Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/07/2012

Le Diptyque du Temps, tome 1, de Maxime Chattam

 le diptyque du temps,maxime chattam,tome 1,policier

Le Diptyque du Temps, tome 1
Léviatemps

Maxime Chattam

Coup de cœur

 

Paris, 1900.
Prisonnier de son succès, un écrivain décide de tout quitter pour entrer au plus profond de ses cauchemars, de ses abysses, explorer ce qu'il y a de pire en lui. Dans ce terreau de peurs se cache la matrice des monstres enfouis en chacun de nous.
Un Léviathan d'ombres, un golem de violence.
Guy de Timée voulait déterrer la fange, il va rencontrer le mal.
Des cercles ésotériques de la capitale aux démesures de l'Exposition universelle, le début du XXe siècle inspire à Maxime Chattam un thriller halluciné où les progrès de la science nourrissent la folie des âmes perdues en quête d'éternité.

 

Dans le Paris de 1900, les rues sont marquées par des événements marquants : des jeunes femmes, des courtisanes, sont sauvagement assassinées. Événements qui ne sont pas sans rappelé le sanglant passage de Jack l’Éventreur à Londres... Non moins sanglant sera le passage de ce mystérieux assassin dans la belle capitale française, ville lumière, où la technologie, avec l'exposition universelle, explose littéralement : la science fait un bond phénoménal en avant.
Guy, un écrivain à succès, fuit sa famille de classe élevée et étouffante, pour se réfugier dans le milieu où il se sent le mieux : une maison close, où il se lie d'amitié avec la gérante et les courtisanes. L'événement déclencheur est le meurtre d'une jeune femme, Milaine, qui appartenait au Boudoir de soi, la maison close où Guy a élu domicile. Se prenant au jeu d'une enquête policière, le romancier découvre que d'autres meurtres tout aussi horrible ont eu lieus, sur la personne de prostituées. Cependant, ces endroits sont très mal famés et, contrairement aux courtisanes du Boudoir de soi (qui exercent leur métier dans le respect et le consentement), ces autres jeunes femmes assassinées étaient au pied du mur et acculées...
Guy de Timée explore avec avidité la psyché de ce mystérieux tueur en série, afin de venger la mort de son amie, et, surtout, d'explorer l'univers du Mal afin d'en faire un roman policier, digne des aventures de Sherlock Holmes. Cependant, à trop vouloir côtoyer le mal, il risque d'y laisser sa vie et celles de ses compagnons...
Côtoyant tout à tour la haute bourgeoisie, les quartiers "mal famés", les cercles ésotériques ou scientifiques, Maxime Chattam reprend, réécrit et modifie à sa manière les ingrédients des plus grands écrivains : Poe, Conan Doyle, Jules Vernes... En en faisant une œuvre magistrale ! En effet, Maxime Chattam a le don de nous faire revivre l'écriture des maîtres des romans policiers, mais sans pour autant les plagier : la force de son talent vient de son écriture unique, qui a le don de faire voyager. Que ce soit la noirceur des esprits criminels (La Trilogie du Mal), dans un univers fantastique et humanitaire (Autre-Monde) ou l'évolution de l'espèce humaine (Cycle de l'Homme). Cette fois, il m'a fait vibrer et découvrir la France et le Paris de 1900, où chaque scènes sont détaillées et criantes de réalisme. L'immersion est complète, à tel point que je déambulais dans les rues au côté de Guy et de Faustine, en vivant complètement leurs aventures !
Une question est toujours restée présente en arrière-plan de cette lecture : quelle part de lui-même Maxime Chattam a-t-il mis dans ce nouveau roman ?
 
 
 
Le Diptyque du Temps, Tome 1 : Léviatemps
Le Diptyque du Temps, Tome 2 : Le Requiem des Abysses
 
 
C'est le temps.
Qui n'a besoin d'aucun repli, d'aucune faille pour saisir et corrompre l'âme et la chair.
Ce précieux temps qui a emporté avec lui tant d'existences.
Les gens contemplent rarement le temps.
Ils n'en ont qu'une vision très approximative, relative et subjective à la fois.
Le temps est pourtant réel et palpable.
 
 
Logo Livraddict

L'Assassin Royal, tome 6, de Robin Hobb

l'assassin royal,robin hobb,tome 6,fantasy

L'Assassin Royal, Tome 6
La Reine Solitaire

 

Robin Hobb




A la tête d'une déroutante procession - la reine Kettricken, la mystérieuse Caudron, Astérie la ménestrelle et le fou -, Fitz poursuit son chemin sur la voie magique.
Une quête toujours plus ardue car incessante est la traque menée par Royal, son ennemi juré, et ses meilleurs artiseurs et soldats d'élite, pour les retrouver et les tuer.
S'enfonçant avec difficulté dans une contrée oppressante habitée d'étranges présences, ils croisent peu à peu de gigantesques statues, jusqu'à voir bientôt se dresser devant eux une imposante carrière de pierre noire.
Mais où se terre Vérité... Et est-il seulement encore vivant ?



 

l'assassin royal,robin hobb,tome 6,fantasyAvec La Reine Solitaire, Robin Hobb clôt le deuxième tome de La Citadelle des Ombres et la première série de Fitz.
Dans la continuité de La Voie Magique, nous arrivons avec Fitz dans une ville des Anciens, à une autre époque et à un autre temps, juste en s'appuyant sur un poteau d'Art. L'exploration de cette cité et le retour ensuite auprès de ses compagnons lui permet d'établir une nouvelle carte, les conduisant dans une clairière où sont disposés des statues qu'ils vont appeler « dragons ». Une découverte stupéfiante, mais éclipsé par le fait qu'ils retrouvent également Vérité, en train de sculpter un gigantesque dragon, qu'il dit capable de repousser les Pirates Rouges. Une mission qu'il s'est imposé et qui ronge l'homme qu'il était...
Malgré les avancés de Vérité et de ses partisans, les sacrifices de Fitz, les efforts de Kettricken, tout cela est-il en mesure de contrer Royal ? Son clan n'a cessé d'harceler Fitz, de chercher Vérité, de tout faire pour les stopper, et par n'importe quels moyens !
Avec la fin de la recherche de Vérité, les différents personnages n'en ont pas finis avec les problèmes ou avec leur quête, au contraire. Robin Hobb clôt magistralement cette première saga, avec des révélations et de nombreux retournements de situations. Les Anciens font partie des mystères expliqués dans La Reine Solitaire, et j'ai adorée la façon dont Robin Hobb les a décrits. Parfaitement intégrés dans le récit, une légende qui était un des fils rouges et conducteurs de la saga arrive véritablement sur le devant de la scène, pour mon plus grand plaisir. L'imagination de l'auteure est décidément un des points forts de L'Assassin Royal, cette idée était vraiment très bien amenée et décrite.
Les personnages sont une autre des grandes qualités de Robin Hobb. J'avais véritablement l'impression de déambuler à côtés d'eux dans la clairière aux Dragons, de lutter contre Royal, de vivre les petits détails du quotidien comme les grands moments où ils sont tous réunis... Fitz est égal à lui-même, souvent à s'insurger contre le poids de son destin (j'ai eu de temps en temps l'envie de le secouer !), mais toujours prêt à se dévouer pour sa famille (parfois trop), c'est vraiment un personnage très bien décrit, qui évolue tout en restant celui qui m'a profondément émue et bouleversé lorsque j'ai fait sa rencontre dans L'Apprenti Assassin. De son côté, Œil-de-Nuit, le loup rattaché par le Vif à Fitz, est décidément l'un de mes personnages préférés ! Prêt à faire n'importe quoi pour Fitz ou les gens qui font partie de sa meute, il n'est pas juste « qu'un loup » : c'est une véritable personne, qui n'hésite pas à rabrouer Fitz, consoler Kettricken, prendre part aux décisions. Un autre personnage qui fait partie de mes préférés est le Fou, une véritable énigme ambulante, mystérieux, avec la langue acéré, sarcastique, mais vraiment attachant. La reine Kettricken est un des personnages forts du récit, elle n'a pas hésité à se lancer dans la quête de Vérité, elle prend très au sérieux son rôle de Reine et d'Oblat, quitte à prendre les décisions difficiles et à les assumer jusqu'au bout. Le personnage qui avec j'ai en revanche plus de mal est Astérie la Ménestrelle, à qui j'ai bien souvent eu envie de mettre des véritables baffes !
La Reine Solitaire est un excellent livre, l'un des meilleurs de la série pour moi. Avec un final en apothéose, et une histoire qui m'a fait passer un moment inoubliable, avec toutes les émotions possibles. Rires, larmes, surprises, Robin Hobb est une magicienne des mots et des histoires incroyables !
Un dernier tome vraiment très rythmée, de surprises en révélations, avec de l'action à revendre ! L'Assassin Royal fait définitivement partie des sagas que je relis toujours avec le même plaisir et le même émerveillement.




La mort est toujours au bord de maintenant. La mort nous guette et elle est toujours assurée de sa prise. Il ne sert à rien d'y songer sans cesse, mais, dans nos entrailles et dans nos os, nous savons tous qu'elle est là. Tous sauf les humains.




- Je ne sais rien. J'avance à tâtons dans le noir en faisant mal à tous ceux que j'aime.


Un jour, il n'y aura que toi et moi ;
alors nous chasserons, nous mangerons et nous dormirons
– et tu guériras.



Une cicatrice ne remplace pas la chair intacte,
mais elle empêche de saigner.
 
 
 
La Citadelle des Ombres I
L'Assassin Royal, Tome 1 : L'Apprenti Assassin
L'Assassin Royal, Tome 2 : L'Assassin du Roi
L'Assassin Royal, Tome 3 : La Nef du Crépuscule


La Citadelle des Ombres II
L'Assassin Royal, Tome 4 : Le Poison de la Vengeance
L'Assassin Royal, Tome 5 : La Voie Magique
L'Assassin Royal, Tome 6 : La Reine Solitaire


La Citadelle des Ombres III
L'Assassin Royal, Tome 7 : Le Prophète Blanc
L'Assassin Royal, Tome 8 : La Secte Maudite
L'Assassin Royal, Tome 9 : Les Secrets de Castelcerf


La Citadelle des Ombres IV
L'Assassin Royal, Tome 10 : Serments et Deuils
L'Assassin Royal, Tome 11 : Le Dragon des Glaces
L'Assassin Royal, Tome 12 : L'Homme Noir
L'Assassin Royal, Tome 13 : Adieux et Retrouvailles

 
 
 
Logo Livraddict

22/07/2012

Opération de sauvetage Kate Daniels

kate daniels,ilona andrews,bit-lit

Depuis sa toute première édition chez Milady, je suis de très près la série Kate Daniels, d'Ilona Andrews.
Classée comme étant de la bit-lit, cette série n'est pas « que ça ». Petite digression en passant : en France, le terme de bit-lit est une utilisé comme une vaste catégorie fourre-tout, où se côtoie des livres et des séries qui ne font pas partie de ce genre à 100%. Il y a Kate Daniels, mais aussi des séries comme Mercy Thompson, Kitty Norville ou Danny Valentine, pour ne citer que celles que je kate daniels,ilona andrews,bit-litconnais. Seulement, cette dénomination un peu trop faciles peut parfois rebuter. Ces séries se classent davantage dans l'Urban Fantasy, ce qui n'est pas toujours très bien décrit ou connu en France, même si beaucoup de lecteurs lisent des romans issus de ce genre.
Alors, voilà, une des erreurs de Milady, mais aussi d'autres maisons d'éditions, est de parfois mal présenter la catégorie de leurs romans. Lorsque des romans sont classés dans la Bit-Lit, on peut se dire : « OK, c'est de la littérature facile, pour les filles, avec beaucoup de romances et une intrigue peu développée ». Ce qui n'est pas toujours très attrayant, surtout avec la recrudescence de livres à l'eau de rose à la sauce vampire (où il peut y avoir de très bons romans !). Mais le problème est que, du coup, beaucoup de gens (surtout les hommes), ont des préjugés sur certains livres étiquetés Bit-Lit, ce qui est une erreur, quand on pense au nombre de séries qui peuvent plaire à tout le monde, tout sexe confondu.

kate daniels,ilona andrews,bit-lit


kate daniels,ilona andrews,bit-litPour en revenir à Kate Daniels, Milady a fait cette erreur d'étiquetage, mais aussi quelques autres... Déjà, les premières couvertures : pas très belles, mais elles étaient dans le genre du roman. Il aurait suffi de les améliorer un peu et elles auraient été parfaites ! La réédition, et donc nouvelles couvertures : le graphisme était certes plus « beau », mais à quoi rime ce visage en gros plan ? On peut retrouver ce défaut sur plusieurs séries, sans que je le comprenne... Un visage magnifique, mais qui du coup ne donne pas spécialement envie de découvrir la série, tant il est passe-partout, d'un style quelconque et sans rien pour le rattacher à l'histoire. Ce qui n'est pas le but d'une réédition, qui doit normalement donner un coup de fouet à une série pas assez « cotée » !
De toute façon, Bragelonne et Milady ont, pour moi, un peu accumulé les bourdes dernièrement. J'ai l'impression qu'ils ont eu une frénésie de publications : ils ont commencés pas mal de séries, en attendant de voir lesquelles marchaient le mieux, sans se concentrer sur les premières qu'ils ont découvertes et lancées. Ils ont abandonnés Kate Daniels, mais aussi Jazz Parks, Rachel Morgan... Et c'est quoi cette idée de publier le tome 6 de Mercy Thompson (une autre série que j'adore !) en grand format pourkate daniels,ilona andrews,bit-lit l'éditer en petit format 6 mois après ? Juste parce que cette série marche bien, ils décident de prendre plus d'argent dessus ?
Du coup, ces boulettes m'ont pas mal refroidie, moi qui avant ne jurais que par Bragelonne. Attention, c'est une bonne maison d'édition, et je sais qu'ils ont des choix à faire, qu'ils doivent faire de l'argent... Evidemment ! Mais ils peuvent utiliser les livres et les séries qui marchent bien, comme Anita Blake, pour les séries qui marchent moins bien. Ils ont réédités Kate Daniels, ont fait une opération, pourquoi s'arrêter maintenant ? Si les livres papiers ne marchent pas trop, ils pourraient faire à moindre prix sur livres numériques (même si à la base je suis contre, aux grands maux les grands remèdes !)

kate daniels,ilona andrews,bit-lit


Donc, tout ça pour dire qu'il faut sauver Kate Daniels ! Le coup de fouet de Milady avec la réédition des trois premiers et l'édition du quatrième tome n'a pas marché suffisamment pour permettre à la suite de voir le jour en France, du moins pour le moment. Donc, avec d'autres passionnées de cette série merveilleuse, je participe à l'OPERATION DE SAUVEGATAGE KATE DANIELS ! Nous espérons pouvoir grâce à ça attiré d'autres fans de la série, pouvoir la faire connaitre davantage, et SURTOUT, pouvoir avoir la chance de la voir continuer à être éditée en France !
Donc, mobilisons-nous, faisons passer le mot, et rendez-vous sur la page Facebook et Twitter de Kate Daniels !
Une pétition a de plus été créé, allez la signer ! La lectrice qui l'a conçue est vraiment une passionnée, je me retrouve dans son discours, et cette pétition est vraiment une excellente initiative. Peut-être que ça ne servira à rien, mais au moins j'espère qu'on nous aura entendus. Comme dit dans la pétition, nous avons un « devoir de Compagnonnage et d'Assistance Entre Lecteurs Passionnés qui se trouvent en Situation de Détresse Littéraire ».
Parfaitement !
(Si un éditeur passe par là, s'il vous plaît, s'il vous plaît, reprenez les droits de Kate Daniels, rééditez-la !!!)

kate daniels,ilona andrews,bit-lit


Voici les liens de mes chroniques, j'espère que cela va vous donner envie de la commencer et de la partager !

 

Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique
Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique
Kate Daniels, Tome 3 : Attaque Magique
Kate Daniels, Tome 4 : Blessure Magique
Kate Daniels, Tome 5 : Magic Slays
Kate Daniels, Tome 6 : Magic Rises
 
kate daniels,ilona andrews,bit-lit
 

kate daniels,ilona andrews,bit-lit

Succubus, Tome 3, de Richelle Mead

 succubus,georgina kincaid,richelle mead,tome 3,bit-lit

Succubus, Tome 3
Succubus Dreams

Richelle Mead

 


Rien ne va plus pour Georgina, même sa liaison avec le célèbre Seth Mortensen ! Déjà, pas de sexe entre eux : Georgina étant un succube, elle pourrait tuer son amant par mégarde. Ça calme les ardeurs les plus motivées ! En plus, même se voir devient difficile : Seth est obsédé par son dernier roman, et Georgina doit jouer les mentors pour une nouvelle recrue vraiment pas douée.
Et enfin, il y a Dante, cet interprète de rêves bien enjôleur que Georgina est obligée de consulter, car une entité malveillante s'en prend à elle durant son sommeil. Du coup notre succube fait face à un double défi : reprendre le contrôle de sa vie amoureuse, et lutter contre un terrible ennemi.
Si elle venait à échouer, le monde des mortels pourrait bien ne plus jamais connaître le sommeil !

 

Troisième aventure de la succube Georgina Kincaid.
Dans Succubus Dreams, Georgina a de nouveau fort à faire. Peu courant pour un succube, elle entretient une relation amoureuse avec un mortel, Seth Mortensen, tout en refusant de coucher avec lui pour éviter de le tuer ou de le damner. Situation qui suscite à la fois l'amusement et l'inquiétude chez ses amissuccubus,georgina kincaid,richelle mead,tome 3,bit-lit immortels ! Leur liaison est toujours aussi intense et passionnée, mais qui commence à souffrir de l'impossibilité de contact intime entre eux, ce qui amène Seth à se poser des questions sur leur futur ensemble. Seth tient à prendre le contrôle et à assumer ses désirs, tandis que Georgina le surprotège, à n'importe quel prix.
En outre, sans savoir comment, la succube se retrouve de nouveau plongée dans des intrigues surnaturelles, comme si le destin s'acharnait une fois de plus sur elle. Georgina retrouve une personne de son passé, une personne qu'elle ne porte pas particulièrement dans son cœur et qui réveille des souvenirs de sa vie passée, ce qui introduit de nombreux flash-back dans l'histoire, permettant de mieux comprendre ses choix et sa vie. De plus, une nouvelle succube est arrivée en ville : Tawny, une succube débutante que Georgina doit former.
Et, cerise sur le gâteau, une entité s'attaque à Georgina, lui volant son énergie. Pour tenter de comprendre ce phénomène, la succube consulte un expert : Dante Moriarty (j'adore ce personnage, avec un nom plus qu'intrigant !), un homme enjôleur, blasé, interprétant les rêves et les événements de la vie de manière cynique.
Georgina n'est pas au bout de ses peines !
Succubus Dreams prend un virage par rapport aux tomes précédents. Le début du roman voit Georgina relativement plus épanouie que d'habitude, tant par sa vie professionnelle à la librairie que par sa liaison avec Seth. Mais au court du roman, cela va progressivement se dégrader, l'atmosphère plus légère des deux premiers Succubus va s'assombrir, devenir plus pessimiste, où les personnages vont s'écarter de leur chemin. Cette gravité apporte un plus à la série, un ton plus sombre, mais qui rend Succubus encore plus intéressant ! De même que l'arrivée de nouveaux personnages (Maddie, Dante...) ou les relations qui évoluent au sein de ce petit clan.
A lire !



Succubus, tome 1 : Succubus Blues
Succubus, tome 2 : Succubus Nights
Succubus, tome 3 : Succubus Dreams
Succubus, tome 4 : Succubus Heat
Succubus, tome 5 : Succubus Shadows
Succubus, tome 6 : Succubus Revealed

 

 

Logo Livraddict

21/07/2012

Jane Eyre, de Charlotte Brontë

jane eyre,charlotte brontë,brontë,classique

Jane Eyre

Charlotte Brontë

Coup de cœur

 
Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie.
Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour...
Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succède mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif.
Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

 

jane eyre,charlotte brontë,classique

Jane Eyre est une orpheline, âgée de 10 ans, recueillie par sa tante, Mrs Reed, qui avait promis à son mari, sur son lit de mort, de l'élever. La fillette est cependant très mal traitée, à la fois par sa tante et par ses cousins, qui n'hésitent pas à la harceler. A la suite d'une forte rébellion, Jane Eyre est envoyée à l'internat de Lowood, où les conditions de vie sont absolument effroyables. La petite fille s'y fait une amie sincère, Helen, qui décède malheureusement de la tuberculose. Après cette épidémie, les conditions de vie de l'internat changent et il devient un établissement de qualité.
Après huit ans à Lowood, six ans en tant qu'étudiante et deux ans en tant que professeur, Jane Eyre décide de changer de vie, elle passe alors une annonce dans un journal pour un travail de préceptrice. Jane est alors contactée par Mme Fairfax pour qu'elle fasse l'éducation d'Adèle, la protégée de Mr Rochester, un homme fortuné, propriétaire de Thornfield.
Jane apprend à connaître Mr Rochester, un homme qu'elle va bientôt admirer et aimer profondément. C'est un homme qui peut sembler hautain, imprévisible, mais surtout qui dissimule un caractère profondément humain, qui se sent parfois seul. Il va s'intéresser rapidement à Jane, lui vouant un attachement très profond.
Mais, suite à une annonce qui va remettre en cause tout ce qui les reliait, Jane va s'enfuit de Thornfield, désespérée. Sans argent, errant dans une région inconnue, elle se retrouve, presque mourante, devant la maison de la famille Rivers. Elle se lie d'amitié avec Mary et Diana, ainsi que de leur frère, le pasteur St-John Rivers. Elle se lie de plus en plus avec St-John, qui exercera sur elle une grande influence.
Jane Eyre est apparemment un roman qui reprend beaucoup des éléments de la vie de son auteur. La mort d'Helen avec la tuberculose provient de la mort de deux sœurs de Charlotte Brontë, morte de la même maladie suite à des mauvaises conditions dans leur école. La vie dissolue et l'alcoolisme de John Reed rappelle Branwell, le frère de Charlotte, devenu opiomane et alcoolique quelques années avant sa mort.
Jane Eyre fait partie de ces ouvrages classiques anglais absolument magique et prenant, au même titre qu'Orgueil et Préjugés, Emma, Les Hauts de Hurlevent, ou Autant en emporte le vent, par exemple. Charlotte Brontë possède ce talent de décrire une histoire, des personnages, les sentiments de manière unique. L'atmosphère et la poésie qui se dégage de Jane Eyre est absolument parfaite, c'est un véritable chef d'œuvre avec une histoire d'amour absolu.
La grande force du roman est d'être écrit à la première personne, ce qui rend l'héroïne très proche, très familière. Je me suis rapidement attachée à ce personnage, qui s'avère à la fois très forte mais aussi parfois très fragile. Les traitements de sa tante et de son cousin l'ont endurci, de même que la mort de son amie, la rendant plus sauvage. C'est une personne qui n'a pas peur de dire ce qu'elle pense, très inhabituel pour une femme de cette époque ! Elle n'hésite pas à exprimer toutes ses pensées, notamment devant Mr Rochester, ce qui va les rapprocher. Pour aider ses amis, Jane Eyre n'hésite pas à se dévoiler, à les défendre de toutes les manières possibles. Comme le dirait Mr Rochester, c'est une fée, vivant dans son monde, avec sa vision du bien et du mal, sa propre perspective du monde qui l'entoure. Jane Eyre est à la fois dure et douce, parfois énigmatique. Mais la révélation de ce roman ne tient pas seulement à Jane Eyre, il tient aussi et principalement à Mr Rochester (à égalité avec le Darcy de Jane Austen, pour ce qui est de « l'homme idéal » !). C'est un homme souvent dur, emporté, passionné, qui n'hésite pas à braver les interdits. Il est presque impossible de décrire ce personnage tant il est complexe. Un homme ténébreux, viril, qui n'hésite cependant pas à exprimer ses sentiments...
Charlotte Brontë a empreint Jane Eyre de poésie, il n'y a aucune longueur, pas d'ennui, je me plonge à chaque fois dans ce livre avec autant d'enchantement qu'à ma première lecture. On s'immerge dans chaque phrase du récit, ce qu'on lit, on le ressent ! Chaque détail, minuscule ou non, est important. Avec les descriptions de l'auteur, on se représente très bien les personnages, le château où on a l'impression de déambuler ou les paysages avec le vent qui souffle et le soleil qui brille. Jane Eyre fait l'effet d'une porte ouverte sur un autre univers, où nous pouvons nous promener. C'est une histoire à la fois très dure, très sombre, mais aussi remplie de beautés et d'amour.
Charlotte Brontë a réussi à conter dans Jane Eyre une histoire excellente, très puissante, avec des éléments « classiques », comme la vieille demeure, l'amour entre deux personnes de rangs différents, les secrets, la jalousie, de manière unique et bien à elle ! En outre, la fin est très habilement menée, à l'image du récit entier. Jane Eyre fait partie de ces récits dont je ne me lasse pas, malgré le nombre de fois où je l'ai lu ! Et surtout je tiens à remercier l'écrivain Jasper Fforde et son roman L'Affaire Jane Eyre, qui m'a fait découvrir ce merveilleux récit de Charlotte Brontë !
 
 
 
Un mot qui part du cœur
peut exprimer autant de souhaits
que de nombreuses paroles.
 
 
 
Logo Livraddict