Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/05/2013

Harry Potter, Tome 4, de J.K Rowling

harry potter,j.k rowling,tome 4,fantasy,jeunesse

Harry Potter, Tome 4
Harry Potter et la Coupe de Feu

 

J.K Rowling



Harry Potter a quatorze ans et entre en quatrième année au collège de Poudlard.
Une grande nouvelle attend Harry, Ron et Hermione à leur arrivée : la tenue d'un tournoi de magie exceptionnel entre les plus célèbres écoles de sorcellerie. Déjà les délégations étrangères font leur entrée. Harry se réjouit... Trop vite.
Il va se trouver plongé au cœur des événements les plus dramatiques qu'il ait jamais eu à affronter.
Dans ce quatrième tome bouleversant, drôle, fascinant, qui révèle la richesse des enjeux en cours, Harry Potter doit faire face et relever d'immenses défis.

 

harry potter,j.k rowling,tome 4,fantasy,jeunesse

Harry Potter et la Coupe de Feu est le quatrième opus de la série.
Avec un début d'été difficile chez les Dursley, comme d'habitude, Harry ne tient le coup que grâce aux lettres de Sirius, son parrain, et le retour imminent à l'école Poudlard. Mais une nouvelle le fait bientôt sauter de joie : son meilleur ami Ron Weasley l'invite à venir passer le reste de l'été chez sa famille, et d'aller voir la coupe du monde de Quidditch !
Seulement, tout dérape dans la nuit : des Mangemorts (des partisans de Voldemort) font leur apparition et décide de s'amuser un peu en torturant des Moldus et semant la terreur parmi les magiciens. Avec en plus l'apparition de la marque de Voldemort dans le ciel, les questions sontharry potter,j.k rowling,tome 4,fantasy,jeunesse lancées : qui a fait apparaître la marque, dans quel but ? Avec ces événements marquants s'ajoutent les douleurs à la cicatrice d'Harry et les rêves (ou visions ?) qu'il a sur Voldemort.
Mais oublions un peu ces événements, les trois amis se préparent pour la rentrée à Poudlard. Et là, au banquet d'accueil, nouvelles surprises : Dumbledore leur annonce que pendant cette nouvelle année, le Château accueillera des invités pour le Tournoi des Trois Sorciers. Trois écoles (Poudlard, Durmstrang, Beauxbâtons) vont s'affronter pendant trois épreuves, disséminées au cours de l'année, pour déterminer un vainqueur final. Pendant la fête d'Halloween, les champions sont choisis. Viktor Krum pour Durmstrang, Fleur Delacour pour Beauxbâtons, Cédric Diggory pour Poudlard. Et, comme on pouvait s'en doutait, la Coupe de Feu recrache un quatrième nom : celui d'Harry Potter, qui va alors être obligé de participer au tournoi...
Après Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban, qui s'éloignait des romanes jeunesses pour devenir plus sombre et plus adulte, Harry Potter et la Coupe de Feu poursuit dans cette lignée. Harry et ses amis ont 14 ans, ça se ressent beaucoup : ils ont évolués et mûris. Mais l'histoire, tout en alternant les moments de rires et de tensions, fait définitivement partie des plus sombres de la saga ! Notamment dû à la présence des Mangemorts, mais surtout (SPOILER) à la présence de Voldemort lui-même, qui revient de façon magistrale dans les derniers chapitres. Enfin, ce personnage mythique, dont l'ombre pesait sur les trois premiers tomes, a trouvé un moyen de revenir en chair et en os, et nul ne doute qu'il va faire régner la terreur de nouveau !
Harry Potter et la Coupe de Feu fait partie de mes livres préférés, et l'un des livres de la saga Harry Potter que j'affectionne plus particulièrement. Il fait partie de ceux que je préfère pour beaucoup de raisons. Les personnages sont toujours aussi intéressants et attachants (pour la plupart !), j'ai apprécié d'en savoir plus sur Sirius et Rogue, Dumbledore est toujours le plus charismatique, le nouveau professeur de Défense contre les Forces du Mal, Alastor Maugrey, est vraiment captivant (« Vigilance constante ! »). Mais c'est aussi l'occasion d'élargir un peu la communauté des sorciers. Nous étions habituellement cantonnés à Poudlard, au Chemin de harry potter,j.k rowling,tome 4,fantasy,jeunesseTraverse et à Pré-au-Lard, mais dans Harry Potter et la Coupe de Feu, J.K Rowling introduit des sorciers de pays différents grâce à la Coupe du Monde de Quidditch, mais surtout grâce au Tournoi des Trois Sorciers, où c'est l'occasion de voir d'autres écoles, d'autres sorciers en apprentissages et leurs professeurs. Ce tournoi permet d'avoir un schéma différent des livres précédents. Harry, Ron, et Hermione ne vont pas se lancer dans une de leur enquête habituelle, ils vont être trop occupés à préparer pour le Tournoi, à s'occuper de leurs cours, mais aussi les « banalités » de la vie quotidienne, comme Hermione militant pour les Elfes de Maison, à gérer leur amitié à travers les contrecoups récents du monde des sorciers et, aussi, à gérer leur relation avec les filles, avec les premier émois amoureux et la recherche d'une cavalière pour un bal. Tout un tas d'événements qui a donné des situations vraiment comiques et burlesques, j'en ai eu des fous rires à plusieurs reprises !
Tome charnière, Harry Potter et la Coupe de Feu est décidément une grande réussite, la tension et la menace reste omniprésente tout au long du récit, agréablement contrebalancé par des moments plus légers et plus drôle. J.R Rowling est une grande magicienne, qui a su me faire rire et pleurer (oui, j'avoue, j'ai à chaque fois des petites larmes à la fin du roman !).
Donc, pour conclure, l'un des meilleurs de la saga, et l'un de mes livres préférés en général ! Si vous ne connaissez pas Harry Potter, qu'est-ce que vous attendez ?
 
 
 
 
Harry Potter, Tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers
Harry Potter, Tome 2 : Harry Potter et la Chambre des Secrets
Harry Potter, Tome 3 : Harry Potter et le Prisonnier d'Azkaban
Harry Potter, Tome 4 : Harry Potter et la Coupe de Feu
Harry Potter, Tome 5 : Harry Potter et l'Ordre du Phénix
Harry Potter, Tome 6 : Harry Potter et le Prince de sang-mêlé
Harry Potter, Tome 7 : Harry Potter et les Reliques de la Mort
 
 
 
 
Logo Livraddict

29/05/2013

Shutter Island, de Dennis Lehane

shutter island,dennis lehane,policier

Shutter Island

 

Dennis Lehane

Coup de cœur


Nous sommes dans les années cinquante.
Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments à l'allure sinistre. C'est un hôpital psychiatrique pour assassins.
Le Marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule ont été appelés par les autorités de cette prison-hôpital car l'une des patientes, Rachel Solando, manque à l'appel. Comment a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée à clé de l'extérieur ?
Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Œuvre incohérente d'une malade ou cryptogramme ?



shutter island,dennis lehane,policier,coup de cœurMa première plongée dans l'univers de Dennis Lehane.
Le marshal Teddy Daniels est envoyé sur l'île de Shutter Island pour mener l'enquête sur la disparition d'une patiente de l'hôpital psychiatrique Ashcliffe, où sont enfermés des patients des plus dangereux, presque tous coupables de meurtres ou d'actes violents.
Aidé par son tout nouveau coéquipier Chuck Aule, Teddy va tenter de comprendre comment Rachel Solando, une patiente qui a assassiné ses trois enfants, a pu sortir de sa cellule, ne pas se faire voir des gardes mais surtout rester introuvable.
Les premiers événements sont un mot pour le moins énigmatique laissé par Rachel, l'attitude étrange du personnel de l'île, qui semblent tous avoir goût à la réservation et au secret. Les médecins iraient-ils plus loin que prévu, en faisant des expérimentations interdites ? A quoi sert le phare surplombant l'île ? Avec la tempête qui approche, l'asile est encore moins abordable et accueillante, un endroit où je donnerais tout pour éviter d'y aller !
Shutter Island n'est pas un banal roman policier. Cela tient d'abord au décor : un asile semblable à une forteresse, planté sur une île sombre battue par les flots, entourée par une tempête... Un décor pour le moins étouffant, en huit-clos, et où on a l'impression de recevoir à tout moment un embrun salé.
Mais la plume de Dennis Lehane fait vraiment toute la différence, notamment en écrivant une enquête où on bascule en même temps que Teddy Daniels. Rapidement, la réalité, les fantasmes et le cauchemar se mélangent et deviennent indissociables. La réalité s'efface, se contredit, la folie menace et les pièces du puzzle sont de plus en plus éparpillés, jusqu'au coup de tonnerre final ! Un final en apothéose tant la fin m'a secouée. J'avais quelques idées, des théories un peu nébuleuses, mais Dennis Lehane m'a vraiment secouée, et m'a fait rester la bouche ouverte et le cerveau sans réaction !
Du début à la fin, Shutter Island est une claque magistrale, un récit absolument bouleversant, très bien écrit ! Dennis Lehane est un magicien, il m'a entraîné dans une histoire sans espoir de retour, avec des personnages qui hantent encore l'atmosphère, même lorsque la dernière page est tournée. J'ai frissonnée de bout en bout, Shutter Island est un véritable coup de cœur !


SPOILER : que ce soit dans le livre ou dans le film, la fin a suscité beaucoup de réactions. Mon ressenti personnel, à la fin du livre, est que Teddy a rebasculé, qu'il ne sait plus du tout où il en est. Rien, nada, fini, aucune simulation dans son état. Tandis que dans le film de Martin Scorsese, je pense que Teddy était parfaitement clair d'esprit, mais qu'il a choisi de stimuler pour avoir la lobotomie, incapable qu'il était de vivre avec le poids de son passé, et préférant l'oublier. Et vous, votre avis ?

 
 
 
Logo Livraddict

27/05/2013

Jane Yellowrock, Tome 2, de Faith Hunter

jane yellowrock,faith hunter,tome 2,bit-lit,fantasy

Jane Yellowrock, Tome 1
La Croix de Sang

 

Faith Hunter



Le conseil des vampires de la Nouvelle-Orléans a engagé Jane pour chasser et tuer l'un des leurs. Cependant, elle se rend vite compte que dans une communauté vieille de plusieurs millénaires, les anciennes coutumes ont la vie dure.
Aidée de sa meilleure amie sorcière, Jane va tenter de mettre un terme à des querelles centenaires. Jamais elle n'aura été aussi près de découvrir l'origine secrète de l'apparition des vampires.
Cependant, dans une ville dévorée par les vieilles rancunes et la magie noire, Jane devra se battre pour protéger les uns et les autres, et pour sauver sa propre peau.



Après la fermeture des éditions Eclipse, la série Jane Yellowrock était sur la corde raide. Heureusement, elle a été reprise et rééditée en format poche ! Seuls les deux premiers tomes sont actuellement disponibles en attendant la suite. Ça été l'occasion pour moi de me précipiter sur La Croix de Sang !
Léo Pellissier, le maître vampire, est toujours fou de la douleur après la mort de son « fils », incapable de le différencier de la créature qui avait pris sa place depuis des années. Fou de rage et de souffrance, il tente de se venger de Jane Yellowrock, notamment en tentant d'incendier la maison que Kathy, la vampire, a mis à sa disposition. Mais Kathy est toujours absente après les événements survenus dans Tueuse de vampires. Les alliées de Jane diminuent, mais heureusement qu'elle peut compter sur sa meilleure amie Molly, la sorcière, et sur les pouvoirs de la fille de Molly.
Jane va être engagée de nouveau auprès du Conseils des vampires : retrouver le créateur des vampires paris. Ces vampires paris sont des nouveaux venus dans le monde de la nuit, et incapables de maîtriser leur frénésie et leur soif de sang. A travers son enquête, Jane va en apprendre davantage sur les vampires, leurs modes de fonctionnement, leur univers, leurs différentes alliances et les retournements de situations entre les différentes « familles » mais surtout sur les origines des vampires. Cette nouvelle intrigue dans le milieu vampirique devient plus complexe que dans le premier tome, leur histoire va sortir davantage de l'ombre et nous fait voyager dans leur passé.
Cette chasse au paria est le morceau principal de l'intrigue, qui se divise en plusieurs éléments, ce qui n'est pas toujours très bien maîtrisé et donne un côté un peu fouillis et pas assez maîtrisé. Mais ce côté un peu désordonné est rapidement surmonté, car pour ma part j'apprécie assez l'histoire pour tenter de passer outre ces quelques défauts ! Mais pour ceux qui n'avaient pas été convaincus à la lecture de Tueuse de vampires pourraient être rebutés par cet aspect.
Donc, pour résumer, Jane Yellowrock est une série qui présente quelques défauts, mais que j'apprécie malgré tout. Des personnages intéressants dans l'ensemble, notamment Jane et sa dualité avec la Bête (j'ai apprécié qu'il y ait moins de descriptions des métamorphoses, qui plombaient un peu le rythme du récit), j'aurais apprécié voir davantage Léo, un des vampires les plus intéressants malgré sa douleur qui le consume. Une intrigue intéressante quand on s'y plonge, juste parfois un peu inégale. Une ambiance très particulière, orageuse, qui colle très bien à l'histoire !
Dans l'ensemble, une bonne série, intéressante, et j'ai hâte d'avoir la suite !
 
 
 
 
Jane Yellowrock, Tome 1 : Tueuse de Vampires
Jane Yellowrock, Tome 2 : La Croix de Sang
Jane Yellowrock, Tome 3 : La Lame de Miséricorde

Jane Yellowrock, Tome 4 : La malédiction du corbeau
 
 
 
 
Logo Livraddict

25/05/2013

Fripon, de Sterling North

Fripon 1.jpg

Fripon

 

Sterling North



Quelle est cette petite boule de fourrure abandonnée au pied d'un arbre ? Mais c'est un petit raton laveur né depuis quelques jours !
Sterling l'emporte avec précaution, le réconforte et le baptise du nom de Fripon auquel le raton ne manquera pas de faire honneur.
Voilà le début d'une émouvante et profonde amitié entre le garçon et le petit animal sauvage, une randonnée instructive en pleine nature, une vraie bouffée d'oxygène.



En fouillant dans mes cartons de livres, ceux que lisais étant petite, je suis retombée sur ce roman de Sterling North : Fripon (souvenirs d'une époque heureuse).
Je me suis aussitôt replongée dans les aventures de Sterling North, à l'époque où il était un petit garçon, et le jour où il a adopté un bébé raton-laveur. En plus de Fripon, le jeune garçon a une véritable ménagerie : son saint-bernard Wowser, des skunks, Allan Poe la corneille... Il considère ses animaux comme faisant partie de sa famille, qui elle, est un peu éclatée. Sa mère est morte, son père affectueux mais absent, un frère, Herschel, qui se battait en France, et deux sœurs, Théo et Jessica, qui menaient leurs vies d'adultes, l'une mariée, l'autre préparant une thèse à l'université.
Roman autobiographique, Sterling North va raconter comment, vers 11 ans, il va découvrir une famille de ratons-laveurs et adopter l'un d'entre eux, qu'il a baptisé Fripon, pour en faire un animal de compagnie et son ami. Le raton laveur et le jeune garçon vont devenir inséparable, ils vont tout faire ensemble ou presque. Pendant une année, Fripon va grandir et devenir adulte, il va apprendre tout ce qu'il à savoir pour survivre, tout en vivant parmi les hommes. Aller aux courses de cheveux, aider au jardin, manger avec Sterling à sa table, dormir avec lui, faire du vélo et de la pêche, même dormir ensemble !
Evidemment cette amitié n'est pas toujours bien acceptée, mais le lien qui les unit se révèle incroyablement fort. Fripon est une véritable odyssée dans l'amitié et la nature sauvage, un bon bol d'air frais !
Ça été un de mes coups de cœur étant petite, je le redécouvre aujourd'hui avec plaisir. On pourrait le rapprocher d'histoires comme celle de Croc-Blanc, Mon amie Flicka ou de La Rencontre, pour cette amitié entre hommes et bêtes dans un cadre de nature merveilleux.
Fripon devrait plaire à petits et grands (et donner envie d'avoir son raton-laveur à soi) !
 
 
 
 
Nous marchâmes quelque temps en silence,
pensant à l'injustice de ce monde qui comprend si peu
la nature des ratons laveurs et des garçons de notre âge.

23/05/2013

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi, de Katherine Pancol

les écureuils de central park sont tristes le lundi,katherine pancol,tome 3,contemporain

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi

 

Katherine Pancol



Souvent la vie s'amuse.
Elle nous offre un diamant, caché sous un ticket de métro ou le tombé d'un rideau. Embusqué dans un mot, un regard, un sourire un peu nigaud.
Il faut faire attention aux détails. Ils sèment notre vie de petits cailloux et nous guident. Les gens brutaux, les gens pressés, ceux qui portent des gants de boxe ou font gicler le gravier, ignorent les détails. Ils veulent du lourd, de l'imposant, du clinquant, ils ne veulent pas perdre une minute à se baisser pour un sou, une paille, la main d'un homme tremblant.
Mais si on se penche, si on arrête le temps, on découvre des diamants dans une main tendue... Et la vie n'est plus jamais triste. Ni le samedi, ni le dimanche, ni le lundi...



Dernier tome de la trilogie de Katherine Pancol.les écureuils de central park sont tristes le lundi,katherine pancol,tome 3,contemporain
Avec Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi, les personnages poursuivent leurs différentes vies, toutes connectées les unes aux autres. Joséphine, bouleversé par la mort de sa sœur, s'éloigne de Philipe, à la fois par culpabilité et pour faire son deuil. Dans le même temps, elle continue à présenter son diplôme universitaire, mais se retrouve en butte avec la jalousie de ses collègues à cause du succès de son livre. Joséphine apprend à vivre davantage pour elle-même que pour les autres, même si j'aurais eu envie de la réveiller, notamment par rapport à Philipe ! Stressée par le succès de son premier roman, elle trouve un jour l'inspiration en découvrant un carnet dans des poubelles. Zoé est toujours la même petite fille adorable, mais qui a grandi, et doit en outre gérer sa relation avec son petit ami. De son côté, Hortense fait toujours des pieds et des mains pour vivre son rêve de styliste. Parfois toujours aussi peste, je l'apprécie mais j'aurais plus envie de lui mettre une bonne baffe ! Tous les personnages secondaires sont toujours aussi intéressants, notamment Philipe et son fils mais aussi Gary et sa vie à Londres !
Katherine Pancol prend plaisir à malmener ses personnages, mais surtout à leur faire traverser la vie, où il a certes des embûches, mais où on peut trouver le bonheur ! De choix en décision, de questionnements en vécus, c'est la vie qui se déploie dans Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi. Tout le côté inattendu et magique est parfaitement décrit, mais au-delà des points positifs, il y a quand même quelques petits accros. Ce qui m'a le plus dérangée est, comme pour beaucoup, le côté surréaliste de Junior, le fils de Marcel. Certes, je veux bien qu'il soit surdoué, mais point trop n'en faut ! Dans les deux premiers tomes, il y avait de situations parfois un peu « abracadabrantes » mais qui restaient dans les limites. J'ai trouvé qu'avec Junior, ça dépassait un peu les limites et que ça en enlevait au récit. Mais c'est vraiment le seul point vraiment négatif que je pourrais voir au roman, car même si certains passages sont peut-être un peu longs, ça ne nuit aucunement à la valeur de ce troisième tome !
Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi conclut très bien la trilogie, j'ai adorée de bout en bout !
 
 
 
Les yeux jaunes des crocodiles
La valse lente des tortues
Les Ecureuils de Central Park sont tristes le lundi
 
 
 
 
Logo Livraddict