Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2013

Le Dieu dans l’Ombre, de Robin Hobb / Megan Lindholm

le dieu dans l’ombre,robin hobb,megan lindholm,fantastique

Le Dieu dans l'Ombre

 

Robin Hobb




le dieu dans l’ombre,robin hobb,megan lindholm,fantastiqueEvelyn a 25 ans. Un séjour imprévu dans sa belle-famille avec son mari et son fils de cinq ans tourne au cauchemar absolu.
Une créature surgie de son enfance l'entraîne alors dans un voyage hallucinant, sensuel et totalement imprévisible, vers les forêts primaires de l'Alaska. Compagnon fantasmatique ou incarnation de Pan, le grand faune lui-même...
Qui est le Dieu dans l'ombre ?



Surtout connu pour ses sagas L'Assassin Royal, Les Aventuriers de la Mer, Les Cités des Anciens, ou le Soldat Chamane, Robin Hobb a écrit d'autres sagas ou one-shot, paru sous son nom : Megan Lindholm. On peut citer notamment Ki et Vandien, Le Peuple des Rennes, Le Dernier Magicien... Mais aussi Le Dieu dans l'Ombre.
Evelyn part avec Tom et Teddy, son mari et son fils, rendre visite à sa belle-famille. Là-bas, rien ne se passera comme elle l'aurait souhaitée. Evelyn a apparemment tout pour être heureuse. Sa maison dans l'Alaska sauvage, un mari qui l'aime et dont elle estime qu'il est trop bien pour elle, un petit garçon adorable... Mais la visite à la famille de Tom va réveiller tous ses doutes, ses insécurités, l'appréhension d'être incapable de se faire accepter.
Au cours de son séjour, le mal-être s'installe de plus en plus, Evelyn se sent au fil du temps encore davantage en décalage avec sa belle-famille et son mari. Elle souffre de la solitude, du mal de vivre, s'isole et ne parvient plus à communiquer... Beaucoup de lecteurs ont eu du mal avec cette partie de la vie d'Evelyn. Personnellement, j'ai eu souvent envie de la secouer, de la pousser à parler rationnellement avec son entourage, de prendre les choses en mains ! Mais, et c'est là tout le talent de Robin Hobb, elle a réussi à m'emporter dans la tête d'Evelyn, à vivre cette descente aux Enfers, dans la paranoïa et l'anxiété.
Les moments de vie d'Evelyn chez sa belle-famille s'alterne d'abord avec sa vie lorsqu'elle était enfant, une enfant très différente de l'adulte qu'elle a essayé de devenir. Une enfant sauvage, excellente élève, mais qui préférait par-dessus tout explorer la nature autour de chez elle avec son chien et son ami Pan, le faune. C'est la partie que j'ai préféré, tant la nature semble se déployer sous nos yeux, avec ce dieu qui fait partie intégrante de la vie d'Evelyne. Un fantasme ou une réalité ?
Une fois adulte, Evelyn a tout fait pour se persuader que ce n'était qu'un personnage sorti tout droit de son imagination. Mais elle reçoit de nouveau la visite de son ami d'enfance lors de sa visite à sa belle-famille, ce qui va l'entraîner dans une nouvelle échappée au sein de la nature.
Robin Hobb signe avec Le Dieu dans l'Ombre un roman captivant, bouleversant, qui interroge sur les limites entre rêve et réalité, réel ou fantastique, les hommes ou le surnaturel. Car Pan n'est pas seulement un ami, mais incarne surtout toute une mythologie et un univers très différent de celui appréhendé d'habitude par les humains.
Le Dieu dans l'Ombre révèle une autre facette de l'écriture de l'auteur. Il y a Robin Hobb, et il y a Megan Lindholm. Sous le nom de Robin Hobb, c'est davantage des grandes sagas, dans un univers inventé de toutes pièces, avec des histoires et des personnages fantastiques. Tandis que sous le nom de Megan Lindholm, et comme dans Le Dieu dans l'Ombre, c'est une histoire plus simple, moins compliquée (moins de sagas à rallonge !), où la nature et les contes jouent des rôles prédominants.
Ayant adorée ses romans se passant dans l'univers des Rivages Maudits, je me suis plongée avec curiosité dans Le Dieu dans l'Ombre, ne sachant trop à quoi m'attendre. Je n'ai pas été déçue du résultat, c'est un excellent roman ! Il peut surprendre les fans de L'Assassin Royal et des Aventuriers de la Mer, mais une fois habituer au changement, c'est un livre qui se lit du début à la fin avec un grand plaisir !
Je le recommande vivement, j'ai passé un excellent moment de lecture !

 

 

Logo Livraddict

L'enfant qui ne pleurait pas, de Torey Hayden

l'enfant qui ne pleurait pas,torey hayden,documentaire,psychologie,témoignage

L'enfant qui ne pleurait pas

 

Torey Hayden


Coup de cœur


Sheila, six ans, a enlevé un bébé, l'a ligoté à un arbre et a mis le feu. Il est dans un état critique et la coupable a été arrêtée.
C'est elle que Torey voit apparaître dans sa classe d'enfants inadaptés. La police ne peut plus rien et l'hôpital psychiatrique l'a rejetée.
Alors commence une lente approche entre la jeune pédagogue et l'enfant sauvage qui dit toujours non et ne pleure jamais. Des gestes, des mots, des jeux... et Sheila se révèle sensible, intelligente.
Chaque soir, hélas ! elle retrouve son taudis, son père irresponsable et violent.
Saura-t-elle jamais pleurer... et rire ?


Torey Hayden est pédopsychologue, consultante pour les enfants victimes de sévices, spécialiste dans le mutisme sélectif...
L'enfant qui ne pleurait pas est le premier livre de Torey Hayden, où elle retrace son enseignement dans une classe avec des enfants décrits comme « sauvages », « inadaptés » ou présentant des troubles comme l'autisme. Torey enseigne dans ce que ses collègues appellent la « classe-poubelle », où vont les enfants « pas comme les autres ».
Quelques temps après la rentrée arrive une nouvelle élève. Sheila a 6 ans. Six ans de misère : sa mère n'avait que 14 ans lorsque Sheila est née, et a été forcée de se marier avec le père de Sheila, âgé de 30 ans. Cet homme a été en prison, inculpé de coups et blessures, mais aussi à l'hôpital pour alcoolisme et abus de drogues. La mère de Sheila est partie avec son fils et Sheila, avant d'abandonné sa fille sur la route. La fillette est passée d'un foyer aux maisons des amis de sa famille, avant de retourner vivre avec son père...
Et à 6 ans, Sheila a emmené un petit garçon, qu'elle a tenté de brûler. Après cet incident, la décision a été prise de la confier à Torey Hayden, en attendant qu'une clinique psychiatrique ait une place pour elle.
Pendant les cinq mois où Sheila sera dans sa classe, Torey va profondément s'attacher à la petite fille, pour sa tendresse, son intelligence et son courage. Mais pour l'apprivoiser, ce sera un combat de tous les instants ! Sheila est farouche, solitaire, et après ses traumatismes, incapable de se fier spontanément à un être humain.
L'enfant qui ne pleurait pas est un livre profondément bouleversant, très bien écrit et incroyablement vivant ! Grâce au récit de Torey Hayden, j'ai véritablement vécue à leurs côtés, en m'attachant à cette institutrice hors-normes, et à ces enfants non moins spéciaux, de qui elle s'occupe avec dévouement et acharnement ! Malgré les coups durs de ce métier, des enfants parfois difficiles et durs, des parents parfois encore plus durs, et une société qui est le contraire de l'amour et de la compréhension, Torey Hayden s'efforce vraiment de changer les choses qui l'entourent, ce qui donne une force incroyable à son roman !
Torey Hayden sait faire passer son combat de tous les instants, son idéalisme, sa volonté de changé le monde qui l'entoure, mais surtout sa volonté de lutter pour les enfants présents dans sa classe. Pas seulement un témoignage, ou un livre de psychologie, L'enfant qui ne pleurait pas est un véritable hommage à la tolérance, à la compréhension, une fenêtre ouverte sur la vie de ces enfants si attachants !
 
 
 
Logo Livraddict

Le Samouraï qui Pleure, de Laurent Scalese

le samouraï qui pleure,laurent scalese,policier

Le Samouraï qui Pleure

 

Laurent Scalese



Un restaurateur japonais et sa famille sont retrouvés morts à Paris, leurs corps mutilés. Suicides rituels ou meurtres déguisés ? Le lieutenant Sagane penche pour la deuxième solution. Se fiant à son flair, le policier franchit le seuil d'un monde dont il n'imaginait pas même l'existence. Et une évidence s'impose rapidement : la mafia japonaise, toute-puissante, mène la danse.
Des crimes de plus en plus monstrueux s'enchaînent alors, empêchant Sagane de reprendre son souffle. Et, dans l'ombre, un grand ordonnateur s'acharne, programmant implacablement la terrifiante orchestration de ces meurtres. D'heure en heure, le mystère s'épaissit. Et la vie du lieutenant ne tient plus qu'à un fil...



Premier roman que je lis de Laurent Scalese.
L'inspecteur Elie Sagane est dépêché sur une scène de crime, où il trouve les corps mutilés d'une famille possédant un restaurant japonais très apprécié des parisiens. Sarah Duparc, une criminologue spécialisée dans l'histoire de l'Extrême-Orient, voit ici un rituel de suicide tel qu'il apparait au Japon. Mais bientôt, un autre mort est retrouvé, en la personne d'un sculpteur et tatoué réputé.
Cette affaire s'éloigne des sentiers battus pour se plonger dans le monde trouble du Japon, bien éloigné des connaissances du monde européen. Elie Sagane va vite s'apercevoir que son enquête va l'amener à croiser des traditions différentes, mais aussi la mafia et les yakusas... Comment s'en sortir, résoudre l'enquête, éviter tous dommages collatéraux ?
Le Samouraï qui Pleure est vraiment une excellente surprise ! De surprises en fausses pistes, Laurent Scalese a écrit un Thriller qui tient la route de bout en bout. Des personnages tous très intéressants, Elie et Sarah en tête, avec certains attachants, d'autres inquiétants, je ne me suis jamais ennuyée avec eux, et j'ai toujours frissonnée en attendant la suite de leurs aventures. Le décor est particulièrement bien décrit, envoûtant, une porte ouverte sur un autre monde !
Si vous ne connaissez pas encore les écrits de Laurent Scalese, je ne peux que vous conseiller Le Samouraï qui Pleure !
 
 
 
Logo Livraddict

30/03/2013

Twilight, Tome 3, de Stephenie Meyer

twilight,stephenie meyer,tome 3,bit-lit,fantastique,jeunesse

Twilight, Tome 3
Hésitation

 

Stephenie Meyer



Deux futurs, deux âmes sœurs... C'était trop pour une seule personne.
Je compris que ce n'était pas Edward et Jacob que j'avais essayé de réconcilier, c'étaient les deux parts de moi-même, la Bella d'Edward et la Bella de Jacob. Malheureusement, elles ne pouvaient coexister et j'avais eu tort de tenter de les y contraindre.
A présent, je ne doute pas de ce que je désire, ni de ce dont j'ai besoin... ni de ce que je vais faire, là, maintenant.



Troisième tome de Twilight.
Avec le retour d'Edward dans sa vie, Bella a retrouvé le bonheur et la joie de vivre. Seulement, elle se rend compte qu'il n'est pas le seul à être le garant de son équilibre. Il y a sa famille et ses amis, bien sûr, mais surtout son meilleur ami, le loup-garou Jacob. Bella va devoir faire un choix entre l'amour d'Edward et l'amitié de Jacob, qui tente par tous les moyens de se gagner la jeune fille. Autant j'avais bien appréciée Bella dans les deux premiers tomes, autant j'avais vraiment envie de lui coller une bonne paire de baffe à certains moments ! Le triangle amoureux est une idée classique, mais qui aurait pu être mieux utilisé ici. twilight,stephenie meyer,tome 3,bit-lit,fantastique,jeunesseHésitation de Bella entre les deux amours de sa vie, elle aime Edward mais ne sait pas comment concilier ce qu'elle ressent pour Jacob, elle couine à qui veut l'entendre qu'elle ne veut blesser aucun des deux, mais ne fait que ça du début à la fin. Bon, il n'y a pas que du négatif
Mais au-delà du dilemme de Bella, des faits inquiétants font surface. A Seattle, une vague de meurtres secouent les habitants, inquiétant même ceux des alentours, dont Forks. Est-ce l'œuvre d'un être humain ou d'un immortel ? Comme on s'y attendant et espérait, on a droit au retour de Victoria. Réussira-t-elle à buter la pauvre petite humaine maladroite ? L'idée de son plan de bataille est très bon, mais j'aurais aimé voir davantage Victoria, qui est quand même peu présente physiquement dans Hésitation.
Bon, à part ça, il n'y a pas que du négatif dans Hésitation ! Le conflit Edward / Jacob m'a fait sourire à plusieurs occasions, mais surtout les membres de la famille Cullen se dévoilent plus, notamment à travers l'histoire de Rosalie et Jasper. Et, comme toujours, j'ai adorée l'humour d'Emmett, qui est décidément mon personnage préféré !
Twilight poursuit ce que j'étais venue chercher au départ : un livre sans prise de tête, qui se lit très vite et très facilement, et qui me fait bien ricaner (soit à cause des passages humoristiques ou des personnages), soit devant le mélo et le gnan-gnan bien prononcé !




- C'est tellement difficile à décrire.
Ça n'a rien à voir avec un coup de foudre, ça ressemble plutôt à... la gravité.
Lorsque tu vois ton âme sœur, c'est comme si, tout à coup, tu ne dépendais plus de l'attraction terrestre, mais de celle qu'elle exerce sur toi. Plus rien ne compte, sauf elle. Tu ferais n'importe quoi pour elle, tu deviendrais n'importe qui.
Tu te transformes en celui qu'elle veut, protecteur, amant, ami ou frère.
 
 
 
 
Twilight, Tome 1 : Fascination
Twilight, Tome 2 : Tentation
Twilight, Tome 3 : Hésitation
Twilight, Tome 4 : Révélation
 
 
 
Logo Livraddict

29/03/2013

Rigante, Tome 4, de David Gemmell

rigante,david gemmell,tome 4,fantasy

Rigante, Tome 4
Le Cavalier de l'Orage

 

David Gemmell



Les Rigantes sont un peuple conquis. Le terrible Moïdart règne d'une main de fer sur le pays ; il n'y a que dans les territoires du nord que les clans profitent encore d'un semblant de liberté.
Car dans les montagnes de Druagh se trouve la forteresse du chef rebelle, Cœur de Corbeau. Jour après jour, celui-ci attend que l'armée varlishe, sous la férule du Cavalier de l'Orage, le propre fils du Moïdart, vienne l'attaquer. L'issue semble inévitable...
Or, ni le Cœur de Corbeau ni le Cavalier de l'Orage ne se doutent que la sauvegarde du monde repose en fait entre leurs mains...



Suite directe du Cœur de Corbeau, David Gemmell clôt sa série de Rigante avec Le Cavalier de l'Orage.
Les Rigantes sont un peuple conquis, sous la férule du Moïdart. Les seuls clans encore libre sont ceux du nord car dans les montagnes de Druagh se trouve Cœur de Corbeau : Kaelin Ring, attendant avec son peuple de défendre leur liberté. L'armée varlishe viendra sous le commandement du propre fils du Moïdart, Gaise Macon.
Si autant les deux premiers tomes m'avaient vraiment emballée, et le troisième plu également, ce final m'a laissé un peu plus sur ma faim. Car ils étaient concentrés sur un personnage en particulier (Connavar, Bane puis Kaelin), autant Le Cavalier de l'Orage saute d'un personnage à l'autre, avec en particulier Gaise, mais aussi Kaelin, Maev... J'aurais aimé qu'on s'attarde davantage sur Gaise car ce personnage a un potentiel énorme ! Orphelin de mère, un père pour le moins tyrannique, c'est cependant un jeune homme droit, honnête, capable de prendre des décisions et de les assumer, sur qui repose énormément de choses.
Malgré une petite déception, ce quatrième tome finit magistralement Rigante, un univers que je retrouve chaque fois avec un plaisir inégalé ! La grande réussite des livres de David Gemmell est de raconter une histoire que l'on peut déjà connaître, mais qu'il revoit et remanie à sa sauce pour en faire un conte enchanteur et féérique, rempli de héros et de méchant, de bien et de mal, d'aventures, de tragédies, de larmes et de bonheur.
Chapeau bas, Mr Gemmell !




- Tu penses que le mal corrompt les gens en disant : « Viens avec moi. Je te transformerai en tueur sans pitié et je damnerai ton âme pour l'éternité » ?
Le mal corrompt, Bael, en nous promettant ce que l'on désire et en nous disant que c'est bien.  Le mal prétend que la fin justifie les moyens. Il parle de buts à longs termes, oui-da, et d'âge d'or. Il séduit, Bael.
Il ne menace jamais. Pas tout de suite.
 
 
 
Rigante, Tome 1 : L'Epée de l'Orage
Rigante, Tome 2 : Le Faucon de Minuit
Rigante, Tome 3 : Le Coeur de Corbeau
Rigante, Tome 4 : Le Cavalier de l'Orage
 
 
 
 
Logo Livraddict