Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2013

Surhumain, de Thierry Brun

surhumain,thierry brun,policier

Surhumain

 

Thierry Brun



Flic infiltrée dans les rangs de la pègre, Béatrice Rapaic endure sa difficile condition de femme parmi les mercenaires du crime. Le parrain se fait vieux, une guerre des gangs s'annonce.
Dans cette ambiance crépusculaire rôde Asano, tueur implacable qui serait doté de facultés surhumaines. Béatrice est envoyée en première ligne pour le détruire.
C'est le choc de deux réprouvés. Dans cette confrontation mortelle, entre désir et combat, qui sera la proie de l'autre ?



Premier roman de Thierry Brun.
Béatrice Rapaic est une flic infiltré dans le milieu de la pègre implantée à Nancy. Avec Gruz, le parrain qui devient trop âgé, une guerre des gangs s'annonce et la mission de Béatrice s'annonce très difficile. Surtout lorsque la pègre l'envoie détruire Asano, un tueur hors-normes qui semble avoir des capacités surhumaines.
Le choc entre ces deux réprouvés, qui n'ont plus rien à perdre, va-t-il détruire tout ce qui les entoure ?
Surhumain est un thriller où on découvre un univers sombre, étouffant, avec des péripéties à chaque page. Un univers violent, où certains des membres de la pègre sont prêts à tout pour récupérer la place du parrain, ce qui entraîne une situation pour le moins électrique. La situation de Béatrice est difficilement tenable, elle court le risque de se faire démasquer, et abuse des moyens pour tenir le coup psychologiquement. Comme si cela ne suffisait pas, sa rencontre avec Asano va encore accélérer sa course folle. L'homme énigmatique, dont le but se dévoile peu à peu, prend plaisir à jeter de l'huile sur un feu déjà trop grand.
Pourtant, une connexion va s'établir entre ces deux solitaires, des détails communs qui vont les pousser à aller de l'avant, malgré les épreuves et malgré eux. La complexité des personnages, et particulièrement de Béatrice et d'Asano est le point fort de Surhumain. Des liens se tissent entre chaque protagoniste, faisant évoluer l'intrigue à chaque ligne lue, rendant cette lecture très addictive !
Une écriture incisive et vraiment très efficace, une histoire intéressante qui tient bien la route, des personnages hors du commun, Thierry Brun a réussi avec Surhumain à écrire un livre qui emporte !
Si vous ne connaissez pas encore Thierry Brun, je vous recommande la lecture de Surhumain.

 
 
 
Logo Livraddict

26/01/2013

Interview - Thierry Brun

interview,n°1,thierry brun

1- Pouvez-vous me décrire en quelques mots votre parcours ?

 

Bonjour Léa, si on parle de mon parcours d'auteur, un roman, Surhumain paru en 2010 chez Plon, et le second, La Ligne de Tir, en 2012 aux éditions Le Passage. Autrement j'ai été enrôlé très tôt dans une confrérie de joueurs de flipper et de baby-foot.

 

2- Comment vous est venue l'envie d'écrire ? A quelle période ?

 

Tôt, j'ai toujours gribouillé des histoires. A seize ans j'envoyais, fier comme tout, un premier manuscrit à « Robert Laffont ». J'avais reçu, sans le réclamer, les fiches de lecture détaillées, une dizaine je crois. Le refus était argumenté et mérité.

 

3- Quel est votre « modus operandi » d'écriture ? (Votre rythme de travail ? Connaissez-vous déjà la fin du livre au départ ou laissez-vous évoluer vos personnages ?)

 

J'écris le plus souvent possible. Je n'ai le temps de rien. J'aimerais bénéficier de journées de quarante heures. J'écris, sans me poser de questions. Week-end, jour, nuit, congés. Je n'ai pas de plan de bataille, et quand je tente de m'en imposer un, je l'oubli. Mes fins sont écrites, je pars de là, de cette chute, dans tous les sens du terme. Puis je dresse un plan, que je perds. Les situations, souvent terribles, s'imposent aux protagonistes de mes histoires. J'essaie que les personnages aient des caractères marqués, forts, qu'ils crèvent les pages. Tout ça est assez bordélique et vachement structuré.

 

interview,n°1,thierry brun

4- Il y a-t-il des personnages qui existent vraiment, dont vous vous êtes inspiré ?

 

Tous existent. J'ai des fréquentations peu recommandables.

 

5- Le parcours a-t-il été long et difficile entre l'écriture de votre livre et sa parution ?

 

Ni long ni difficile, à mes yeux. Travailler le texte est un plaisir. J'ai eu la chance de rencontrer deux éditeurs du tonnerre, Denis Bouchain, pour Plon, et Yann Briand qui officie aux éditions Le Passage. Eux et leurs équipes avancent en mode projet : que les bouquins soient les meilleurs possibles. Je les remercie encore.

 

6- Avez-vous reçu des remarques surprenantes, marquantes de la part de lecteurs ?

 

A la sortie des bouquins, j'ai rencontré des lectrices et des lecteurs et j'ai découvert avec bonheur leurs appréciations, leurs commentaires. Lire, c'est écrire, dit-on. Je suis à l'écoute, et, par exemple, avec certains passionnés lecteurs, il m'est arrivé de refaire l'histoire de Surhumain. J'ai aussi rencontré les auteurs lors des salons et, alors, je suis tout autant fan que les gens qui viennent nous voir.

 

interview,n°1,thierry brun

7- Avez-vous d'autres passions en dehors de l'écriture (musique, peinture, cinéma...). A part votre métier, votre carrière d'écrivain, avez-vous une autre facette cachée ?

 

Qu'il pleuve, qu'il neige, sur des rollers. Je m'évade et les idées me viennent. On peut me croiser le week-end, tôt dans Paris. Ça fait vingt ans que ça dure. J'ai levé le pied depuis 2010, date de la parution de Surhumain. Cette année-là, j'ai fait une chute qui me pendait au nez depuis un bail. Je rebondis moins bien sur le bitume. Les os cassent plus facilement. Autrement je fais des petits films. Pour moi. Des trucs expérimentaux, noirs.

 

8- Quels sont vos projets ?

 

Apprendre, travailler, créer. Dans n'importe quel domaine. Mon fils s'est lancé dans une belle aventure. Il monte son entreprise liée au monde de la Fantasy. Je l'accompagne dans la mesure de mes possibilités. Publier mon prochain bouquin qui est pratiquement achevé.

 

9- Quels sont vos coups de cœur littéraires ?

 

Il y en a tant ! J'ai surtout fait de belles rencontres dans les salons, lecteurs, auteurs, dessinateurs.

 

10- Avez-vous un site internet ou un blog où vos lecteurs peuvent laisser des messages ?

 

J'ai un site un peu le petit bordel http://manuscrits.blog.fr/ Je ne cite pas Facebook, parce que je pense que je vais m'éloigner de ce réseau.




interview,n°1,thierry brun

Merci à Thierry Brun de m'avoir accordé cette interview.
Si vous ne connaissez pas encore ses livres, foncez !

06/06/2012

La Ligne de Tir, de Thierry Brun

 Thierry Brun, La Ligne de Tir, Policier

La Ligne de Tir

Thierry Brun

 

Le commissaire Fratier est sur le point d'être mis en examen. Depuis trop longtemps, il est lié à la pègre dans sa ville de Nancy et le témoignage de Loriane Ornec, qu'il a corrompue quand elle était dans son service, pourrait bien l'envoyer en prison.
Il décide de la supprimer et contraint une ancienne terroriste de la mouvance gauchiste instrumentalisée par le pouvoir à exécuter cette tâche.
Mais Loriane Ornec disparaît.
Rival de Fratier, Shadi Atassi, qui règne sur le crime organisé nancéien, est amoureux de la jeune femme et mobile ses troupes à sa recherche. Il soupçonne Fratier d'être mêlé à sa disparition... mais surtout Patrick Jade, un homme glacé, au passé de tueur, qui représente pour eux tous, Fratier, Ornec, Atassi, une menace terrifiante.
Roman de la nuit et de la corruption, La Ligne de Tir, mécanique implacable, nous entraîne imperceptiblement d'un univers à un autre, du roman noir au thriller, et nous invite à une plongée oppressante dans le repaire de Jade, homme granitique, citadelle imprenable, point sombre dont chacun subit l'attraction et vers lequel tous convergent.

 

Après le roman Surhumain, nous continuons notre route avec La Ligne de Tir, roman policier atypique.
Le commissaire Fratier est acculé, prêt à être mis en examen pour être en relation avec la pègre, et le témoignage le plus aggravant est celui de Loriane Ornec, anciennement sous ses ordres et qu'il a envoyé en mission d'infiltration. Pour se défaire du nœud coulant, il envoie une terroriste la tuer, ainsi que son ancien amant, Patrick Jade. Cependant, un rival de Fratier, un chef du crime organisé, s'oppose à lui, afin de protéger la jeune femme qui travaillait pour lui. Mais Loriane a disparu, rendant la tâche difficile à tous ceux qui voudrait la tuer, la protéger ou autre. Et, au-dessus de tous ces conflits, règne Jade, un homme sombre et imprenable, qui entend bien semer son grain de sel dans l'histoire pour rejeter tout ce à quoi il n'aspire pas et conserver son emprise sur son monde et ce qui lui est cher.
Dans Surhumain, le rythme était rapide, sombre, les personnages prêts à tout pour s'échapper de la nasse qui les enfermait. Dans La Ligne de Tir, tout cela est multiplié par dix. C'est un univers enfumé, oppressant, plongé dans la nuit de la corruption, où chacun tente de gagner, que ce soit pour une personne qu'il aime, le pouvoir, l'argent ou simplement pour le plaisir de vaincre. Tous les moyens sont utilisés pour survivre ou pour vaincre.
Thierry Brun écrit un roman implacable, où chacun des protagonistes voient son idée du monde qui l'entoure soufflée comme la flamme d'une bougie, et où ils tentent tout pour sortir du monde où ils se sont enlisés. Chacun tente de se protéger avant tout, mais aussi et surtout ceux qu'ils aiment. L'amour est en filigrane tout au long de La Ligne de Tir. Que ce soit l'amour passés, en cours, à venir ou qui est toujours là envers et contre tout... Thierry Brun décrypte et explique avec brio chacune des motivations, des idées, des forces et faiblesses, des sentiments, des violences qui parsèment La Ligne de Tir.
Ce roman ne peut pas laisser indifférent, tant l'histoire racontée est intéressante et tant les personnages décrits sont forts. Thierry Brun est un de ces auteurs à suivre et à lire, très intéressant en tant que romancier et en tant que personne ! Si vous n'avez pas encore lu ses livres, je ne peux que vous les conseiller !

 

 

Logo Livraddict