Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2014

Divergente, Tome 1, de Veronica Roth

divergente,veronica roth,tome 1,jeunesse,dystopie,science-fiction

Divergente, Tome 1

Veronica Roth


Coup de cœur


Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d'une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Érudits.
Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu'elle a caché à tout le monde parce qu'elle a été averti qu'il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l'aider à sauver ceux qu'elle aime. . . ou pourrait la détruire.



C'est la deuxième série que je commence dernièrement car je voulais voir ou j'avais vu l'adaptation au cinéma. La première série est The Mortal Instrument, une des prochaines séries sera Les 100... Mais aujourd'hui, j'en suis au premier tome de Divergente !
L'histoire se déroule dans le futur, dans un monde post-apocalyptique. Pour tenter de garantir la paix, la société a été organisée en 5 factions : Altruiste (totalement dévoué aux autres), Audacieux (qui protège la cité et maintiennent l'ordre), Érudit, Sincère et Fraternel. Mais il y a également un groupe de gens à part, les Sans Faction, qui ont été rejetés et n'appartiennent à personne. Chacun vit dans un secteur qui lui est dédié, les contacts sont donc rares, à part pendant les cours et le moment où, à 16 ans, ils doivent choisir leur faction finale, celle qui correspond le plus à leur identité.
Beatrice, appelée Tris, a grandi dans une famille Altruiste. Elle a 16 ans, l'âge de participer à ladivergente,veronica roth,tome 1,jeunesse,dystopie,science-fiction Cérémonie du Choix. Mais lors de son test, Tris va se révéler vraiment différente. Elle s'est toujours sentie éloignée des valeurs des Altruistes, malgré le réconfort de cette vie. Tris est détectée comme Divergent, c'est-à-dire qu'elle n'appartient vraiment à aucune Faction, et qu'elle a la possibilité de faire un choix véritable. Elle va choisir d'appartenir aux Audacieux, et va commencer sa formation au bout de laquelle tous les transferts ne sont pas admis et risqueront donc d'être Sans-Faction. Pour éviter cette situation, la jeune fille va se défoncer pour prouver sa valeur. Il va y avoir la pratique des armes, les combats physiques et les situations émotionnelles extrêmes. Tris va devenir de plus en plus sûre d'elle, capable et entraînée. Sa divergence va l'aider à se contrôler lors des exercices situations émotionnelles, tout en la mettant en danger lorsqu'elle est pratiquement repérée par des gens qui n'apprécient pas trop la liberté d'opinion des Divergents. Au fil du temps, elle va se faire davantage confiance, elle va comprendre sur qui elle peut compter et comment réagir face aux situations inattendues. Tris va se faire des amis, elle qui en avait si peu avant, et va même tomber amoureuse. Car, qu'on le sache, il y de la romance dans Divergente ! Pour ceux qui veulent éviter de se faire SPOILER, ne pas lire la suite. On se doutait tous un peu, je pense, qu'il y allait avoir quelque chose entre elle et Quatre. Et là où j'étais très contente, c'est que cette histoire d'amour s'est bien installée dès le premier tome, on n'a pas eu de jeu entre le chat et la souris, pas besoin d'attendre le tome 3 pour les déclarations... Enfin ! La jeune fille tombe peu à peu amoureuse, on suit son évolution, le cheminement qui l'a conduit à être attiré par son instructeur.
Tris est un personnage très intéressant, une jeune fille qui a vécu dans un cadre très formel et qui vadivergente,veronica roth,tome 1,jeunesse,dystopie,science-fiction apprendre à se libérer, à avoir des contacts avec son entourage, à se laisser aller, à rire. C'est une petit bout de femme très touchant, et on ne peut que s'en sentir proche, on a tous ressenti la même impression de décalage vis-à-vis des gens qui nous entourent, et le bonheur de trouver une place où l'on se sent bien. Son parcours n'est pas facile, mais elle s'en sort de mieux en mieux une fois qu'elle grandi et apprend à se faire confiance. L'autre personnage pour lequel j'ai eu un gros coup de cœur, c'est bien évidemment Quatre. Âgé de 18 ans, c'est un jeune homme très mûr et très dur, qui porte de nombreux fardeaux. Très charismatique, il est vraiment un des points forts du récit ! Vraiment un des personnages masculins que je classe maintenant dans mon Top d'hommes littéraires préférés !
Divergente est vraiment excellent, grâce à ses personnages principaux, mais aussi grâce à toute une série de personnages secondaires, très bien traités mais que j'aurais voulu connaître davantage. Je pense que cela viendra davantage dans la suite ! La manière de traiter leur personnalité, les interactions entre chacun et entre les factions sont très bien faite, on a toujours l'envie de savoir ce qui va se passer. Il y a de la jalousie, de l'envie, de la haine, de l'amitié, de l'amour... Chacun à son caractère et sa manière de réagir, ce qui fait qu'on se sent très proche d'eux et de ce qu'ils ressentent. Je me suis vraiment identifiée à eux, spécialement à Tris. Le monde créé par Veronica Roth est également très bien décrit. On ne se perd pas dans les explications inutiles, mais il y a suffisamment de détails et de descriptions pour qu'on comprenne aussitôt comment ça se passe et à quoi ressemble le monde qui nous entoure.
Bref, vous l'aurez compris, j'ai passé un excellent moment avec Divergente, et j'ai hâte de lire la suite ! Une dystopie à la fois accessible, bien construite, et qui fait vraiment réfléchir sur l'importance de nos choix et du libre arbitre.
Lorsque j'ai commencé ma lecture, je ne pensais pas que j'apprécierais autant. Je pensais le lire dans le même état d'esprit qu'Hunger Games, Twilight ou même The Mortal Instrument : une série sympathique mais qui ne m'aurait pas plus marqué que ça. Et je suis très contente de m'être trompée et que Divergente se soit révélé aussi bon !
Un coup de cœur que je conseille !
 
 
 
Nous croyons aux actes de courage ordinaire,
au courage qui pousse une personne
à prendre la défense d'une autre.
 
 
 
Divergente, Tome 1
Divergente, Tome 2
Divergente, Tome 3
 
 
 
Logo Livraddict

13/03/2014

Une planète dans la tête, de Sally Gardner

une planète dans la tête,sally gardner,dystopie,jeunesse,science-fiction

Une planète dans la tête

Sally Gardner




Depuis que ses parents ont dû fuir la répression d'un gouvernement brutal, Standish vit avec son grand-père dans la « zone 7 », celle des impurs, privés de tout, surveillés en permanence... Dyslexique, il subit à l'école brimades et humiliations jusqu'au jour où il se lit d'amitié avec son nouveau voisin, Hector. Ensemble, ils rêvent de s'évader sur Juniper, la planète qu'ils ont inventée. Mais Hector et ses parents disparaissent sans laisser de trace... Ont-ils été supprimés ?


Reçu en service de presse, il était temps que je me plonge dans ce roman de Sally Gardner, une auteure que je ne connaissais pas du tout. Une planète dans la tête traînait dans ma PAL depuis un moment, et c'est l'avis de Phebusa qui m'a décidée à m'y mettre !
Un gouvernement pour le moins brutal réprime la population. Les parents de Standish font partie de ces victimes qui ont disparu un jour, laissant leur garçon à la charge de son grand-père. Le jeune garçon vit une vie pour le moins difficile. Non seulement il vit dans un monde totalitaire très sombre (on peut voir à quoi ressemblerait la France si l'Allemagne Nazie avait vaincue par exemple), mais il doit faire farce aussi aux disparitions de ses parents et de gens qu'il connait, mais aussi à sa solitude et aux tourments qu'il vit à l'école, entre sa dyslexie et les humiliations diverses. Heureusement qu'il va rencontrer Hector, un nouveau voisin, qui va lui apprendre l'amitié.
Une planète dans la tête est un livre à lire, même si ce n'est pas le coup de cœur que j'attendais. En effet, j'ai trouvé que le potentiel de l'histoire n'avait pas été assez exploité. Avec les avis positifs que j'ai entendus, j'aurais apprécié davantage. L'univers décrit par Sally Gardner est très intéressant et passionnant, mais il aurait mérité d'être beaucoup plus détaillé. J'aurais voulu plus de détails sur ce monde, comment il en était arrivé là, sur la Zone 7, sur les dirigeants... Je trouve que ça aurait eu plus d'impact si on savait d'où ils venaient, où ils allaient, pourquoi les dirigeants s'y prenaient de cette manière. Bref, avoir encore plus de détails ! Ce manque d'informations m'a parfois fait me sentir un peu déconnecté de l'intrigue, ce qui est vraiment dommage, car c'est bien amené dans l'ensemble.
Il y a donc ce manque de détails, mais que je vous rassure tout de suite, j'ai quand même passé un bon moment. Les personnages ne m'ont pas particulièrement frappé, mais j'ai aimé vivre leur histoire et leur aventure. Le fait d'avoir un jeune héros dyslexique le rend très touchant, sa manière de voir le monde et de le décrire est très intéressante. Ce personnage mais surtout la plume de l'auteur font d'Une planète dans la tête un récit très vivant, très décalé et intéressant. C'est ce qui m'a le plus interpellé dans le roman : la manière de décrire de Sally Gardner. Des chapitres courts mais percutants, une action qui s'enchaîne, et des tournures de phrase vraiment particulières. On sent planer tout au long une atmosphère vraiment pesante, mais où l'espoir arrive à percer malgré tout. Une planète dans la tête amène à réfléchir, à se poser des questions, bref on est interpellé !
Pour tout vous dire, Une planète dans la tête n'est pas un coup de cœur, loin de là. Mais je pense surtout au fait que j'en attendais beaucoup trop. Je pense donc le relire un de ces jours pour m'y plonger plus en profondeur. Une première lecture que j'ai appréciée, j'ai vraiment été captivée, mais j'espère qu'une deuxième lecture me transportera encore davantage.
Une dystopie intéressante, un bon moment de lecture, ce roman de Sally Gardner est à lire.
 
 
 
Logo Livraddict

17/05/2013

Starters, Tome 1, de Lissa Price

starters,lissa price,tome 1,dystopie,jeunesse,science-fiction

Starters, Tome 1
Starters

 

Lissa Price




Dans un futur proche : après les ravages d'un virus mortel, seules ont survécu les populations très jeunes ou très âgées : les Starters et les Enders.
Réduite à la misère, la jeune Callie, du haut de ses seize ans, tente de survivre dans la rue avec son petit frère. Elle prend alors une décision inimaginable : louer son corps à un mystérieux institut scientifique, la Banque des Corps. L'esprit d'une vieille femme en prend possession pour retrouver sa jeunesse perdue.
Malheureusement, rien ne se déroule comme prévu...
Et Callie réalise bientôt que son corps n'a été loué que dans un seul but : exécuter un sinistre plan qu'elle devra contrecarrer à tout prix !



Premier tome de Starters. Une dystopie que je commence avec intérêt, car on me l'a vivement conseillé et j'ai lu beaucoup de bons échos !
Un virus a ravagé la Terre, ne laissant que peu de survivants. Parmi eux, il y a les jeunes, appelés Starters, et les vieux, les Enders. Callie a 16 ans, et vit dans la rue avec son petit frère. Désespérée, réduite aux mesures incroyables, elle décide de prêter son corps à un institut : la Banque des Corps, où les vieilles personnes prennent possession des corps que les jeunes, endormis, mettent à leur disposition.
Les enfants comme Callie qui n'ont plus aucuns parents adultes ou tuteurs sont livrés à eux-mêmes, condamnés à essayer de survivre en volant de la nourriture, dormant dans des maisons abandonnées... Ce qui explique les mesures désespérés prises ! En signant un contrat avec la Banque des Corps, Callie veut pouvoir offrir une vie meilleure à son petit frère. Les logiciels et l'ordinateur de l'institut vont transposer l'esprit d'un Ender dans le corps de la jeune fille, sous couvert que la personne ne fasse rien pour abîmer le corps ou le rendre en mauvais état. Seulement, si les premières fois se passent bien, il n'en sera pas autant de la suite... La loueuse du corps de Callie semble avoir d'autres plans en tête que de profiter d'une seconde jeunesse !
Outre le fait que l'on m'ait conseillé ce roman, j'ai trouvé le résumé plutôt accrochant ! Mais ce qui aurait pu me faire hésiter est la phrase d'accroche « Les lecteurs de Hunger Games vont adorer », ce qui m'a fait démarrer ma lecture un peu sceptique. Mais c'est vrai qu'il y aurait quelques points communs : le fait que ce soit une dystopie, des héroïnes adolescentes, un monde dominé soit par les Enders soit par le Capitole, des sacrifices de la part de l'héroïne pour sa famille... Et ces détails qui font également aussi un peu penser aux Ames Vagabondes de Stephenie Meyer. Bon, ces comparaisons s'évanouissent bien vite, Lissa Price s'est dissociée de ces œuvres pour créer la sienne. Ce ne sont pas du tout des points négatifs, au contraire. Ce qui m'a davantage gênée est le peu de description physique des personnages et de l'environnement dans lequel ils évoluent, ainsi que d'un manque d'informations par rapport à la Guerre des Spores, spores responsables de la mort d'une grande partie de la population. Bref, des explications pas toujours assez poussées dans ce premier tome de Starters, mais cela viendra peut-être pour le tome suivant !
Mis à part ces petits détails, Starters m'a très vite entraînée dans ce monde différent, pour une agréable lecture dans l'ensemble. Une première partie qui pose bien les bases de l'univers et des personnages, une deuxième partie tout en suspense et en action, et un final vraiment intéressant. Lissa Price a une très bonne plume, elle nous fait rebondir de révélations en révélations, soutenus par un rythme entraînant, dans un univers bluffant. Les personnages sont tous intéressant, même s'ils méritaient d'être davantage fouillés (même si je ne pense pas que ça dérangera trop le jeune public auquel Starters est destiné à la base). Le plus intéressant est sans conteste Callie : elle n'a peut-être que 16 ans, mais les événements qu'elle a traversés l'ont obligé à grandir et mûrir très vite, tout comme son petit frère. Mature, elle pèse les conséquences de ses actes, elle réfléchit sans se jeter tête baissée dans les problèmes, bref un personnage attachant !
Un rythme fluide, un univers passionnant, un message exprimé avec force, des idées excellentes, il manque peu de choses pour en faire un coup de cœur. J'attends maintenant le tome 2 pour me faire une idée plus complète de Starters !
 
 
 
Starters, Tome 0 : Portrait d'un Starters
Starters, Tome 1 : Starters
Starters, Tome 2 : Enders
 
 
 
 
Logo Livraddict

02/03/2013

Hunger Games, Tome 3, de Suzanne Collins

hunger games,suzanne collins,tome 3,science-fiction,dystopie

Hunger Games, Tome 3
La Révolte

 

Suzanne Collins



Contre toute attente, Katniss Everdeen a survécu aux Hunger Games à deux reprises. Mais alors qu'elle est sortie de l'arène sanglante vivante, elle n'est toujours pas en sécurité.
Le Capitole est en colère. Il veut se venger. Qui pensent-ils devrait payer pour les troubles ? Katniss.
Et ce qui est pire, le Président Snow a été parfaitement clair sur le fait que personne d'autre n'est en sécurité non plus. Ni la famille de Katniss, ni ses amis, ni les habitants du District 12.

 

Attention, cette chronique peut comporter
des SPOILERS des titres précédents !


Après avoir survécu à deux Hunger Games, Katniss Everdeen est bien mal en point. Le fait d'avoir participé à une nouvelle expérience traumatisante, d'avoir frôlé la mort et d'avoir tué et regardé tué des personnes... Pour se rendre compte lorsqu'elle s'en sort que Peeta a été capturé par le Capitole, que le district 12 a été détruit et elle utilisée comme le symbole du Geai Moqueur pour la rébellion...
Après des débuts et une adaptation difficile dans le District 13. Katniss décide d'endosser volontairement le rôle du Geai Moqueur. Les rebelles vont la faire participer à quelques combats, mais surtout la filmer dans des spots publicitaires qu'ils vont diffuser afin de pousser le plus grand nombre de Districts et de personnes à rejoindre leur cause, et à révéler la véritable identité du président Snow et du Capitole.
Les premières pages offrent une pause dans la série, le temps à Katniss et aux lecteurs de s'habituer aux nouvelles données. Mais passer ce début un peu « lent », l'intrigue accélère brutalement.
Déjà, pour les personnages : Katniss est bien endommagée, tant physiquement que mentalement. Si son corps récupère vite, il faut avouer qu'elle en voit des belles, elle va s'adapter difficilement à la situation, et les coups durs ne font que commencer ! Gale, que j'appréciais énormément, devient de plus en plus cruel pour pouvoir se venger du Capitole. Peeta souffre du passage entre les mains du Capitole, rendant la situation difficile pour lui, Katniss, et les résistants. Quant à Finnick, les Hunger Games l'ont ébranlé également, ce qui l'a rendu encore plus touchant pour moi !
Ensuite, la guerre commence véritablement, la révolte éclate au grand jour... Ce qui amène un lot accru de batailles, de sang, de descriptions pour le moins imagées ! La Révolte est le tome le plus dur, le plus sombre et le plus sanglant de la trilogie.
Si Hunger Games est une trilogie que j'hésitais à commencer, tout comme j'avais hésitée à continuer Twilight, je ne suis pas déçue de ma lecture. Certes, je suis loin du coup de cœur et de voir cette série comme le must du moment, mais j'ai tout de même pris plaisir à la lire, même si je ne vais pas en garder un souvenir éternel, contrairement à d'autres romans.
La Révolte se poursuit dans la lignée des premiers, il se lit vite et facilement. L'écriture de Suzanne Collins est toujours aussi simple, abordable, elle réussit à nous entraîner dans son monde, ainsi qu'à nous faire tourner les pages pour savoir vite comment les personnages vont s'en sortir.
Hunger Games est une trilogie intéressante, qui a fait passer un bon moment de lecture.
 
 
 
Hunger Games, Tome 1 : Hunger Games
Hunger Games, Tome 2 : L'embrasement
Hunger Games, Tome 3 : La Révolte
 
 
Logo Livraddict

22/02/2013

Hunger Games, Tome 2, de Suzanne Collins

hunger games,suzanne collins,tome 2,science-fiction,dystopie

Hunger Games, Tome 2
L'Embrasement

 

Suzanne Collins




Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire.
Mais pour Katniss, il s'agit surtout d'une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d'une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n'hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte.
A l'aube des Jeux de l'Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss...



hunger games,suzanne collins,tome 2,science-fiction,dystopieAprès sa victoire et celle de Peeta aux derniers Hunger Games, Katniss tente de souffler et de retrouver une vie aussi normale que possible. Mais tout a changé. Elle habite maintenant dans le quartier réservé aux gagnants, elle continue à braconner pour nourrir la famille de Gale, mais elle-même et sa famille ont de l'argent et de la nourriture à volonté. Alors, quand en plus, le président Snow vient la voir pour la menacer, tout commence à s'écrouler autour d'elle. Avec son geste de défi, Katniss devient le symbole d'une rébellion. Si elle n'arrive pas à convaincre le peuple de Panem qu'il s'agissait seulement d'un geste d'amour envers Peeta, le Capitole pourrait bien ne pas la laisser en paix, ni elle, ni sa famille ou ses amis...
Un peu comme je m'y attendais, Katniss va de nouveau se retrouver plonger dans l'horreur des Hunger Games et de l'arène, ainsi que Peeta et d'autres anciens gagnants. Je pensais que L'Embrasement ne serait qu'un copier-coller du premier tome, mais Suzanne Collins a réussi à amener cette nouvelle épreuve d'une manière différente, tant dans la présentation de l'épreuve que le comportement des personnages. Différentes alliances se préparent, Katniss est plus préparée...
Katniss est donc précipitée une fois plus dans tout ce qu'elle avait tentée d'oublier ou de dépasser, essayant de faire bonne figure dans la tournée des vainqueurs, malgré les souvenirs de l'arène, sa crainte du Président Snow, et son déchirement entre Peeta et Gale.
Sans pour autant être un coup de cœur, Hunger Games m'avait laissé un bon souvenir de lecture. L'Embrassement m'a quand même déçue. Malgré un retour dans l'arène bien amené, et une fin qui rattrape toute mes déceptions, je ne pensais pas que la rébellion et le soulèvement se déroule de cette façon, qu'ils passent presque au second plan de l'intrigue, éclipsé par les Hunger Games. De plus, la comédie de Katniss envers Peeta est trop présente, et leur avenir repose trop sur les sentiments que la jeune fille peut montrer, tout leur destin se joue là-dessus...
Suzanne Collins sait néanmoins y faire pour accrocher son lecteur, et le pousser à découvrir ce qui se passera dans la vie des « Amants maudits du District 12 », ainsi que pour tous les autres personnages et dans l'ensemble de leur monde !
 
 
 
Hunger Games, Tome 1 : Hunger Games
Hunger Games, Tome 2 : L'embrasement
Hunger Games, Tome 3 : La Révolte
 
 
Logo Livraddict