Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2013

La Cour des Miracles, Tome 2, de Jean-Luc Bizien

la cour des miracles,jean-luc bizien,tome 2,historique,policier

Saga La Cour des Miracles, Tome 2
La Main de Gloire

 

Jean-Luc Bizien




Tandis que l'Exposition universelle bat son plein aux pieds de la tour Eiffel flambant neuve, un assassin, défiant les services de la Sûreté, sème la terreur dans Paris.
Après la découverte de la main momifiée d'une jeune femme, puis celle du corps mutilé d'un malfrat, les macchabées s'amoncellent.
Alerté par la police, l'aliéniste Simon Bloomberg reprend du service, aidé de son intrépide gouvernante, Sarah Englewood. La Cour des miracles est transformée en quartier général : il faut agir au plus vite pour démasquer un ennemi aussi redoutable qu'insaisissable.
Mais qui est donc ce criminel surgi de nulle part ? Un tueur professionnel, un dément qui frappe au hasard... Ou bien un monstre, que rien ni personne ne peut arrêter ?



La Main de Gloire poursuit sa plongée dans le Paris des années 1900, à l'ombre de la Tour Eiffel et de l'Exposition Universelle.
Sous cette frénésie de culture, de découverte et d'amusement, un assassin va s'amuser à narguer la police en disséminant des cadavres derrière lui. Toujours sous le choc des événements de La Chambre Mortuaire et de l'annonce de la mort de sa femme, l'aliéniste Simon Bloomberg peine à sortir la tête de l'eau. Heureusement, Sarah Englewood est toujours à ses côtés, prête à l'aider. Mais le véritable aiguillon vient de l'arrivée des policiers, Léonce Desnoyers et Raoul Mesnard (déjà croisés dans La Chambre Mortuaire), venus demander son aide à l'aliéniste, dans l'espoir de comprendre les actes du meurtrier.
Un meurtrier, un tueur professionnel, ou un dément frappant au hasard ? L'enquête est lancée, pour le meilleur et pour le pire.
La Main de Gloire nous permet de nous replonger encore une fois dans cette époque de la vie parisienne, évoluant au gré de cette dixième Exposition Universelle, dont la principale attraction est la Tour Eiffel, mais non la seule. Les personnages et les lecteurs vont déambuler dans les jardins du Trocadéro, au Champs de Mars, avec le village des « sauvages » et des « indigènes », le spectacle de Buffalo Bill, mais aussi avec une mise en avant des progrès techniques, dans n'importe quelle domaine. Jean-Luc Bizien nous décrit avec précision et talent le lieu et cette époque que j'aurais adorée vivre. Avec lui, je peux connaître les années 1900 et d'y avoir véritablement voyagée !
Outre cette épopée dans Paris, Jean-Luc Bizien nous montre des personnages toujours aussi captivants et intéressants, Simon Bloomberg en tête. Dans un premier tome où on le découvrait, dans La Main de Gloire il se dévoile davantage, abandonne sa froideur et son impassibilité apparente. Il doit faire face à ses démons et ses peurs, mais surtout faire face aux coups durs, donnant un éclairage et une humanité inattendue à ce personnage. Simon Bloomberg est décidément très attachant dans ce tome, j'ai hâte de voir ses prochaines évolutions ! Outre l'aliéniste, il y a également Ulysse, ce garçon emprisonné dans un corps de géant, toujours aussi touchant et adorable. Et, bien sûr, Sarah Englewood. Toujours aussi volontaire et sensible, la jeune femme s'est rapproché de son employeur, elle se révèle davantage également. Toujours aussi attachante, elle va très bien avec Bloomberg !
Un nouveau roman passionnant de Jean-Luc Bizien, toujours un vrai plaisir de lecture !
 
 
 
 
La Cour des Miracles, Tome 1 : La Chambre Mortuaire
La Cour des Miracles, Tome 2 : La main de gloire
La Cour des Miracles, Tome 3 : Vienne La nuit, sonne l'heure
 
 
 
 
Logo Livraddict

02/06/2013

Franck Sharko, Tome 1, de Franck Thilliez

franck sharko,franck thilliez,policier,tome 1,sharko

Franck Sharko, Tome 1
Train d'Enfer pour Ange Rouge

 

Franck Thilliez



Un cadavre en morceaux artistiquement répartis est retrouvé aux environs de Paris. La victime a été décapitée et son corps martyrisé a fait l'objet d'une mise en scène défiant l'imagination.
Le commissaire Franck Sharko est dépêché sur les lieux. Les ténèbres, il connaît : sa femme a disparu depuis six mois. Aucun signe de vie, aucune demande de rançon.
Et cette nouvelle affaire, en réveillant le flic qui dormait en lui, va l'emmener au cœur de la nuit, loin, beaucoup trop loin...



Train d'Enfer pour Ange Rouge est le premier roman de Franck Thilliez, et a été nommé au Prix SNCF du polar français en 2004. J'avais lu cette enquête de Franck Sharko il y a longtemps, et je l'ai relu récemment pour bien comprendre Atomka, la troisième enquête commune à Franck Sharko et Lucie Henebelle.
Suzanne, la femme de Franck, a disparu depuis 6 mois. Hanté par le désir de la retrouver ou de savoir ce qu'il lui est arrivé, Sharko tente tout pour comprendre. Il va être mis sur une nouvelle affaire : le cadavre d'une femme, atrocement mutilé, a été retrouvé, mis en scène par l'assassin. Cette nouvelle affaire va faire remettre le pied à l'étrier, et Sharko ne se doute pas qu'elle va l'emmener encore plus loin dans les ténèbres.
L'assassin dont Sharko suit la trace est vraiment un psychopathe de la pire espèce, à vous coller des frisons !franck sharko,franck thilliez,policier,tome 1,sharko Enchainant les scènes insoutenables, on plonge avec Franck Sharko dans les ténèbres et dans le mal, aux côtés de la souffrance, de la noirceur et du sang. Franck Thilliez nous emmène dans un monde noir et violant, il ne reproduit pas une énième caricature de roman policier et d'enquêteur torturé. Comme beaucoup, Sharko a un lourd passé qu'il a du mal à traîner, il est désabusé, parfois cynique, mais tellement humain et attachant ! Franck Thilliez a créé son propre roman, sans en faire un copier-coller, avec une maîtrise incroyable de son univers, de scènes glauques et d'enquête passionnante. Un roman à ne pas mettre entre toutes les mains, les meurtres sont extrêmement violents, mais surtout très bien décrits, avec des thèmes très noirs !
Le rythme de Train d'Enfer pour Ange Rouge est particulièrement frappant, avec action et réflexion, enquête et vie privée, policiers et serial-killers, ce qui fait monter la tension et le suspense de manière progressive, pour ne plus arriver à lâcher le roman et d'avoir envie de lire la suite aussitôt la dernière ligne lue !
Pour un premier roman, Franck Thilliez frappe très fort ! On peut évidemment toujours chercher la petite bête et énumérer tous les « défauts ». Pour moi, ce serait juste parfois un style un peu trop lourd à certains moments, mais c'est bien là tout ce que je pourrais reprocher à Train d'Enfer pour Ange Rouge !



Franck Sharko, Tome 1 : Train d'Enfer pour Ange Rouge
Franck Sharko, Tome 2 : Deuils de Miel
 
 
 
 
Logo Livraddict

29/05/2013

Shutter Island, de Dennis Lehane

shutter island,dennis lehane,policier

Shutter Island

 

Dennis Lehane

Coup de cœur


Nous sommes dans les années cinquante.
Au large de Boston, sur un îlot nommé Shutter Island, se dresse un groupe de bâtiments à l'allure sinistre. C'est un hôpital psychiatrique pour assassins.
Le Marshal Teddy Daniels et son coéquipier Chuck Aule ont été appelés par les autorités de cette prison-hôpital car l'une des patientes, Rachel Solando, manque à l'appel. Comment a-t-elle pu sortir d'une cellule fermée à clé de l'extérieur ?
Le seul indice retrouvé dans la pièce est une feuille de papier sur laquelle on peut lire une suite de chiffres et de lettres sans signification apparente. Œuvre incohérente d'une malade ou cryptogramme ?



shutter island,dennis lehane,policier,coup de cœurMa première plongée dans l'univers de Dennis Lehane.
Le marshal Teddy Daniels est envoyé sur l'île de Shutter Island pour mener l'enquête sur la disparition d'une patiente de l'hôpital psychiatrique Ashcliffe, où sont enfermés des patients des plus dangereux, presque tous coupables de meurtres ou d'actes violents.
Aidé par son tout nouveau coéquipier Chuck Aule, Teddy va tenter de comprendre comment Rachel Solando, une patiente qui a assassiné ses trois enfants, a pu sortir de sa cellule, ne pas se faire voir des gardes mais surtout rester introuvable.
Les premiers événements sont un mot pour le moins énigmatique laissé par Rachel, l'attitude étrange du personnel de l'île, qui semblent tous avoir goût à la réservation et au secret. Les médecins iraient-ils plus loin que prévu, en faisant des expérimentations interdites ? A quoi sert le phare surplombant l'île ? Avec la tempête qui approche, l'asile est encore moins abordable et accueillante, un endroit où je donnerais tout pour éviter d'y aller !
Shutter Island n'est pas un banal roman policier. Cela tient d'abord au décor : un asile semblable à une forteresse, planté sur une île sombre battue par les flots, entourée par une tempête... Un décor pour le moins étouffant, en huit-clos, et où on a l'impression de recevoir à tout moment un embrun salé.
Mais la plume de Dennis Lehane fait vraiment toute la différence, notamment en écrivant une enquête où on bascule en même temps que Teddy Daniels. Rapidement, la réalité, les fantasmes et le cauchemar se mélangent et deviennent indissociables. La réalité s'efface, se contredit, la folie menace et les pièces du puzzle sont de plus en plus éparpillés, jusqu'au coup de tonnerre final ! Un final en apothéose tant la fin m'a secouée. J'avais quelques idées, des théories un peu nébuleuses, mais Dennis Lehane m'a vraiment secouée, et m'a fait rester la bouche ouverte et le cerveau sans réaction !
Du début à la fin, Shutter Island est une claque magistrale, un récit absolument bouleversant, très bien écrit ! Dennis Lehane est un magicien, il m'a entraîné dans une histoire sans espoir de retour, avec des personnages qui hantent encore l'atmosphère, même lorsque la dernière page est tournée. J'ai frissonnée de bout en bout, Shutter Island est un véritable coup de cœur !


SPOILER : que ce soit dans le livre ou dans le film, la fin a suscité beaucoup de réactions. Mon ressenti personnel, à la fin du livre, est que Teddy a rebasculé, qu'il ne sait plus du tout où il en est. Rien, nada, fini, aucune simulation dans son état. Tandis que dans le film de Martin Scorsese, je pense que Teddy était parfaitement clair d'esprit, mais qu'il a choisi de stimuler pour avoir la lobotomie, incapable qu'il était de vivre avec le poids de son passé, et préférant l'oublier. Et vous, votre avis ?

 
 
 
Logo Livraddict

22/05/2013

Les Morsures de l'Ombre, de Karine Giébel

les morsures de l'ombre,karine giébel,policier

Les Morsures de l'Ombre

 

Karine Giébel




Elle est belle, attirante, disponible. Il n'a pas hésité à la suivre pour prendre un dernier verre.
A présent il est seul, dans une cave, enfermé dans une cage. Isolé. Sa seule compagnie ? Sa séductrice et son bourreau. Et elle a décidé de faire durer son plaisir très longtemps. De le faire souffrir lentement.
Pourquoi lui ? Dans ce bras de fer rien n'est dû au hasard.
Et la frontière entre tortionnaire et victime est bien mince...



Après avoir lu Meurtres pour rédemption et Juste une ombre, deux gros coups de cœur, je me suis intéressée davantage aux autres romans écrits par Karine Giébel, et commencé Les Morsures de l'Ombre.
Benoît Lorand est policier. Un soir, il va se faire kidnapper par Lydia, qui à bientôt recourt à tous les moyens possibles pour le torturer et le faire avouer une faute. L'intrigue se passe essentiellement à huit-clos, dans la geôle où est enfermé Benoît, à la merci de sa tortionnaire. De brefs passages nous en font sortir, pour mieux se rendre compte de l'enquête poursuivie par les collègues du policier pour le retrouver. Cette enquête va vite faire remonter des secrets à la surface. Comme le fait que Benoît soit un homme marié qui trompe régulièrement sa femme... Ces échappés sont nécessaires, à la fois pour découvrir les différents secrets et suivre la progression de l'enquête, mais aussi pour permettre aux lecteurs de souffler, d'échapper aux tortures que Benoît subit, décrites avec beaucoup de détails qui glacent le sang !
Karine Giébel dresse différents portraits, de personnages très différents des uns des autres. Lydia est une jeune femme profondément blessée, atteinte dans sa psyché, qui peut se révéler à la fois très perverse et très vulnérable. Benoît est l'archétype du flic, grande gueule, Don Juan, qui saute sur toutes les femmes qu'il rencontre. A première vue un type détestable ! Mais la torture physique et psychologique qu'il subit nous le rend plus sympathique, on espère toujours qu'il va s'en sortir, réussir à se tirer d'affaire. Mais aussi pourquoi il s'est retrouvé dans cette situation !
Les Morsures de l'Ombre, comme les autres romans de Karine Giébel, se dévore très vite et avec avidité. Malgré des qualités indéniables, je dois avouer avoir préféré quand même Meurtres pour rédemption et Juste une ombre. Mais cela n'enlève rien au plaisir que j'ai eu à lire Les Morsures de l'Ombre ! C'est un véritable « page turner », je n'ai pas pu m'arrêter avant d'être arrivé à la conclusion finale, qui était vraiment LE moment choc du roman !
Une très agréable surprise !
 
 
 
 
Logo Livraddict

19/05/2013

Black Man, de Richard Morgan

black man,richard morgan,policier,science-fiction

Black Man

 

Richard Morgan




Dans un siècle à peine, l'humanité sera débarrassée de la guerre.
Mais des vestiges embarrassants subsistent encore, comme les variantes, des humains génétiquement modifiés.
Parmi eux, les plus inquiétants sont les variantes treize.
Carl Marsalis est l'un de ces ex-soldats. Il pourchasse désormais ses anciens frères d'armes pour le compte des Nations unies. Ce n'est pas un boulot facile... surtout quand il se retrouve dans une prison de Floride.
Lorsqu'il reçoit la visite d'une ancienne détective aux prises avec les variantes treize, Carl est alors plus que disposé à conclure un accord.



black man,richard morgan,policier,science-fictionMa première découverte de Richard Morgan avait été sa trilogie de Takeshi Kovacs (que je chroniquerai prochainement !). Alors, dès la sortie de ce pavé, curieuse de voir ce que Richard Morgan pouvait écrire d'autre et attirée par le résumé, je me suis précipitée sur Black Man.
Dans un siècle, le monde aura évolué, et la guerre n'y aura plus de place. Mais des vestiges de ce temps demeureront encore, en la présence des variantes. Parmi ces variantes, les plus effrayantes sont les variantes treize, des humains génétiquement modifiés pour la guerre.
Carl Marsalis fait partie de ces ex-soldats, et doit désormais pourchasse ses anciens compagnons pour le compte des Nations Unies. Il va se retrouver en prison suite à l'une de ses missions, mais il va recevoir très vite une visite : une ancienne détective, Sevgi, qui a besoin d'une variante treize pour retrouver une variante treize pour le moins inhabituelle... Carl va aussitôt sauter sur l'occasion, par intérêt mais aussi par curiosité.
Black Man est un roman vraiment très intense, Richard Morgan plante une enquête intéressante dans un monde de science-fiction pour le moins original et bien décrit ! Le point fort est vraiment ces hypermâles : des super-soldats, génétiquement modifiés, mais conditionnés également pour ne pas avoir de scrupules ou de remords, ce qui les rend si effrayant pour cette société sans guerre. C'est pour ça que je me suis rapidement attachée à Carl Marsalis : c'est peut-être une variante, mais ça ne l'empêche pas de réussir à évoluer malgré tout ! Comme pour les autres, la discipline n'est peut-être pas son fort, mais il réussit à passer outre sa condition, les sentiments qu'il éprouve le met dans une catégorie à part, ni tout à fait variante ni tout à fait humain.
Richard Morgan mêle parfaitement une enquête et la science-fiction, sans que ça deviennent lourds ou rébarbatifs. Black Man est certes un gros pavé, avec certains passages où le rythme est parfois moins intense, mais ce n'est pas une mauvaise chose. C'est une chasse à l'homme et à la vérité, une enquête passionnante, un monde nouveau, des personnages captivants (spécialement Sevgi et Carl !).
Black Man est une véritable claque, j'ai eu l'impression, non de lire, mais de regarder un film, tant Richard Morgan a écrit un livre prenant et même bouleversant, où il y a baston et action, amour et sexe, mais aussi des personnages profonds, tout en amenant des réflexions sur les modifications génétiques, la différence, le rejet, le racisme.
Un roman vraiment excellent !!
 
 
 
 
Logo Livraddict