Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/04/2014

Jane Yellowrock, Tome 4, de Faith Hunter

jane yellowrock,faith hunter,tome 4,bit-lit,fantasy

Jane Yellowrock, Tome 4
La malédiction du corbeau

Faith Hunter



Les vampires d'Asheville veulent établir leur propre clan, mais comme ils doivent fidélité au Maître des Vampires de la Nouvelle Orléans, c'est avec lui qu'ils doivent négocier les termes du contrat.
Et pour s'assurer de trouver une solution équitable, le Maître envoie son meilleur combattant que le sang lui permet de s'offrir : Jane Yellowrock. Mais lorsque des campeurs locaux sont attaqués par une créature, Jane passe du statut d'émissaire à celui d'enquêtrice.
Et si elle ne veut pas faire face à un Maître des Vampires très énervé, elle va devoir faire des heures sup ! Heureusement que c'est la meilleure dans son job !



Je poursuis ma lancée sur le monde de Jane Yellowrock avec ce quatrième tome, La malédiction du corbeau.
La politique vampirique se poursuit, cette fois avec les vampires d'Asheville qui veulent posséder leur propre clan. Mais étant sous la tutelle du Maître de la Nouvelle-Orléans, ils doivent d'abord obtenir son autorisation. Léo va envoyer Jane mener les négociations pour le traité. Mais arrivée sur place, Jane va se retrouver au milieu d'un bain de sang, comme d'habitude, lorsque des campeurs et d'autres personnes sont attaqués par une mystérieuse créature.
Cette suite de Jane Yellowrock se révèle aussi sympathique que les tomes précédents. Faith Hunter n'a pas écrit une série marquante et qui fait partie de mes préférées, mais qui fait quand même partie de celles que je suis avec beaucoup de plaisir et dont j'attends la suite avec impatience !
Ce qui m'a le plus intéressée ici n'était pas l'enquête bizarrement. Pourtant très intéressante, car bien rythmée, bien décrite, l'auteur a vraiment acquis davantage de « maturité » dans sa manière de la mener et de faire un déroulement à la fois bien mené, simple et qui tient en haleine jusqu'à la fin. Mais malgré cela, ce qui m'a le plus plu c'est les relations de Jane avec son entourage. Elle doit à la fois jongler entre cacher son identité aux personnes qui ne doivent pas la connaître (comme Léo ou Gros Bras), à approfondir sa relation avec sa Bête, qui, à mon plus grand plaisir, prend de plus en plus de place et s'affirme vraiment davantage ! On sent que sa personnalité s'est vraiment développée depuis le premier tome, on la comprend mieux et c'est vraiment une personnalité distincte maintenant. Et surtout, ses relations avec son amie Molly, la sorcière, et sa famille vont être plus intense que jamais. Car depuis quelques temps, ils vont être entrainés contre leur gré dans les aventures de Jane, avec tous les risques que son métier implique. Le mari de Molly n'appréciait déjà pas trop, les tensions et les ressentiments vont encore s'aggraver. Molly elle-même va avoir des moments où elle va se mettre en retrait par rapport à sa meilleure amie, causant ainsi un certain effondrement de la part de Jane. Des relations tendues, explosives, ont également lieu entre elle et la sœur ainée de Molly, ce qui va entraîner une bonne dose de remue-ménage !
La malédiction du corbeau est un tome que j'ai vraiment aimé, on y sent une réelle évolution, à la fois pour l'approfondissement des personnages et de l'intrigue, mais aussi pour la manière d'écrire de Faith Hunter, qui s'éloigne des petits défauts du premier tome et qui a su ne pas rester figer dans un modèle type d'écriture.
Donc une excellente continuation des aventures de Jane Yellowrock, et j'ai hâte de lire la suite !
 
 
 
Jane Yellowrock, Tome 1 : Tueuse de Vampires
Jane Yellowrock, Tome 2 : La Croix de Sang
Jane Yellowrock, Tome 3 : La Lame de Miséricorde
Jane Yellowrock, Tome 4 : La malédiction du corbeau
 
 
 
Logo Livraddict

09/01/2014

Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 3, de Gail Carriger

Sans Honte, Gail Carriger 1.gif

Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 3
Sans Honte

Gail Carriger



Miss Alexia Tarabotti, devenue Lady Alexia Woolsey, se retrouve dans une situation délicate. C'est LE scandale de la saison. Elle doit s'enfuir en Italie, à la recherche de réponses.
Une histoire de vampires, de loups-garous et d'imprévus...


 
Attention : SPOILERS pour ceux
qui n'ont pas lu les romans précédents !

Profitant de la sortie en poche de Sans Honte, je me lance dans la suite du Protectorat de l'Ombrelle.
Après la fin de Sans Forme, où Alexia découvrait qu'elle était enceinte et où son mari, furieux et soupçonneux, l'avait jeté à la porte, je n'avais qu'une envie : lire la suite des aventures d'Alexia Tarabotti. J'espérais ne pas être déçue !
Dans le tome précédent, Alexia avait fait face aux dangers, à une enquête... Mais surtout à l'annonce de sa grossesse. Déjà une nouvelle surprenante : elle est une paranaturelle mariée à un surnatural. Comment est-il possible qu'elle puisse tomber enceinte ? Mais le plus dur vient de la réaction de son mari, qui ne croit tout simplement pas qu'elle lui soit restée fidèle. Lord Maccon va donc jeter sa femme dehors, qui doit retourner chez sa famille. Avec les conséquences que l'on peut imaginer !
Alexia ne va pas perdre une occasion de découvrir comment elle peut s'être retrouvée dans cette situation. Elle va donc contacter son ami, le vampire Lord Akeldama. Mais, bizarrement, celui-ciSans Honte, Gail Carriger 01.gif s'est évaporé dans la nature... et la presque totalité des vampires de Londres est bien décidé à tuer Alexia ! Face à ce danger, elle va suivre une piste en Italie pour tenter de comprendre.
De son côté, Lord Maccon perd son temps et ses esprits à force de boire, abandonnant sa meute. Le professeur Lyall va tout faire pour raisonner son Alpha, lui faire comprendre la situation d'Alexia, mais surtout le pousser à réagir !
Après la fin du tome 2, je n'attendais plus que la suite. Alexia est énormément remise en question, elle doit faire face à l'attitude plus que blessante de son mari, aux ragots de son entourage et à sa famille désagréable. Mais surtout, LA question : comment peut-elle être tombée enceinte ? Autant d'éléments qui me donnaient très envie de lire Sans Honte ! Ce tome va différer légèrement des précédents, dans le sens où la psychologie des personnages va être mis autant en avant que l'action et l'enquête. Il y a de la tension, des surprises, des rebondissements... mais aussi cette volonté de Gail Carriger d'approfondir sans cesse les individus. Je pense que ce tome est pour l'instant celui que je préfère. Les personnages sont plus fouillés et mieux travaillés, et les rebondissements nous tiennent vraiment en haleine du début à la fin.
Pour ce qui est des personnages, Alexia est toujours aussi impertinente, bien décidée à ne pas se laisser faire et à ne pas se laisser abattre, même si le rejet de Maccon la fait énormément souffrir. Quant à Lord Maccon, j'ai eu bien souvent envie de le secouer. Mais il m'a également beaucoup fait rire. J'ai enfin vu ce personnage différemment, il nous fait rire sans qu'on ait besoin des piques que lui et sa femme se lancent perpétuellement. Non, cette fois, tout vient de lui, et j'ai trouvé cette approche vraiment agréable ! Geneviève Lefoux est toujours agréable à suivre, sans pour autant que ce personnage m'enthousiasme plus que ça. Par contre, un de mes préférés est Lyall. Un bon second, peu intéressé par la position d'Alpha, et qui est pourtant excellent à ce rôle lorsque Maccon fait défaut à sa meute. Un nouveau personnage fait également une petite apparition timide : le bébé d'Alexia, qu'elle sent grandir et s'agiter dans son ventre. Un petit être qui n'a pas fini de poser problème, je le sens ! Alexia est vraiment ambivalente à son propos – on le serait à moins – et j'ai hâte d'en savoir plus sur lui et sa nature.
Sans pour autant atteindre des sommets, Le Protectorat de l'Ombrelle est une série sympa à lire, et qui m'a fait passer un bon moment. C'est le principal ! J'ai hâte d'avoir le tome prochain en poche, pour savoir comment Gail Carriger va réussir à nous accrocher.
 
 

Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 1 : Sans âme
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 2 : Sans forme
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 3 : Sans honte
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 4 : Sans cœur
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 5 : Sans âge
 
 
 
 
Logo Livraddict

16/12/2013

Mercy Thompson, Tome 7, de Patricia Briggs

mercy thompson,patricia briggs,tome 7,bit-lit,urban fantasy

Mercy Thompson, Tome 7
La Morsure du Givre

Patricia Briggs



Pour Mercy Thompson, mariée depuis peu à Adam Hauptman, charismatique Alpha de la meute locale, Thanksgiving aurait dû être une fête paisible en famille.
Elle était loin d'imaginer que faire du shopping avec sa belle-fille Jesse risquait de virer au cauchemar. Et pourtant, lorsqu'elle ne parvient pas à joindre Adam par téléphone, ni aucun membre de la meute, la jeune femme sait que tous ceux qu'elle aime courent un grave danger.
Aidée par des alliés improbables, Mercy va devoir une fois de plus voler au secours des siens.



Enfin un nouveau livre de la série Mercy Thompson, qui fait définitivement partie de mes séries préférées !
Mercy revient de sa lune de miel avec son nouveau mari Adam, et où les événements précédents ont fait vivre de sacrés aventures au jeune couple. Maintenant, nous sommes à Thanksgiving, et Mercy espère bien que tout se passera pour le mieux. Autant dire que c'est une cause perdue, n'est-ce pas ? Car sa virée shopping avec Jesse va vite virée au cauchemar : d'abord un accident de voiture, mais surtout le fait que tous les membres de la meute est disparue... Tous les téléphones sont coupés, le seul moyen qu'elle a de découvrir la vérité est le lien mental qu'elle partage avec Adam et sa volonté de découvrir la vérité. Aidée par ses amis et par quelques autres alliés, la coyote va devoir de nouveau se lancer aux trousses des méchants !
La Morsure du Givre est sans doute l'un des meilleurs de la série ! J'ai retrouvé avec plaisir les éléments qui ont fait de L'Appel de la Lune un coup de cœur. On retrouve des références aux personnages du premier tome mais aussi aux événements qui s'y sont déroulés. Mais Patricia Briggs, tout en réutilisant certaines données, est aussi experte dans la manière d'écrire une histoire totalement nouvelle et captivante. Pas de déjà vu avec les tomes précédents, ce septième tome est vraiment unique. On ne se lasse pas de cette série !
Les personnages continuent à évoluer tout en gardant ce côté sympathique et intéressant qui nous les avait fait aimer au tout début. Mercy a toujours l'art de se fourrer dans les ennuis, spécialement pour aider ses proches lorsqu'ils sont en danger. Mais elle a appris aussi la prudence, elle ne va plus foncer tête baissée vers le danger sans prévenir personne. Elle prend soin d'assurer ses arrières, d'être plus prudente et surtout d'éviter de foncer droit dans une situation trop dangereuse. Elle va s'entourer d'alliés, ruser, et tout faire pour remporter la victoire. Même si ce n'est pas toujours au goût d'Adam, qui la voudrait parfois beaucoup plus prudente et moins désireuse de se frotter à des ennemis plus grands qu'elle. Sa relation avec Adam est toujours aussi intéressante ! Son loup-garou de mari est vraiment charismatique, intéressant... Il ferait tout pour protéger Mercy et sa meute, pour éviter les pertes. Sa meute est sa famille, attention à ne pas les blesser ou même à les regarder de travers ! Le gros bonus de La Morsure de Givre est d'avoir quelques chapitres du point de vue d'Adam : vraiment une excellent surprise, j'ai été plus que ravie de connaître Adam de cette manière, d'avoir son point de vue sur les événements et de découvrir ce qu'il ressent, notamment vis-à-vis de Mercy. Que du bonheur !
Les personnages secondaires ne sont pas en reste. On peut notamment connaître davantage Ben et Kyle, mes deux personnages secondaires préférés. Ben a bien évolué depuis le début, il est de plus en plus intéressant et touchant à chaque fois ! De son côté, Kyle n'est pas à prendre à la légère. Considéré comme certains « seulement » comme un humain, il ne faut pas oublier son esprit aiguisé, son courage, et sa volonté. Bref, je l'adore. Il y a Tad, que l'on découvre davantage, mais aussi Asil le Maure, que certains ont pu déjà rencontrer dans Alpha & Omega. J'ai particulièrement aimé la discussion entre Asil et Mercy, lorsque Mercy s'était vengé de Bran étant petite.
Patricia Briggs montre une nouvelle fois son talent avec la description des relations entre chacun des personnages, avec des sentiments décrits avec beaucoup de maîtrise, la magie des liens de meute et les conséquences que cela entraîne. La politique de la meute mais surtout l'interaction diplomatique avec les humains est particulièrement très bien en avant.
La Morsure du Givre est vraiment une excellente réussite ! L'intrigue est excellente du début à la fin, les personnages sont tous captivants, génial de bout en bout. A lire absolument !
 
 
 

Mercy Thompson, Tome 1 : L'Appel de la Lune
Mercy Thompson, Tome 2 : Les Liens du Sang
Mercy Thompson, Tome 3 : Le Baiser du Fer
Mercy Thompson, Tome 4 : La Croix d'Ossements
Mercy Thompson, Tome 5 : Le Grimoire d'Argent
Mercy Thompson, Tome 6 : La Marque du Fleuve
Mercy Thompson, Tome 7 : La Morsure du Givre
 
 
 
 
Logo Livraddict

06/10/2013

Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 2, de Gail Carriger

Le Protectorat de l’Ombrelle, Tome 2, de Gail Carriger

Le Protectorat de l'Ombrelle, Tome 2
Sans Forme

 

Gail Carriger




Miss Alexia Tarabotti est devenue Lady Alexia Woolsey.
Un jour qu'elle se réveille de sa sieste, s'attendant à trouver son époux gentiment endormile protectorat de l'ombrelle,gail carriger,tome 2,science-fiction,steampunk,bit-lit à ses côtés comme tout loup-garou qui se respecte, elle le découvre hurlant à s'en faire exploser les poumons. Puis il disparaît sans explication... laissant Alexia seule, aux prises avec un régiment de soldats non-humains, une pléthore de fantômes exorcisés, et une reine Victoria qui n'est point amusée du tout.
Mais Alexia est toujours armée de sa fidèle ombrelle et des dernières tendances de la mode, sans oublier un arsenal de civilités cinglantes.
Et même quand ses investigations pour retrouver son incontrôlable mari la conduisent en Écosse, le repère des gilets les plus laids du monde, elle est prête !



Profitant que Sans Forme est disponible en format poche, je continue les aventures d'Alexia Tarabotti.
Maintenant mariée à Lord Maccon, Alexia n'a pas pour autant perdu sa verve et le plaisir de taquiner son nouveau mari. S'habituant à sa nouvelle condition, non seulement de femme mariée mais aussi d'Alpha, Alexia se retrouve une nouvelle fois plongée dans les intrigues. Tout commence quand son mari hurle sur un de ses agents faisant son rapport. Suite à quoi, il va disparaitre aussi vite que possible, laissant Alexia se débrouiller avec la meute, avec sa nouvelle fonction auprès du cabinet de la reine Victoria mais surtout avec ce problème où tous les êtres surnaturels sont redevenus humains pour un temps... Ne tenant plus sur place, Alexia va suivre la trace de son mari jusqu'au Ecosse.
Avec ce second tome du Protectorat de l'Ombrelle, je ne m'attendais à rien de particulier, et j'espérais passer un bon moment. Sans que cette série atteigne des sommets et ne soit un coup de cœur pour moi, je me suis quand même divertie avec cette lecture, passant un moment agréable dans l'ensemble !
Alexia est toujours la même, bien que son mariage, la libérant un peu, va la rendre encore plus insouciante des conventions sociales et se sentir encore plus libre de pouvoir dire et faire tout ce qui lui passe par la tête. La relation avec son loup-garou de mari est toujours ponctuée le protectorat de l'ombrelle,gail carriger,tome 2,science-fiction,steampunk,bit-litde piques, de sarcasmes et de bagarres, ce qui fait beaucoup au charme de ce volume. En parlant de Lord Maccon, il va aller et venir, mais pouvoir le retrouver en Ecosse va nous permettre d'en savoir plus sur lui, mais surtout de connaître des bribes très intéressantes de son passé. J'ai apprécié les apparitions d'Ivvy, la meilleure amie d'Alexia, dont le goût pour les chapeaux horribles, les évanouissements et un côté très théâtral m'a vraiment beaucoup faire rire ! Par contre, je suis davantage dubitative pour ce qui est du personnage de Mme Lefoux, une française tenant un magasin de chapeau et qui a fait cadeau à Alexia d'une toute nouvelle ombrelle particulièrement impressionnante. Je ne la sentais pas et ne me suis pas particulièrement connectée à elle. Par contre, je serai curieuse de découvrir ses véritables buts vis-à-vis d'Alexia, spécialement dans le tome suivant. Car je rejoins les avis des lecteurs sur la fin : ça donne très envie de lire la suite !
L'enquête d'Alexia sur les phénomènes surnaturels est intéressante, on ne s'ennuie pas même si certains passages auraient pu être épurés. D'indices en révélations, on est pris dans Sans Forme, avec pour moi ce qui est le plus intéressant sont les personnages (certains très cocasses), mais surtout l'époque victorienne qui m'intéresse de plus en plus, et le côté steampunk qui se développe davantage dans ce second tome.
Un second tome intéressant, où je ne me suis pas ennuyée, et je lirai la suite dès que possible.
 
 
 
 
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 1 : Sans âme
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 2 : Sans forme
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 3 : Sans honte
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 4 : Sans cœur
Le Protectorat de l'Ombrelle, tome 5 : Sans âge
 
 
 
Logo Livraddict
 

12/09/2013

Jane Yellowrock, Tome 3, de Faith Hunter

jane yellowrock,faith hunter,tome 3,bit-lit,fantasy

Jane Yellowrock, Tome 3
La Lame de Miséricorde

 

Faith Hunter




Ça chauffe à la Nouvelle-Orléans. Les garous ont révélé leur existence au monde, et ont ravivé les tensions de longue date qui les opposent à leurs vieux ennemis : les vampires. En tant qu'employée de confiance de Léo Pellissier, le maître de sang de la ville, Jane se retrouve prise entre deux feux.
Lorsqu'elle est attaquée par une meute de loups-garous en maraude, Jane est reconnaissante de recevoir l'aide d'un étranger mystérieux, répondant au nom de Girrard. Il lui explique alors qu'il a été la « Lame de Miséricorde » de Léo, une fonction sacrée qui lui donnait la charge de tuer les vampires devenus fous.
Ce que Jane ignore est la raison pour laquelle le puissant assassin a quitté la ville et, plus troublant encore, la cause de son retour. Et ce n'est définitivement pas pour rendre la vie de Jane plus facile...



Après les deux premiers tomes que j'avais appréciés, autant vous dire que j'attendais La Lame de Miséricorde avait beaucoup d'impatience !
Toujours en Nouvelle-Orléans, Jane Yellowrock retrouve un semblant de vie : elle sort avec Rick, ce policier que nous connaissons depuis Tueuse de Vampires ; elle travaille toujours pour les vampires, notamment en améliorant leur système de sécurité.
Mais évidemment, tout va être sens dessus dessous lorsque les garous vont se révéler au monde ! En même temps que cette révélation fracassante, ils en profitent pour réveiller leur contentieux avec les vampires. Employée par Léo Pellissier, Jane va se retrouver prise entre deux chaises, notamment lorsqu'elle se fait attaquer par des loups-garous. Heureusement pour elle, Jane va être secourue par Girrard, l'ancienne Lame de Miséricorde de Léo, une fonction pour le moins intéressante et mystérieuse.
Dans ce troisième tome de Jane Yellowrock, nous nous plongeons plus profondément dans la politique surnaturelle. Après notre connaissance des vampires, nous allons apprendre à connaître non seulement les changeformes (loup-garou, panthère-garou...), mais aussi une créature aussi intéressante que Girrard. Les différents complots et histoires des vampires, une nouvelle espèce surnaturelle à gérer (avec bien sûr une histoire aussi longue et sanglante que celle des vampires), l'enquête troublante de Rick, Jane Yellowrock va devoir de nouveau se lancer dans une enquête qu'elle va devoir résoudre rapidement !
Une enquête intéressante, mais qui piétine un peu par moments. Faith Hunter écrit ici, comme pour les tomes précédents, une histoire passionnante tout en gardant certains petits « défauts ». Une intrigue parfois saccadé, je suis toujours stupéfaite de la quantité d'armes que Jane arrive à transporter, un début parfois un peu brouillon... Mais l'histoire et la mythologie sont tellement agréables que j'en arrive à oublier rapidement ces détails pour me concentrer uniquement sur l'histoire et les questionnements de notre porteuse de peau. Car avec l'apparition des changeformes, fatalement Jane va s'interroger sur sa nature et une parenté possible avec ces garous, qui lui ressemblent plus que les vampires, sans être exactement semblable.
On retrouve de nouveaux personnages, ce qui donnent un nouveau souffle à la série, mais aussi ceux que l'on avait appris à connaître précédemment. Jane Yellowrock est égale à elle-même, sûre d'elle, prête à tout pour ne pas se laisser considérer comme une proie, et avec des interactions toujours aussi intéressantes avec sa Bête. Pour ce qui est des vampires, Léo m'agace de plus en plus depuis le tome 2 ! Toujours aussi arrogant, prêt à jeter les personnes autour de lui dans l'arène sans les prévenir, bref c'est celui auquel j'accroche le moins. J'espère que ça s'améliorera par la suite.
Globalement une bonne série, loin d'être la meilleur, mais que j'apprécie toujours autant, car je passe toujours un excellent moment ! N'hésitez pas à la commencer.
 
 
 
 
Jane Yellowrock, Tome 1 : Tueuse de Vampires
Jane Yellowrock, Tome 2 : La Croix de Sang
Jane Yellowrock, Tome 3 : La Lame de Miséricorde
Jane Yellowrock, Tome 4 :
La malédiction du corbeau
 
 
 
 
Logo Livraddict