Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/09/2013

Justin Case, Tome 1, de Jean-Luc Bizien

 justin case,jean-luc bizien,tome 1,jeunesse,policier

Justin Case, Tome 1
Terminus New-York City

 

Jean-Luc Bizien




Justin Case, orphelin new-yorkais d'une vingtaine d'années, a hérité de la fortune colossale de ses parents, morts dans des circonstances mystérieuses.
Lamarre Dawson, criminel repenti accusé d'un crime crapuleux, patiente dans le couloir de la mort. Déclaré coupable par la justice américaine au terme d'un procès expéditif, il ne peut plus compter que sur Justin Case pour prouver son innocence.
De sa tour de verre aux bas-fonds de Harlem en passant par la très chic State Island, il va croiser la route de la pègre, mais aussi des services secrets, dont les intérêts semblent étroitement et dangereusement mêlés à cette affaire...



Je continue mon épopée dans le monde de Jean-Luc Bizien avec le premier tome de Justin Case.
Justin est un jeune homme d'une vingtaine d'années, New-Yorkais, et avec une fortune colossale suite au décès pour le moins intrigant de ses parents. Il se décide à mettre son temps et son argent à lutter contre les erreurs de la justice. Sa présente enquête est de prouver l'innocence d'un criminel repenti, accusé d'un crime à la fin d'un procès pour le moins expéditif.
Avec l'aide de ses associés, tous très forts dans un domaine en particulier (avocat, garde du corps, ordinateurs...), il se mêle d'une enquête qui a besoin d'être résolu très rapidement.
Mélange entre un Largo Winch et un Batman, Justin Case s'appuie sur son argent, ses connaissances et ses amis pour arriver à ses fins et rétablir un peu de justice dans le monde. L'argent fait beaucoup pour élucider les mystères et rendre la vie plus facile et plus sûre, mais heureusement que notre groupe d'enquêteurs peuvent compter les uns sur les autres pour sortir de situations parfois risquées !
Avec des héros décrits assez simplement mais qui font mouche, une intrigue où les rebondissements sont sans cesse présents et bien amenés, Justin Case – orienté vers un public jeunesse – séduira autant les ados que leurs parents !
Si vous voulez vivre une enquête sans temps mort et passionnante, n'hésitez pas à commencer Terminus New York City, qui fait passer un très bon moment. (Et j'apprécie particulièrement le petit jeu de mot : Justin Case = Just in case !)




Justin Case, tome 1 : Terminus New York City
Justin Case, tome 2 : L'Archange et le Démon
Justin Case, tome 3 : De poussière et de sang

 

Logo Livraddict

08/07/2013

Balefire, Tome 1, de Cate Tiernan

balefire,cate tiernan,tome 1,fantastique,jeunesse

Balefire, Tome 1
Le Calice du Vent

 

Cate Tiernan




A la mort brutale de son père, Thaïs, dix-sept ans, se voit contrainte de s'installer à la Nouvelle-Orléans avec une tutrice excentrique qu'elle n'a jamais vue de sa vie.
La ville l'accueille avec ses secrets et ses mystères, dont le plus bouleversant est sans doute la découverte de sa sœur jumelle, Clio.
Ensemble, les deux sœurs vont devoir affronter un destin hors du commun et apprivoiser un monde surnaturel qui pourrait bien causer leur perte.



Thaïs vit avec son père et est parfaitement heureuse. Seulement sa vie bascule lorsqu'elle apprend le décès de son père, et qu'elle doit non seulement aller vivre à la Nouvelle-Orléans, mais aussi s'installer avec Axelle, sa tutrice qu'elle n'a jamais vue de sa vie.
Dans le même temps, nous découvrons Clio, une jeune fille vivant avec sa grand-mère. Elle pourrait sembler tout à fait banale, avec ses amies, les cours... Sauf qu'elle est une sorcière !
Le résumé nous donne un peu trop d'indications, comme le fait que les deux filles soient jumelles. Mais du coup, je me suis beaucoup intéressée à la forme que va prendre la rencontre entre ces deux filles. Thaïs et Clio sont très différentes. L'une et l'autre ont été élevées comme filles uniques, et le fait de se retrouver à deux n'est pas forcément une chose facile ! Mais au-delà de ça, Thaïs est une jeune fille stable, intéressée par ses études, mais aussi très réservée et discrète. Elle se retrouve projeté dans un monde très différent, à la fois dans une nouvelle école, un endroit différent, mais aussi dans un monde où la magie existe, à l'insu d'un grand nombre de personnes. Elle arrive à faire face, tout en perdant un peu pied parfois.
De son côté, Clio est plus extravertie, elle aime pratiquer la magie, mais aussi faire la fête avec ses amis et s'intéresse aux garçons. Deux comportements, deux visions différentes, l'une qui a le pied dans le monde de la magie tandis que l'autre a vécu dans l'ignorance de ces capacités. Je me suis sentie plus proche de Thaïs, car je me sens plus proche de son caractère, au contraire de Clio que j'ai eu du mal à apprécier tout de suite à cause de son côté parfois un peu peste et allumeuse. Mais au fil des pages, je l'ai apprécié davantage, elle a un côté sensible qu'elle dissimule et un côté rentre-dedans attachant. Mais j'ai surtout apprécié la rencontre entre ces deux personnalités, leurs tâtonnements et le lien qui commence à se former entre elles.
Le Calice du Vent est le premier tome de Balefire, Cate Tiernan a pris son temps pour bien poser les personnages (Thaïs et Clio sont les mieux décrites et les plus présentes), pour décrire un environnement très envoûtant dans ce paysage de Nouvelle-Orléans, à la fois sombre et captivant. L'intrigue est donc assez lente à démarrer, ce qui peut poser problème et attendre impatiemment que les rebondissements arrivent. Mais Cate Tiernan a réussi à minimiser ce défaut, je me suis retrouvée plongée dans l'histoire de Thaïs et Clio. Sachant que la série de Balefire devrait compter normalement quatre tomes, je comprends que l'auteur ait envie de bien poser les bases pour nous mettre dans le bain !
Sans que Le Calice du Vent ne soit un coup de cœur, j'ai pris grand plaisir à le dévorer. Il y a de la magie, un paysage spectaculaire, mais surtout des personnages fort, spécialement l'interaction entre les deux jumelles et la façon de percevoir leur monde. Je vais donc me plonger dans la suite avec grand plaisir, et j'attends les prochains tomes avec impatience !



 
 
Balefire, Tome 1 : Le Calice du Vent
Balefire, Tome 2 : Cercle de cendres
Balefire, Tome 3 : Plume de Pierre
Balefire, Tome 4 : Un collier d'eau
 
 
 
 
 
Logo Livraddict

22/03/2013

Orianor, Tome 2, de Jean Avril

orianor,jean avril,tome 2,fantasy,jeunesse

Orianor, Tome 2
Esclaves de So'Rah

 

Jean Avril



Uriss et Kaïn commencent leur vie d'esclave en accomplissant la tâche la plus immonde qui soit : repêcher les rakhanes qui naissent des eaux visqueuses de So'Rah, la Mer Noire. L'influence pernicieuse de So'Ghol se fait bientôt sentir, alors que les griffes de l'oubli attaquent sans relâche la mémoire des deux hommes.
Kahel, Blanc et Akar poursuivent leur chemin vers Céless. Ce sera l'occasion pour l'enfant d'en apprendre davantage sur l'histoire d'Orianor, en particulier sur une légende fabuleuse, celle des deux trônes d'édama.
Jad, Iridia et Raygone, quant à eux, réaliseront que le chemin vers l'Endriel est loin d'être aussi facile qu'ils l'auraient souhaité...



Après La Cité aux Sept Murailles, j'attaque le tome 2 d'Orianor.
Comme dans le premier tome, les Esclaves de So'Rah est divisé entre trois groupes de personnages. Il y a Uriss et Kaïn, esclaves de So'Ghol ; Kahek, Blanc et Akar font route vers Céless ; et enfin Jad, Iridia et Raygone, cheminant vers l'Endriel.
Esclaves de So'Rah poursuit sa présentation du monde créé par Jean Avril, on est mieux à même de le découvrir grâce aux souvenirs d'Uriss (sa rencontre avec sa femme, la guerre, la résistance face à l'ennemi...), mais aussi grâce à Blanc qui découvre véritablement le monde et ses légendes autour de lui.
Un second tome qui enchaîne les passages rythmés, où on ne s'ennuie pas, et des moments où la tension se fait moins présente, malheureusement. Mais ce second tome me conforte dans mon avis du premier : Orianor est une excellente découverte, notamment pour ceux qui voudraient « s'initier » à la Fantasy, notamment pour les plus jeunes. L'écriture de Jean Avril est toujours aussi facile à suivre, intéressante, fluide, dans l'ensemble je n'ai pas vu passer le récit (aussi court que le premier) !
Esclaves de So'Rah plaira à ceux qui avaient aimés La Cité aux Sept Murailles, et je conseille cette lecture, qui offre un moment de divertissement !
 
 
 
Orianor, Tome 1 : La Cité aux Sept Murailles
Orianor, Tome 2 : Esclaves de So'Rah
 
 
 
Logo Livraddict

01/03/2013

Vivants, d'Isaac Marion

vivants,warm bodies,isaac marion,fantastique,romance,zombies

Vivants

 

Isaac Marion



Le monde est dévasté par une étrange épidémie.
Les Morts se relèvent, les Vivants se cloîtrent à l'intérieur de forteresses. Une guerre sans merci les opposent.
R est un Mort. Comme tous les Morts, R n'a pas de souvenirs, pas d'émotions, et, animé par une faim irrépressible, dévore les Vivants.
Mais R rencontre Julie. R l'emmène avec lui. Et bafoue les règles des Vivants et des Morts pour rester avec elle. Mais leur monde ne les laissera pas faire.

 

vivants,warm bodies,isaac marion,fantastique,romance,zombies

Dans un monde dévasté par une épidémie, les gens se séparent entre deux catégories. Les Vivants, personnes comme vous et moi. Et les Morts, des zombies. Ils n'ont pratiquement aucuns souvenirs, même pas de leur nom. Les Morts sont juste mues par l'irrésistible envie de se nourrir des Vivants, les obligeant à se réfugier à l'intérieur de forteresses et à se défendre avec acharnement.
R est un zombie légèrement différent des autres. Il a des rêves, il essaie de dépasser sa simple condition de Mort, et surtout, il n'aime pas se nourrir des Vivants... Lors d'une virée en ville pour se nourrir, R et d'autres Morts vont tomber sur un groupe de Vivants, qu'ils vont décimer. R va manger le cerveau d'un jeune homme, emmagasinant ses souvenirs. Et à travers ces souvenirs, il va connaitre sa petite amie, Julie, présente dans la même pièce, et qu'il va épargner.
Entre ces deux êtres diamétralement opposés va naître pourtant une alchimie. Les conduisant à un amour impossible, qui n'est pas toléré ou compris par la majorité des gens qu'ils croisent. R nous raconte son histoire, d'abord dans l'aéroport et quand il rencontre Julie, les changements qu'elle inspire en lui. Et ensuite nous nous retrouvons dans la ville de Julie, où R découvre la vie dans le monde des Vivants. La relation et l'évolution de Julie et R est vraiment le point du fort du récit, depuis le début où les échanges se résumaient aux grandes tirades de Julie et aux réponses d'un mot de R, jusqu'au moment où des changements sont constatés chez les Morts.
Vivants est un livre qui se dévore très rapidement, les pages ont tournés sans que je m'en rende compte ! Isaac Marion a écrit un premier roman qui tient bien la route, prenant, avec un thème peut-être classique et un peu éculé (histoire d'amour impossible, entre deux personnes très différentes...). Mais il est arrivé à en faire une histoire tendre, sentimentale, magique, mais aussi une réflexion sur la société qui nous entoure : qu'est-ce qu'être humain ? Pouvons-nous changer notre nature et évoluer ? Les différentes sociétés, que ce soit Vivants ou Morts, sont décrites avec finesse, on a vraiment l'impression de s'y trouver et de marcher à côté de Julie et R. Avec un style un peu philosophique, et presque poétique, Isaac Marion a su créer une histoire intéressante et captivante !
Vivants est une très bonne surprise, je vous conseille vivement cette lecture !


Mais ce qui me rend triste, c'est d'avoir oublié nos noms.
C'est ce qui me semble le plus tragique.
Le mien me manque et je déplore la perte des autres,
parce que je voudrais les aimer,
mais je ne sais pas qui ils sont.


 
Comme toujours, j'attaque directement par le meilleur, le morceau qui m'allume la tête comme un tube cathodique. Je mange le cerveau et, pendant environ trente secondes, je me souviens. Des visions fugitives de défilés, de parfum, de musique... de la vie. Puis elles s'effacent et je me lève ; nous repartons de la ville en trébuchant, nous nous sentons un peu mieux. Pas vraiment « bien », ni « heureux », encore moins « vivants », mais... un peu moins morts. Et nous devons nous en contenter.



Logo Livraddict

01/12/2012

Orianor, Tome 1, de Jean Avril

 orianor,jean avril,tome 1,fantasy,jeunesse

Orianor, Tome 1
La Cité aux Sept Murailles

Jean Avril

 
Rihel, la Cité aux sept murailles, agonise dans les flammes : quarante années de siège, pour une poignée de cendre...
Depuis des millénaires, les humains sont en guerre contre les forces de So'Ghol, la Montagne Noire. Après la chute de Rihel, un seul Trône reste encore aux mains des humains : celui de la Citadelle de Céless, cœur du royaume de l'Endriel. Beaucoup disent que la situation est sans espoir, et pourtant plusieurs se tiennent encore debout, déterminés à poursuivre l'œuvre de résistance. Ensemble, ils continuent d'écrire une épopée traversant les âges.
Les voici qui s'avancent : Kahel, chevalier de l'ordre des ivataris, mages ayant pour arme la lumière. Blanc, un enfant qui a désormais un empire contre lui. Jad, Iridia et Raygone, jeunes héros répondant à l'appel de l'Endriel, l'ultime rempart du monde libre, sur le point de tomber entre les griffes de l'envahisseur. Et Uriss, ancien roi amené en esclavage au cœur de la Montagne Noire pour y rencontrer un sort tragique : être enchaîné à son pire ennemi, par une chaîne lui faisant subir les souffrances qu'il inflige à l'autre...

 

 
La maison d'édition Cima m'a offert l'opportunité de lire les deux tomes de la série Orianor.
Le royaume est ravagé par une guerre depuis près de quarante ans. L'avantage a tournée du côté du Mal : So'Ghol, la Montagne Noire. L'espoir résiste malgré tout, grâce à la Citadelle de Céless, le seul endroit au cœur de l'Endriel qui reste toujours aux mains des Hommes. Les différentes cités sont tombées face aux Rakhanes, les soldats de la Montagne Noire. Le Roi Uriss et la Reine Méliore souffrent de voir leur peuple ainsi battus.
La Cité aux Sept Murailles est un livre très court (une centaine de pages), où nous suivons trois personnages ou groupes de personnages : Uriss, l'ancien roi emmené comme esclave par les Rakhanes, Kahel, un chevalier Ivataris qui doit protéger Blanc, le fils d'Uriss et Méliore, et enfin, Jad, Iridia et Raygone, trois jeunes chevaliers qui se rendent à Endriel pour lutter contre So'Ghol.
On se plonge très facilement dans ce premier tome d'Orianor. Simple, une écriture qui permet vraiment d'imaginer l'ambiance, les événements et les personnages sont bien amenés au cours de la lecture.
La Cité aux Sept Murailles ne révolutionne pas les genres de la Fantasy : l'éternelle lutte du Bien contre le Mal, des personnages manichéens, un preux chevalier, une magie puissante, un enfant innocent qui se retrouve au centre de toutes les convoitises, un roi déchu et des chevaliers prêts à tout pour accomplir leur mission. De plus, la brièveté de ce premier tome rend plus difficile la tâche de bien étoffer l'histoire, et on sent une influence perceptible du Seigneur des Anneaux : une grande montagne noire et un méchant tout-puissant que l'on sent principalement par son influence sur le monde, des Trônes offerts aux hommes, qui se sont perdus...
Mais ces idées « type » de la Fantasy sont très bien amenées, intéressantes, et rend l'histoire vraiment prenante ! J'ai particulièrement aimé la description de l'adversaire des personnages principaux et des créatures qui le servent, leur noirceur et leur cruauté se démarquent vraiment du récit, ainsi qu'également la magie qui parcoure le roman, notamment celle utilisée par l'ordre Ivataris.
La Cité aux Sept Murailles est une bonne surprise, qui se lit d'une traite, une bonne découverte ou initiation à la Fantasy, peut-être surtout pour un public jeune ou peu familier de ce genre de littérature. Je suis donc impatiente de lire le tome 2 d'Orianor, qui devrait véritablement mettre en train le récit, maintenant que les bases sont posées !




Orianor, Tome 1 : La Cité aux Sept Murailles
Orianor, Tome 2 : Esclaves de So'Rah
 
 
 
Logo Livraddict