Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/08/2012

L'Assassin Royal, tome 7, de Robin Hobb

l'assassin royal,robin hobb,tome 7,fantasy,vo

L'Assassin Royal, Tome 7
Le Prophète Blanc

 

Robin Hobb

 

Quinze années ont passé.
Loin de la cour, et le coeur blessé, Fitz s'est réfugié dans une chaumière et ne désire plus que le repos et l'oubli : il s'est retiré loin de la cour pour vivre une existence simple et paisible avec son loup Œil-de-nuit et le jeune Heur, un orphelin qu'il a recueilli.
Or voici que ses anciens amis viennent le voir : Astérie la ménestrelle, Umbre son maître assassin et le mystérieux Fou.
Tous veulent le convaincre de revenir à la capitale car de nouveaux dangers menacent une paix récente et fragile...



Avant de commencer le tome 3 de la Citadelle des Ombres, je vous conseille d'abord de lire Les Aventuriers de la Mer. Une simple question de chronologie : l'histoire des Aventuriers de la Mer se situe entre La Reine Solitaire et Le Prophète Blanc. Cela permettra de mieux comprendre certains personnages et les allusions à certains événements !
Le Prophète Blanc entame le deuxième cycle de Fitz Chevalerie et le troisième tome de la Citadelle des Ombres.
Entre La Reine Solitaire et Le Prophète Blanc, quinze ans ont passés. Pour se remettre des différents événements, guérir loin de la cour, de la politique et des Loinvoyants, Fitz vit désormais dans une chaumière, avec son loup de Vif, Œil-de-Nuit, et son fils adoptif, Heur. Il est désormais connu sous l'identité de Tom Blaireau, un homme paisible sans histoire. Une identité qu'il a endossée et qu'il tente de préserver à tout prix.
Mais la venue de ses anciens amis et leurs demandes vont contrarier ce désir et son repos bien mérité. Umbre, son vieux mentor, vient semer le premier la graine du changement. Avec ses nouvelles à moisson, les souvenirs qu'il apporte, mais surtout avec la demande de retourner à Castelcerf pour mener une nouvelle enquête : le prince Devoir a disparu. Enlèvement, fuite ?
Après ce refus, la ménestrelle Astérie, avec laquelle il entretient des relations amoureuses au gré des allées et venues de la jeune femme, ne fait qu'agrandir les accrocs à la vie qu'il tente de préserver.
Le Fou achève de tout faire basculer. Toujours aussi intéressant et énigmatique, ce personnage achève de convaincre Fitz, qui est de retour dans les intrigues et Castelcerf, sous le déguisement d'un valet au service du Fou.
l'assassin royal,robin hobb,tome 7,fantasy,voAprès les deux premiers mémorables Citadelle des Ombres, j'avais peur d'être déçue du début de cette nouvelle saga, de ne plus retrouver la magie et l'intensité du début. Mais j'ai eu tort de douter de Robin Hobb ! Certes, Le Prophète Blanc sert principalement d'introduction à une nouvelle saga, avec des personnages qui ont évolué et avec quelques années de plus au compteur, mais qui se révèle très palpitant. C'est un tome plus contemplatif, avec moins d'actions, et qui est tout aussi addictif que les premiers !
J'ai été ravie de me plonger à nouveau dans la vie des personnages, avec une évolution bienvenue dû au temps qui passe. Fitz est plus mature, plus tempéré, même s'il conserve une part de son tempérament emporté d'adolescent et un côté souvent morose. Heureusement qu'Œil-de-Nuit est là pour remettre Fitz sur le droit chemin ! Mais sous l'identité de Tom Blaireau, c'est vraiment un homme différent. Il est devenu véritablement un homme réfléchi, il est adulte, avec ses choix qu'il assume, ses doutes, mais tout en étant plus sûr de lui. Un personnage que j'apprécie de plus en plus, tout comme sa relation avec Œil-de-Nuit, le Fou, Umbre, Astérie et tous les personnages qui gravitent autour de lui.
Inutile de dire que j'ai été emballée par Le Prophète Blanc. J'ai été plus qu'heureuse de retrouver mes personnages préférés, de voir l'enquête pour retrouver Devoir amorcée, de me retrouver de nouveau dans les intrigues... D'être simplement de retour dans les Six-Duchés en compagnie de Fitz !
Je suis décidément bien accro à la plume de Robin Hobb, véritable magicienne. Elle parvient à créer une suite encore meilleure, sans redite, en faisant avancer son histoire et ses personnages. Si vous avez aimé les premiers tomes, jetez-vous sur la suite, encore meilleure !
 
 
 
Le temps est-il la roue qui tourne ou bien la trace qu'elle laisse ?


Nul ne peut retrouver son enfance, mais il existe des intermèdes où,
pendant quelque temps, on peut éprouver à nouveau le sentiment
que le monde est clément et qu'on est immortel.
J'ai toujours été convaincu que telle était l'essence de la prime jeunesse :
la certitude que les erreurs n'ont rien de fatal.


Tu dois cesser de renifler la dépouille de ton ancienne vie, mon frère. Tu aimes peut-être souffrir sans arrêt, mais pas moi. Il n'y a pas de honte à se détourner de vieux os, Changeur. Il n'y a pas de sagesse particulière à s'infliger constamment des blessures. Quel sentiment de fidélité te rattache-t-il à cette douleur ? T'en détourner ne t'amoindrira pas.


Mourir est toujours moins pénible et plus facile que vivre !
Et pourtant, jour après jour, nous ne choisissons pas de mourir, parce que,
tout bien considéré, la mort n'est pas le contraire de la vie, mais le contraire du libre arbitre.
C'est à la mort qu'on parvient quand il n'y a plus de choix possible.
 
 
 
 
La Citadelle des Ombres I
L'Assassin Royal, Tome 1 : L'Apprenti Assassin
L'Assassin Royal, Tome 2 : L'Assassin du Roi
L'Assassin Royal, Tome 3 : La Nef du Crépuscule


La Citadelle des Ombres II
L'Assassin Royal, Tome 4 : Le Poison de la Vengeance
L'Assassin Royal, Tome 5 : La Voie Magique
L'Assassin Royal, Tome 6 : La Reine Solitaire


La Citadelle des Ombres III
L'Assassin Royal, Tome 7 : Le Prophète Blanc
L'Assassin Royal, Tome 8 : La Secte Maudite
L'Assassin Royal, Tome 9 : Les Secrets de Castelcerf


La Citadelle des Ombres IV
L'Assassin Royal, Tome 10 : Serments et Deuils
L'Assassin Royal, Tome 11 : Le Dragon des Glaces
L'Assassin Royal, Tome 12 : L'Homme Noir
L'Assassin Royal, Tome 13 : Adieux et Retrouvailles
 
 
 
 
Logo Livraddict

21/07/2012

Jane Eyre, de Charlotte Brontë

jane eyre,charlotte brontë,brontë,classique

Jane Eyre

Charlotte Brontë

Coup de cœur

 
Jane Eyre est pauvre, orpheline, pas très jolie.
Pourtant, grâce à sa seule force de caractère, et sans faillir à ses principes, elle parviendra à faire sa place dans la société rigide de l'Angleterre victorienne et à trouver l'amour...
Une héroïne qui surmonte les épreuves sans perdre foi en son avenir, une intrigue où se succède mystères et coups de théâtre, une passion amoureuse qui défie tous les obstacles : le plaisir de lire Jane Eyre est toujours aussi vif.
Comme elle, on veut croire que rien n'est écrit d'avance et que la vie réserve des bonheurs imprévus.

 

jane eyre,charlotte brontë,classique

Jane Eyre est une orpheline, âgée de 10 ans, recueillie par sa tante, Mrs Reed, qui avait promis à son mari, sur son lit de mort, de l'élever. La fillette est cependant très mal traitée, à la fois par sa tante et par ses cousins, qui n'hésitent pas à la harceler. A la suite d'une forte rébellion, Jane Eyre est envoyée à l'internat de Lowood, où les conditions de vie sont absolument effroyables. La petite fille s'y fait une amie sincère, Helen, qui décède malheureusement de la tuberculose. Après cette épidémie, les conditions de vie de l'internat changent et il devient un établissement de qualité.
Après huit ans à Lowood, six ans en tant qu'étudiante et deux ans en tant que professeur, Jane Eyre décide de changer de vie, elle passe alors une annonce dans un journal pour un travail de préceptrice. Jane est alors contactée par Mme Fairfax pour qu'elle fasse l'éducation d'Adèle, la protégée de Mr Rochester, un homme fortuné, propriétaire de Thornfield.
Jane apprend à connaître Mr Rochester, un homme qu'elle va bientôt admirer et aimer profondément. C'est un homme qui peut sembler hautain, imprévisible, mais surtout qui dissimule un caractère profondément humain, qui se sent parfois seul. Il va s'intéresser rapidement à Jane, lui vouant un attachement très profond.
Mais, suite à une annonce qui va remettre en cause tout ce qui les reliait, Jane va s'enfuit de Thornfield, désespérée. Sans argent, errant dans une région inconnue, elle se retrouve, presque mourante, devant la maison de la famille Rivers. Elle se lie d'amitié avec Mary et Diana, ainsi que de leur frère, le pasteur St-John Rivers. Elle se lie de plus en plus avec St-John, qui exercera sur elle une grande influence.
Jane Eyre est apparemment un roman qui reprend beaucoup des éléments de la vie de son auteur. La mort d'Helen avec la tuberculose provient de la mort de deux sœurs de Charlotte Brontë, morte de la même maladie suite à des mauvaises conditions dans leur école. La vie dissolue et l'alcoolisme de John Reed rappelle Branwell, le frère de Charlotte, devenu opiomane et alcoolique quelques années avant sa mort.
Jane Eyre fait partie de ces ouvrages classiques anglais absolument magique et prenant, au même titre qu'Orgueil et Préjugés, Emma, Les Hauts de Hurlevent, ou Autant en emporte le vent, par exemple. Charlotte Brontë possède ce talent de décrire une histoire, des personnages, les sentiments de manière unique. L'atmosphère et la poésie qui se dégage de Jane Eyre est absolument parfaite, c'est un véritable chef d'œuvre avec une histoire d'amour absolu.
La grande force du roman est d'être écrit à la première personne, ce qui rend l'héroïne très proche, très familière. Je me suis rapidement attachée à ce personnage, qui s'avère à la fois très forte mais aussi parfois très fragile. Les traitements de sa tante et de son cousin l'ont endurci, de même que la mort de son amie, la rendant plus sauvage. C'est une personne qui n'a pas peur de dire ce qu'elle pense, très inhabituel pour une femme de cette époque ! Elle n'hésite pas à exprimer toutes ses pensées, notamment devant Mr Rochester, ce qui va les rapprocher. Pour aider ses amis, Jane Eyre n'hésite pas à se dévoiler, à les défendre de toutes les manières possibles. Comme le dirait Mr Rochester, c'est une fée, vivant dans son monde, avec sa vision du bien et du mal, sa propre perspective du monde qui l'entoure. Jane Eyre est à la fois dure et douce, parfois énigmatique. Mais la révélation de ce roman ne tient pas seulement à Jane Eyre, il tient aussi et principalement à Mr Rochester (à égalité avec le Darcy de Jane Austen, pour ce qui est de « l'homme idéal » !). C'est un homme souvent dur, emporté, passionné, qui n'hésite pas à braver les interdits. Il est presque impossible de décrire ce personnage tant il est complexe. Un homme ténébreux, viril, qui n'hésite cependant pas à exprimer ses sentiments...
Charlotte Brontë a empreint Jane Eyre de poésie, il n'y a aucune longueur, pas d'ennui, je me plonge à chaque fois dans ce livre avec autant d'enchantement qu'à ma première lecture. On s'immerge dans chaque phrase du récit, ce qu'on lit, on le ressent ! Chaque détail, minuscule ou non, est important. Avec les descriptions de l'auteur, on se représente très bien les personnages, le château où on a l'impression de déambuler ou les paysages avec le vent qui souffle et le soleil qui brille. Jane Eyre fait l'effet d'une porte ouverte sur un autre univers, où nous pouvons nous promener. C'est une histoire à la fois très dure, très sombre, mais aussi remplie de beautés et d'amour.
Charlotte Brontë a réussi à conter dans Jane Eyre une histoire excellente, très puissante, avec des éléments « classiques », comme la vieille demeure, l'amour entre deux personnes de rangs différents, les secrets, la jalousie, de manière unique et bien à elle ! En outre, la fin est très habilement menée, à l'image du récit entier. Jane Eyre fait partie de ces récits dont je ne me lasse pas, malgré le nombre de fois où je l'ai lu ! Et surtout je tiens à remercier l'écrivain Jasper Fforde et son roman L'Affaire Jane Eyre, qui m'a fait découvrir ce merveilleux récit de Charlotte Brontë !
 
 
 
Un mot qui part du cœur
peut exprimer autant de souhaits
que de nombreuses paroles.
 
 
 
Logo Livraddict
 
 
 

10/06/2012

L'Assassin Royal, tome 1, de Robin Hobb

L'Assassin Royal, Robin Hobb, Tome 1, Fantasy

L'Assassin royal, Tome 1
L'apprenti assassin

Robin Hobb

Coup de cœur

 

Au royaume des six Duchés, le prince Chevalerie, de la famille régnante des Loinvoyant - par tradition, le nom des seigneurs doit modeler leur caractère - décide de renoncer à son ambition de devenir roi-servant en apprenant l'existence de Fitz, son fils illégitime. 
Le jeune bâtard grandit à Castelcerf, sous l'égide du maître d'écurie Burrich. Mais le roi Subtil impose bientôt que Fitz reçoive, malgré sa condition, une éducation princière. L' enfant découvrira vite que le véritable dessein du monarque est autre : faire de lui un assassin royal.
Et tandis que les attaques des pirates rouges mettent en péril la contrée, Fitz va constater à chaque instant que sa vie ne tient qu'à un fil : celui de sa lame...

 

Quand j'ai commencé à parler de cette série (13 volumes) autour de moi, les reproches que j'entendais le plus souvent était le foisonnement de description, un style penché davantage sur la psychologie des personnages au détriment de l'action... Ce qui peut rappelait le style de J.R.R Tolkien dans son Seigneur des Anneaux !
Cependant, je vous conseille vivement de ne pas vous arrêter à ces critiques négatives !
Pour moi, la série de l'Assassin Royal est une des meilleures séries de fantasy que j'ai pu lire ! Tout d'abord, le fait que le roman soit écrit à la première personne du singulier m'a rendu plus sensible et plus proche du héros. Ensuite, les différents protagonistes de l'intrigue sont tous plus vivants et réels les uns que les autres. Enfin, grâce à l'écriture de Robin Hobb, j'ai pu me plonger dans le monde de Fitz. Un monde moyenâgeux où se côtoient la magie et le réel. J'ai vraiment eu l'impression de me promener au côté de Fitz, le personnage principal, dans les couloirs de Castelcerf, dans la ville mais surtout dans sa vie mouvementée.
En effet, Fitz grandit en se savant le bâtard d'un prétendant au Trône, et à cause de ce sang prestigieux, il va devoir consacrer sa vie aux souhaits de son Roi, Subtil Loinvoyant, son grand-père. Pour cela, il va devoir non seulement apprendre les chiffres et les lettres, le dressage des animaux, le combat à l'épée, mais aussi et surtout, l'art d'empoisonner les gens. Ce savoir va être utilisé au profit de la maison Loinvoyant, pour effectuer des missions en sous-main.
En parallèle cet apprentissage, Fitz doit se battre pour réussir un minimum de liberté, en vagabondant dans les ruelles de sa ville, en se faisant des amis et en tombant amoureux. Cependant, a-t-il le droit d'épouser son amour ?
De plus, il se retrouve confronté à l'appel de ses deux magies. L'Art est la magie la plus respecté, domaine où les Loinvoyant possèdent une grande puissance, et surtout, la primeur de cette magie. Il y a également le Vif, magie qui permet de se lié à un animal et de pouvoir échanger avec lui.
Un premier roman passionnant, servant principalement à jeter les bases de l'action de Fitz.

 

 

 

Le Vif ne donnait pas le pouvoir sur les bêtes, seulement un aperçu de leur vie intime.

 

 

Lorsque tu cherches à percer les motivations d'un homme,
n'oublie pas que tu ne dois pas mesurer son grain avec ton boisseau.
Il ne se sert peut-être pas du même que toi.


 
La Citadelle des Ombres I
L'Assassin Royal, Tome 1 : L'Apprenti Assassin
L'Assassin Royal, Tome 2 : L'Assassin du Roi
L'Assassin Royal, Tome 3 : La Nef du Crépuscule


La Citadelle des Ombres II
L'Assassin Royal, Tome 4 : Le Poison de la Vengeance
L'Assassin Royal, Tome 5 : La Voie Magique
L'Assassin Royal, Tome 6 : La Reine Solitaire


La Citadelle des Ombres III
L'Assassin Royal, Tome 7 : Le Prophète Blanc
L'Assassin Royal, Tome 8 : La Secte Maudite
L'Assassin Royal, Tome 9 : Les Secrets de Castelcerf


La Citadelle des Ombres IV
L'Assassin Royal, Tome 10 : Serments et Deuils
L'Assassin Royal, Tome 11 : Le Dragon des Glaces
L'Assassin Royal, Tome 12 : L'Homme Noir
L'Assassin Royal, Tome 13 : Adieux et Retrouvailles
 
 
 
Logo Livraddict

03/06/2012

Orgueil et Préjugés, de Jane Austen

 Orgueil et Préjugés 01.jpg

Orgueil et Préjugés

Jane Austen

Coup de cœur

 

Orgueil et préjugés (1813) est le roman le plus populaire de Jane Austen. Il a fait récemment l'objet d'une grande série télévisée anglaise, et d'un film.
On connaît l'histoire : Elizabeth Bennet, dédaignée par Darcy, jeune homme riche etorgueil et préjugés,jane austen,classique,coup de cœur,vo hautain, s'amourache d'un bel officier, Wickham. Au terme de nombreuses péripéties, elle revient à Darcy. Qu'en résultera-t-il ?
Au roman sentimental et de coup de foudre, Jane Austen substitue celui qui décrit l'évolution d'une psychologie plus complexe, où se mêlent la raison, le sentiment de gratitude, la méfiance à l'égard des « premières impressions ».
L'abondance des menus événements, qui passionnent autant que de grandes aventures, fait l'un des charmes du roman britannique. Elle se combine avec la finesse d'une analyse entièrement intégrée à la description du comportement, et avec un humour discret, mais toujours présent.

 

Le roman de Jane Austen, Orgueil et Préjugés, fait sans doute parti des classiques les plus connus.
Dans la société anglaise du 19ème siècle, les femmes occupent une place particulière et dépendent entièrement de leur père, puis de leur mari. C'est pourquoi Orgueil et Préjugés tourne essentiellement autour de l'argent et du mariage, à travers les réflexions de l'héroïne Elizabeth Bennet. Jane Austen soulève les problèmes auxquelles les femmes sont confrontées pour s'assurer la sécurité et un statut social, notamment à travers l'obsession de Mme Bennet à marier ses filles, si possible au plus riche parti possible.
Orgueil et Préjugés présente la vie et les aventures sentimentales des filles Bennet, à travers l'avis d'Elizabeth Bennet, qui porte un regard ironique sur le monde qui l'entoure. Sa mère, Mme Bennet, tient à marier ses filles pour assurer leur sécurité, et tente tout pour attirer un nouveau voisin très riche, M Bingley. Rapidement, Jane, l'aînée des filles, va être attirée par le jeune homme. Elizabeth espère voir sa sœur réussir un bon mariage mais aussi trouver en la personne de M Bingley un homme qu'elle pourra aimer. Et de son côté, Elizabeth n'a pu s'empêcher de repérer l'ami de M Bingley, homme également riche, mais surtout très irritant et qui plonge la jeune fille dans l'agacement. Devant cet homme, la jeune fille va bientôt se tourner vers un bel officier, Wickham. L'espoir de Jane et d'Elizabeth s'écroule lorsque M Bingley décide de quitter sa maison pour retourner à Londres...
La société décrite par Jane Austen se cantonne aux relations sociales accessibles aux transports, ce qui limite aux voisins proches et à la famille. L'arrivée de nouveaux habitants, de la milice ou les voyages élargissent cependant ce milieu.
Elizabeth Bennet est un personnage intéressant, présentée comme une jeune femme au physique avenant, mais « moins belle que sa sœur Jane ». Cependant, elle se démarque vraiment de ses sœurs avec son esprit sarcastique, son jugement sur les autres qu'elle affine grâce à son expérience croissante de la vie, mais aussi son refus d'être intimidée par le statut social des personnes qui l'entoure (notamment celui de M orgueil et préjugés,jane austen,classique,coup de cœur,voDarcy et de Lady Catherine de Bourg) et par sa volonté de risquer son avenir en refusant deux mariages, car elle attend un bonheur solide et commun plutôt que la sécurité.
M Darcy est le second personnage principal d'Orgueil et Préjugés. Décrit comme un homme très beau, avec une grande richesse, il ne possède cependant pas la joie de vivre et l'entrain de son ami Bingley. Sûr de lui, arrogant, peu loquace, il s'attire vite l'inimité d'Elizabeth, notamment pour des faits qu'elle considère comme répréhensibles. Cependant, le jeune homme, à son contact, va perdre peu à peu de sa réserve et tente de lutter contre son comportement et ses préjugés.
Jane Austen a fait d'Orgueil et Préjugés un roman très bien construit, écrit avec un soin extrême. Elle prend soin de détailler le plus précisément possible ses personnages, les lieux où ils évoluent, les relations qu'ils entretiennent les uns avec les autres. Il n'y a aucun temps mort dans le récit, chaque action entraîne une conséquence, l'intrigue obéit aux personnages et à leurs choix. De même, les évolutions des sentiments des différents personnages, notamment Elizabeth et Darcy, sont vraisemblables et évoluent avec le temps, au fur et à mesure que le temps passe et qu'ils acquièrent davantage d'expériences.
De plus, l'écriture de Jane Austen est très prenante, caustique et ironique, avec des descriptions efficaces et brèves. Elle rentre immédiatement dans le vif du sujet, avec des personnages faisant l'objet de caricature (Mme Bennet est décrite comme peu cultivée, un caractère changeant et s'imagine malade des nerfs, ou M Collins qui est décrit comme fat, ridicule aussi bien dans son comportement que dans son langage). Cependant, chaque personnage est mis sur la sellette, car Darcy et Elizabeth doivent revoir leurs jugements et leurs visions des gens qu'ils fréquentent. A travers les personnages, Jane Austen décrit une société satirique : les apparences ont plus d'importances que les valeurs morales, où Elizabeth et Darcy partagent une vision un peu amère du monde qui les entoure. J'ai beaucoup appréciée l'ironie sous-jacente du récit, notamment dans les dialogues entre Darcy et Elizabeth, mais aussi les réflexions sarcastique des différents protagonistes.
Orgueil et Préjugés fait partie de ces livres essentiels pour moi, que je relis très souvent et avec un plaisir sans cesse grandissant, tant je suis attachée à l'histoire et à ses personnages intéressants. Elizabeth et Darcy font partis, pour moi, des couples les plus mythiques de la littérature, avec Scarlett O'Hara et Rhett Butler, Rochester et Jane Eyre. Si vous ne connaissez pas encore ce chef-d'œuvre de la littérature classique, je ne peux que vous le conseiller !

 

 

- C'est vainement que j'ai lutté. Rien n'y fait.
Je ne puis réprimer mes sentiments.
Il faut que vous me permettiez de vous dire
combien je vous admire et je vous aime.

 

 

Logo Livraddict