Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/04/2014

Le journal du Capitaine Wentworth, d'Amanda Grange

le journal du capitaine wentworth,amanda grange,romance,persuasion,jane austen

Le journal du Capitaine Wentworth

Amanda Grange



« J'ai enfin admis ce que, je crois, je savais depuis le début : je suis toujours amoureux d'elle. Je n'ai jamais cessé de l'aimer. En huit ans, je n'ai jamais vu son égale, parce qu'elle n'a pas d'égale. »
Lorsque Frederick Wentworth, promis à une brillante carrière dans la Marine, et Anne Elliot se rencontrent, ils tombent amoureux et se fiancent. Mais la marraine de la jeune femme la persuade de mettre fin à cette union. Des années plus tard, après être devenu capitaine et avoir fait fortune, Wentworth la retrouve. Il s'aperçoit très vite que ses sentiments pour Anne n'ont pas changé. Elle est toujours belle et pleine d'esprit.
La vie leur accordera-t-elle une seconde chance ?



Après avoir lu Le journal de Mr Darcy, je me suis plongée dans Le journal du Capitaine Wentworth qui est mon deuxième personnage préféré après Darcy.
Persuasion étant un de mes romans préférés, j'ai eu la même appréhension que pour Orgueil et Préjugés : que les romans d'Amanda Grange détruisent un peu la magie de ces romans... Mais que ce soit le journal de Darcy ou de Wentworth, ces lectures se sont révélés distrayantes, faciles à lire et nous permettaient de nous replonger dans l'univers de Jane Austen.
Amanda Grange commence sa réinterprétation de Persuasion non au moment où Anne et le capitaine se retrouvent après une séparation de 8 ans, mais au moment de leur toute première rencontre. Cela nous permet d'assister au début de leur amour, d'avoir une version de leur rencontre et comment leur histoire a commencé. Cette première partie est intéressante, Amanda Grange nous raconte une version possible. On y découvre un Frederick Wentworth fier, insouciant, bien décidé à s'amuser et à prendre du bon temps, notamment avec les femmes. Il n'est pas le moins du monde intéressée par une relation plus poussé ou par le mariage, mais sa rencontre avec Anne va le faire changer radicalement. La deuxième partie nous raconte Persuasion tel qu'on le connait, mais avec les pensées du Capitaine Wentworth. Cette deuxième partie m'a beaucoup plus intéressée, j'ai vraiment pris plaisir à connaître les pensées d'un de mes personnages austennien préféré ! On découvre son ressenti face à ses retrouvailles avec Anne, Amanda Grange a pris soin de reprendre tous les petits détails de Persuasion pour nous faire revivre pleinement ce récit.
Le journal du Capitaine Wentworth m'a fait passer un excellent moment dans l'ensemble : j'ai pris plaisir à découvrir ce personnage d'une manière différente, même si la description de l'auteure ne correspondait pas toujours à celle que je me faisais des différents personnages et que certaines émotions étaient parfois expédiées trop rapidement.
Évidemment, Le journal du Capitaine Wentworth est loin de valoir le récit original de Jane Austen. Les émotions et sentiments sont moins décrits, les personnages ont moins de profondeurs... Mais ce récit a atteint son but : me faire passer un peu plus de temps avec mes personnages préférés et les connaître de manière différente. Ceux qui ont aimé Persuasion devraient passer un moment agréable avec ce titre, tout en ne s'attendant pas à quelque chose d'une très grande qualité !
Un livre qui m'a plu dans l'ensemble.
 
 
 
Logo Livraddict

02/05/2013

Ce qui nous lie, de Samantha Bailly

 ce qui nous lie,samantha bailly,romance,fantastique

Ce qui nous lie

Samantha Bailly

 
Alice a un don. Elle a la capacité de voir les liens se tisser et se rompre entre les individus. Les attaches lui apparaissent sous forme de fils lumineux, déployant une cartographie des relations affectives. Les questions restent entières quant à l'origine de ce phénomène. Manifestation surnaturelle ? Hallucination provenant d'un choc psychologique ? Sans réponse médicale, la jeune femme a appris à vivre avec dans le plus grand secret.
Durant plus d'un an, Alice s'est servie de son pouvoir dans une optique de vengeance : dénoncer les hommes ayant des relations multiples. Elle décide finalement de briser ce schéma et de sortir de ce besoin maladif de vérité. Le roman commence lorsqu'elle reprend une vie plus balisée et normée, en démarrant un nouveau travail comme chargée de Ressources Humaines.
C'est alors qu'elle rencontre Raphaël, son manager. Un homme dont elle ne peut voir les liens. L'exception à la règle.

 

 
Nouveau roman de Samantha Bailly !
Suite à un choc important, Alice se découvre un don : celui de voir les liens qui unissent les personnes, et qui varie selon l'intensité de leurs émotions. La jeune femme va d'abord utiliser ce don pour dénoncer les relations multiples, pour démasquer les hommes infidèles.
La jeune femme va se rendre compte du chemin destructeur de cette démarche, et se détourne de son projet de vérité à tout prix. Alice va être embauchée dans un cabinet de recrutement, ce qui lui semble la meilleure manière d'avoir une vie normale et du temps pour souffler. Mais en arrivant à ce travail, parmi les différents collègues qui partageront son open space, un homme se distingue. Raphaël est un chasseur de tête, un homme à femmes, mais aussi la première personne qu'Alice rencontre depuis qu'elle s'est découvert son don qui n'a pas de liens qu'elle puisse percevoir...
Après Au-Delà de l'Oraison et Lignes de Vie, j'étais très curieuse de lire Ce qui nous lie ! Aussitôt commencé le livre, je me suis plongée dedans et s'en m'en rendre compte, je l'avais fini ! Samantha Bailly ici une romance atypique, avec évidemment l'amour, les relations de couples, mais surtout les relations entre hommes et femmes, entre amis, entre collègues, familles... Ce qui nous lie est un moment de voyage dans la psyché humaine, écrit avec une très grande délicatesse et originalité. Samantha Bailly sait parfaitement y faire pour nous entraîner à chaque fois dans son univers, toujours différent, mais dans lesquels on y retrouve toute sa poésie, sa maîtrise et son style très poétique.
Une histoire captivante, mais aussi des personnages qui ne sont pas moins intéressants ! Alice a vécu beaucoup, et pas forcément des événements faciles. Elle peut compter sur elle-même, sur ses amis tant les anciens que les nouveaux, mais elle se rend compte que son don va prendre une place importante, à cause des choix qu'il implique de prendre. Raphaël est un autre personnage intéressant, un homme dont je me méfierais si jamais je le croisais dans la vie réelle. Mais sous ses airs de coureur de jupons se cache un garçon sensible malgré tout, bien qu'il le montre rarement !
Plus qu'une romance, Ce qui nous lie est une découverte de soi-même et des autres, agrémentés d'une légère touche de fantastique. Une quête, une recherche de la sérénité, du bonheur, Samantha Bailly a su trouver les mots pour m'émouvoir une nouvelle fois !
A quand le prochain roman ?
 
 
 
 
Les relations humaines n'ont pas de secret pour moi ; elles m'apparaissent.
C'est mon don.
Ou ma malédiction.


- Tu ne supportes pas que les personnes que tu aimes aient un jardin secret. Tu voudrais la vérité, et toute la vérité. Seulement, il n'est ni possible ni conseillé de tout révéler au grand jour. Il faut parfois simplement laisser à l'autre sa liberté.
 
 
 
 
Logo Livraddict

11/03/2013

Mars, Tome 1, de Fuyumi Soryo

mars,fuyumi soryo,tome 1

Mars, Tome 1

 

Fuyumi Soryo



Kira Asou est une jeune fille réservée et solitaire, Rei Kashino lui est la coqueluche des filles du lycée et vit au jour le jour.
Mais lorsque ces deux âmes se rencontrent, elle allument un brasier dans les ténèbres de la solitude. Ainsi commence l'histoire d'un amour absolu.



Premier tome de la série Mars.
Alors qu'elle dessinait dans un parc, Kira Asou se fait aborder par Rei Kashino, en route vers un centre médical pour voir un ami blessé lors d'une course de moto. La jeune fille lui répond et s'enfuit.
Quelques jours plus tard, à la rentrée scolaire, les deux jeunes gens se retrouvent dans la même classe au lycée. Même si Kira connaissait déjà de vue Kashino, pour l'avoir vu au lycée, celui-ci la remarque vraiment à l'occasion de cette rentrée. Kira et Kashino sont très différents l'un de l'autre : Kira est une jeune fille introvertie et timide, très mal à l'aide en compagnie des garçons, qui aime par-dessus tout dessiner, une des seules choses qui lui permettent de tenir dans une vie qu'elle considérait d'abord comme sans intérêt ; tandis que Kashino apparaît d'abord comme un voyou, une personne désinvolte plus attiré par la compagnie des jeunes filles, mais qui se révèle finalement peut-être violent, mais aussi très passionné, non comme Kira par le dessin mais par la moto.
Pourtant, entre ces deux êtres opposés va se nouer une relation compliquée, où ils sont attirés l'un par l'autre dans ce premier tome, sans qu'il s'agisse forcément d'un amour immédiat. Ce ne sont que les débuts de Kira et Rei, mais des débuts prometteurs, qui augurent très bien la suite !
Fuyumi Soryo nous raconte dans Mars quelque chose d'apparemment très « classique », mais qui réussit parfaitement à se démarquer d'autres histoires du même genre, que ce soit dans les mangas ou romans. Le récit qui se noue entre Kira Asou et Rei Kashino est à la fois réaliste, délicate, violente et émouvante. Ce premier tome démarre plutôt vite, je me suis plongée immédiatement dans leur récit, avec l'envie d'attaquer la suite sitôt celui-ci fini !
De plus, la mangaka à un point de vue très réaliste, son histoire se veut absente de toute mièvrerie, Mars est parfois violent, même noir en quelques occasions. Mais le point fort est vraiment l'interaction entre les personnages, tous très charismatiques ! Toutes les relations sont très bien décrites, amour, amitié, rivalité, haine, toutes sont émouvantes ! Mais toutes ces excellentes idées n'auraient servies à rien si je n'avais pas totalement adhérée au coup de crayon de Fuyumi Soryo. C'est un style très fin, presque épuré, vraiment très beau visuellement !
Une excellente surprise pour moi, et je vais m'empresser de lire la suite de Mars !



- On meurt tous, mais on rencontre rarement
quelqu'un capable d'expliquer comment ça se passe.
C'est vrai qu'au moment où on en fait l'expérience
on n'est déjà plus de ce monde.
C'est pour ça que ce que tu racontes m'intéresse autant.



C'est vrai que Kashino est excentrique... Il agit souvent en dépit du bon sens. Mais je ne ressens pas de méchanceté... ni de perversion. Je sais que le mal existe dans ce monde. Tordu, insidieux, au-delà de toute rédemption... Même si on essaie de le dissimuler, il finit toujours par suinter comme du venin, en répandant une odeur écœurante.



- Ce n'est pas de l'amour.
Je l'admire profondément pour sa force et sa gaieté.
Je crois que même si Kashino était une femme, je ressentirais la même chose.



Mars, Tome 1 - Mars, Tome 2 - Mars, Tome 3
Mars, Tome 4 - Mars, Tome 5 - Mars, Tome 6
Mars, Tome 7 - Mars, Tome 8 - Mars, Tome 9
Mars, Tome 10 - Mars, Tome 11 - Mars, Tome 12
Mars, Tome 13 - Mars, Tome 14 - Mars, Tome 15

 

 

Logo Livraddict

01/03/2013

Vivants, d'Isaac Marion

vivants,warm bodies,isaac marion,fantastique,romance,zombies

Vivants

 

Isaac Marion



Le monde est dévasté par une étrange épidémie.
Les Morts se relèvent, les Vivants se cloîtrent à l'intérieur de forteresses. Une guerre sans merci les opposent.
R est un Mort. Comme tous les Morts, R n'a pas de souvenirs, pas d'émotions, et, animé par une faim irrépressible, dévore les Vivants.
Mais R rencontre Julie. R l'emmène avec lui. Et bafoue les règles des Vivants et des Morts pour rester avec elle. Mais leur monde ne les laissera pas faire.

 

vivants,warm bodies,isaac marion,fantastique,romance,zombies

Dans un monde dévasté par une épidémie, les gens se séparent entre deux catégories. Les Vivants, personnes comme vous et moi. Et les Morts, des zombies. Ils n'ont pratiquement aucuns souvenirs, même pas de leur nom. Les Morts sont juste mues par l'irrésistible envie de se nourrir des Vivants, les obligeant à se réfugier à l'intérieur de forteresses et à se défendre avec acharnement.
R est un zombie légèrement différent des autres. Il a des rêves, il essaie de dépasser sa simple condition de Mort, et surtout, il n'aime pas se nourrir des Vivants... Lors d'une virée en ville pour se nourrir, R et d'autres Morts vont tomber sur un groupe de Vivants, qu'ils vont décimer. R va manger le cerveau d'un jeune homme, emmagasinant ses souvenirs. Et à travers ces souvenirs, il va connaitre sa petite amie, Julie, présente dans la même pièce, et qu'il va épargner.
Entre ces deux êtres diamétralement opposés va naître pourtant une alchimie. Les conduisant à un amour impossible, qui n'est pas toléré ou compris par la majorité des gens qu'ils croisent. R nous raconte son histoire, d'abord dans l'aéroport et quand il rencontre Julie, les changements qu'elle inspire en lui. Et ensuite nous nous retrouvons dans la ville de Julie, où R découvre la vie dans le monde des Vivants. La relation et l'évolution de Julie et R est vraiment le point du fort du récit, depuis le début où les échanges se résumaient aux grandes tirades de Julie et aux réponses d'un mot de R, jusqu'au moment où des changements sont constatés chez les Morts.
Vivants est un livre qui se dévore très rapidement, les pages ont tournés sans que je m'en rende compte ! Isaac Marion a écrit un premier roman qui tient bien la route, prenant, avec un thème peut-être classique et un peu éculé (histoire d'amour impossible, entre deux personnes très différentes...). Mais il est arrivé à en faire une histoire tendre, sentimentale, magique, mais aussi une réflexion sur la société qui nous entoure : qu'est-ce qu'être humain ? Pouvons-nous changer notre nature et évoluer ? Les différentes sociétés, que ce soit Vivants ou Morts, sont décrites avec finesse, on a vraiment l'impression de s'y trouver et de marcher à côté de Julie et R. Avec un style un peu philosophique, et presque poétique, Isaac Marion a su créer une histoire intéressante et captivante !
Vivants est une très bonne surprise, je vous conseille vivement cette lecture !


Mais ce qui me rend triste, c'est d'avoir oublié nos noms.
C'est ce qui me semble le plus tragique.
Le mien me manque et je déplore la perte des autres,
parce que je voudrais les aimer,
mais je ne sais pas qui ils sont.


 
Comme toujours, j'attaque directement par le meilleur, le morceau qui m'allume la tête comme un tube cathodique. Je mange le cerveau et, pendant environ trente secondes, je me souviens. Des visions fugitives de défilés, de parfum, de musique... de la vie. Puis elles s'effacent et je me lève ; nous repartons de la ville en trébuchant, nous nous sentons un peu mieux. Pas vraiment « bien », ni « heureux », encore moins « vivants », mais... un peu moins morts. Et nous devons nous en contenter.



Logo Livraddict

31/12/2012

Le Journal de Mr Darcy, d'Amanda Grange

 le journal de mr darcy,amanda grange,romance,jane austen,orgueil et préjugés

Le Journal de Mr Darcy

Amanda Grange

Quel amateur de Jane Austen n'a pas rêvé un jour de revivre Orgueil et Préjugés à travers les yeux de son énigmatique héros ?
Dans ce journal, auquel Darcy confie ses sentiments naissants et contradictoires pour la charmante Elizabeth Bennet, Amanda Grange donne la parole à ce personnage ô combien charismatique.
Un récit teinté de nostalgie mené avec brio.

 

Sous forme de journal intime, Le Journal de Mr Darcy retrace donc les pensées du plus connu des héros de Jane Austen : Darcy. A travers le point de vue de Fitzwilliam Darcy, nous reprenons Orgueil et Préjugés, ce qui permet d'avoir la possibilité de mieux comprendre ce personnage.
Amanda Grange reprend l'intrigue de Jane Austen, d'un point de vue masculin. Les démarches de Darcy sont expliquées, on suit une explication possible à son comportement, ce qu'il pense. Amanda Grange décrit l'intensité de ses sentiments, de ses réactions, notamment face à Elizabeth et ce qu'elle provoque en lui.
L'auteure a repris des répliques de la version originale pour les mêler à son récit, et on retrouve avec plaisir les personnages familiers d'Orgueil et Préjugés, comme Georgiana, la sœur de Darcy, les Bingley, mais aussi Elizabeth et sa famille, évidemment.
Le Journal de Mr Darcy est un livre plaisant, qui fait découvrir une autre facette d'Orgueil et Préjugés, certes il n'est pas révolutionnaire mais est très agréable ! Je pense que le roman d'Amanda Grange est surtout destiné aux lecteurs de Jane Austen, ceux qui ne connaissent pas risquent d'être un peu perdus !
Si vous aimez Jane Austen, Orgueil et Préjugés, je vous conseille ce livre !
 
 
 
Logo Livraddict