Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/04/2014

Divergente, Tome 1, de Veronica Roth

divergente,veronica roth,tome 1,jeunesse,dystopie,science-fiction

Divergente, Tome 1

Veronica Roth


Coup de cœur


Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d'une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Érudits.
Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu'elle a caché à tout le monde parce qu'elle a été averti qu'il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l'aider à sauver ceux qu'elle aime. . . ou pourrait la détruire.



C'est la deuxième série que je commence dernièrement car je voulais voir ou j'avais vu l'adaptation au cinéma. La première série est The Mortal Instrument, une des prochaines séries sera Les 100... Mais aujourd'hui, j'en suis au premier tome de Divergente !
L'histoire se déroule dans le futur, dans un monde post-apocalyptique. Pour tenter de garantir la paix, la société a été organisée en 5 factions : Altruiste (totalement dévoué aux autres), Audacieux (qui protège la cité et maintiennent l'ordre), Érudit, Sincère et Fraternel. Mais il y a également un groupe de gens à part, les Sans Faction, qui ont été rejetés et n'appartiennent à personne. Chacun vit dans un secteur qui lui est dédié, les contacts sont donc rares, à part pendant les cours et le moment où, à 16 ans, ils doivent choisir leur faction finale, celle qui correspond le plus à leur identité.
Beatrice, appelée Tris, a grandi dans une famille Altruiste. Elle a 16 ans, l'âge de participer à ladivergente,veronica roth,tome 1,jeunesse,dystopie,science-fiction Cérémonie du Choix. Mais lors de son test, Tris va se révéler vraiment différente. Elle s'est toujours sentie éloignée des valeurs des Altruistes, malgré le réconfort de cette vie. Tris est détectée comme Divergent, c'est-à-dire qu'elle n'appartient vraiment à aucune Faction, et qu'elle a la possibilité de faire un choix véritable. Elle va choisir d'appartenir aux Audacieux, et va commencer sa formation au bout de laquelle tous les transferts ne sont pas admis et risqueront donc d'être Sans-Faction. Pour éviter cette situation, la jeune fille va se défoncer pour prouver sa valeur. Il va y avoir la pratique des armes, les combats physiques et les situations émotionnelles extrêmes. Tris va devenir de plus en plus sûre d'elle, capable et entraînée. Sa divergence va l'aider à se contrôler lors des exercices situations émotionnelles, tout en la mettant en danger lorsqu'elle est pratiquement repérée par des gens qui n'apprécient pas trop la liberté d'opinion des Divergents. Au fil du temps, elle va se faire davantage confiance, elle va comprendre sur qui elle peut compter et comment réagir face aux situations inattendues. Tris va se faire des amis, elle qui en avait si peu avant, et va même tomber amoureuse. Car, qu'on le sache, il y de la romance dans Divergente ! Pour ceux qui veulent éviter de se faire SPOILER, ne pas lire la suite. On se doutait tous un peu, je pense, qu'il y allait avoir quelque chose entre elle et Quatre. Et là où j'étais très contente, c'est que cette histoire d'amour s'est bien installée dès le premier tome, on n'a pas eu de jeu entre le chat et la souris, pas besoin d'attendre le tome 3 pour les déclarations... Enfin ! La jeune fille tombe peu à peu amoureuse, on suit son évolution, le cheminement qui l'a conduit à être attiré par son instructeur.
Tris est un personnage très intéressant, une jeune fille qui a vécu dans un cadre très formel et qui vadivergente,veronica roth,tome 1,jeunesse,dystopie,science-fiction apprendre à se libérer, à avoir des contacts avec son entourage, à se laisser aller, à rire. C'est une petit bout de femme très touchant, et on ne peut que s'en sentir proche, on a tous ressenti la même impression de décalage vis-à-vis des gens qui nous entourent, et le bonheur de trouver une place où l'on se sent bien. Son parcours n'est pas facile, mais elle s'en sort de mieux en mieux une fois qu'elle grandi et apprend à se faire confiance. L'autre personnage pour lequel j'ai eu un gros coup de cœur, c'est bien évidemment Quatre. Âgé de 18 ans, c'est un jeune homme très mûr et très dur, qui porte de nombreux fardeaux. Très charismatique, il est vraiment un des points forts du récit ! Vraiment un des personnages masculins que je classe maintenant dans mon Top d'hommes littéraires préférés !
Divergente est vraiment excellent, grâce à ses personnages principaux, mais aussi grâce à toute une série de personnages secondaires, très bien traités mais que j'aurais voulu connaître davantage. Je pense que cela viendra davantage dans la suite ! La manière de traiter leur personnalité, les interactions entre chacun et entre les factions sont très bien faite, on a toujours l'envie de savoir ce qui va se passer. Il y a de la jalousie, de l'envie, de la haine, de l'amitié, de l'amour... Chacun à son caractère et sa manière de réagir, ce qui fait qu'on se sent très proche d'eux et de ce qu'ils ressentent. Je me suis vraiment identifiée à eux, spécialement à Tris. Le monde créé par Veronica Roth est également très bien décrit. On ne se perd pas dans les explications inutiles, mais il y a suffisamment de détails et de descriptions pour qu'on comprenne aussitôt comment ça se passe et à quoi ressemble le monde qui nous entoure.
Bref, vous l'aurez compris, j'ai passé un excellent moment avec Divergente, et j'ai hâte de lire la suite ! Une dystopie à la fois accessible, bien construite, et qui fait vraiment réfléchir sur l'importance de nos choix et du libre arbitre.
Lorsque j'ai commencé ma lecture, je ne pensais pas que j'apprécierais autant. Je pensais le lire dans le même état d'esprit qu'Hunger Games, Twilight ou même The Mortal Instrument : une série sympathique mais qui ne m'aurait pas plus marqué que ça. Et je suis très contente de m'être trompée et que Divergente se soit révélé aussi bon !
Un coup de cœur que je conseille !
 
 
 
Nous croyons aux actes de courage ordinaire,
au courage qui pousse une personne
à prendre la défense d'une autre.
 
 
 
Divergente, Tome 1
Divergente, Tome 2
Divergente, Tome 3
 
 
 
Logo Livraddict

03/04/2014

Les collines d'eucalyptus, de Duong Thu Huong

les collines d'eucalyptus,duong thu huong,contemporain,coup de cœur

Les collines d'eucalyptus

 

Duong Thu Huong



Coup de cœur



Derrière les barreaux de sa prison, Thanh contemple les derniers lambeaux de brume sur la paroi rocheuse qui lui tient désormais lieu d'horizon. Il a été condamné aux travaux forcés.
Parce que ce jeune homme sans histoire, excellent élève et fils modèle, a découvert très tôt son homosexualité et qu'il lui a paru insurmontable de l'avouer à ses parents, son destin a basculé. Comment il est tombé sous la coupe d'un mauvais garçon avec qui il a fui sa ville natale et comment il s'est retrouvé piégé, c'est le fatal et poignant engrenage que Duong Thu Huong met en scène.
Thanh est désespérément seul pour cette descente dans les cercles de son enfer intime. Il ne peut confier à personne les affres de sa relation avec son compagnon qui, en parfait manipulateur, joue de l'attirance physique qu'il exerce pour vivre à ses crochets. Honteux de sa faiblesse et de sa lâcheté, Thanh se garde bien de demander conseil à Tiên Lai, l'homme mûr en qui il a pourtant le sentiment d'avoir rencontré un alter ego.
À Dalat où ils végètent comme ramasseurs de balles sur des cours de tennis, Thanh n'a pas la force d'éconduire son mauvais génie. Il s'enfuit en vain à Saigon, croyant trouver refuge dans l'anonymat de la métropole.
Si l'issue de cette sombre liaison est bien fatale, Duong Thu Huong écrit pourtant un roman de la rédemption. Son jeune héros, dont les tribulations lui donnent la matière d'une vertigineuse plongée dans le Vietnam de la fin des années 80, ne finira pas au bagne.



Dans les nouveautés de ces derniers temps, Les collines d'eucalyptus m'a particulièrement attirée.
Nous découvrons Thanh en prison, confronté à la dureté de ce système, aux relations avec les gardiens et les autres détenus. En prison, pour un motif que nous découvrirons au fur et à mesure qu'avance l'histoire. Avec des flash-back, nous visitons petit bout par petit bout le passé de ce personnage, que l'on découvre homosexuel, un garçon sans histoire et très bon élève. Terrifié à l'idée d'être rejeté ou de voir sa famille mise au ban de la société, Thanh va s'enfuir en compagnie de son amant, un mauvais garçon de son village.
Il va vagabonder, descendant de plus en plus bas dans son enfer personnel, se dégoûtant lui-même de sa lâcheté, de sa peur, de laisser vivre à ses crochets un compagnon qu'il n'aime plus.
Dans Les collines d'eucalyptus, Duong Thu Huong va nous entraîner dans la vie mouvementée de Thanh, mais aussi dans celles des individus qu'il va croiser. Que ce soit celle de son compagnon, des hommes qu'il rencontre, d'individus dans la prison où il est enfermé, on va avoir droit à un moment de leur parcours, quel a été leur chemin... Je ne connaissais absolument pas Duong Thu Huong avant ce roman, mais c'est maintenant une auteure que je vais suivre ! Elle a parfaitement décrit l'atmosphère du Vietnam, les relations et les façons dont les personnages interagissent. Le point fort est vraiment d'avoir décrit l'ambiance d'un petit village, comment les rumeurs peuvent circuler et comment on peut se retrouver face à l'opprobre de tous les gens que l'on connait. Duong Thu Huong décrit parfaitement les mœurs, les contraintes, les valeurs... Mais aussi les sentiments amoureux, le sentiment de fuir sans pouvoir jamais vraiment se poser quelque part.
Les collines d'eucalyptus est un gros pavé, mais qui s'enchaîne tout seul ! J'ai dévoré les pages, je me suis profondément attachée aux personnages et spécialement à Thanh, qui est un jeune homme intelligent, sensible, mais vraiment trop pris par les complexités de sa vie. Il va être amené à faire des choses qu'il ne voulait pas à cause de ses relations, sa fidélité et sa dépendance à l'égard de son amant puis le fait de se retrouver pris à parti à cause de lui vont lui faire avoir une vie tumultueuse, où l'on voit que l'amour peut être très beau, mais aussi une situation où on profite des faiblesses de ses partenaires. Heureusement que Thanh va trouver des personnes qui vont véritablement l'aider et l'aider sur sa route, non seulement sa famille mais aussi des amis, des gens qui vont se révèlent être de vrais joyaux, des personnages capables d'aimer vraiment, et non de prétendre aimer pour arriver à leur fin.
Les collines d'eucalyptus est un gros coup de cœur, je ne peux que vous le recommander ! Je suis très impatiente maintenant de découvrir Itinéraire d'enfance, dont le résumé m'attirait énormément, et Terre des Oublis qui est apparemment le meilleur de Duong Thu Huong !
Quelques mots pour finir sur l'auteur, car en me renseignant je me suis aperçue que ce n'était pas n'importe qui : c'est une romancière, mais surtout une dissidente politique vietnamienne, qui s'est illustré pour ses combats en faveur de la démocratie et de la liberté. Ce qui n'est pas franchement du goût de la politique vietnamienne, on peut le dire. Son père s'est engagé auprès des nationalistes vietnamiens, elle a reçu une éducation traditionnelle et s'est inscrite ensuite à l’École Supérieur de la Culture, Duong Thu Huong est allée également en Bulgarie, en Allemagne et en URSS. Elle a été mariée avec un homme qui la battait, et sa famille a longtemps refusée qu'elle divorce car c'était une honte pour l'honneur de la famille. Elle s'est beaucoup intéressée à la politique mais aussi aux arts, que ce soit en écrivant des scénarios qu'en rejoignant des partis politiques. Duong Thu Huong reçoit la médaille de chevalier des arts et des lettres en 1994, ce qui ne va pas être appréciés des autorités vietnamiennes, qui vont la surveiller encore plus. On peut le voir, Duong Thu Huong a une vie très remplie et très dense, qui rejaillit sur ses écrits, notamment par l'amour contrarié et les valeurs familiales, une critique de la politique et de la société...
Si vous ne connaissez pas encore cette auteure, elle est à découvrir très vite !



Mais que peut faire quand le destin sépare ceux qui s'aiment ?
Que peuvent les hommes, ces petites fourmis aveugles tâtonnant dans le
monde grâce à leurs antennes, lorsqu'ils sont pris dans la tourmente ?


Chaque destin d'homme est conduit par une main invisible.
Nul ne peut modifier le cours d'une rivière, nul ne peut remodeler le relief d'une montagne.
Qui fléchirait sa propre destinée ?
 
 

 
Logo Livraddict

04/01/2014

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

 autant en emporte le vent,margaret mitchell,classique,coup de cœur

Autant en emporte le vent

Margaret Mitchell

Coup de cœur

 

En Georgie, en 1861, Scarlett O'Hara est une jeune femme fière et volontaire de la haute société sudiste.
Courtisée par tous les bons partis du pays, elle n'a d'yeux que pour Ashley Wilkes malgré ses fiançailles avec sa douce et timide cousine, Melanie Hamilton. Scarlett est pourtant bien décidée à le faire changer d'avis, mais à la réception des Douze Chênes c'est du cynique Rhett Butler qu'elle retient l'attention...

 

Histoire mythique, Autant en Emporte le Vent est connu par pratiquement par tous, qu'on ait lu le livre, vu le film ou la comédie musicale... Je n'ai jamais vu la comédie musicale mais autant en emporte le vent,margaret mitchell,classique,coup de cœurl'adaptation au cinéma est une des plus réussies et des plus abouties, notamment grâce à la prestation de Clark Gable et Vivien Leigh. Cependant, la qualité ne vaut pas celle du roman, qui est, pour moi, un des meilleurs romans jamais écrit !
Autant en Emporte le Vent commence en 1861, en Géorgie. Les Sudistes, fiers et fanfarons, vivent dans l'insouciance et la tranquillité. Scarlett O'Hara, jeune fille de bonne famille, est une enfant gâtée, habituée à obtenir ce qu'elle désire. Elle aime en secret Ashley Wilkes, jeune homme de son milieu. Cependant, il reste différent de la jeune fille frivole : il est perdu dans son monde, au milieu de la littérature, de la musique et de la peinture. Quand Scarlett apprend au cours d'une réunion le mariage d'Ashley avec Mélanie Hamilton, elle va connaître son premier chagrin d'amour, tentant tout pour conquérir Ashley, prenant en grippe Mélanie. Au cours de cette même réunion, des événements vont déterminer la vie de Scarlett : son mariage avec Charles Hamilton, le frère de Mélanie, par dépit envers l'annonce du mariage d'Ashley, sa rencontre avec le capitaine Rhett Butler, homme qui est tout sauf un gentleman et à la réputation sulfureuse, et enfin l'annonce l'annonce de la guerre avec les Yankees. Convaincus que la guerre tournera en leur faveur, les Sudistes sont convaincus d'être dans leur droit en gardant des esclaves et en se voulant indépendant de l'Union. Cependant, la réalité va les rattraper...
Pendant ce temps, Scarlett part de Tara, la plantation de ses parents, pour aller habiter chez sa tante à Atlanta, retrouvant ainsi Mélanie et Ashley, qu'elle ne désespère pas de conquérir. La jeune femme va découvrir dans cette ville les premières conséquences de la guerre, tels que les privations, les blessés à s'occuper. Peu intéressée par la guerre et la politique, Scarlett s'indigne de son statut de veuve, qui lui interdit de participer aux festivités organisées. Retrouvant Rhett Butler, leur relation va s'intensifier, défrayant les chroniques de la ville.
Les Sudistes vaincus, les Yankees s'approchent d'Atlanta, faisant fuir la population. Cependant,autant en emporte le vent,margaret mitchell,classique,coup de cœur Scarlett ne peut s'en aller, car elle doit veiller sur Mélanie et l'aider à accoucher. Réclamant l'aide de Rhett, Scarlett va quitter la ville avec Mélanie et son bébé, pour se réfugier à Tara. Espérant décharger son fardeau sur des épaules plus fortes que les siennes, mais elle doit faire face à la mort de sa mère et à la folie de son père. Le domaine a été ravagé par la guerre, la famine guette sa famille et ses amis, Scarlett devient froide et calculatrice afin de les sauver. Elle se résigne à un nouveau mariage, par appât du gain, afin de pouvoir payer les impôts. Habitant de nouveau à Atlanta, elle devient femme d'affaire en acquérant une scierie. La « Vieille Garde » lui tourne le dos quand elle commence à faire affaire avec les Yankees, rebutés par son attitude dure et apparemment bien décidée à laisser le passé de côté pour faire tout ce qui est nécessaire pour survivre. Mélanie exceptée, tous ses anciens amis lui battent froid. De son mariage avec Rhett née une petite fille, Bonnie, pour laquelle, sa mère éprouvera le plus de sentiment maternel.
Jusqu'à la fin, les événements se sont enchaîner sans perdre de temps.
Malgré les horreurs de l'esclavage et du Ku Klux Klan, je me suis attachée à tous les personnages, qui considèrent les Blancs comme supérieurs et les Noirs comme des êtres inférieurs, gentils et bêtas, parfois violents, capables seulement de servir d'esclaves. Des liens se tissent entre ces protagonistes, rendant le récit d'autant plus vivants, évoluant dans un cauchemar où les Sudistes ne veulent pas changer leur façon de vivre. Dans ce chaos, ils ne se laissent pas faire, tous tentent de remonter la pente, certains ne prendront pas la même route que celle empruntées par d'autres...
Les longues descriptions permettent de se plonger longuement dans le récit et dans la vie des personnages, me donnant l'impression de déambuler à leurs côtés.
Un récit magnifique et vibrant, à lire absolument !

 

 

 

Logo Livraddict

16/11/2013

Tout d'un loup, Géraldine Elschner et Antoine Guilloppé

tout d'un loup,géraldine elschner,antoine guilloppé,album,jeunesse,coup de cœur

Tout d'un loup

Géraldine Elschner (Auteur), Antoine Guilloppé (Illustration)


Coup de cœur

Abandonné dans un chenil, un chien-loup est bien malheureux. Il rêve de grands espaces et de l'attention d'un maître.


Tout d'un loup est un album jeunesse que j'ai découvert en librairie.
J'ai eu aussitôt un coup de cœur ! Très accessible, axé pour un public entre 5 et 9 ans, c'est vraiment un album magnifique. Il raconte l'histoire d'un chien-loup, abandonné et dans un chenil, qui espère plus que toi pouvoir être adopté. Mais seulement, personne ne veut d'un chien qui ressemble à un loup, tout le monde préfère un chien de salon.
Tout d'un loup a une histoire simple mais très bien amené, qui peut plaire aux petits comme aux grands. Et les illustrations sont particulièrement magnifiques ! Le plus souvent en noir et argenté, elles sont très belles, épurés, vraiment un régal pour les yeux !
N'hésitez surtout pas à y jeter un coup d'œil, à l'offrir à des enfants ou à vous-même, car il vaut vraiment le coup. Magnifique et très délicat, il faudrait plus de découvertes comme celle-ci. A découvrir absolument !





Editeur : L'Elan Vert
Collection : Album
Public : Enfants, 5 à 9 ans
Fiction

14/10/2013

Et soudain tout change, de Gilles Legardinier

 et soudain tout change,gilles legardinier,contemporain,humoristique,drame,coup de cœur

Et soudain tout change

 

Gilles Legardinier



Coup de cœur


Camille et ses amis se connaissent depuis la maternelle. Leur dernière année de lycée les a enfin tous réunis dans la même classe.
A quelques mois du bac, en compagnie de sa meilleure amie, Léa, d'Axel, Léo, et toute sa petite bande, la jeune fille découvre joyeusement la vie. Tous se demandent encore quels chemins ils vont prendre. Ils ignorent encore que d'ici l'été, le destin va leur en faire vivre plus que dans toute une vie.
Du meilleur au pire, avec l'énergie de leur âge et leurs espoirs, entre convictions et doutes, entre illusions et réalité, ils vont expérimenter, échanger et affronter. Leur histoire est la nôtre.



Après Demain j'arrête ! et Complètement cramé, Gilles Legardinier nous livre son dernier livre dans la même lignée et avec toujours son chat sur un fond flashi (rose, vert, jaune, ça se repère bien dans la bibliothèque !).
Camille est en terminale et est heureuse de faire cette dernière année avec tous ses amis. Il y a Léa, sa meilleure amie, mais aussi Axel, Léo, et bien d'autres. Ensemble, ils vont aborder cette phase avec espoir, bonheur, drames et doutes. Car s'ils doivent faire avec ce que toute la vie leur prépare, ils ne sont pas pour autant préparés avec tous les drames qu'ils peuvent croiser.
Dans Demain j'arrête !, nous avions fait la connaissance de Julie, une jeune trentenaire qui s'était plongée dans tout un tas de situations pour le moins extraordinaires dans le seul but de découvrir qui était réellement son voisin. Il y avait beau avoir doutes et incertitudes, l'humour et le rire l'emportait largement. Ensuite, dans Complètement cramé, on découvrait Andrew Blake, un homme plus âgé. L'histoire, toujours ponctué d'humour, oscillait davantage vers un petit côté mélancolique. Il y a une nette progression dans le style de Gilles Legardinier, car s'il use d'une méthode toujours aussi efficace, il n'oublie pas de se renouveler, même dans un genre similaire. Car dans Et soudain tout change, il nous fait verser des torrents de larmes, que ce soit de joie ou de tristesse. Je l'avoue, j'ai beaucoup pleuré, j'ai traversé tout ce que la vie humaine comporte en émotions en seulement 450 pages. J'ai ri, j'ai pleuré.
Et soudain tout change est une histoire simple, mais qui m'a fait revivre des années merveilleuses. Car avec Camille, je me suis vraiment identifiée à son vécu, à ce qu'elle traverse et éprouve. Les années du collège et du lycée comptent parmi les meilleures années de ma vie à ce jour. J'ai rencontré mes meilleures amies au collège, on a beau eu être séparés au lycée, on est resté en contact jusqu'à maintenant. J'ai rencontré d'autres excellents amis, j'ai fait des découvertes. Et je suis également restée en contact avec certains professeurs du collège, qui sont à la fois des profs formidables et des personnes qui comptent énormément pour moi. Je me suis donc sentie chez moi dans ce dernier roman de Gilles Legardinier, avec des personnages pas très éloigné de mon âge, de ce que je ressens, et des souvenirs que j'ai de cette époque. Encore une fois, cet auteur (plus que) formidable démontre sa grande maîtrise des émotions et de sa capacité à nous entraîner vers des personnages à chaque fois très différents, mais toujours profondément justes et humains.
Petites mentions spéciales, d'abord au personnage de Camille, dans laquelle je me suis un peu revue, dans celui de Léa parce qu'elle porte le même prénom que moi (très bon goût Mr Legardinier !), et surtout mention très spéciale à Mr Rossi, le professeur d'économie et un de mes personnages préférés.
Et soudain tout change est le livre que j'ai préféré de Gilles Legardinier, tout simplement bouleversant et magnifique. On s'identifie à ce monde d'adolescents, où drames, coups fourrés et amitiés sont au rendez-vous, avec vraiment toute la complexité des sentiments humains. Toute la tendresse et l'amour du monde se trouve enfermé dans ce roman, l'époque de l'adolescence et du lycée est vraiment une plaque tournante, c'est là qu'on fait souvent des rencontres décisives, qu'on essaye de décider quoi faire de son avenir et qu'on vit sa vie malgré tout au jour le jour.
La magie opère une nouvelle fois avec brio dans ce roman, vous n'en ressortirez pas indifférent ! Et soudain tout change est à mettre entre toutes les mains !




Pourquoi n'auront-on plus le droit de jouer quand on grandit ? Pourquoi faudrait-il renoncer à ces joies simples pour rentrer dans des codes et se prendre au sérieux ? Qu'est-ce qui est le plus débile : jouer à la neige ou s'extasier sur une application de téléphone aussi futile que payante ?



Toute la ville dormirait tranquille parce Super Aguicheuse veillerait
du haut d'un immeuble, en se caillant les miches. Pour l'appeler, il suffirait
de composer le 95 C sur n'importe quel téléphone...



- Trouver les réponses n'est pas le plus difficile. La vie te les apporte, tôt ou tard.
Le plus dur, c'est de continuer à vivre en les connaissant.
 
 
 
Logo Livraddict