Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2013

Les Morsures de l'Ombre, de Karine Giébel

les morsures de l'ombre,karine giébel,policier

Les Morsures de l'Ombre

 

Karine Giébel




Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre.
A présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement.
Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard.
Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince...



Après avoir lu Meurtres pour rédemption et Juste une ombre, deux gros coups de cœur, je me suis intéressée davantage aux autres romans écrits par Karine Giébel, et commencé Les Morsures de l'Ombre.
Benoît Lorand est policier. Un soir, il va se faire kidnapper par Lydia, qui à bientôt recourt à tous les moyens possibles pour le torturer et le faire avouer une faute. L'intrigue se passe essentiellement à huit-clos, dans la geôle où est enfermé Benoît, à la merci de sa tortionnaire. De brefs passages nous en font sortir, pour mieux se rendre compte de l'enquête poursuivie par les collègues du policier pour le retrouver. Cette enquête va vite faire remonter des secrets à la surface. Comme le fait que Benoît soit un homme marié qui trompe régulièrement sa femme... Ces échappés sont nécessaires, à la fois pour découvrir les différents secrets et suivre la progression de l'enquête, mais aussi pour permettre aux lecteurs de souffler, d'échapper aux tortures que Benoît subit, décrites avec beaucoup de détails qui glacent le sang !
Karine Giébel dresse différents portraits, de personnages très différents des uns des autres. Lydia est une jeune femme profondément blessée, atteinte dans sa psyché, qui peut se révéler à la fois très perverse et très vulnérable. Benoît est l'archétype du flic, grande gueule, Don Juan, qui saute sur toutes les femmes qu'il rencontre. A première vue un type détestable ! Mais la torture physique et psychologique qu'il subit nous le rend plus sympathique, on espère toujours qu'il va s'en sortir, réussir à se tirer d'affaire. Mais aussi pourquoi il s'est retrouvé dans cette situation !
Les Morsures de l'Ombre, comme les autres romans de Karine Giébel, se dévore très vite et avec avidité. Malgré des qualités indéniables, je dois avouer avoir préféré quand même Meurtres pour rédemption et Juste une ombre. Mais cela n'enlève rien au plaisir que j'ai eu à lire Les Morsures de l'Ombre ! C'est un véritable « page turner », je n'ai pas pu m'arrêter avant d'être arrivé à la conclusion finale, qui était vraiment LE moment choc du roman !
Une très agréable surprise !
 
 
 
 
Logo Livraddict

21/05/2013

Artemis Fowl, Tome 3, d'Eoin Colfer

artemis fowl,eoin colfer,tome 3,fantasy,jeunesse

Artemis Fowl, Tome 3
Code Eternité

 

Eoin Colfer



Message urgent de : Artemis Fowl
Destinataire : Peuple des fées
Je pense que je n'ai pas à me présenter. Ma réputation n'est plus à faire. Je suis un jeune génie du crime, j'ai monté les mauvais coups les plus audacieux, les arnaques les plus habiles. Mais ceci est ma dernière mission.
Grâce à certaines de vos technologies, j'ai pu inventer l'objet ultime, qui devrait révolutionner le monde. La clé de cette petite merveille est un code que je suis le seul à connaître...
Mais les choses tournent plutôt mal et, pour la première fois de ma vie, je me retrouve dans une situation désespérée. Je vous lance donc un appel au secours.
Si vous n'y répondez pas, je suis perdu. Et vous aussi, Peuple des fées...



On poursuit les aventures d'Artemis Fowl avec Code Eternité.
Grâce à la technologie des Fées et à sa formidable intelligence, le génie Artemis Fowl a inventé un appareil, surnommé le Cube C, capable de bien des prodiges scientifiques, mais surtout permettant de détecter n'importes quels signaux, y compris celui des Fées... Alors quand Artemis tente de conclure un marché avec cette technologie à Jon Spiro, un homme d'affaire, il ne se doutait pas celui-ci profiterait de l'occasion pour voler son Cube, très dangereux entre de mauvaises mains comme celle de Spiro !
Avec cette confrontation avec Jon Spiro, Artemis Fowl à trouver à qui parler ! Face à cet échec de son plan et de son intelligence, Artemis n'a pas d'autre choix que d'appeler à la rescousse le peuple des Fées, en la personne d'Holly Short et du nain Mulch Diggums, mais aussi sur ses alliés, Butler – un homme qui ne sera plus jamais le même – et la petite sœur de Butler, Juliet.
Avec Code Eternité, on s'aventure de plus en plus profondément dans le monde crée par Eoin Colfer. Les personnages, particulièrement, deviennent plus fouillés. Artemis a bien changé depuis le premier tome, il a appris des valeurs tels que la camaraderie, l'amitié, et sa relation avec Butler est vraiment profonde et intense, on la comprend mieux, de même que sa relation avec Holly. Une Holly toujours aussi courageuse, qui continue de se méfier d'Artemis mais qui malgré tout l'apprécie de plus en plus. Butler sera moins présent physiquement dans ce tome, mais se fera sentir malgré tout de manière très intense, avec également la présence de sa petite sœur Juliet, une fille très marrante et férue d'arts martiaux.
Eoin Colfer a fait de Code Eternité un des meilleurs Artemis Fowl jusqu'à présent. Toujours plus d'actions, d'humour, de personnages davantage fouillés et intéressants. L'écriture est mieux maîtrisé et plus approfondis, on s'enfonce davantage dans le monde, où les Fées et les humains commencent à être en relation de confiance. Vivante et pleine de repartie, Artemis Fowl est une série que j'avais appréciée étant jeune, et que je redécouvre aujourd'hui avec plaisir.
 
 
 
 
Artemis Fowl, Tome 1 : Artemis Fowl
Artemis Fowl, Tome 2 : Mission Polaire
Artemis Fowl, Tome 3 : Code Éternité
Artemis Fowl, Tome 4 : Opération Opale
Artemis Fowl, Tome 5 : Colonie Perdue
Artemis Fowl, Tome 6 : Le Paradoxe du temps
Artemis Fowl, Tome 7 : Le Complexe d'Atlantis
 
 
 
Logo Livraddict

20/05/2013

Complètement cramé !, de Gilles Legardinier

complètement cramé !,gilles legardinier,contemporain,humoristique

Complètement cramé !

 

Gilles Legardinier



Lassé d'un monde dans lequel il ne trouve plus sa place, privé de ceux qu'il aime et qui disparaissent un à un, Andrew Blake décide de quitter la direction de sa petite entreprise pour se faire engager comme majordome en France, le pays où il avait rencontré sa femme.
En débarquant au domaine de Beauvillier, où personne ne sait qui il est réellement, il espère marcher sur les traces de son passé. Pourtant, rencontres et situations hors de contrôle vont en décider autrement... Entre Nathalie, sa patronne veuve aux étranges emplois du temps, Odile, la cuisinière et ses problèmes explosifs, Manon, jeune femme de ménage perdue et Philippe, le régisseur bien frappé qui vit au fond du parc, Andrew ne va plus avoir le choix.
Lui qui cherchait un moyen d'en finir va être obligé de tout recommencer...



Après avoir lu sa comédie Demain j'arrête !, je me suis aussitôt précipitée sur Complètement Cramé !
Andrew Blake est le patron d'une petite entreprise. Réalisant qu'il n'est plus tout jeune, accablé par la mort il y a quelques années de sa femme et par l'éloignement de sa fille, il perd peu à peu son entrain et sa joie de vivre.
Pour tenter de retrouver un peu de peps, il abandonne son entreprise, sa vie et décide de se refaire en France, avec une place de majordome dans le domaine de Beauvillier. Là-bas, il va rencontrer la propriétaire du domaine, Nathalie Beauvillier, et le personnel : Odile la cuisinière au tempérament explosif, Manon une jeune femme attachante, et Philippe le régisseur au abord un peu farouche.
En changer aussi radicalement de vie, Andrew va s'apercevoir que le changement fait beaucoup de bien, et pas seulement à lui ! La souffrance qu'il renferme va peser moins lourd, il va apprendre à gérer davantage le décès de sa femme, mais surtout de se rendre compte qu'il y a des gens qui tiennent encore à lui, et qu'il faut juste reprendre le contact, comme avec sa fille, ou entretenir l'amitié, avec son meilleur ami Richard. Les personnes qu'il va rencontrer vont également évoluer. Odile va apprendre à se laisser aller, à s'ouvrir davantage aux autres. Manon va trouver beaucoup de conseils utiles près d'Andrew et connaître ceux avec qui elle travaille, tout comme Philippe, qui était au départ replié sur lui-même dans sa maisonnette, sans prendre part aux événements de la maison principale. Finalement, Nathalie sera également bouleversée par l'arrivée du nouveau venu. L'arrivée d'Andrew va permettre à tous ces personnages uniques de se rassembler, de vivre ensemble, de se préoccuper des uns des autres, d'être réunis au lieu de vivre chacun de leur côté comme ils en avaient l'habitude.
Complètement Cramé ! est une excellente surprise, j'étais effrayée à l'idée que ce soit un copié-collé de Demain j'arrête ! Mais pas du tout. Certes, ces deux romans sont des comédies, des bouffées d'air frais dans le quotidien, mais Complètement Cramé ! a un humour légèrement moins présent, et davantage de mélancolie. Gilles Legardinier a su refaire une nouvelle comédie qui emporte dans un tourbillon d'émotions, avec des personnages singuliers et profonds.
Efficace, simple, Gilles Legardinier a décidément une plume toujours aussi savoureuse, avec un message à la fois pleins d'espoir et de réalisme. Complètement Cramé ! est un livre à découvrir absolument, où on se sent bien une fois les dernières pages tournées.
A lire absolument !
(Et je dois dire que la couverture me fait autant rire que celle de Demain j'arrête !, avec ce gros chat dans sa casserole, que j'ai eu plaisir à retrouver dans le livre !)
 
 
 
 
Logo Livraddict

19/05/2013

Black Man, de Richard Morgan

black man,richard morgan,policier,science-fiction

Black Man

 

Richard Morgan




Dans un siècle à peine, l'humanité sera débarrassée de la guerre.
Mais des vestiges embarrassants subsistent encore, comme les variantes, des humains génétiquement modifiés.
Parmi eux, les plus inquiétants sont les variantes treize.
Carl Marsalis est l'un de ces ex-soldats. Il pourchasse désormais ses anciens frères d'armes pour le compte des Nations unies. Ce n'est pas un boulot facile... surtout quand il se retrouve dans une prison de Floride.
Lorsqu'il reçoit la visite d'une ancienne détective aux prises avec les variantes treize, Carl est alors plus que disposé à conclure un accord.



black man,richard morgan,policier,science-fictionMa première découverte de Richard Morgan avait été sa trilogie de Takeshi Kovacs (que je chroniquerai prochainement !). Alors, dès la sortie de ce pavé, curieuse de voir ce que Richard Morgan pouvait écrire d'autre et attirée par le résumé, je me suis précipitée sur Black Man.
Dans un siècle, le monde aura évolué, et la guerre n'y aura plus de place. Mais des vestiges de ce temps demeureront encore, en la présence des variantes. Parmi ces variantes, les plus effrayantes sont les variantes treize, des humains génétiquement modifiés pour la guerre.
Carl Marsalis fait partie de ces ex-soldats, et doit désormais pourchasse ses anciens compagnons pour le compte des Nations Unies. Il va se retrouver en prison suite à l'une de ses missions, mais il va recevoir très vite une visite : une ancienne détective, Sevgi, qui a besoin d'une variante treize pour retrouver une variante treize pour le moins inhabituelle... Carl va aussitôt sauter sur l'occasion, par intérêt mais aussi par curiosité.
Black Man est un roman vraiment très intense, Richard Morgan plante une enquête intéressante dans un monde de science-fiction pour le moins original et bien décrit ! Le point fort est vraiment ces hypermâles : des super-soldats, génétiquement modifiés, mais conditionnés également pour ne pas avoir de scrupules ou de remords, ce qui les rend si effrayant pour cette société sans guerre. C'est pour ça que je me suis rapidement attachée à Carl Marsalis : c'est peut-être une variante, mais ça ne l'empêche pas de réussir à évoluer malgré tout ! Comme pour les autres, la discipline n'est peut-être pas son fort, mais il réussit à passer outre sa condition, les sentiments qu'il éprouve le met dans une catégorie à part, ni tout à fait variante ni tout à fait humain.
Richard Morgan mêle parfaitement une enquête et la science-fiction, sans que ça deviennent lourds ou rébarbatifs. Black Man est certes un gros pavé, avec certains passages où le rythme est parfois moins intense, mais ce n'est pas une mauvaise chose. C'est une chasse à l'homme et à la vérité, une enquête passionnante, un monde nouveau, des personnages captivants (spécialement Sevgi et Carl !).
Black Man est une véritable claque, j'ai eu l'impression, non de lire, mais de regarder un film, tant Richard Morgan a écrit un livre prenant et même bouleversant, où il y a baston et action, amour et sexe, mais aussi des personnages profonds, tout en amenant des réflexions sur les modifications génétiques, la différence, le rejet, le racisme.
Un roman vraiment excellent !!
 
 
 
 
Logo Livraddict

Mansfield Park, de Jane Austen

mansfield park,jane austen,classique

Mansfield Park

 

Jane Austen



Fanny Price est issue d'une famille pauvre qu'elle quitte à l'âge de dix ans pour vivre avec son oncle etmansfield park,jane austen,classique sa tante, Sir Thomas et Lady Bertram, à Mansfield Park. Sir Thomas désire en effet aider Mrs. Price, la mère de Fanny et la sœur de Lady Bertram, en prenant en charge l'éducation de Fanny.
Celle-ci est donc élevée avec ses cousins, légèrement plus âgés qu'elle, Tom, Edmund, Maria et Julia, mais il lui est presque constamment rappelé qu'elle leur est inférieure. Seul Edmund fait preuve de gentillesse à son égard ; Maria et Julia la méprisent, Tom ne lui prête pas attention.
Fanny maintient une correspondance régulière avec son frère William, officier de la Royal Navy. Elle acquiert en grandissant, notamment au contact d'Edmond, un sens moral qui lui sert de guide pour toute chose. La gratitude et l'affection qu'elle éprouve à l'égard de son cousin se transforment au fil des ans en un amour qu'elle garde secret.
Les jours passent calmement à Mansfield Park, jusqu'au jour où Lord Bertram part aux Caraïbes et que de nouveaux jeunes gens font leur arrivée dans les environs : Mr. et Miss Crawford, frère et sœur de la femme du nouveau pasteur. Leur arrivée bouleverse la vie austère de Mansfield Park, sous les yeux de Fanny...



Paru en 1817, Mansfield Park est l'un des romans de Jane Austen où j'ai eu le plus de difficulté à rentrer.
Il se déroule sur une dizaine d'années, où Jane Austen s'applique à décrire l'évolution de Fanny, l'héroïne, depuis ses 10 ans. Fanny Price est issu d'une famille peu aisée, sa mère ayant préféré faire un mariage d'amour plutôt que de raison. A l'âge de 10 ans, Fanny est invitée à aller vivre à Mansfield Park, chez les Bertram, aux côtés de ses cousins Thomas, Edmund, Maria et Julia. Elevée parmi eux, certains membres de la famille ne se privent pas de lui faire remarquer sa condition « inférieure » et son manque de relations ou d'argent. Ses cousines Maria et Julia la méprisent tandis que Thomas l'ignore. Seul son cousin Edmund est son ami et son confident. La vie de Fanny se retrouve bouleversée à l'arrivée de Mr et Miss Crawford, pour laquelle Edmund s'éprend.
J'ai eu plus de mal à rentrer dans Mansfield Park que dans les autres romans de Jane Austen. Bon, après Orgueil et Préjugés, mon préféré par-dessus tout, il m'est parfois difficile d'être dans un autre de ses romans aussitôt. Mais souvent, cette petite barrière s'effondre dès le début ! Dans le cas de Mansfield Park, Jane Austen plante un début assez lent, en détaillant personnages et décors. Mais cette lenteur est un atout, elle permet de connaître très intimement Fanny dès le début, surtout lorsqu'on l'a connu toute jeune. En outre, j'ai été assez perplexe vis-à-vis de Fanny. C'est une héroïne austenienne, non plus fade que les autres – au contraire ! – mais plus réservée et plus effacée. Elle est plus calme, plus discrète que certaines des autres héroïnes de Jane Austen, mais a tout autant de force, d'ironie, et un regard très acéré sur le monde et les personnes qui l'entourent. Après un début un peu difficile à ses côtés, j'ai été absolument conquise !
Comme toujours, Jane Austen dépeint avec une grande précision une époque et des lieux intéressants, mais surtout toute une galerie de personnages, avec le strict mais juste Sir Bertram, avec sa femme plutôt amorphe, Mrs Norris qui ne perd pas une occasion de lancer une critique acerbe, Mary Crawford qui méprise Edward parce qu'il est destiné à une carrière de pasteur tout en jouant avec lui, Edward, juste, soucieux des autres, mais curieusement aveugle à certains moments (tu vois pas qu'il faut arrêter de t'accrocher à Mary ?), et surtout la douce Fanny, bonne et qui sait se rend indispensable à sa famille tout en oubliant son bien-être (c'est pas compliqué de mettre un peu de feu dans la pièce qu'elle utilise !).
Le domaine de Mansfield Park fait partie intégrante du roman. Toute l'action s'y trouve, excepté un moment pour revenir histoire de quelques lignes à Portsmouth, ville om réside la famille de Fanny. Que ce soit à l'intérieur ou à l'extérieur du domaine, Fanny et sa famille vont évoluer, dans le cadre assez réduit du quotidien d'une famille bourgeoise.
Evidemment, on pourrait reprocher aux romans de Jane Austen d'avoir beaucoup de ressembles, une trame de fond semblable. Description d'un groupe réduit, le plus souvent dans un seul lieu, avec beaucoup de jeunes gens en âge de se marier, l'amour contrarié... Mais ce serait pinailler ! C'est là le grand talent de Jane Austen : prendre des détails similaires pour en faire une œuvre époustouflante. On sait toujours plus ou moins qu'on va en arriver à tel ou tel résultat, mais le chemin que les personnages empruntent est à chaque fois différent, avec toujours des surprises, des revirements de situation... A chaque fois un régal pour les yeux !
On retrouve dans Mansfield Park la pluma talentueuse de Jane Austen, ses descriptions acérées, son humour, sa vision personnelle de l'époque et des gens qui la compose. Bref, un livre à lire absolument !
 
 
 
Logo Livraddict