Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2014

La légion de la Colombe Noire, Tome 1, de Kami Garcia

la légion de la colombe noire,kami garcia,tome 1,fantastique,jeunesse

La légion de la Colombe Noire

Kami Garcia


La vie entière de Kennedy Waters change lorsqu'elle trouve sa mère morte et découvre qu'elle est membre d'une société secrète formée il y a deux cents ans dans le but de protéger le monde d'un puissant démon déterminé à trouver un moyen de sortir de sa dimension pour intégrer la nôtre, ainsi que des dangereux esprits qu'il contrôle.

JE N'AI JAMAIS CRU AUX FANTÔMES.
JUSQU'À CE QUE L'UN D'EUX ESSAYE DE ME TUER.



Je connaissais Kami Garcia seulement par La Chronique des Enchanteurs, qu'elle a co-écrite avec Margaret Stohl, et dont j'ai seulement lu le premier tome : 16 lunes.
Dans ce premier tome, on découvre Kennedy, une jeune fille apparemment ordinaire. Jusqu'à la mort brutale de sa mère, où elle découvre à la fois son corps, mais aussi l'existence du monde surnaturelle et de personnes faisant partie de la Légion, chargée de détruire les esprits malveillants. On ajoute à tout ça que non seulement Kennedy doit gérer tout ça, mais aussi rentrer dans la ligue pour prendre la place de sa mère. Les autres membres de la Légion (Jared et Lukas qui sont jumeaux, Alara, Priest), ont tous été élevés dans les connaissances de cet univers et de ses règles.
Donc, forcément, Kennedy va se retrouver un peu comme la cinquième roue du carrosse, à tout devoir apprendre, à mettre les autres en danger ainsi qu'elle-même, se sentir exclue et toujours se demander lorsqu'elle fera enfin partie du groupe, pourquoi sa mère ne l'a jamais informé de l'existence de ce monde surnaturel et pourquoi son père les a abandonnait.
Dès le début, je partais avec l'espoir de passer un bon moment avec La légion de la Colombe Noire. Sans avoir détesté, disons que j'ai été un peu déçue... L'histoire est vue et revue (une fille qui ignore tout d'un autre monde, les héros qui arrivent pour la sauver in extremis d'un danger mortel, une héroïne qui se sent à la fois gauche et empoté, spécialement lorsqu'elle se retrouve face à face avec une super bombasse top guerrière...), il y a forcément un triangle amoureux, et forcément toujours un qui va dire : « J'ai fait des trucs moches dans ma vie, je ne veux pas qu'il t'arrive malheur, et ça serait mieux qu'on ne se voit plus, et je ne vaux pas mon frère, et bla-bla-bla... » Les personnages sont assez caricaturaux, je trouve... Kennedy est très sympathique, mais je n'ai pas ressentie forcément toujours d'empathie à son propos, malgré son histoire. Alara et Priest sont respectivement la super guerrière pas si méchante que ça finalement, et le petit génie très doué pour inventer des armes. Les jumeaux me font énormément penser à Sam et Dean de la série TV Supernatural, avec une relations à la fois très tendue et très proche, ainsi que par le fait de chasser les mauvais esprits.
Le point qui change agréablement est d'avoir affaire à une mythologie qui présente des esprits, des fantômes et autres esprits frappeurs, ce qui change des mythologies que l'on rencontre habituellement. Mais c'est bien le seul point vraiment positif que j'ai trouvé, je pense ! Car même si je suis restée accrocher jusqu'à la fin de l'histoire, je ne pense pas relire un jour ce premier tome, et je ne sais même pas si je continuerai la série. En tout cas, je ne l'achèterai pas, c'est sûr ! Mais j'ai quand même fini le livre rapidement, je suis restée dedans jusqu'à la fin, ce qui prouve que ce livre n'est pas mauvais ou ne m'a pas laissé indifférente. Une idée de départ sympathique, mais qui aurait pu être beaucoup mieux traité et surtout beaucoup plus approfondi. Alors, qui sait, peut-être que le tome 2 relèvera le niveau ?
Sinon, si vous voulez lire une série jeunesse, avec une héroïne qui découvre un monde tout à fait différent de celui qu'elle croyait, avec des esprits, un poil de romance, je vous conseille davantage Pouvoirs Obscurs, de Kelley Armstrong, qui m'a vraiment emballé !
Bonne lecture quand même, et j'espère que cette série vous plaira davantage qu'à moi !
 
 
 
Logo Livraddict

24/08/2013

Chroniques des Enchanteurs, Tome 1, de Kami GARCIA et Margaret STOHL

chroniques des enchanteurs,16 lunes,kami garcia,margaret stohl,tome 1

Chroniques des Enchanteurs, Tome 1
16 Lunes

 

Kami GARCIA et Margaret STOHL




J'ai longtemps rêvé de cette fille. Elle apparaissait dans un cauchemar où, malgré tous mes efforts, elle tombait sans que je ne puisse la sauver. Je me savais lié à elle d'une façon particulière.
Et puis un jour, elle est arrivée en chair et en os dans au lycée de Gatlin, notre petite bourgade du Sud des Etats-Unis. Elle était belle et mystérieuse. Si j'avais su qu'en même temps que cette fille, dont j'allais tomber éperdument amoureux, surgirait aussi une malédiction... Nous étions menacés.
Et cette fois, j'allais devoir la sauver... L'amour sera-t-il plus fort que le destin ?


C'est une de ces rares fois où j'ai d'abord vu l'adaptation au cinéma avant de lire le livre. Je connaissais donc déjà la plupart des personnages, quelques éléments de l'action... Au regard de tout ce qui se disait de 16 Lunes et de sa suite (en bien et en mal), j'ai profité de l'occasion d'avoir ce premier tome d'occasion. Je m'y suis plongée avec curiosité.
Ethan Wate est un lycéen de la petite ville de Gatlin. Adolescent sans histoire, il reste néanmoins assez solitaire, depuis que son père s'enferme dans son bureau suite au décès de sa mère. Amma, sa gouvernante, reste à veiller sur lui.
Le jour de la rentrée, le lycée est en émois. Une nouvelle élève, Lena Duchannes, arrive en ville. Elle attire l'attention car elle est la nièce de ce « vieux fou de Ravenwood », un homme mystérieux, intrigant, et qui n'a pas été vu en ville depuis des années. Mais des événements étranges se manifestant autour de Lena, la populace de Gatlin n'est pas disposée à lui accorder confiance. Hormis Ethan ! Leur aventure commence dans ce monde où les Enchanteurs et la magie existent.
Ce début des Chroniques des Enchanteurs est un début honorable, sans être grandiose. Je m'explique ! On peut rapprocher 16 lunes d'Harry Potter ou de Twilight, évidemment, comme cela a déjà été fait. Mais ça ne m'a pas particulièrement dérangée ou interpellé, les ficelles utilisées ici sont communes à beaucoup de romans, spécialement pour la jeunesse. Il y a un amour interdit, le côté fantastique, la magie... Ce qui m'a, en revanche, plus « dérangée » serait par exemple les clichées qu'on y trouve comme les élèves stéréotypés avec les footballeurs et les cheerleaders, la lutte entre la Lumière et les Ténèbres (sans nuance entre les deux !), qui est quand même un thème un peu trop souvent utilisé et qui n'est pas spécialement novateur ici. Ce côté aussi un peu trop chasse à la sorcière, où l'élève est rejeté, comme Lena dès le début juste parce qu'elle était la nièce de son oncle. (L'oncle, Macon, est d'ailleurs celui que j'ai préféré, car c'était le plus complexe et le plus intéressant).
Mais je n'ai pas pour autant détestée ma lecture de 16 lunes ! C'est une histoire malgré tout intéressante, peut-être deux ou trois longueurs parfois, mais que j'ai lu très vite et très facilement. Pour une fois, l'histoire est racontée du point de vue d'un garçon, et son ressenti, spécialement sur son histoire d'amour avec Lena, est touchante le plus souvent. L'univers des Chroniques des Enchanteurs a du potentiel, j'espère qu'il sera davantage exploité par la suite ! Car si je peux trouver d'occasion la suite, ou l'emprunter, je pense que je cèderai à la curiosité de savoir ce qui se passe ensuite.
Une lecture assez agréable dans l'ensemble.





Chroniques des Enchanteurs, Tome 1 : 16 Lunes
Chroniques des Enchanteurs, Tome 2 : 17 Lunes
Chroniques des Enchanteurs, Tome 3 : 18 Lunes
Chroniques des Enchanteurs, Tome 4 : 19 Lunes

 

 

 

Logo Livraddict