision des Intouchables... Tout cela, dans des paysages de rêves, tellement réels que l'on a l'impression d'y déambuler à côté des personnages. Décidément, Le Clan des Otori reste une de ces séries que j'apprécie toujours autant, quel que soit le nombre de fois où je la relis ! Si vous avez aimé Le Silence du Rossignol, je vous conseille vivement Les Neiges de l'Exil, encore plus profond et intense, avec des personnages qui ne cessent d'évoluer et de changer. Un excellent second tome, à lire absolument !




Tout ne fait qu'un. Rappelle-toi ceci en ton cœur : tout ne fait qu'un.



Je me sentais déchiré entre les trois éléments faisant le fond de ma nature, chacun semblable à un serpent prêt à mettre à mort les deux autres à la première occasion. Pour vivre une vie unique, il me faudrait toujours renier les deux tiers de mon être. Je n'avais d'autre choix que d'aller de l'avant, de transcender les divisions et de trouver un moyen de les unir en un tout.
 
 
 
 
 
Le Clan des Otori, Tome 1 : Le Silence du Rossignol
Le Clan des Otori, Tome 2 : Les Neiges de l'Exil
Le Clan des Otori, Tome 3 : La Clarté de la Lune
Le Clan des Otori, Tome 4 : Le Vol du Héron
Le Clan des Otori, Tome 5 : Le Fil du Destin
 
 
 
 
 
Logo Livraddict

29/07/2013

Chroniques du Nécromancien, Tome 2, de Gail Z. Martin

chroniques du nécromancien,gail z. martin,tome 2,fantasy

Chroniques du Nécromancien, Tome 2
Le Roi de Sang

 

Gail Z. Martin




Le prince Martris Drayke a échappé de peu à son frère Jared qui voulait l'assassiner. Mais des tueurs sont toujours à ses trousses, et Foor Arontala, le mage noir, manigance pour déstabiliser le flux de la magie et réveiller le terrifiant Roi d'Obsidienne.
C'est une course contre le temps : le seul espoir de Martris est de maîtriser son pouvoir, d'invoquer les morts et de constituer une armée assez puissante afin de reprendre le trône de son défunt père.
Les destins de son royaume, de celle qu'il aime... et de sa propre âme en dépendent.



Après les événements de L'Invocateur, le prince Tris Drayke est bien décidé à renverser son demi-frère du trône. Pour les actes qu'il a fait subit à sa famille, mais maintenant pour également renverser ce monarque tyrannique, dont les actes sur ses sujets lui inspirent le plus grand dégoût.
Au cours de sa fuite, il peut compter sur ses alliés de toujours, mais il va devoir aussi forger de nouvelles alliances pour tenter de rassembler le plus de monde possible dans son armée. Mais ces accords – entre alliés pour le moins dissemblables – n'est pas tout. Tris va devoir maîtriser et approfondir son propre pouvoir s'il veut pouvoir vaincre et survivre au combat titanesque qui l'attend. Entrainements divers et ardus, avec en plus la maitrise des arts de combat, du sens de la tactique, et recevoir les morts pour entendre leur requête, Tris est submergé par ses devoirs.
Toujours, avec le chagrin de la disparition de sa famille, sa colère contre son demi-frère, et, surtout, ses doutes lancinants face à sa charge écrasante.
Le Roi du Sang est un excellent second tome, on est de nouveau pris par l'histoire, l'action démarre sur les chapeaux de roues, pour être emportés dans tous les sens. Gail Z. Martin a fait de Chroniques du Nécromancien une saga intéressante (du moins pour le moment !). Elle n'est pas ma préférée, loin de là, mais je ne m'y suis pas ennuyée et j'ai suivi les héros avec plaisir dans leur quête. Des parties auraient pu être un peu plus développées, ainsi que certains personnages, mais dans l'ensemble j'ai donc apprécié Le Roi du Sang, et je pense pouvoir dire que je lirai au moins le troisième tome !
Une saga plutôt intéressante, de l'action, de la magie, des morts... Une lecture intéressante.
 
 
 
 
Chroniques du nécromancien, tome 1 : L'invocateur
Chroniques du nécromancien, tome 2 : Le Roi de sang
Chroniques du nécromancien, tome 3 : Havre sombre
Chroniques du nécromancien, tome 4 : L'Élu de la Dame noire
 
 
 
 
Logo Livraddict

26/07/2013

Franck Sharko, Tome 2, de Franck Thilliez

franck sharko,franck thilliez,tome 2,policier

Franck Sharko, Tome 2
Deuils de Miel

 

Franck Thilliez




Après le décès accidentel de sa femme et de sa fille, le commissaire Sharko est un homme brisé. Insomnies, remords, chagrin... Difficile dans ces conditions de reprendre du service.
Mais une macabre découverte va brutalement le ramener à la réalité : une femme est retrouvée morte, agenouillée, nue, entièrement rasée dans une église. Sans blessures apparentes, ses organes ont comme implosé. Amateur d'énigmes, le tueur est aussi un orfèvre de la souffrance.
Et certainement pas prêt à s'arrêter là. Pour Sharko, déjà détruit par sa vie personnelle, cette enquête ne ressemblera à aucune autre, car elle va l'entraîner au plus profond de l'âme humaine : celle du tueur... et la sienne.



Deuils de Miel continue avec les enquêtes de Franck Sharko.
Sharko est un homme désespéré, hanté par la mort de sa femme et de sa fille, au moment où il pensait les garder auprès de lui... Mais bientôt le service va l'appeler, on a besoin de lui pour mener l'enquête sur la mort d'une femme.
Une mort étrange, mystérieuse. Une femme, dans une église, dans les organes ont comme implosé de l'intérieur. Très vite, le tueur va jouer au chat et à la souris, semant des énigmes et du sang derrière lui.
Toujours, Franck Thilliez a ce talent pour nous plonger directement dans l'intrigue, au cœur de l'enquête.franck sharko,franck thilliez,tome 2,policier Le tueur est l'un des points forts du récit, il joue véritablement avec les enquêteurs et avec ses victimes, me faisant frissonner à chaque page ! Spécialement lorsqu'il parle de ces insectes qu'il utilise, avec une documentation très soignée, à faire froid dans le dos. L'enquête est vraiment palpitante, j'ai tourné les pages avec chaque fois l'envie d'en savoir davantage et où est-ce qu'on sera entraîné.
Mais vraiment le point fort est ces retrouvailles avec Franck Sharko. J'avais lu ses enquêtes menés avec Lucie Henebelle, et relire Train d'Enfer pour Ange Rouge et Deuils de Miel m'a permis de me rapprocher de ce personnage, de le comprendre davantage, de me rappeler par quels souffrances et deuils il était passé...
Car, il faut bien le dire, Franck Thilliez prend un très grand plaisir à martyriser à la fois ses lecteurs et ses personnages ! On souffre, on vibre avec eux, et on se demande sans cesse jusqu'où ils vont bien pouvoir aller avant qu'un nouveau malheur infligé par un auteur sadique ne s'abatte sur eux, à la manière des dix plaies d'Egypte.
Même si Deuils de Miel n'est pas mon Thilliez ou mon Sharko préféré (je préfère par exemple les romans Sharko/Henebelle !), je dois avouer avoir eu du mal à le lâché, je n'ai pas pu m'arrêter avant d'avoir eu le fin mot de cette traque, cette poursuite d'un tueur pour le moins pervers, avec un policier attachant, meurtri, et vraiment très intéressant !
 

 

 

Franck Sharko, Tome 1 : Train d'Enfer pour Ange Rouge
Franck Sharko, Tome 2 : Deuils de Miel
 
 
 
 
 
 
Logo Livraddict