Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/06/2012

Thursday Next, Tome 1, de Jasper Fforde

thursday next,jasper fforde,tome 1,jane eyre,policier,fantastique,science-fiction,uchronie,coup de cœur

Thursday Next, Tome 1
L'affaire Jane Eyre

 

Jasper Fforde


Coup de cœur

Dans le monde de Thursday Next, la littérature fait quasiment office de religion. A tel point qu'une brigade spéciale a dû être créée pour s'occuper d'affaires aussi essentielles que traquer les plagiats, découvrir la paternité des pièces de Shakespeare ou arrêter les revendeurs de faux manuscrits.
Mais quand on a un père capable de traverser le temps et un oncle à l'origine des plus folles inventions, on a parfois envie d'un peu plus d'aventure.
Alors, lorsque Jane Eyre, l'héroïne du livre fétiche de Thursday, est kidnappée par Achéron Hadès, incarnation du mal en personne, la jeune détective décide de prendre les choses en main et de tout tenter pour sauver le roman de Charlotte Brontë d'une fin certaine...
"Au croisement du roman policier et de l'uchronie déjantée, Jasper Fforde signe un ouvrage jubilatoire." Le Monde des livres.



Découverte de Jasper Fforde, un cadeau que j'ai demandé sans trop savoir si ça me plairait. Et après lecture de L'Affaire Jane Eyre, j'étais conquise !
Thursday Next, littéralement Jeudi Prochain, est une agente des OpSpecs, et plus spécialement une OS-27, la Brigade Littéraire. On la découvre à Londres, où elle est chargée d'élucider le vol du manuscrit Martin Chuzzlewit, de Charles Dickens. Au cours de son enquête, elle va collaborer avec OS-5, qui est « essentiellement un service de Recherche et de Contention ». Tamworth, à la tête d'OS-5, est la recherche de l'homme qui a volé Martin Chuzzlewit : Achéron Hadès. S'il a besoin de Thursday, c'est parce qu'elle est une des rares à pouvoir l'identifier.
Gravement blessée au cours de l'enquête, Thursday Next va prendre un poste de détective littéraire à Swindon, sa ville natale, où elle retrouve sa famille. Il y a sa mère Wednesday, sa tante Polly et son oncle Mycroft, inventeur de génie, qui vient d'inventer le Portail de la Prose, ce qui permet aux gens d'entrer dans les œuvres de fiction... Hadès va kidnapper Mycroft et s'emparer du Portail de la Prose : si on ne fait pas ce qu'il demande, il utilisera le Portail pour changer les œuvres littéraires.
thursday next,jasper fforde,tome 1,jane eyre,policier,fantastique,science-fiction,uchronie,coup de cœurCette uchronie de Jasper Fforde nous plonge directement dans un univers déjanté, loufoque, rempli de bons mots et d'humour, mais aussi d'actions et de réflexions. Il conserve un bon nombre d'éléments de notre vie, tout en modifiant certains détails. Ainsi, on peut cloner les dodos, qui sont des animaux de compagnie très apprécié ; la guerre de Crimée dure toujours ; l'Angleterre et le Pays de Galles sont des républiques...
Jasper Fforde ne manque pas d'idées. Il y a toutes les références aux œuvres anglaises, toutes les références littéraires, mais surtout ce que lui sort de son chapeau, entre les machines à voyager, pas dans le temps mais dans les livres, les juke-box Shakespeare, la police littéraire, la religion.
Ce qui m'a beaucoup plu également était l'intensité des personnages. Thursday Next est une femme d'une trentaine d'années, ancien vétéran de la guerre de Crimée, on sait ce qu'elle a vécu, ce qu'elle a enduré tout comme on connait les petits détails de sa vie, que ce soit sa relation avec sa famille, avec son ex-fiancé, ou même qu'elle sait jouer un peu du piano. Les détails de sa vie sont donnés d'emblée, on la connait, ce qui la rend très attachante et qui permet de mieux la comprendre. Elle est aussi très volontaire, souvent à se jeter tête baissée dans les problèmes. Avec tout un tas de personnages très intéressants, les deux autres qui m'ont le plus intéressés sont Mycroft, le génie et oncle de Thursday. Il invente des tas de trucs géniaux et de gadgets absolument fantastiques, on n'a qu'une envie, c'est de l'avoir comme oncle et de pouvoir visiter son atelier ! L'autre personnage est Achéron Hadès. Il n'est peut-être « que » le troisième méchant le plus recherché du monde, mais il ne manque pas de cruauté, d'idées de génie, etc. Il fait le mal non pour obtenir quelque chose de précis, même si c'est un bonus agréable, mais pour le simple plaisir de semer la zizanie, de faire simplement le mal. Personnage très complexe, j'aurais aimé le découvrir davantage. Aussi diabolique que génial, Hadès est vraiment l'un de mes méchants préférés, et chacune de ses apparitions dans le récit était vraiment captivante et intéressante !
Pour ce qui est de Jane Eyre, sa venue dans l'histoire commençait assez tardivement même si Rochester nous avait déjà été présenté. Pour ma part, je n'avais jamais lu Jane Eyre avant de lire ce premier tome de Thursday Next. C'est justement L'Affaire Jane Eyre qui m'a donné envie de découvrir ce classique de la littérature (merci Jasper Fforde !). Après avoir lu Jane Eyre, je me suis replongée une nouvelle fois dans cette aventure de Thursday, et où j'ai donc été davantage en mesure de comprendre les références à ce récit. J'ai particulièrement aimée la manière d'amener la fin ! C'est l'un des grands avantages de lire Thursday Next, car avec le talent de Jasper Fforde d'amener des références à des œuvres connues, que ce soit à Dickens (par exemple pour De grandes espérances), Shakespeare ou autres auteurs classiques, ça ne peut que donner envie de les découvrir !
Un gros coup de cœur pour L'Affaire Jane Eyre, je vous recommande plus que vivement de le lire, c'est un roman à la fois, intéressant, hilarant, profond, vraiment jubilatoire, avec les livres comme personnages principaux. Un véritable bonheur de lecture !



Qu'y a-t-il à pardonner ?
Oubliez le pardon et contentez-vous de vivre.
Votre vie est trop courte, beaucoup trop courte pour laisser les petites rancœurs grignoter le bonheur
qui vous est si brièvement imparti.


 
Thursday Next, Tome 1 : L'Affaire Jane Eyre
Thursday Next, Tome 2 : Délivrez-moi !
Thursday Next, Tome 3 : Le Puits des histoires perdues
Thursday Next, Tome 4 : Sauvez Hamlet !
Thursday Next, Tome 5 : Le Début de la fin
Thursday Next, Tome 6 : Le mystère du Hareng Saur
 
 
 
Logo Livraddict

08/06/2012

La Trilogie du Mal, tome 3, de Maxime Chattam

La Trilogie du Mal, Maxime Chattam, Tome 3, Policier

La Trilogie du Mal, Tome 3
Maléfices

Maxime Chattam

 

Coup de cœur

 

Portland est sous le choc. Un criminel s'introduit dans les maisons pour y déposer des araignées parmi les plus dangereuses au monde. Les unes après les autres, les familles comptent leurs blessés, leurs morts.
Dans le même temps, on découvre dans la forêt des corps de femmes entièrement momifiés dans de la soie d'araignée. Les victimes sont vidées de leurs organes, comme aspirées. Les rumeurs les plus folles se propagent...
Joshua Brolin et Annabel O'Donnel s'immiscent dans l'enquête. L'ex-profiler du FBI et la détective new-yorkaise vont entrer dans la toile et faire face à l'impensable. Quel est ce monstre ? Comment fait-il pour entrer chez ses victimes sans jamais être vu, sans effraction, et enlever ses proies en pleine nuit au nez et à la barbe de toute la famille ? Peu à peu, on commence à murmurer le pire.
Et s'il n'était pas humain ?

 

Dernier tome de La Trilogie du Mal.
L'élément déclencheur est la découverte du frère de Larry Salhindro, retrouvé mort avec une expression horrifiée sur le visage. Peu à peu, la psychose s'installe dans la ville, quand plusieurs personnes se font attaquées par des araignées, souvent dangereuses pour l'homme. Ajouté à cela, des cadavres sont retrouvés : enveloppés dans un cocon en soie d'araignée, vidés de leur substance, la terreur inscrite sur leur visage...
Pour aider son ami Larry et résoudre cette enquête pour le moins intrigante et hors norme, le privé Joshua Brolin va se lancer dans une traque à un être qui ne parait pas tout à fait humain et tout aussi dangereux que les araignées qu'il utilise pour semer la terreur. Pour l'aider dans cette enquête, Annabel O'Donnel, rencontrée dans In Tenebris, part de New York et se joint à lui.
Maléfices est le premier roman que j'ai lu de Maxime Chattam, et restera mon préféré, pour de nombreuses raisons. D'abord pour des raisons sentimentales, car il m'a fait découvrir l'œuvre de ce qui est maintenant un de mes écrivains préférés. Mais aussi parce que ce troisième tome est un des plus intéressants thrillers que j'ai jamais lu. L'enquête est bien menée, bien décrite, il y a aucun ennui, toujours des rebondissements. Les personnages sont travaillés à la perfection, en particulier Joshua et Annabel. Ils sont parfaitement complémentaires l'un avec l'autre : Joshua est posé, très cérébral, dynamique, tandis qu'Annabel est casse-cou, têtue, souvent très inconsciente. Mais surtout la relation et la dynamique entre ces deux individus a vraiment évolués, ils sont plus intimes, plus à l'aise l'un avec l'autre...
De plus, le grand point positif est le fait d'avoir utilisé la phobie des araignées, une des peurs les plus répandue au monde. Maxime Chattam a pris soin de ne pas les dépeindre comme des monstres, mais comme des animaux avec leurs spécificités et leurs capacités. Les araignées sont des créatures fascinantes, et j'ai appris des choses sur elles, comme sur la résistance de leur fil ou la manière dont les hommes tentent de le reproduire (dans du lait de vache, c'est pour le moins étonnant !). La plupart des araignées ne sont pas dangereuses et sont davantage terrifiées par l'homme que l'inverse. J'ai cependant vérifiée un long moment après cette lecture l'intérieur de mes chaussons, de peur qu'une araignée mortelle ne s'y soit cachée !
Maléfices est le roman de Maxime Chattam qu'il faut absolument lire !

 

La Trilogie du Mal, Tome 1 : L'Âme du Mal
La Trilogie du Mal, Tome 2 : In Tenebris
La Trilogie du Mal, Tome 3 : Maléfices

 

 

Logo Livraddict

06/06/2012

La Ligne de Tir, de Thierry Brun

 Thierry Brun, La Ligne de Tir, Policier

La Ligne de Tir

Thierry Brun

 

Le commissaire Fratier est sur le point d'être mis en examen. Depuis trop longtemps, il est lié à la pègre dans sa ville de Nancy et le témoignage de Loriane Ornec, qu'il a corrompue quand elle était dans son service, pourrait bien l'envoyer en prison.
Il décide de la supprimer et contraint une ancienne terroriste de la mouvance gauchiste instrumentalisée par le pouvoir à exécuter cette tâche.
Mais Loriane Ornec disparaît.
Rival de Fratier, Shadi Atassi, qui règne sur le crime organisé nancéien, est amoureux de la jeune femme et mobile ses troupes à sa recherche. Il soupçonne Fratier d'être mêlé à sa disparition... mais surtout Patrick Jade, un homme glacé, au passé de tueur, qui représente pour eux tous, Fratier, Ornec, Atassi, une menace terrifiante.
Roman de la nuit et de la corruption, La Ligne de Tir, mécanique implacable, nous entraîne imperceptiblement d'un univers à un autre, du roman noir au thriller, et nous invite à une plongée oppressante dans le repaire de Jade, homme granitique, citadelle imprenable, point sombre dont chacun subit l'attraction et vers lequel tous convergent.

 

Après le roman Surhumain, nous continuons notre route avec La Ligne de Tir, roman policier atypique.
Le commissaire Fratier est acculé, prêt à être mis en examen pour être en relation avec la pègre, et le témoignage le plus aggravant est celui de Loriane Ornec, anciennement sous ses ordres et qu'il a envoyé en mission d'infiltration. Pour se défaire du nœud coulant, il envoie une terroriste la tuer, ainsi que son ancien amant, Patrick Jade. Cependant, un rival de Fratier, un chef du crime organisé, s'oppose à lui, afin de protéger la jeune femme qui travaillait pour lui. Mais Loriane a disparu, rendant la tâche difficile à tous ceux qui voudrait la tuer, la protéger ou autre. Et, au-dessus de tous ces conflits, règne Jade, un homme sombre et imprenable, qui entend bien semer son grain de sel dans l'histoire pour rejeter tout ce à quoi il n'aspire pas et conserver son emprise sur son monde et ce qui lui est cher.
Dans Surhumain, le rythme était rapide, sombre, les personnages prêts à tout pour s'échapper de la nasse qui les enfermait. Dans La Ligne de Tir, tout cela est multiplié par dix. C'est un univers enfumé, oppressant, plongé dans la nuit de la corruption, où chacun tente de gagner, que ce soit pour une personne qu'il aime, le pouvoir, l'argent ou simplement pour le plaisir de vaincre. Tous les moyens sont utilisés pour survivre ou pour vaincre.
Thierry Brun écrit un roman implacable, où chacun des protagonistes voient son idée du monde qui l'entoure soufflée comme la flamme d'une bougie, et où ils tentent tout pour sortir du monde où ils se sont enlisés. Chacun tente de se protéger avant tout, mais aussi et surtout ceux qu'ils aiment. L'amour est en filigrane tout au long de La Ligne de Tir. Que ce soit l'amour passés, en cours, à venir ou qui est toujours là envers et contre tout... Thierry Brun décrypte et explique avec brio chacune des motivations, des idées, des forces et faiblesses, des sentiments, des violences qui parsèment La Ligne de Tir.
Ce roman ne peut pas laisser indifférent, tant l'histoire racontée est intéressante et tant les personnages décrits sont forts. Thierry Brun est un de ces auteurs à suivre et à lire, très intéressant en tant que romancier et en tant que personne ! Si vous n'avez pas encore lu ses livres, je ne peux que vous les conseiller !

 

 

Logo Livraddict

04/06/2012

La Trilogie du Mal, tome 2, de Maxime Chattam

la trilogie du mal,tome 2,maxime chattam,policier,joshua brolin

La Trilogie du Mal, Tome 2
In Tenebris

 

Maxime Chattam





Des dizaines et dizaines de personnes ont disparu à New York dans des circonstances étranges. La moitié d'entre elles n'a pas été retrouvée.
Julia, elle, l'a été. Elle est découverte vivante, scalpée dans un parc. Sa photo figure au milieu d'une soixantaine d'autres ...
Jeune détective à Brooklyn, Annabel O'Donnel prend l'enquête en main, aidée par Joshua Brolin spécialiste des tueurs en série. Quel monstre se cache dans les rues enneigées de New York ? Et si Julia avait raison ?
Si c'était le diable lui-même ?



In Tenebris est le deuxième volume de La Trilogie du Mal, et met de nouveau en scène Joshua Brolin.
Nous nous retrouvons dans ce tome à New York, où l'action débute avec une jeune femme, nue, le crâne scalpée, qui court dans les rues. L'inspectrice Annabel O'Donnel va mener l'enquête avec son collègue Jack Thayer. Ils vont découvrir très vite l'endroit où elle était retenue prisonnière, mais également les clichés de soixante-sept personnes disparues... Cette affaire d'enlèvements en masse va amener Joshua Brolin à New York.
Un Joshua Brolin qui a beaucoup changé depuis les événements de L'Âme du Mal. Non seulement dans son métier, il a quitté la police pour travailler en tant que détective privé, mais également dans sa personnalité. Il est devenu plus dur, plus froid, un peu plus brutal dans ses méthodes. Joshua Brolin est intéressé par l'enquête de la jeune femme, car il travaille pour un couple dont la fille apparaît sur les mystérieuses photos des personnes enlevées...
Maxime Chattam trace une enquête tout aussi fascinante que dans le premier volume de La Trilogie du Mal, avec une bande mettant en œuvre des méthodes particulières pour enlever et faire disparaitre les personnes ensuite. Je me suis laissé happer par les événements décrits, avec un foisonnement d'actions, de péripéties et d'intrigues, avec une préférence pour le passage de Brolin dans la Cour des Miracles !
Mais le grand point fort d'In Tenebris est le rapport qui se noue entre Brolin et Annabel. La jeune femme est une policière très compétente, parfois casse-cou, prête à tout pour sauver des personnes en danger ou pour aider ses amis. Elle a cependant une faille, une faiblesse : Annabel est minée par la disparition de son mari, Brady, il y a de ça un an. Depuis, elle prend très à cœur les affaires d'enlèvement et de disparition.
De son côté, Joshua, très changé mais toujours aussi charismatique, va trouver des points communs avec la jeune femme, qui se montre son égal. Leurs ressemblances et leurs blessures vont les rapprocher, formant un tandem de choc, mais aussi des amis qui vont se soutenir et tenter de se revoir.
In Tenebris est un excellent roman, je l'ai dévoré, et il m'a valu une belle nuit blanche, je vous le conseille !



 

La Trilogie du Mal, Tome 1 : L'Âme du Mal
La Trilogie du Mal, Tome 2 : In Tenebris
La Trilogie du Mal, Tome 3 : Maléfices
 
  
 
 
 
Logo Livraddict

03/06/2012

La maison où je suis mort autrefois, de Keigo Higashino

 Policier

Sayaka Kurahashi va mal. Mariée à un homme d'affaires absent, mère d'une fillette de trois ans qu'elle maltraite, elle a déjà tenté de mettre fin à ses jours. Et puis il y a cette étonnante amnésie : elle n'a aucun souvenir avant l'âge de cinq ans. Plus étrange encore, les albums de famille ne renferment aucune photo d'elle au berceau, faisant ses premiers pas...
Quand, à la mort de son père, elle reçoit une enveloppe contenant une énigmatique clef à tête de lion et un plan sommaire conduisant à une bâtisse isolée dans les montagnes, elle se dit que la maison recèle peut-être le secret de son mal-être.
Elle demande à son ancien petit ami de l'y accompagner. Ils découvrent une construction apparemment abandonnée. L'entrée a été condamnée. Toutes les horloges sont arrêtées à la même heure. Dans une chambre d'enfant, ils trouvent le journal intime d'un petit garçon et comprennent peu à peu que cette inquiétante demeure a été le théâtre d'événements tragiques...
Keigo Higashino compose avec La Maison où je suis mort autrefois un roman étrange et obsédant. D'une écriture froide, sereine et lugubre comme la mort, il explore calmement les lancinantes lacunes de notre mémoire, la matière noire de nos vies, la part de mort déjà en nous.

 

La maison où je suis mort autrefois campe l'histoire de deux personnes : le protagoniste et une ancienne petite amie, Sayaka Kurahashi. La jeune femme prend l'initiative de contacter son ami. Lors de leur rencontre, elle lui explique ce qui lui pèse sur les épaules. Mariée à un homme d'affaire toujours absent, elle maltraite sa petite fille de trois ans, elle a fait une tentative de suicide... Mais surtout : elle n'a aucun souvenir avant l'âge de cinq ans.
Le jour où, après la mort de son père, elle reçoit une enveloppe contenant une clé et un plan conduisant à une maison dans les montagnes, elle espère qu'aller la visiter comblera ces trous de mémoire. Avec son ami, Sayaka se rend dans les montagnes pour examiner cette bâtisse.
Arrivés à l'habitation, ils vont de surprises en surprises. L'entrée a été condamnée, les horloges sont arrêtées à la même heure, la lecture d'un journal intime... La maison semble avoir abritée des événements tragiques, renforcé par l'atmosphère baignant sur les lieux. Tout parait figé, comme mis en scène, ce qui déroute les protagonistes et les lecteurs (renforcé par la narration à la première personne du singulier), renforçant la sensation d'étouffement par le huis-clos, les deux personnages décidant de passer la nuit dans la maison abandonnée... Peu à peu, Sayaka semble retrouver des images, des sensations, ce qui l'entraîne sans cesse de plus en plus loin au fond d'elle-même.
La maison où je suis mort autrefois progresse peu à peu, en entraînant le lecteur au plus profond des pensées des différents protagonistes, mais aussi dans la quête aux souvenirs, tant égarés que conservés. Keigo Higashino a réussi à parler d'un sujet courant d'une façon tout à fait particulière : il fait évoluer l'intrigue avec précision, à petites touches délicates, en faisant monter peu à peu la tension... Les liens tissés entre les personnages, entre les amis, les ex petits amis, la famille, le passé, l'avenir, sont décrits de façon particulièrement vivace, ce qui m'a donné l'impression de vraiment connaître ces individus !
La maison où je suis mort autrefois est un roman captivant, prenant, je vous le recommande !

 

 

Logo Livraddict

Publié dans Livre, Livre : Policier | Tags : policier | Commentaires (0) |  Facebook | |