Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2012

Fondation Stern, tome 2, de Raphaël Cardetti

 fondation stern,raphaël cardetti,tome 2,policier

Fondation Stern, Tome 2
Le sculpteur d'âmes

Raphaël Cardetti

 

Certains sculptent le bois, d'autres la pierre. Takeshi Ono, lui, se sert d'un tout autre matériau : les corps humains.
Son exposition anatomique Ars Mortis vient d'arriver à Paris lorsque Valentine Savi, jeune restauratrice d'art employée par la mystérieuse Fondation Stern, reçoit un appel troublant. Sa meilleure amie, dont le mari a disparu neuf ans plus tôt en Tchétchénie, pense avoir reconnu le corps de celui-ci.
Parmi les cadavres exposés par Takeshi Ono...
Une affaire qui tombe au mauvais moment pour Valentine, déjà lancée à la poursuite d'un faussaire de génie dont les œuvres sont disséminées dans les plus grandes collections du monde. Ayant fait de cette traque une affaire personnelle, Elias Stern a décidé de tout mettre en œuvre pour arrêter cet homme.
Et les moyens de sa Fondation sont sans limite...


Le Sculpteur d'Âme poursuit son exploration des envers du monde de l'Art.
Les premières pages percutantes nous entrainent dans une scène mystérieuse, où un homme se fait suspendre par des crochets, tout entier tendu vers son idéal : tout accomplir pour être digne de son Maître.
Après cette ouverture pour le moins stupéfiante, nous retrouvons la Fondation Stern. A une vente aux enchères, le célèbre marchand d'art Elias Stern acquiert une gouache de Chagall. A la grande surprise de Valentine Savi, il lui révèle avoir acheté cette étude préparatoire, à un coût exorbitant, car il s'agit d'un faux...
Cette révélation permet de remonter à un faussaire de génie, dont les œuvres, copiés sur celles des maîtres de la peinture, sont disséminées partout dans le monde, dans des collections publiques ou privées. La Fondation et Valentine se lancent à la poursuite du faussaire pour l'empêcher d'ébranler profondément le monde de l'art.
Accaparée par ces recherches, Valentine trouve pourtant le temps de répondre à l'appel de Judith, une de ses amies. Le compagnon de Judith, Thomas, est un reporter disparu en Tchétchénie voilà dix ans. Cependant, la jeune femme annonce qu'elle a retrouvé le corps de son mari. Retrouvé dans l'exposition scandale Ars Mortis, où des cadavres sont transformés en statues !
En ouvrant ce deuxième tome de La Fondation Stern, je craignais de plus retrouver la magie du premier tome. Heureusement, la magie opère avec une intensité encore plus grande.
On retrouve dans Le Sculpteur d'Âme les personnages qui m'avait tant fait vibrer : Valentine, qui remonte la pente et s'implique dans une partie d'elle-même qu'elle pensait avoir oublié : la restauratrice d'art, pour qui l'Art prend un grand A. Elias Stern, le marchand opiniâtre, prêt à tout pour démasquer les imperfections du monde. Vermeer, l'ami de Valentine, toujours aussi bon vivant, sarcastique, prêt à tout pour éprouver le frisson du risque. Et parmi les divers protagonistes secondaires, Judith et sa fille Juliette, qui ont été, l'une et l'autre, durement ébranlé par la perte d'un être cher. On découvre également un nouveau personnage : Matthias, intéressant, charmeur...
Outre le fait de pouvoir rendre ses personnages absolument captivant, Raphael Cardetti parvient à mener deux enquêtes passionnantes. La réflexion sur le monde des affaires de l'art à travers le faussaire, et comment il peut ébranler cet univers, à la fois en faisant des œuvres qui semblent « vraie », mais aussi en inspirant la frénésie de personnes malintentionnées qui voudrait en profiter... Et également, la plongée dans les extrêmes de l'art. Jusqu'où peut-on aller dans le domaine de l'art corporel ? Tatouage, piercing, implant... Et même l'exposition de corps humains. Cette exposition s'inspire de faits réels. Utilisation la technique de plastination, les tissus biologiques du corps sont préservés, puis utilisés, par exemple, dans des expositions publiques, telles Body World ou Our Body, des expositions qui ont suscités la controverse et ont même été interdites dans certains pays. Ce réalisme apporte une touche supplémentaire à l'écriture de Raphaël Cardetti, et fait de ce deuxième tome un livre encore meilleur que le précédent !
Si vous ne connaissez pas Raphaël Cardetti, jetez-vous sur sa Fondation Stern !

 

 

Fondation Stern, tome 1 : Le Paradoxe de Vasalis
Fondation Stern, tome 2 : Le Sculpteur d'Âmes

 

 

Logo Livraddict

17/09/2012

Millénium, Tome 3, de Stieg Larsson

millénium,stieg larsson,tome 3,policier

Millénium, Tome 3
La reine dans le palais des courants d'air

 

Stieg Larsson




Coincée dans une chambre d'hôpital sous bonne garde policière, Lisbeth est l'enjeu du combat décisif entre Mikael et les forces du bien d'une part, la Säpo et toutes les aberrations d'un système d'autre part.
Coincée, oui, inactive, peut-être pas...
Le troisième et dernier volet de l'irrésistible série Millenium qui a imposé la nouvelle collection Actes Noirs va encore donner aux lecteurs ses doses de frissons et giclées d'adrénaline !




Dernier tome de la trilogie Millénium.
Point très positif, La Reine dans le Palais des Courants d'Air est dans la continuité du tome précédent, reprenant l'action là où elle s'était arrêtée. Lisbeth, très mal en point, est à l'hôpital, coincée à la fois par ses blessures physiques et par les ennuis : son père est toujours vivant et dans le même hôpital qu'elle, mais surtout par les différentes accusions portées par la police. Mais surtout quand on pense que l'Etat voudrait finir le travail commencé par des années et la gardée enfermer dans un asile psychiatrique... Nombreux sont ceux qui voudraient éliminer ceux qui les gênent ou qui en savent trop.
Mais face aux puissants, il existe heureusement des personnes prêtes à se mettre aux côtés de Lisbeth et de la vérité. Mikael Blomkvist est le premier défenseur, mais non le seul. Grâce à Millénium et à ses alliés, il va réussir à assembler les morceaux de la vérité, et enclencher le processus permettant de faire entendre la voix des opprimés, tout en pointant avec vigueur les défaillances du système de la Suède. En donnant un grand coup de pied dans la fourmilière, ces justiciers vont permettre à la vérité de jaillir. Stieg Larsson excelle dans l'art de démêler les affaires les plus complexes, où on sent vraiment sa « patte » journalistique qui permet de se plonger véritablement dans les faits décrits.
Ce troisième tome de Millénium est aussi toujours aussi intrigant et bien mené. Stieg Larsson a su décrire avec minutie les rouages du système judicaire, juridique où vivent les héros. L'écriture de l'auteur parvient à nous rendre cet aspect et bien d'autre familier, compréhensible et très intéressant !
La Reine dans le Palais des Courants d'Air s'avère assez différent des deux premiers, avec une impression d'étouffement encore plus grande, dans la mesure où toute l'action se déroule pratiquement à huit-clos : le procès, l'enfermement de Lisbeth... Mais aussi par le fait que l'action se cantonne à Stockholm afin de permettre aux héros de dénouer les fils de l'intrigue.
Un dernier tome absolument renversant !
 
 
 
 
Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes
Millénium, Tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette
Millénium, Tome 3 : La reine du palais des courants d'air
 
 
 
Logo Livraddict

16/09/2012

Fondation Stern, tome 1, de Raphaël Cardetti

fondation stern,raphaël cardetti,tome 1,policier,coup de cœur

Fondation Stern, Tome 1

Le Paradoxe de Vasalis

 

Raphaël Cardetti


Coup de cœur


La Fondation Stern, ses chefs-d'œuvre et ses secrets vous ouvrent leurs portes...
Depuis qu'elle a été licenciée du Louvre, Valentine n'a plus de restauratrice d'art que le nom. Loin des œuvres des grands maîtres, elle est désormais réduite à redorer des croûtes et à gâcher son talent. C'est du moins l'avis du mythique Elias Stern, collectionneur d'art de renommée internationale, qui décide d'embaucher la jeune femme au sein de sa fondation.
Car il sait que seule Valentine pourra restaurer le palimpseste qu'il vient d'acquérir... et peut-être révéler ainsi un texte interdit du XIIIe siècle qui a valu à son auteur - Vasalis - de finir sur le bûcher.
A mesure qu'elle se penche sur ces pages maudites, c'est tout un monde que Valentine découvre. Confrontée aux érudits de l'illustre Sorbonne comme aux pires trafiquants d'art, elle comprend qu'elle a mis le pied dans une fondation à l'image de son créateur : puissante, mystérieuse, et qui semble tirer toutes les ficelles...



Premier tome de la Fondation Stern. Le Paradoxe de Vasalis campe un thriller dans le domaine de l'art.
Depuis qu'elle a été renvoyée du Louvre à cause d'une faute professionnelle, Valentine sombre dans la dépression, et tente tant bien que mal de garder la tête hors de l'eau. Elle travaille dorénavant dans une boutique de restauration d'art miteuse, avec des clients pour le moins obtus amenant des « œuvres » à restaurer et qui sont pour le moins offensantes pour l'art !
Un jour, dans sa boutique, arrive un collectionneur d'art mythique qui a participé aux plus grands mouvements du XXème siècle et connait les plus grands artistes : Elias Stern. Quand il pénètre dans l'atelier de Valentine, c'est pour lui confier une mission ardue. La fondation Stern, appartenant à Elias et qui a pour but de promouvoir l'art, vient d'acquérir un palimpseste dans un état déplorable qui cacherait un texte interdit du XIIIème siècle et dont l'auteur, Vasalis, a été condamné au bûcher...
Selon Elias, seule Valentine a les capacités de restaurer ce palimpseste et en lever le mystère. Mais quand elle apprend qu'un professeur de la Sorbonne qui a étudié toute sa vie le secret de Vasalis s'est suicidé et qu'un étudiant a reçu des menaces, elle comprend alors qu'elle s'est introduite dans une affaire peut-être trop grande pour elle et où les puissants tirent toutes les ficelles. Valentine est une jeune femme dévastée, qui peine à sortir la tête de l'eau. Au fil des pages, son esprit battant va reprendre le dessus, lui permettant de prendre une grande bouffée d'air pour faire face aux événements.
Dès les premières lignes du Paradoxe de Vasalis, j'ai été absolument charmée et conquise par l'écriture de Raphaël Cardetti. Ce premier tome est absolument hypnotisant, le récit est construit de manière simple et efficace, avec sans arrêt des rebondissements, et d'une intensité inégalé. Raphaël Cardetti dépoussière le roman policier historique, avec une « patte » très reconnaissable et plus qu'intéressante ! Riche, littéraire, intense, humoristique... Le Paradoxe de Vasalis donne l'impression d'être une fenêtre ouverte sur les galeries d'arts, mais surtout de regarder les tableaux et les œuvres avec un regard différent. Mais surtout l'envie de retourner se promener au Louvre pour pouvoir redécouvrir les différents œuvres !
Avec en plus un écrivain non seulement très talentueux mais aussi très charmant ! J'ai rencontrée Raphaël Cardetti lors de plusieurs rencontres littéraires, il s'est montré aussi intéressant que les livres qu'il écrit, et même davantage ! Si vous ne connaissez pas la Fondation Stern, n'hésitez pas à commencer cette série !




Fondation Stern, tome 1 : Le Paradoxe de Vasalis
Fondation Stern, tome 2 : Le Sculpteur d'Âmes
 
 
 
Logo Livraddict

09/09/2012

Meurtres pour rédemption, de Karine Giebel

 meurtres pour rédemption,karine giébel,policier

Meurtres pour rédemption

Karine Giebel

Coup de cœur
 
 
Vingt ans. Le bel âge ? Pas pour Marianne. En prison. Pour perpète. Pour meurtres.
" Ils ne m'ont laissé aucune chance (...) Mais j'existe encore (...) Ça leur ferait trop plaisir que je cesse le combat... Je ne leur ferai pas cette joie
.
Alors, nourrir la haine, l'instinct de survie, même si l'on ne désire qu'aimer, être aimée ; pour lutter malgré tout, contre les coups, les brimades, l'ignoble.
La liberté. Inaccessible. Sauf à se laisser bercer par le chant des trains, pas si loin, là, derrière les barreaux, à se laisser emporter dans leur sillage.
Jusqu'au jour où ... En taule, même l'inimaginable peut surgir. Une porte s'ouvre... "La liberté, Marianne, tu dois en rêver chaque jour, chaque minute, non ?"
Mais le prix à payer pour transformer ce rêve en réalité est terrifiant. Marianne ira-t-elle jusqu'au bout ? Jusqu'au bout de cette voie de sang ? Mais, peut-être, aussi, de rédemption ?


 
Il y a quelque temps, j'ai découvert le recueil de nouvelles L'empreinte sanglante, où 8 auteurs ont écrit une nouvelle à partir de la phrase « L'empreinte sanglante d'un pied nu, la suivre le long d'une rue... ». Parmi ces auteurs, il y avait mes « chouchous » (Maxime Chattam, Raphael Cardetti et Franck Thilliez) mais j'ai pu également découvrir de nouveaux auteurs. Et dans ces auteurs, il y avait Karine Giébel.
Je me suis intéressée à ses écrits, et me suis arrêtée sur Meurtres pour rédemption.
Meurtres pour rédemption est un pavé d'environ 900 pages, écrit petit... Et qui se dévore en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire ! Dans ce livre, Karine Giébel nous entraîne dans la vie de Marianne de Gréville. Jeune femme d'une vingtaine d'année, Marianne est une tueuse multirécidiviste. D'après tous, un monstre. Qui mérite de passer sa vie entière derrière les barreaux. Qui mérite les pires traitements. Pourtant Marianne a comme on dit un « bon fond », elle ne voulait pas tuer, tout a commencé quand, avec son petit ami, elle a voulu fuir des policiers et a fini par tirer sur eux.
Marianne est une vraie boule d'énergie et de violence, sujette à des crises de fureur dévastatrice, aidée par sa pratique des arts martiaux, qui refuse catégoriquement de se soumettre et de se laisser marcher dessus. Derrière les barreaux, elle ne peut s'évader qu'en écoutant les trains qui passent, aux livres lus et grâce à la drogue procurée par un maton, Daniel.
Meurtres pour rédemption est divisé en deux parties. Tout d'abord, la vie de Marianne en prison, en butte à l'hostilité de la majorité des surveillants et des défis des autres détenues. Mais tout bascule quand trois policiers lui rendent visite pour lui proposer un marché. Ils l'aideront à s'évader si elle fait un travail pour eux en échange.
Pour Marianne, le prix à payer en échange de sa liberté va être immense. Trop, peut-être. La jeune femme a beau encaisser tous les coups et s'en sortir encore plus forte, elle devra réunir toutes ses forces pour tenter de survivre aux coups du destin.
Haletant, ponctué de rebondissements incessants, Meurtres pour rédemption est un livre absolument bouleversant ! Chacun des personnages est unique et touchant, le récit est dynamique et ne laisse pas une seconde de répit, je vous recommande vivement cette lecture !
 
 
 
 
Logo Livraddict

06/09/2012

Millénium, Tome 2, de Stieg Larsson

millénium,stieg larsson,tome 2,policier

Millénium, Tome 2
La Fille qui Rêvait d'un Bidon d'Essence et d'une Allumette

 

Stieg Larsson




Tandis que Lisbeth Salander coule des journées supposées tranquilles aux Caraïbes, Mikael Blomkvist, réhabilité, victorieux, est prêt à lancer un numéro spécial de Millenium sur un thème brûlant pour des gens haut placés : une sombre histoire de prostituées exportées des pays de l'Est. Mikael aimerait surtout revoir Lisbeth. Il la retrouve sur son chemin, mais pas vraiment comme prévu : un soir, dans une rue de Stockholm, il la voit échapper clé peu à une agression manifestement très planifiée.
Enquêter sur des sujets qui fâchent mafieux et politiciens n'est pas ce qu'on souhaite à des jeunes journalistes amoureux de la vie. Deux meurtres se succèdent, les victimes enquêtaient pour Millenium. Pire que tout, la police et les médias vont bientôt traquer Lisbeth, coupable toute désignée et qu'on a vite fait de qualifier de tueuse en série au passé psychologique lourdement chargé.
Mais qui était cette gamine attachée sur un lit, exposée aux caprices d'un maniaque et qui survivait en rêvant d'un bidon d'essence et d'une allumette ?
S'agissait-il d'une des filles des pays de l'Est, y a-t-il une hypothèse plus compliquée encore ? C'est dans cet univers à cent à l'heure que nous embarque Stieg Larsson qui signe avec ce deuxième volume de la trilogie Millenium un thriller au rythme affolant.



millénium,stieg larsson,tome 2,policierLa trilogie Millénium se poursuit avec La Fille qui Rêvait d'un Bidon d'Essence et d'une Allumette.
Les personnages se retrouvent pris dans une tourmente encore pire que la précédente. Lisbeth Salander est parti en vacances, profitant de sa nouvelle fortune. Pendant ce temps, Mikael Blomkvist et la revue Millénium se préparent à faire de nouveau les gros titres.
Un journaliste, Dag Svensson, leur propose de s'associer pour éditer le livre qu'il est en train d'écrire et qui va traiter du trafic de femmes, sujet pour le moins brûlant et sensible. Le jeune homme, avec sa petite amie Mia Bergam, qui fait également une thèse sur la prostitution, vont être découvert assassinés par Mikael Blomkvist. Une arme est retrouvée sur les lieux du crime. Portant les empreintes digitales de Lisbeth Salander. Ces informations incriminant la jeune femme, aggravés par le fait qu'elle soit déclarée incapable et mise sous tutelle, entraîne une gigantesque chasse à la femme, tant par la police que par le milieu criminel, qui ne tient pas du tout à ce que Lisbeth ou le magazine Millénium dévoile ne serait-ce qu'une partie de leurs activités ou secrets ! Car Mikael Blomkvist et ses collègues, révoltés par la manière dont est menée l'enquête, se tiennent fermement sur leur coing du ring et font savoir leur intention de découvrir la vérité, et surtout de l'exposer au public.
La Fille qui Rêvait d'un Bidon d'Essence et d'une Allumette est encore mieux que le premier tome. Si Mikael Blomkvist est égal à lui-même, un mec carré, déterminé à faire éclater la vérité, loyal envers ses amis, nous en apprenons davantage sur le passé de Lisbeth Salander. A travers la traque à la « lesbienne satanique », on voit la vie de la jeune femme se dévoilait à chaque page un peu plus. Ses parents, sa relation avec son premier tuteur, le pourquoi de son attitude envers les médecins et son refus de leur parler... Bref, une véritable plongée dans la psyché de ce personnage hors norme ! Petit point particulièrement bien fait : l'interaction sans cesse croissante entre Mikael Blomkvist et Lisbeth Salander, jamais réelle, toujours par le biais des ordinateurs, ce qui donne une saveur particulière au tome 2 de Millénium.
La Fille qui Rêvait d'un Bidon d'Essence et d'une Allumette est donc un récit très bien ficelé, encore meilleur que le premier ! Plus dense, plus complexe, plus profond, des personnages riches et d'une intensité rarement égalé ! L'écriture précise et dense de Stieg Larsson emporte son lecteur dans un tourbillon d'aventures, d'enquêtes, de meurtres, de complots, d'amitiés... Un véritable tourbillon d'émotions !
Lisez sans attendre La Fille qui Rêvait d'un Bidon d'Essence et d'une Allumette, un récit plus que palpitant et accrocheur !
 
 
Les innocents, ça n'existe pas.
Par contre, il existe différents degrés de responsabilité.
 
 
Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes
Millénium, Tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette
Millénium, Tome 3 : La reine du palais des courants d'air
 
 
 
Logo Livraddict