Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/02/2013

Les Cités des Anciens, Tome 5, de Robin Hobb

 les cités des anciens,robin hobb,tome 5,fantasy

Les Cités des Anciens, Tome 5
Les Gardiens des Souvenirs

Robin Hobb

Les gardiens des dragons sont bloqués sur la rive du fleuve du désert des Pluies qui fait face à Kelsingra, la légendaire cité des Anciens. Seule Gringalette, la dragonne de Kanaï, est capable de voler, et Alise Finbok l'utilise pour visiter la cité et tâcher d'en révéler les mystères avant que l'afflux probable de prospecteurs ne la dénature et n'en chasse les fantômes.
Pendant ce temps, Leftrin est reparti sur le Mataf à Cassaric pour refaire des provisions, et les gardiens luttent pour survivre et pour fournir de quoi manger à leurs dragons, incapables de se débrouiller seuls, et peu enclins à faire les efforts nécessaires pour gagner leur autonomie.
Les tensions s'accroissent entre les grandes créatures, à demi infirmes mais pleines d'une morgue propre à leur espèce.
Cependant le désert des Pluies n'est pas leur seul ennemi : les envoyés du duc de Chalcède, en quête d'organes de dragons pouvant sauver leur maître, se rapprochent.

 

Dans les tomes précédents des Cités des Anciens, nous avions laissés les dragons et leurs gardiens sur la rive du fleuve face à la cité des Anciens, Kelsingra. Leur voyage n'est pas pour autant fini, ni dépourvu de problèmes !
Les dragons, malgré quelques améliorations, sont toujours incapables de chasser seuls, à part Gringalette, qui sert de coursier pour aller explorer Kelsingra. Malgré leurs infirmités, les dragons agissent comme des véritables représentants de leur espèce, avec leur orgueil et leur « supériorité » face aux hommes. Leurs gardiens luttent pour trouver de quoi manger à leurs dragons, mais doivent aussi toujours apprendre à vivre en groupe. Thymara doit notamment faire face aux sollicitations de Kanaï et Tatou, très intéressés par la jeune fille.
Excitée par la découverte de la citée, Alise l'explore avec avidité, non seulement pour découvrir tout ce qu'il lui est possible, mais aussi pour pallier à l'absence du capitaine Leftrin, reparti chercher les provisions nécessaires.
Face à ces dissensions internes, le danger se rapproche également sans qu'ils le sachent : des émissaires du duc de Chalcède se rapprochent d'eux, dans l'intention de récupérer des morceaux de dragons afin de pouvoir sauver leur maître de la vieillesse et de la mort. Ces émissaires permettent de retrouver notamment le mari d'Alise, dans un rôle moins dominant que d'habitude !
Les Gardiens des Souvenirs est un tome assez court, mais aussi prenant que les autres ! L'histoire s'intensifie, les différents personnages sont tout aussi intéressants, mais le récit prend une nouvelle tournure principalement grâce à l'exploration de la cité perdue, avec notamment une brève allusion à L'Assassin Royal, ainsi qu'aux émissaires de Chalcède, qui voient très mal tout contretemps à la réalisation du désir de guérison du duc !
Les Cités des Anciens est une série qui se poursuit bien, sans temps mort et toujours avec des découvertes et des événements spectaculaires !
 
 
 
Les Cités des Anciens, Tome 1 : Dragons et Serpents
Les Cités des Anciens, Tome 2 : Les Eaux Acides
Les Cités des Anciens, Tome 3 : La Fureur du Fleuve
Les Cités des Anciens, Tome 4 : La Décrue
Les Cités des Anciens, Tome 5 : Les Gardiens des Souvenirs
Les Cités des Anciens, Tome 6 : Les Pillards
Les Cités des Anciens, Tome 7 : Le Vol des Dragons
Les Cités des Anciens, Tome 8 : Le Puits d'Argent
 
 
 
Logo Livraddict

16/02/2013

Garance Hermosa, Tome 2, de Ingrid Desjours

garance hermosa,ingrid desjours,tome 2,policier

Garance Hermosa, Tome 2
Potens

 

Ingrid Desjours



Charlotte Delaumait a été ébouillantée et lacérée de coups de couteau. Membre de Potens, club pour surdoués, elle multipliait les amants comme les grossesses, et n'hésitait pas à faire chanter son entourage pour servir ses intérêts.
Une femme que beaucoup rêvaient de voir disparaître, à commencer par son compagnon, le membre le plus brillant de Potens, mais aussi son patron, dont elle était la maîtresse, sans parler des aigris qu'elle repoussait sans ménagement.
La psycho-criminologue Garance Hermosa infiltre ce club pour surdoués et tente de démasquer l'assassin, aussi joueur que manipulateur. Exercice d'autant plus difficile qu'un événement inattendu la renvoie à un passé effroyable qu'elle aurait préféré oublier, et la plonge dans la spirale de l'autodestruction.



Avec ce deuxième roman d'Ingrid Desjours, nous retrouvons la psycho-criminologue Garance Hermosa.
Avec Potens, nous entrons directement dans l'intrigue. Nous assistons au meurtre pour le moins violent de Charlotte Delaumait, ébouillantée et poignardée de nombreuses fois. Chargé de l'enquête, le Commandant Patrick Vivier est une nouvelle fois secondé par Garance Hermosa. Les étincelles entre ces deux personnages sont toujours bien présentes, et même plus que jamais !
Le commandant et la psychologue découvrent que la jeune femme assassinée était membre du club Potens, association qui regroupe des personnes surdouées. Surdoués peut-être, mais aussi asociaux, névrosés, accusés de vouloir dominer le monde. Le compagnon de Charlotte est membre de Potens, tout comme son amant.
Se trouvant dans la ligne de mire, le club Potens voit arriver une nouvelle venue. Garance Hermosa, sous couverture, va infiltrer le club, convaincue que l'assassin s'y trouve.
Cette enquête au milieu des surdoués est intéressante, Garance va de suspects en suspects, tous semblent plus coupables les uns que les autres, même si les soupçons se focalisent sur l'un des membres de Potens... La jeune femme hésite et doute, surtout lorsque cette enquête la ramène à des souvenirs et à un décès qu'elle préférerait oublier. Dans Potens, Ingrid Desjours décrit une Garance Hermosa avec ses failles, plus que dans Echo, le tome précédent. Le commandant Vivier va pouvoir comprendre un peu mieux cette fille tourmentée, mais à quel prix ?
Potens relève encore le niveau, mieux qu'Echo, c'est un roman qui se dévore très rapidement ! Intrigue intéressante, des suspects machiavéliques, un club de surdoués tous plus atypiques les uns que les autres... Mais surtout une Garance Hermosa qui apparait plus humaine, avec ses blessures, et Patrick Vivier est toujours intéressant, mon personnage préféré !
Si vous ne connaissez pas encore Ingrid Desjours, je vous conseille ces deux enquêtes de Garance Hermosa !
 
 
Garance Hermosa, Tome 1 : Echo
Garance Hermosa, Tome 2 : Potens
 
 
Logo Livraddict

15/02/2013

Le Trône de Fer, Tome 14, de George R.R Martin

le trône de fer,george r.r martin,tome 14,fantasy

Le Trône de Fer, Tome 14
Les Dragons de Meereen

 

George R.R Martin



A présent que Stannis Baratheon est parti reprendre Winterfell aux Bolton pour s'assurer la domination du Nord, Jon Snow est redevenu le seul maître du Mur. Cependant, le roi autoproclamé a laissé sur place Mélisandre, la prêtresse rouge, qui semble décidée à apporter son aide au bâtard. Les flammes lui révèlent l'avenir, mais quel avenir ?
A Meereen, la situation s'enlise : le blocus du port par les esclavagistes ne semble pas vouloir prendre fin, et Daenerys refuse d'envoyer ses dragons y mettre un terme flamboyant. L'enquête visant à démasquer les Fils de la Harpie, coupables des meurtres qui ensanglantent le pouvoir, piétine elle aussi. Seul un mariage pourrait dénouer la situation, mais les prétendants sont nombreux et les conséquences hasardeuses.
Quant aux Lannister, ils vont devoir attendre encore un peu avant de pouvoir décoller la tête de leur lutin de frère : le ravisseur de Tyrion a de tout autres projets pour ce dernier...



Après toutes les péripéties du Bûcher d'un Roi, je me plonge avec une très grande curiosité dans Les Dragons de Meereen !
Les personnages sont toujours autant malmenés et tiraillés. Stannis Baratheon a beau avoir quitté le mur avec son armée pour livrer bataille, il a laissé sur place Mélisandre, la prêtresse rouge. Va-t-elle aider ou non Jon Snow, toujours commandant du Mur et dont le poids de cette charge pèse lourdement sur ses épaules. Daenerys est toujours à Meereen, et fait face à ses ennemis sans pour autant se résoudre à employer des moyens peut-être nécessaires. Ses dragons sont tout justes évoqués, mais je regrette que George R.R Martin ne les utilise pas plus ! Avec ces personnages connus, on retrouve également la famille Greyjoy, Asha et Theon, qui apportent un point de vue intéressant, ainsi que le personnage de Schlingue, vraiment décrit de manière très pathétique. Tyrion semble bien mal partis, mais sa chance légendaire semble le sauver de ce mystérieux ravisseur, qui se révèle très différent de ce qu'il supposait. Mais on retrouve également, à ma grande joie, de (trop) courts chapitres consacrés à Jaime ou Arya, qui m'avait vraiment manqués, et que je suis heureuse de pouvoir retrouver ici !
Les Dragons de Meereen apporte son lot de bouleversements, de retournements de situation et une intrigue toujours aussi intéressante ! George R.R Martin continue à faire bouger les pièces de son échiquiers géants avec lenteur, mais avec une telle maîtrise que l'on se retrouve de plus en plus impatient de savoir la suite. Après quelques livres qui m'évoquaient personnellement un petit « passage à vide », Le Bûcher d'un Roi et Les Dragons de Meereen retrouvent l'excellent niveau du début de la série du Trône de Fer. J'espère donc que le tome final de l'intégrale qui regroupe les trois tomes sera aussi bien que les deux premiers !
Le Trône de Fer est une série que je retrouve avec plaisir et sans me lasser, n'hésitez pas à la commencer !



 

- Un lecteur vit mille vies avant de mourir.
L'homme qui ne lit pas n'en vit qu'une.
 
 


Le Trône de Fer, Tome 1 : Le Trône de Fer
Le Trône de Fer, Tome 2 : Le Donjon Rouge
Le Trône de Fer, Tome 3 : La Bataille des Rois
Le Trône de Fer, Tome 4 : L'Ombre Maléfique
Le Trône de Fer, Tome 5 : L'Invincible forteresse
Le Trône de Fer, Tome 6 : Intrigues à Port-Réal
Le Trône de Fer, Tome 7 : L'Épée de feu
Le Trône de Fer, Tome 8 : Les Noces pourpres
Le Trône de Fer, Tome 9 : La Loi du régicide
Le Trône de Fer, Tome 10 : Le Chaos
Le Trône de Fer, Tome 11 : Les sables de Dorne
Le Trône de Fer, Tome 12 : Un Festin pour les Corbeaux
Le Trône de Fer, Tome 13 : Le Bûcher d'un Roi
Le Trône de Fer, Tome 14 : Les Dragons de Meereen
Le Trône de Fer, Tome 15 : Une Danse avec les Dragons
 
 
Logo Livraddict

14/02/2013

Twilight, Tome 1, de Stephenie Meyer

twilight,stephenie meyer,tome 1,bit-lit,jeunesse,fantasy

Twilight, Tome 1
Fascination

 

Stephenie Meyer




Bella, dix-sept ans, décide de quitter l'Arizona ensoleillé où elle vivait avec sa mère, pour s'installer chez son père.
Elle croit renoncer à tout ce qu'elle aime, certaine qu'elle ne s'habituera jamais ni à la pluie, ni à la petite ville de Forks, où l'anonymat est interdit.
Mais elle rencontre Edwards, lycéen de son âge, d'une beauté inquiétante. Quels mystères et quels dangers cache cet être insaisissable, aux humeurs si changeantes ? A la fois attirant et hors d'atteinte, Edward Cullen n'est pas humain. Il est plus que ça.
Bella en est certaine.

twilight,stephenie meyer,tome 1,bit-lit,jeunesse,fantasy

Premier tome de la série à succès de Stephenie Meyer. On ne présente plus cette série (ou presque) tant son succès a été grand.
Bella est une jeune fille de seize ans. Renée, sa mère, décide de suivre son nouveau mari dans sa carrière. Bella quitte donc l'Arizona pour Forks et son père Charlie. Faisant mauvaise fortune bon cœur, la jeune fille tente de s'adapter à la vie pluvieuse de Forks. Elle trouve rapidement sa place et se fait des amis, mais rapidement un fait l'intrigue : la mystérieuse famille Cullen. Tous ont la peau blanche, des yeux couleur or, et se tiennent à l'écart de tous les autres lycéens.
Parmi eux, Bella remarque Edward, qui semble très intrigué ou révulsé par la jeune fille. Au fil du temps, Bella se rend compte qu'Edward a un secret. C'est un vampire, ainsi que toute sa « famille » !
Avant que Twilight ne devienne un succès, j'avais déjà lu Fascination. Sans pour autant tomber dans la série, j'avais plutôt appréciée la lecture de ce premier tome. Et après, quand Twilight à commencer à se répandre (comme une mare de sang), je me suis dit qu'il était dommage que je ne m'intéresse pas plus à la suite. J'ai donc relu Fascination, pour me remettre l'histoire en tête, avec la curiosité de voir si ça valait vraiment la peine de continuer.
Adaptés au cinéma, série très commercialisé, idole des jeunes filles... On peut retenir que cela de Twilight, mais Fascination et sa suite ont aussi donné goût à la lecture comme de nombreuses autres séries connues (Harry Potter, L'Héritage, Hunger Games, pour ne citer que ceux-là), mais aussi donné goût à ce genre particulier (alors après, cela se classe-t-il dans le domaine de la Bit-Lit, du fantastique, Youg Adulte ou fantasy urbaine ?).
Stephenie Meyer a réussi à écrire une saga qui accroche et qui donne envie de continuer, avec une écriture simple et descriptive, sans longueur inutile (pour mieux s'en rendre compte, peut-être vaut-il mieux de lire en version originale, la traduction française est apparemment mauvaise).
Ses personnages sont tous intéressants : avec Bella, on a accès à ses émotions et ses raisonnements, ce qu'elle ressent, on la comprend rapidement. Son déménagement, l'arrivée dans un nouveau lycée, l'isolement et la rencontre de nouvelles personnes, je pense que c'est commun à la plupart des gens ! Après, son histoire d'amour avec Edward est tout aussi important que sa nature de vampire. Certes, il a envie de la vider de son sang (faut-il obligatoirement être un vampire pour ça ?), mais Stephenie Meyer, au-delà des dangers qu'une telle créature représente, sait rendre la magie et les questionnements de Bella face à l'amour qu'elle découvre, outre son cheminement dans la vie quotidienne. La jeune fille est présentée comme mûre, plutôt maladroite, un parcours semblable à celui de beaucoup d'autre. Plus solitaire que beaucoup (une mère évaporée, un père un peu ours, elle semble n'avoir aucun ami avant d'arriver à Forks et de rencontrer Edward). Quant à Edward, il m'est apparu trop « parfait » au début, l'homme que l'on rêve d'avoir à ses côtés... Mais il apparait que ce vampire a ses faiblesses (comme sa soif de sang, peut-être), mais aussi un instinct de protection un peu trop puissante, trop prévenant, et surtout la manie de suivre Bella et de la regarder dormir (sérieux, ça fait limite psychopathe.)
L'arrivée de vampires plus attiré par le sang humain que animal est bienvenue, car ils apportent un peu plus d'action aux roucoulades du gentil petit couple, ils apportent une vision du vampire plus sombre, et permettent de se rendre que dans la vie, il n'y a pas que l'amour. Non mais !
Bon, alors, disons-le franchement : j'ai bien aimé Fascination. Mais c'est loin d'être LE livre ou LA série de l'année. Bella est sympathique bien qu'elle soit parfois un peu « nunuche » : oublié de respirer quand on l'embrasse, se dévalorise sans cesse, etc. Mais aussi des vampires un peu trop brillant au soleil, franchement... Sans compter sur le fait que Bella accepte trop facilement le fait que ces créatures mythiques existent bel et bien. La famille d'Edward est sympathique, spécialement Alice et Jasper, les personnages les plus intéressants de la série. Le père de Bella est également très bien décrit ! Malgré la naïveté de Bella, une famille de vampires qui ne fait pas très vampires, une histoire d'amour impossible un peu éculée, Fascination est un livre qui se lit d'une traite lorsqu'on est plongé dedans. Pas d'innovations particulières, des dialogues convenus parfois ou qui font bien ricaner, mais des fois un livre distrayant comme celui-ci ne fait pas de mal !
Donc, si vous souhaitez vous videz la tête (et pas les veines), avec un livre pas prise de tête (ok, j'arrête avec les têtes !), Twilight est un livre qui se lit vite et facilement !
 
 
Quand la vie vous a fait un don
d'un rêve qui a dépassé toutes vos espérances,
il serait déraisonnable de pleurer sur sa fin.


J'étais à peu près certaine de trois choses. Un, Edward était un vampire ; deux, une part de lui – dont j'ignorais la puissance – désirait d'abreuver de mon sang ; et trois, j'étais follement et irrévocablement amoureuse de lui.




Twilight, Tome 1 : Fascination
Twilight, Tome 2 : Tentation
Twilight, Tome 3 : Hésitation
Twilight, Tome 4 : Révélation

 

 

Logo Livraddict

11/02/2013

Rigante, Tome 2, de David Gemmell

rigante,david gemmell,tome 2,fantasy

Rigante, Tome 2
Le Faucon de Minuit

 

David Gemmell




"Dis-lui qu'un jour je lui arracherai le coeur."
C'est le serment d'un hors-la-loi de dix-sept ans nommé Bane. Né de la trahison, son nom est une malédiction parmi les guerriers rigante. Ceux-ci admirent ses talents de combattant, mais craignent la violence de son coeur. Car il a juré de tuer ce père qui n'a pas voulu le reconnaître...
Mais son désir de vengeance le conduit loin de ses montagnes natales, vers la grande cité de Roc. Symbole d'éternité et de sainteté, elle cache pourtant la corruption derrière les murs de ses palais flamboyants. Les Prêtres Pourpres y font régner la terreur, persécutant et excécutant les adeptes du Culte de l'Arbre, qui pratiquent une philosophie d'amour et d'harmonie, guidés par la mystérieuse Dame au Voile.
Le chagrin et la mort d'un être aimé conduiront Bane dans l'arène : il y apprendra le métier de gladiateur afin de devenir le meilleur guerrier de tous les temps. Lorsque son passé le rattrapera, il deviendra le seul espoir d'un peuple condamné et s'opposera à la destruction de tout ce qui lui importe encore. Mais pouvait-on attendre autre chose du fils de Connavar, le légendaire Démone-Lame ?



On continue l'épopée de Rigante, cette fois avec un nouveau personnage comme narrateur.
Jeune homme de 17 ans, Bane est le fils de Connavar et d'Arian. Ne pouvant reconnaître cet enfant, le héros des Rigantes s'est détourné de lui, rendant ce fils non reconnu amer et violent. Son désir de vengeance sur son père le conduit à aller à Roc, où il va pouvoir se faire des amis. Mais lorsqu'il perd une personne chère, sa vengeance se porte sur son assassin, le conduisant à devenir gladiateur. Deviendra-t-il assez fort pour vaincre un adversaire physique, mais aussi pour aller au-delà de sa colère et de son ressentiment ?
Car la survie des Rigantes dépend peut-être du fils de Démone-Lame.
Après L'Epée de l'Orage, j'appréhendais que ce tome soit moins bon et n'enlèvent au charme de l'histoire. Erreur ! L'histoire est toujours aussi passionnante et bien écrite, les tribulations de Bane sont captivantes, et son parcours en tant que gladiateur est peut-être sanglant (sans blague ?), mais pas seulement, car il trouvera un ami, Rage, qui sera comme un père et qui lui permettra de changer sa vision du monde.
Mais les personnages sont évidemment le point fort de David Gemmell. Bane ressemble beaucoup à son père Connavar. Physiquement et au niveau du caractère ! Très sanguins et butés, mais capable de faire rire et de lier amitié rapidement, tous les deux déçu par leur père (Connavar pensé que son père était un lâche, et Bane a été abandonné), doués au combat, portés sur la vengeance. Leur quête leur a permis de dépasser des préjugés et des idées reçues, de grandir, de s'éloigner un temps de leur terre natale pour voir différents modes de pensées.
Mais Bane reste quand même différent de son père. Plus triste, notamment à cause de l'abandon de son père, ce qui a conduit Arian à la dépression, mais aussi à l'exclusion de Bane : personne ne voulait trop sympathiser avec lui pour ne pas déplaire au roi ! Tous excepté Vorna, la sorcière, et son fils, Banouin. Mais même lui se détache de Bane.
Le Faucon de Minuit est la suite directe de L'Epée de l'Orage, on retrouve donc le conflit qui opposait déjà Connavar à l'Erudit de Roc : Jasaray. Il ne digère pas son échec précédent, et amorce une nouvelle guerre contre le territoire Rigante.
Le Faucon de Minuit est un excellent roman, qui se classe sur le haut du panier dans les titres de David Gemmell ! Rigante est décidément une série qui gagnerait à être plus connue ! (Et en plus avec des couvertures très belles, ce qui ne gâche rien !)


rigante,david gemmell,tome 2,fantasy

- Les hommes nous appelaient des « dieux » et nous vénéraient. En retour nous aidions les hommes.
Nous les avons fait sortir de la boue et nous leur avons appris à regarder les étoiles. L'avons-nous fait par amour de la race ? Non.
Mais parce que nous avions vu en l'homme une créature capable de nourrir l'esprit du monde. Chaque acte désintéressé, chaque acte d'amour, de courage, de compassion, ajoutait un peu d'énergie au monde.
Bien sûr, chaque acte égoïste ou maléfique spolie l'esprit. Cela ne te surprendra absolument pas d'apprendre que les hommes mauvais dévorent l'esprit beaucoup plus vite que les hommes bons le ravivent.
Ce doit être comme une statue. Un bon sculpteur peut faire un chef-d'œuvre en quatre ou cinq ans. Un idiot avec un marteau peut la détruire en quelques secondes.
Nous avons travaillé longtemps pour trouver le bon équilibre. Nous avons lutté pour montrer à l'homme ses erreurs.
C'est simple, nous avons échoué.

- Tu ne peux pas vaincre la haine avec davantage de haine.
Parfois il faut que tu capitules si tu veux gagner.
 
 
 
Rigante, Tome 1 : L'Epée de l'Orage
Rigante, Tome 2 : Le Faucon de Minuit
Rigante, Tome 3 : Le Coeur de Corbeau
Rigante, Tome 4 : Le Cavalier de l'Orage
 
 
Logo Livraddict