Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2013

Kate Daniels, Tome 6, d'Ilona Andrews

kate daniels,ilona andrews,tome 6,bit-lit,urban fantasy,vo

Kate Daniels, Tome 6
Magic Rises

 

Ilona Andrews




Mercenary Kate Daniels and her mate, Curran, the Beast Lord, are struggling to solve a heartbreaking crisis. Unable to control their beasts, many of the Pack's shapeshifting children fail to survive to adulthood. While there is a medicine that can help, the secret to its making is closely guarded by the European packs, and there's little available in Atlanta.
Kate can't bear to watch innocents suffer, but the solution she and Curran have found threatens to be even more painful. The European shapeshifters who once outmaneuvered the Beast Lord have asked him to arbitrate a dispute—and they'll pay him in medicine.
With the young people's survival and the Pack's future at stake, Kate and Curran know they must accept the offer—but they have little doubt that they're heading straight into a trap...



Avec la fin du tome précédent, je ne pouvais qu'attendre avidement la sortie de Magic Rises !
Kate poursuit sa relation avec Curran, continue à apprendre son rôle (éprouvant) de Consort et s'occupe de Julie. Jusqu'au jour où elle est demandée à l'infirmerie, où deux adolescentes sont en train de virer Wolf. Wolf, c'est la perte de contrôle chez un changeforme, ce moment où toutes les défenses du corps tombent pour laisser place à la folie. Soit on s'en relève, soit on en meurt. A cet état, il y a apparemment un seul remède : la panacée (panacea en VO). Vous vous en doutez, c'est un produit très rare, très cher, et très difficile à fabriquer...
Curran est invité à arbitrer un conflit en tant que partie neutre entre trois meutes de Changeformes, installés en Europe. Kate et Curran pensent tous les deux à un piège, mais ils se décident à y aller car ils seront payés en panacée, ce qui leur permettrait de sauver beaucoup de vie en tentant d'enrayer le Wolfisme. Au cours de leur périple, ils vont être accompagnés d'Andrea, Raphaël, Tante B, Derek, Mahon... Ils ne seront pas trop s'ils se dirigent vers les ennuis !
Mais les ennuis ils les trouvent dès le début. Je n'en dirais pas trop, seulement le fait que non seulement ils se retrouvent entre changeformes rivaux, qu'ils doivent face à des attaques, et que Kate – qui doit protéger une jeune changeforme enceinte, Desandra – se trouve être méprisé parce qu'elle n'est « qu'une humaine ». Pratiquement aucun des changeformes présents ne la jugent digne d'être avec Curran ou mérite son titre de Consort. Ajouté à ça l'indécision, la tension, le manque de confiance, vous saurez comment Kate se sent dans cet univers différent de celui auquel elle est habituée !
Dans Magic Rises, j'ai particulièrement aimée la délocalisation de l'intrigue. En effet, contrairement aux tomes précédents, l'action ne se situe plus dans la ville tourmentée d'Atlanta et de ses environs, elle ne se déroule pas non plus aux Etats-Unis. Cette fois, c'est en Europe que ça va se passer. Outre le fait d'avoir un changement de décor, c'est l'occasion également de découvrir d'autres meutes de changeformes, avec des méthodes différentes et de nouveaux personnages, tous très intéressants. Pour ce qui est des personnages, j'ai trouvé les nouveaux intéressants, notamment Desandra, mais ce qui m'a le plus interpellé était les anciens. La relation entre Curran et Kate est comme toujours pleine de rebondissement, mais dans ce tome il y a encore plus de tensions et de surprises. Je n'en dis pas plus ! Kate est égale à elle-même, mais elle montre plus de fragilité, contrairement au premier tome où on la voyait presque seulement comme une dure à cuire que rien n'arrête.

kate daniels,ilona andrews,tome 6,bit-lit,urban fantasy,vo

Je vais faire un gros SPOILER, mais je ne peux pas m'en empêcher, désolée ! J'ai été particulièrement contente de retrouver dans Magic Rises Hugh d'Ambrey. Depuis le temps que j'attendais qu'il fasse une apparition plus marquée dans le récit ! Ilona Andrews a très bien préparé ce personnage, son entrée dans le récit est fracassante, et ce qui suit ne l'est pas moins. FIN DU SPOILER
Je n'en dirais pas plus pour préserver la surprise, mais pour ma part j'ai été surprise et transportée tout au long de Magic Rises, tout autant que pour les romans précédents. Kate Daniels fait partie de mes séries préférées, qui se bonifie au fur et à mesure !
Pour ce qui est de la lecture, je l'ai bien sûr lu en version originale, vu que Bragelonne/Milady n'a toujours pas décidée de reprendre cette merveilleuse série. A ma grande surprise, mes visionnages de séries et films en VOSTFR ont portés leurs fruits, j'ai englouti Magic Rises en environ deux semaines, tandis que j'avais lu avec plus de difficulté Magic Slays, le finissant au bout d'un mois. Pour ceux qui aimeraient connaître la suite de cette saga, je vous conseille beaucoup de le lire en Anglais (y a pas trop le choix d'ailleurs !). Quand on a lu les premiers tomes, qu'on est familiarisés avec les personnages et le style d'écriture, la lecture en VO est accès facile d'accès, même pour les personnes comme moi qui n'ont pas un niveau élevé en Anglais.
J'ai appris récemment qu'au lieu de compter sept tomes au total, les auteurs ont finalement décidés d'en écrire 10 ! Je saute de joie et je suis très impatiente de pouvoir lire la suite, surtout qu'on se rapproche sans cesse de Roland et que j'ai hâte de voir ce que ça va donner.
Bonne lecture !




- You'll never be a shapeshifter. If you live with us for a hundred years, a newborn werebear will be more of a shapeshifter than you are. [...]
You'll never fully understand what it's like and we'll never fully understand you. But it doesn't matter.
You're Pack.
 
 
 
 
 
Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique
Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique
Kate Daniels, Tome 3 : Attaque Magique
Kate Daniels, Tome 4 : Blessure Magique
Kate Daniels, Tome 5 : Magic Slays
Kate Daniels, Tome 6 : Magic Rises
 
 
 
 
Logo Livraddict

24/06/2013

Les Âmes Vagabondes, de Stephenie Meyer

les Âmes vagabondes,stephenie meyer,science-fiction,coup de cœur,vo

Les Âmes Vagabondes

 

Stephenie Meyer


Coup de cœur

 

 
La Terre est envahie.
L'humanité est en danger. Nos corps restent les mêmes, mais nos esprits sont contrôlés.
Mélanie Stryder vient d'être capturée. Elle refuse cependant de laisser place à l'être qui tente de la posséder. Quelque part, caché dans le désert, il y a un homme qu'elle ne peut pas oublier.
L'amour pourra-t-elle la sauver ?

 


Après avoir lu la série Twilight, j'étais curieuse de voir ce nouveau roman de Stephenie Meyer. J'étais à la fois impatiente de le lire mais aussi dans l'expectative : allait-elle se reposer sur ses lauriers et ne refaire qu'une autre version de sa saga à succès ? Car il y a beaucoup d'éléments semblables au vu du résumé : de l'amour contrarié, du fantastique (ici l'invasion des âmes « remplace » les vampires et autres loups-garous)... Donc, je me suis lancée, un peu dubitatif, dans la lecture des Âmes Vagabondes !
les Âmes vagabondes,stephenie meyer,science-fiction,coup de cœur,voLe monde est envahi par des aliens. Pas par des aliens voulant à tout prix annexer une nouvelle planète, à grand renfort de sang et d'armes. Mais malgré tout, ces Âmes n'ont pas seulement colonisés la Terre. Origine est leur planète natale, où ils peuvent vivre en dehors d'un hôte. S'étant fait eux-mêmes envahis, ils ont pris conscience qu'ils pouvaient survivre dans des êtres pensants. La Terre fait partie d'une de leur dernière « acquisition ».
Contrairement à la plupart des hôtes, les êtres humains ont leurs propres résistants. Se rendant compte qu'ils étaient envahis, ils ont réagis, mais trop tard. Il existe peu d'humains libres désormais, et les âmes ont annihilés l'esprit du corps qu'ils occupent. Mélanie Stryder a échappé à la capture pendant des années, mais a fini par être capturée. C'est l'âme Vagabonde qui sera insérée, les Traqueurs (âmes chargées de capturer les derniers humains libres) espérant qu'elle les conduise à ses complices. Mais voilà, il semble que l'âme humaine ne disparaisse pas toujours au profit de la nouvelle âme implantée dans le corps... Mélanie reste bien présente, mais incapable de bouger ou de réagir par elle-même. Elle ne va pas se laisser faire pour autant, déversant ses souvenirs dans leur tête commune, poussant Vagabonde à s'attacher notamment à deux personnes : Jamie Stryder, son petit frère, et Jared Howe, l'homme dont elle est amoureuse.
Se lançant à leur recherche, Vagabonde les retrouves dans une cachette, au fin fond d'un désert. Capturée, elle n'est vue que comme une Âme, une ennemie. Personne ne sait que Mélanie est encore à l'intérieur d'elle, ni est disposée à la croire, à part peut-être Jamie, qui voit bientôt en elle une amie, et Jebediah, l'oncle loufoque de Mélanie, le premier à découvrir son existence. Quand à Jared, la perte de Mélanie l'a rendu encore plus dur et cruel, et se comporte de façon abominable avec Vagabonde presque tout au long du roman.
Donc, après hésité, j'ai commencé Les Âmes Vagabondes. Mais dès les premières pages je me suis retrouvée plonger dans un patchwork d'émotions. Evidemment, comme au vu des phrases d'accroches, l'amour est le point central de ce récit.
Mais il n'est pas le seul ! Stephenie Meyer nous fait redécouvrir toute la gamme des émotions humaines à travers Vagabonde. L'âme n'était pas habitué au corps humains et à ses violentes réactions, plus excessives que toutes celle des corps qu'elle avait précédemment occupée (car elle en est quand même à environ 9 cycles différent). Il y a la peur, la joie, le bonheur, la colère, l'incertitude, la jalousie... Elle côtoie la violence et l'amour, la colère mais aussi l'amitié. Les premières semaines ont été particulièrement difficiles. Vagabonde est une âme apparemment plus résistante que les autres, mais qui est comme la majorité de son espère : douce, révulsée par la violence, plus peace and love que batailleuse ! Contrairement à Mélanie, qui a le sang vif, un caractère explosif. C'est très dur pour elle d'être enfermée dans son propre corps, sans rien pouvoir contrôler. Au fil du temps, ces deux âmes vont devenir très proche, se considérant comme des amies, presque des sœurs. Très généreuse, laissant passer les autres avant elle-même, Vagabonde s'est laissé « contaminer » par les émotions humaines qu'elle ressent. Elle aime Jamie et Jared d'abord grâce aux souvenirs de Mélanie, avant de s'attacher à eux à sa propre manière. Mais elle va nouer des relations par elle-même sans avoir l'affection préalable de Mélanie. Elle va avoir une relation très proche de Jebediah, son premier protecteur, il l'a fait accepter dans la communauté très réticente, il l'a accepté et soutenue dès le début. Mais Vagabonde va avoir d'autres amis, comme Walter, mais il y a surtout Ian O'Shea. Au début, avec son frère Kyle, il va tenter de la tuer, rejetant totalement sa présence. Mais peu à peu, son regard va changer sur elle, il va se rendre compte que l'invasion ou la perte d'êtresles Âmes vagabondes,stephenie meyer,science-fiction,coup de cœur,vo chers n'est pas de sa faute. Il va tomber amoureux de Vagabonde, ce qui introduit tensions et rivalités au sein de l'histoire entre Mélanie et Jared. Mélanie refuse totalement Ian et son amour, ce qui empêche Vagabonde de réagir. Jared est son rival pour obtenir Vagabonde, mais Jared a beau refuser l'âme, il refuse que l'on touche au corps de Mélanie... Autant vous le dire tout de suite, je suis team Ian ! C'est un des personnages les plus profonds et captivants, mon chouchou. Au début, il n'a pas le beau rôle, mais c'est celui qui évolue le plus. Son amour pour Vagabonde est touchant et profond, il est toujours là pour elle, sans jamais s'imposer tout en asticotant quand même Mélanie de temps en temps !
Autant Jared m'a à la fois intéressée et profondément énervée. Certes, je serais aussi furieuse si je voyais revenir ma copine avec une âme à l'intérieur, mais la façon dont il se compte avec Vagabonde jusqu'à la fin m'a franchement mis en boule. Heureusement qu'il y a des moments où il s’amende ou que Gaby (le surnom de Vagabonde en français) ne se laisse pas faire. J'ai apprécié particulièrement le moment dans l'infirmerie où elle lui dit qu'elle est la femme dans son espèce ! Il aide peut-être ou protège Gaby, mais surtout pour ne pas blesser le corps de Mélanie, il refuse de croire Vagabonde, doute de la présence de Mel... Bref, parfois charmant, souvent antipathique ou presque, un personnage très ambivalent, que j'aurais bien envie de gifler une fois ou deux.
Stephenie Meyer décrit parfaitement ses personnages et leurs émotions. Pas besoin d'être un grand sensible pour apprécier l'histoire d'amour, le triangle amoureux, mais aussi la quête de Vagabonde. La Terre n'est pas comme les autres mondes qu'elle a connus, et c'est une bataille de tous les instants. Pour comprendre le monde qui l'entoure, les émotions qui l'envahissent, la manière d'y réagir... Ce n'est pas comme dans Twilight, où je trouvais souvent l'histoire (et pas seulement l'histoire d'amour) niaise et gnan-gnan. Non, Stephenie Meyer a écrit dans Les Âmes Vagabondes quelque chose de bien meilleur, de beaucoup mieux travailler et écrit, plus adulte et beaucoup plus intéressant ! Les émotions sont au cœur du roman, le point essentiel, et elles sont toutes parfaitement décrites, sensibles, j'ai été profondément touchée du début à la fin.
Partie pour être une déception, ce roman de Stephenie Meyer s'avère, comme vous l'avez sans doute remarqué, un véritable coup de cœur ! A ceux qui ont lu Twilight : n'hésitez pas à lire Les Âmes Vagabondes, sans conteste bien meilleur pour moi. Mieux écrit, mieux travaillé, beaucoup plus émouvant et intense, c'est vraiment un roman excellent, que je relis et relis encore, en étant toujours emportée par un flot d'émotions !

 

 

les Âmes vagabondes,stephenie meyer,science-fiction,coup de cœur,voPourquoi l'amour humain me paraissait tellement plus précieux que celui de mes congénères ? Parce qu'il était exclusif, capricieux ? Les âmes offraient leur amour sans restriction. Avais-je besoin de relever un plus grand défi ? Cet amour humain était truffé de pièges ; il était sans règles, sans loi ; il pouvait être offert sans rien exiger en retour, comme avec Jamie, ou alors obtenu, avec le temps, après de longs efforts, comme avec Ian, ou être immédiat, déchirant et animal, comme avec Jared.
L'amour des Hommes était peut-être tout simplement plus fort... Était-ce là le secret ? Ces humains pouvaient haïr avec une telle ardeur... A l'autre bout du spectre, pouvaient-ils aimer avec une ardeur égale ?
Pourquoi avais-je tant besoin de cet amour ? Tout ce que je savais, à présent, c'est que l'amour que je recevais valait mille fois les risques et les souffrances qu'il m'avait coûtés. L'amour était encore plus exaltant que je ne l'imaginais.
Il était Tout.
 
 

 

Logo Livraddict

23/02/2013

Mercy Thompson, Tome 6, de Patricia Briggs

 mercy thompson,patricia briggs,tome 6,bit-lit

Mercy Thompson, tome 6
La Marque du Fleuve

Patricia Briggs

 
Mercy et Adam passent leur lune de miel au bord de la Columbia. Tout devrait être parfait, mais une présence maléfique hante les eaux, emportant des vies innocentes.
Mercy est une marcheuse : elle peut voir les fantômes. Et voilà que l'esprit de son père, mort avant sa naissance, décide de lui rendre visite. Il est temps pour elle de renouer avec son héritage pour affronter la diablesse de la rivière.


 

Sixième tome de la série Mercy Thompson.
Dans La Marque du Fleuve, Patricia Briggs emmène ses deux personnages principaux hors des Tri-Cities. Mercy et Adam ont droit à un beau mariage, en compagnie de leurs familles, amis et meutes. Aussitôt le mariage célébré, ils s'échappent pour aller vivre leur lune de miel dans un luxueux camping au bord de la Columbia. Avec pour projet de profiter l'un de l'autre, sans personne aux alentour et surtout sans complications !
Seulement, Mercy ne serait pas elle-même si elle ne se trouvait pas plongée dans des intrigues surnaturelles. Grâce à sa nature de marcheuse, elle a une certaine immunité à la magie et peut également voir les fantômes. Cette fois, elle a affaire à celui de son père, mort bien avant sa naissance, et qui va lui expliquer beaucoup de choses par rapport ses origines. Patricia Briggs prend ici les légendes indiennes et les développe par rapport à l'histoire de Mercy, notamment par rapport à son statut de marcheuse, mais aussi aux divinités indiennes et leurs légendes qui s'entrecroisent avec l'histoire de Mercy. Ce nouveau savoir sur ses origines, et une aide des indiens de la région va lui être très utile, notamment lorsqu'une présence maléfique habitant dans la rivière va emporter des vies innocentes...
Outre cette nouvelle créature magique à affronter, ses origines à découvrir, Mercy va approfondir sa relation avec son époux, Adam. Dans La Marque du Fleuve, la relation entre ces deux amoureux prend une nouvelle tournure. Déjà très protecteur vis-à-vis de Mercy, l'Alpha prend très à cœur la protection de Mercy. Cet aspect nécessite des accommodages entre les deux personnages, qui doivent apprendre à vivre vraiment ensemble, en acceptant le caractère et les choix de chacun. Patricia Briggs développe avec justesse la relation tumultueuse et fusionnelle qui se développe toujours plus entre Mercy et Adam, chaque geste, chaque parole fait sentir la complémentarité entre eux, la peur de se perdre, et qui ajoute un côté très romantique plus que bienvenu.
Malgré le début du roman dans l'intimité de Stefan, qui ne va pas fort et que Mercy va secouer, La Marque du Fleuve va donc entraîner Mercy et Adam dans leur lune de miel, bien loin des paysages et personnages récurrents. Cela a le mérite d'éloigner le couple de leurs intrigues quotidiennes, de la meute de loups, du travail...
Je me suis plongée avec plaisir dans ce sixième tome de Mercy Thompson, qui est encore meilleur que les précédents ! Je ne m'y suis pas ennuyé une seule seconde, les personnages (anciens et nouveaux) sont encore mieux décrits et analysés, les aventures de Mercy sont toujours aussi palpitantes et se démarquent des précédentes.
Bref, un tome plus qu'excellent, ne tardez pas à vous y plonger !

 

Quand on est un loup-garou, pensai-je, il est effectivement difficile de pointer
un autre prédateur du doigt en disant : « Ouh ! L'horrible monstre ! Tuons-le ! »

 

 

Mercy Thompson, Tome 1 : L'Appel de la Lune
Mercy Thompson, Tome 2 : Les Liens du Sang
Mercy Thompson, Tome 3 : Le Baiser du Fer
Mercy Thompson, Tome 4 : La Croix d'Ossements
Mercy Thompson, Tome 5 : Le Grimoire d'Argent
Mercy Thompson, Tome 6 : La Marque du Fleuve
Mercy Thompson, Tome 7: La Morsure du Givre

 

 

Logo Livraddict

 

 

 

 

03/01/2013

Kate Daniels, Tome 5, de Ilona Andrews

 kate daniels,ilona andrews,tome 5,bit-lit

Kate Daniels, Tome 5
Magic Slays

Ilona Andrews

 
Plongée dans une guerre entre la magie et la technologie, Atlanta n'a jamais été aussi mortelle. Heureusement, Kate Daniels est sur le coup.
Kate Daniels a peut-être quitté l'ordre des Chevalier de l'Aide Miséricordieuse, mais elle est toujours plongé jusqu'au cou dans les affaires surnaturelles. Où elle le serait si quelqu'un voulait bien l'engager.
Lancer sa propre affaire est plus difficile qu'elle ne l'aurait cru - surtout maintenant que l'Ordre a sali son nom, et que beaucoup de clients potentiels sont effrayés à l'idée d'offenser le Seigneur des Bêtes, qui vient juste de faire de Kate sa compagne.
Alors quand le premier Maitre des Morts d'Atlanta l'appelle pour lui demander de l'aide sur le cas d'un vampire en liberté, Kate saisit au vol la chance de prendre un boulot rémunéré. Rapidement l'affaire n'est plus un cas isolé et Kate doit trouver l'origine de tout ceci - rapidement, ou la cité et tout ceux qui lui sont proches pourraient bien payé le prix ultime...

 

 
Après que la maison d'édition Bragelonne et Milady ait décidé d'abandonner, au moins pour le moment, la série Kate Daniels, je me suis décidée à acheter le tome 5, Magic Slays, en Version Originale. Pour une fois que je suis suffisamment accro à une série et suffisamment “désespérée” pour la lire en anglais !
Dans Magic Slays, la vie se précipite encore davantage pour Kate. Dans Blessure Magique (SPOILER) elle s'est retrouvée à lutter contre sa tante Erra, la sœur de Roland. Cet affrontement conduit Kate à une confrontation imminente avec son père, ce qui la pousse à révéler son identité à Curran. Acceptant totalement la jeune femme, ils restent ensemble pour le meilleur et pour le pire.
Surtout qu'en ce moment, la vie n'est pas tout à fait rose pour Kate ! Après avoir quitté avec fracas l'Ordre par opposition aux vues de Ted (qui considèrent les Changeformes comme des rebuts d'humanité), la Meute offre à Kate son propre Ordre. Mais les débuts sont très difficiles, surtout lorsque l'on sait que l'Ordre fait tout pour salir sa réputation et que les gens ont peur de la Meute...
Mais heureusement, une affaire se présente : Ghasthek, le premier Maître des Morts d'Atlanta, vient lui demander de récupérer un vampire en liberté. Rapidement, cette affaire va évidemment prendre des proportions colossales, car ce n'est apparemment pas un accident, et il n'est pas isolé !
Heureusement que Kate va pouvoir compter notamment sur son amie Andrea pour résoudre cette nouvelle enquête, car entre cette nouvelle énigme à élucider, sa pupille Julie, sa relation avec Curran et son boulot de Dame Alpha de la Meute, Kate ne sait vraiment plus où donner de la tête !
Magic Slays est la parfaite continuité des tomes précédents. Révélation sur le passé de Kate, sa nouvelle vie qui commence, sa relation avec Curran a beau être plus stable et bien établie elle est toujours aussi explosive et marrante, une enquête complexe et intéressante, de la magie...
Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde pendant ce tome ! L'autre point fort des Ilona Andrews (un couple marié écrivant ensemble la série Kate Daniels) est une écriture forte, je voyais l'action se déroulait devant moi, c'est vraiment très visuel. Les dialogues sont incisifs, les descriptions nécessaires et bien dosées.
Si, comme moi, vous vous désespérez de lire un jour la suite des aventures de Kate Daniels en français, n'hésitez pas à encourager votre entourage de la commencer ! Et pour la poursuivre en anglais, je vous le conseille, le style est vraiment simple et très facile à lire, j'ai un niveau très faible en anglais mais j'ai pourtant bien compris la plus grande partie du livre !
Série vraiment captivante, Kate Daniels est l'un de mes plus grands plaisir de lecture !



 

- I'm an angel of death. I don't need night school, woman.

 

- Do you know what I did after I discovered the Beast Lord in my apartment ?
I put a knife to his throat.
And I changed the lock on my door.
Besides that, I had encouraged the Beast Lord prior to him breaking in.
I flirted with him, I kissed him, and I paraded around in front of him in my underwear.

 

- You acted like a idiot and got eight bullets for you trouble. Count yourself lucky that she didn't shoot you where it counted. If it had been me, I would've cut off your head and filed a police report after you were done bledding out on my carpet. Suck it up, learn from it, and move on. You get nothing.




Kate Daniels, Tome 1 : Morsure Magique
Kate Daniels, Tome 2 : Brûlure Magique
Kate Daniels, Tome 3 : Attaque Magique
Kate Daniels, Tome 4 : Blessure Magique
Kate Daniels, Tome 5 : Magic Slays
Kate Daniels, Tome 6 : Magic Rises
 
 
 
Logo Livraddict 
 
 
 
 
 

14/08/2012

La Jeune Fille à la Perle, de Tracy Chevalier

la jeune fille à la perle,tracy chevalier,classique,historique,vermeer

La Jeune Fille à la Perle

 

Tracy Chevalier

Coup de cœur



la jeune fille à la perle,tracy chevalier,classique,historique,vermeerDelft, XVIIe siècle : la destinée imaginaire de celle qui posa pour l'un des plus célèbres tableaux de Vermeer.
L'écriture retrouve avec bonheur toute la finesse et la sensualité du peintre hollandais.



Roman historique, La Jeune Fille à la Perle se passe à Delft, dans le Pays-Bas du XVIIème siècle. Tracy Chevalier s'est inspiré du tableau La Jeune Fille à la Perle, de l'artiste Johannes Vermeer et en imaginant l'histoire de la création de cette toile.
« J'ai écrit ce livre parce que j'ai toujours été fascinée par le tableau de Vermeer, La Jeune Fille à la perle. À quoi pense-t-elle ? Parfois, elle semble vouloir séduire, parfois elle paraît triste. Parfois on croit qu'elle a treize ans et d'autres trente ans. Je me demandais ce que Vermeer avait bien pu dire ou faire pour qu'elle ait un tel regard. De cette interrogation est né ce roman. » Tracy Chevalier
Le roman de Tracy Chevalier est une fiction, mais qui s'appuie sur les quelques détails que nous connaissons de la vie de Vermeer et de l'ambiance de l'époque. On sait notamment qu'il travaillait de façon lente et méticuleuse, avec toujours les mêmes couleurs, et souvent dans son atelier. Le mariage de Vermeer et Catharina connait d'abord une relative prospérité, permettant au couple de s'entourer d'enfants (apparemment onze), ce qui finit par constituer une charge considérable, aggravé par la lenteur du travail de Vermeer, qui accumule les dettes, plus intéressé par l'art en lui-même que l'argent qui en découle. Il ne réalisait apparemment pas plus de trois tableaux par ans, pour environ une cinquantaine d'œuvre totale. Son travail lui permet de s'échapper de la vie quotidienne : ses tableaux ne représentent presque jamais d'enfants, et ont toujours une atmosphère paisible et sereine, contrastant avec celle de son environnement. Sa notoriété, à son époque, était apparemment cantonnée à sa ville et à son pays, mais le 20ème siècle lui donne la reconnaissance qu'il méritait.
1664. Griet, jeune fille appartenant à une famille démunie, est engagée dans la maison du peintre Johannes Vermeer, pour s'occuper des enfants, du ménage, du linge, seconder la bonne principale... Mais surtout pour faire le ménage dans l'atelier de Vermeer. Intrigué par la jeune fille, le peintre va rapidement lui confier des tâches avant de l'entrainer encore davantage dans son monde. Cette proximité va accroitre les tensions existantes au sein de la maison.
Le roman de Tracy Chevalier m'a permis de me familiariser avec la vie de Vermeer, à travers les petits détails de sa vie qui parsèment le livre. Cette allégorie sur le tableau m'a permis de m'intéresser davantage à Vermeer, devenu aujourd'hui mon peintre favori. La Jeune Fille à la Perle est un roman à l'image du tableau : subtil, chaleureux, plein de pudeur et de retenue, Tracy Chevalier est parvenue à rendre le mystère et la délicatesse qui s'en dégage. L'ouvrage est dominé par la beauté et la tristesse, pour former une œuvre spectaculaire, qui mérite son succès !
 

la jeune fille à la perle,tracy chevalier,classique,historique,vermeer



Logo Livraddict