Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/08/2013

Basara, Tome 1, de Yumi Tamura

basara,yumi tamura,tome 1,manga

Basara, Tome 1

 

Yumi Tamura


Coup de cœur

Dans un Japon néo-féodal situé dans un futur très lointain, la civilisation a disparu, victime de guerres incessantes... Les hommes sont retournés à une société primitive, agraire. Le pouvoir est aux mains de quatre rois, sous la coupe suprême de leur père, l'Empereur.
Dans un village perdu dans les montagnes naissent des jumeaux : un garçon, Tatara et une fille, Sarasa. Selon la légende, Tatara est investi d'une mission importante : libérer son peuple de la tyrannie du Roi Rouge. Hélas, le jeune homme est lâchement assassiné par les hommes du souverain.
Sarasa choisit alors d'endosser l'identité de son défunt frère et de suivre le destin de Tatara...



Une découverte de hasard que je ne regrette absolument pas, l'un de mes cours de cœur en matière de manga !
Dans le Japon du XXIIIème siècle, plus rien n'est comme nous le connaissons. Le pays a été dévasté, Tokyo a subi un raz-de-marée, changeant complètement la vie des habitants. La civilisation a régressée, les habitants ont, pour la plupart, peu de moyens. Les guerres font rages sans répit. Et maintenant, une famille royale dirige l'ensemble du pays. Le roi d'or gouverne la capitale, et ses quatre fils se sont partagé les provinces : le roi noir au nord, le roi bleu la région de Seiran, le roi blanc s'est retiré dans les montagnes de Hiei et le roi rouge règne sur l'est.
Dans le village de Byakko, sur le territoire du roi rouge, la femme du chef va mettre au monde des jumeaux, un garçon et une fille. Nagui, un prophète, déclare que l'un de ces deux enfants est l'Elu, celui qui sauvera le pays et mettra fin à la tyrannie des rois.
12 ans après, le garçon Tatara, est préparé à la guerre et s'apprête à mener la révolution. Sa petite sœur Sarasa grandit. Jusqu'au jour où le roi rouge arrive dans leur village... Sarasa doit endosser l'identité de son frère, et mener la révolte ! Avec les villageois derrière elle, la jeune femme travaille à endosser parfaitement son rôle d'Elu et de Tatara. Elle commence sa guerre contre le roi rouge, apprend ce qu'elle doit savoir, commence à se constituer un réseau de gens de confiance. Dans le même temps, elle rencontre Shuri, avec qui elle peut redevenir la femme qu'elle est. Elle rencontre également Papillon de Nuit, un nomade.
Basara fait partie de ces mangas que j'ai adorée, dévorée, et que je recommande ! L'histoire se met en place très rapidement, mais avec beaucoup de détails. Les personnages sont tous captivants, qu'ils soit « bons », « mauvais », ou même que l'on ne sache pas exactement où ils se placent dans l'histoire pour le moment. Mes préférés comptent évidemment Sarasa sous son identité de Tatara. C'est une jeune femme qui a été beaucoup sous l'ombre de son frère, qui a dû prendre son identité, grandir d'un seul coup, et voir sa famille et son pays harcelé par les rois. Un autre personnage que j'aime beaucoup Shuri, car il est mystérieux, charmant... Et plus encore !
Donc une histoire qui commence sur les chapeaux de roues, très bien construite, ce qui est très important. Mais, dans un manga, l'important est également le graphisme. Yumi Tamura a un très beau coup de pinceau, les dessins sont absolument magnifiques !
Aussitôt après avoir fini ce premier tome, j'ai enchaînée avec la suite de Basara, mais je vous en dirai plus avec mon billet consacré au deuxième tome ! J'espère que vous aurez l'occasion de découvrir mais surtout d'apprécier cette histoire de Yumi Tamura, un coup de cœur pour moi.



 
- Et n'oublie pas que celui qui ne respecte pas sa propre vie
n'est pas capable de protéger celle des autres.
 
 
 
 
Logo Livraddict

28/03/2013

Gunslinger Girl, Tome 1, de Yu Aida

gunslinger girl,yu aida,tome 1,manga,action,science-fiction

Gunslinger Girl, Tome 1

 

Yu Aida



L'action se déroule principalement en Italie, où une organisation secrète, la Social Welfare Agency, combat le terrorisme d'une curieuse manière.
En effet, les membres chargés de faire le sale boulot sont des petites filles âgées tout au plus d'une douzaine d'années, enrôlées malgré elles et devant accomplir des missions plus cruelles les unes que les autres. Leur point commun ?
Elles ont toutes subi un préjudice moral et physiquement mortel, si bien que leur survie repose sur un domaine de la recherche médical top secret : les corps artificiels. Ce nouveau corps leur procure une force et une vitesse d'exécution largement au-dessus de la normale, ce qui est parfait pour les missions sur le terrain qui consistent le plus souvent à éliminer une cible, ou à protéger une personne importante...
Le décalage entre l'âge apparent et le talent de ces tueuses procure alors un important avantage stratégique.



Ce tome de Gunslinger Girl est le premier d'une série de 15 volumes.
En Italie, de nos jours. Le crime organisé et le terrorisme est toujours présents, et plus implanté que jamais. Pour combattre le mal à la racine, le gouvernement créée une Agence d'Assistance Sociale qui, extérieurement, est chargée d'activités sociales et médicales. Mais le véritable but de l'Agence est d'éliminer les chefs de clan, les ennemis, ou de protéger des témoins essentiels.
Ce qui différencie cette Agence, c'est son utilisation de jeunes filles. Un adulte responsable, surnommé un « fratello », va choisir une jeune fille à laquelle il est arrivé quelque chose de grave (meurtre de sa famille, viols, accidents...), et va la transformer. Cybernétisée, conditionnement intellectuel, elle va être entraînée pour devenir une machine à tuer, un cyborg capable d'utiliser n'importe quelle arme, de maîtriser les styles de combat, mais surtout d'obéir et de tuer sans remords.
Dans ce premier tome, nous allons suivre différents personnages. Il y a Henrietta et José, son fratello. Nous voyons comment ils sont arrivés à être ensemble, puis lors d'une arrestation et leur vie à l'agence. Il y a ensuite Rico et Jean, son fratello, qui ont pour mission d'éliminer une cible. Après nous suivons Triela et son fratello Hilscher, qui doivent aller chercher et protéger un témoin. Nous retrouvons finalement Henrietta et José, qui sont pris à parti par la police lors de l'enquête du meurtre d'un employé de l'Agence, Lauro, et son cyborg, Elsa.
Gunslinger Girl est réaliste, cru, et offre une palette de personnages très diversifiés, tout en se concentrant plus particulièrement sur Henrietta et José. Ce manga s'adresse vraiment aux adultes, il offre davantage une réflexion plutôt qu'un divertissement. Le contraste entre l'aspect de ces fillettes et leur entraînement militaire. Thriller psychologique glaçant, les limites du conditionnement et l'absence de scrupules de la part de l'organisation, l'affection que les jeunes cyborgs ont pour leur « frères », à quelle part est-il forcé par le traitement ?
Dans quelle mesure peut-on programmer un être humain ? Jusqu'on peut-on aller, quelle limite ? Même un cyborg a son point de rupture. Les sentiments qu'elles éprouvent sont un mélange du traitement qu'elles reçoivent et de leur côté humain, touchante et enfantine malgré tout.
Gunslinger Girl est une excellente découverte dans le vaste milieu du manga. A la fois réaliste, cru, sombre, touchant et poignant, je recommande vivement cette lecture, avec des graphismes qui collent très bien à l'histoire !
 
 
 
Logo Livraddict

11/03/2013

Mars, Tome 1, de Fuyumi Soryo

mars,fuyumi soryo,tome 1

Mars, Tome 1

 

Fuyumi Soryo



Kira Asou est une jeune fille réservée et solitaire, Rei Kashino lui est la coqueluche des filles du lycée et vit au jour le jour.
Mais lorsque ces deux âmes se rencontrent, elle allument un brasier dans les ténèbres de la solitude. Ainsi commence l'histoire d'un amour absolu.



Premier tome de la série Mars.
Alors qu'elle dessinait dans un parc, Kira Asou se fait aborder par Rei Kashino, en route vers un centre médical pour voir un ami blessé lors d'une course de moto. La jeune fille lui répond et s'enfuit.
Quelques jours plus tard, à la rentrée scolaire, les deux jeunes gens se retrouvent dans la même classe au lycée. Même si Kira connaissait déjà de vue Kashino, pour l'avoir vu au lycée, celui-ci la remarque vraiment à l'occasion de cette rentrée. Kira et Kashino sont très différents l'un de l'autre : Kira est une jeune fille introvertie et timide, très mal à l'aide en compagnie des garçons, qui aime par-dessus tout dessiner, une des seules choses qui lui permettent de tenir dans une vie qu'elle considérait d'abord comme sans intérêt ; tandis que Kashino apparaît d'abord comme un voyou, une personne désinvolte plus attiré par la compagnie des jeunes filles, mais qui se révèle finalement peut-être violent, mais aussi très passionné, non comme Kira par le dessin mais par la moto.
Pourtant, entre ces deux êtres opposés va se nouer une relation compliquée, où ils sont attirés l'un par l'autre dans ce premier tome, sans qu'il s'agisse forcément d'un amour immédiat. Ce ne sont que les débuts de Kira et Rei, mais des débuts prometteurs, qui augurent très bien la suite !
Fuyumi Soryo nous raconte dans Mars quelque chose d'apparemment très « classique », mais qui réussit parfaitement à se démarquer d'autres histoires du même genre, que ce soit dans les mangas ou romans. Le récit qui se noue entre Kira Asou et Rei Kashino est à la fois réaliste, délicate, violente et émouvante. Ce premier tome démarre plutôt vite, je me suis plongée immédiatement dans leur récit, avec l'envie d'attaquer la suite sitôt celui-ci fini !
De plus, la mangaka à un point de vue très réaliste, son histoire se veut absente de toute mièvrerie, Mars est parfois violent, même noir en quelques occasions. Mais le point fort est vraiment l'interaction entre les personnages, tous très charismatiques ! Toutes les relations sont très bien décrites, amour, amitié, rivalité, haine, toutes sont émouvantes ! Mais toutes ces excellentes idées n'auraient servies à rien si je n'avais pas totalement adhérée au coup de crayon de Fuyumi Soryo. C'est un style très fin, presque épuré, vraiment très beau visuellement !
Une excellente surprise pour moi, et je vais m'empresser de lire la suite de Mars !



- On meurt tous, mais on rencontre rarement
quelqu'un capable d'expliquer comment ça se passe.
C'est vrai qu'au moment où on en fait l'expérience
on n'est déjà plus de ce monde.
C'est pour ça que ce que tu racontes m'intéresse autant.



C'est vrai que Kashino est excentrique... Il agit souvent en dépit du bon sens. Mais je ne ressens pas de méchanceté... ni de perversion. Je sais que le mal existe dans ce monde. Tordu, insidieux, au-delà de toute rédemption... Même si on essaie de le dissimuler, il finit toujours par suinter comme du venin, en répandant une odeur écœurante.



- Ce n'est pas de l'amour.
Je l'admire profondément pour sa force et sa gaieté.
Je crois que même si Kashino était une femme, je ressentirais la même chose.



Mars, Tome 1 - Mars, Tome 2 - Mars, Tome 3
Mars, Tome 4 - Mars, Tome 5 - Mars, Tome 6
Mars, Tome 7 - Mars, Tome 8 - Mars, Tome 9
Mars, Tome 10 - Mars, Tome 11 - Mars, Tome 12
Mars, Tome 13 - Mars, Tome 14 - Mars, Tome 15

 

 

Logo Livraddict